Actualité 2014-15

Les Patriots sont champions du Super Bowl 49

On parle déjà de l’un des meilleurs Super Bowl de l’histoire, voire même dans le top 5. Ce 49e Super Bowl a été à la hauteur des attentes et encore plus, surtout de ce que nous avons été témoins à la fin du match. Les Patriots ont effacé un déficit de 10 points en marquant 2 touchés au 4e quart et l’ont emporté, 28-24, contre les Seahawks au stade de l’Université de Phoenix à Glendale, en Arizona. Le match a été présenté devant 70 288 personnes et à ciel ouvert, ce qui est rare à Glendale, car tous les matchs locaux des Cardinals cette saison ont été disputés avec le toit fermé.

Patriots-SB49-champs-2015

Tom Brady, Bill Belichick et les Pats ont ainsi mis la main sur leur 4e Super Bowl, 10 ans après avoir gagné leur 3e. On a tout vu dans ce match. Le receveur des Hawks Chris Matthews qui s’est présenté de nulle part et a failli de devenir le héros obscur. Tom Brady a été formidable. L’ailier défensif des Hawks Michael Bennett a été une terreur irrépressible. Le Legion of Boom a très bien fait malgré les blessures, le quart Russell Wilson a été sublime, toujours calme et le porteur de ballon Marshawn Lynch continuait sans cesse de cumuler des verges au sol. L’ailier rapproché Rob Gronkowski a réussi les jeux importants et impossible de le contrer.

Avec moins de 2 minutes à faire à la rencontre, nous avons été témoin d’un jeu spectaculaire à la David Tyree, autre cauchemar pour les Patriots.  Jermaine Kearse a signé un catch spectaculaire de 33 verges, non loin de la zone payante. Le ballon lui a d’abord glissé des mains mais en chutant, il a rebondi sur ses genoux et Kearse a pu faire l’attrapé. On se dirigeait vers le touché victorieux des Hawks, mais un choix de jeu qui fera jaser, et longtemps s’est produit. « Que ça se joue sur un jeu comme celui-là, je déteste le fait que je vais devoir vivre avec ça, a dit coach Carroll. Nous avions pourtant fait tout le nécessaire pour gagner le match. »

Malcolm-Butler-Patriots-Interception-SB49Avec 20 secondes à faire au cadran, à la ligne d’une verge des Patriots, 2e essai et les buts. Coach Pete Carroll savait ce que coach Bill Belichick allait faire en défensive, sauf que Belichick savait que Carroll allait faire quelque chose de différent. Les Seahawks ont inexplicablement opté pour un jeu de passe. Le demi de sûreté Malcolm Butler a intercepté la passe de Wilson et les espoirs des Seahawks se sont ainsi envolés ainsi que le 2e Super Bowl consécutif. Toute la planète savait que Lynch et même Wilson pouvait aller chercher une verge au sol. Un choix de jeu dont on va parler longtemps. Toutefois, Butler devait exécuter le jeu parfait et il a réussi, sauf que mon choix de jeu aurait été de défier la défensive adverse par la course avec Lynch ou Wilson et il aurait resté 2 autres essais par la suite et un temps mort!!!

Explications de Pete Carroll sur son choix de jeu

Les Seahawks tentaient de devenir la 1re équipe à remporter le Super Bowl lors de deux saisons consécutives depuis 2003 et 2004, quand l’exploit avait été accompli par les Pats. Les Hawks n’avaient pas perdu depuis le 16 novembre dernier contre les Chiefs. Matthews a connu un fort match pour un joueur qui n’a capté qu’une seule passe en 3 matchs dans la NFL, il a cumulé 109 verges sur 4 passes. Lynch a récolté 102 verges sur 24 courses et Wilson a complété 12 de ses 21 passes pour 247 verges, 2 touchés et l’interception coûteuse en fin de match.

Brady, à 37 ans, a été élu le joueur par excellence (MVP) du Super Bowl pour la 3e fois de sa carrière. Il a terminé la rencontre en complétant 37 de ses 50 passes pour 328 verges, 4 touchés et 2 interceptions. Seul quart à participer six fois le Super Bowl, il rejoint Joe Montana et Terry Bradshaw à avoir mérité 4 championnats. Une mention honorable au receveur Julian Edelman qui a récolté 109 verges sur 9 passes captées.

Katy-Perry-Halftime-Show-SB49-2015La reine de la pop américaine, Katy Perry a fait honneur à sa réputation en mettant le feu au spectacle de la mi-temps du 49e Super Bowl. Respectant son univers éclaté, la chanteuse a alterné ses succès dans un spectacle à grand déploiement. Perry avait annoncé une entrée remarquable. Elle a tenu promesse en commençant sa prestation sur un énorme tigre métallique avec son succès Roar. Lenny Kravitz et Missy Elliot ont rejoint Perry durant le spectacle.

Final 1 2 3 4 P T
N.-Angleterre 0 14 0 14 28
Seattle 0 14 10 0 24
SOMMAIRE

Faits Saillants Vidéo (en anglais)

Merci de nous avoir suivi tout au long de la saison, nous serons toujours actifs durant la saison morte et nous allons nous préparer pour le prochain repêchage. Restez à l’affût car on va faire un mock draft des fans comme l’an dernier sur leblitznfl.com

 

 

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut