Mercredi , 23 avril 2014
INFO Blitz
Comment expliquer l’inexplicable?
Peyton Manning

Comment expliquer l’inexplicable?

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je me suis réveiller lundi matin encore sous le choc du résultat du match de dimanche. Comment expliquer l’inexplicable?

Que Seattle gagne ce match est une chose, mais qu’ils le remportent de la façon dont ils l’ont fait relève du miracle ou presque.

Les Broncos n’ont jamais été dans le coup. Peyton Manning a probablement connu l’un de ses pires match en carrière pendant que coach Fox était dépassé par les évènements.

Si on regarde ça froidement, peut-on dire que la saison de rêve que l’offensive des Broncos a connu et les records établis par Peyton Manning nous ont aveuglé à un point tel que nous avons oublié certains détails.

Revenons sur le cheminement des Broncos en série. Ils ont battu deux équipes qui ne se sont pas présentés en début de match. Les Chargers ont commencé à jouer offensivement au troisième quart et les Patriots au 4ième quart. Malgré ces performances douteuses de ces deux équipes, ils ont été dans le match jusqu’à la fin. Les Broncos ont remporté les deux parties sans être convaincant à mon avis.

Manning-Broncos-Seahawks-SB48

Peyton Manning et ses receveurs de passe ne pouvait passer à travers la tertiaire des Seahawks qui les attendaient. N’ayant aucun jeu au sol dominant, les Broncos étaient très vulnérable dans ce match. À l’opposé, les Seahawks étaient attendu par la défensive des Broncos contre le jeu au sol. Dès que Lynch avait le ballon, il avait 2-3 joueurs sur le dos. Voyant ça, les Seahawks se sont ajustés rapidement et Wilson s’est mis à attaquer les secondeurs et la tertiaire des Broncos par la passe. Comme moi vous avez vu le résultat. La défensive des Broncos ne savait plus où donner de la tête. Coach Carroll s’est adapté rapidement et il a apporté les correctifs nécessaires. Les Seahawks ont battu les Broncos par la passe. Personne ne l’avait vu venir celle-là. Pendant ce temps là, coach Fox dormait au gaz et ne mélangeait pas son cahier de jeu pour tenter des gagner quelques verges au sol avec Ball et Moreno. Il a rendu Peyton Manning très vulnérable. Les Broncos ont couru seulement à treize reprises pendant que Peyton lançait le ballon à 49 reprises. Du côté de Seattle, Wilson a lancé le ballon à 25 reprises pendant que l’offensive portait le ballon à 29 reprises.

Je suis un fan des Pats et j’aurais toutes les raisons du monde de basher Manning et les Broncos. Heureusement je ne suis pas de ce genre. Si ce type de performance avait été joué par les Pats et Magic Tom, j’en connais qui aurait eu une diarrhée verbale.

Ce matin, j’ai mal pour Peyton Manning. J’ai mal, qu’encore une fois, plusieurs remettent en question son statut de plus grand quart-arrière de la NFL. Je les comprends très bien de le faire. Même moi je me pose la question ce matin à cet effet.

Les Broncos, avec cette défaite, établissent un record peu reluisant de cinq revers au Super Bowl. Bien hâte de voir si John Elway va faire des correctifs et quelle analyse il fera de la défaite de son équipe.

Seattle devient la 19ième franchise de la NFL à apposer son nom sur le prestigieux trophée Vince Lombardi et nous risquons d’entendre parler d’eux encore longtemps considérant qu’ils ont une moyenne d’âge de 26.4 ans et ce faisant, ils ont la moyenne d’âge la plus jeune de la NFL.

Je continue d’essayer de comprendre ce qui s’est passé dimanche soir….

Publicité par Atedra

Un commentaire

  1. excellente analyse ……etant un partisan de Manning….j’en suis encore sonné

    Pascal Gladu

Laisser un commentaire

Publicité par Atedra
%d blogueurs aiment cette page :