FreshMail.com
FreshMail.com
Actualité 2017-18

Repêchage NFL : les équipes dont les succès sont limités

Pour le deuxième volet de la série de quatre articles sur les quatre derniers repêchages, on se penche sur la catégorie On reste sur notre faim. Ce sont des équipes qui ont fait quelques bons choix, mais qui, en général, ont obtenu peu de profondeur avec leurs sélections. Vous pouvez également lire le premier article ici, où l’on analysait les pires équipes de ces quatre dernières années.

On reste sur notre faim

Bills

Meilleur choix : Sammy Watkins (1e ronde-4e au total, 2014)

Bons coups : Ronald Darby (2-50, 2015), Kiko Alonso (2-46, 2013)

Pire choix : E.J. Manuel (1-16, 2013)

Moins bons coups : Robert Woods (2-41, 2013)

En audition : Shaq Lawson (1-19, 2016), Reggie Ragland (2-41, 2016), Adolphus Washington (3-80, 2016), Cardale Jones (4-139, 2016), Cyrus Kouandjio (2-44, 2014)

Résumé : Les Bills sont difficiles à juger, car leurs deux premiers choix en 2016 ont subi des blessures avant même que la saison commence et qu’ils ont sacrifié leur premier choix de 2015 pour sélectionner Sammy Watkins. Tout de même, le portrait est peu reluisant. Watkins est excellent, mais peine à rester en santé. Je mets Ronald Darby dans les bons coups parce qu’il a connu une superbe saison recrue, mais il en a arraché l’an dernier. On pensait que Kiko Alonso allait connaître une longue saison à Buffalo après sa première année, mais une blessure lors du camp en 2014 a déraillé sa carrière. Et là on parle seulement que des bons coups. Aucun choix passé la deuxième ronde ne s’est vraiment démarqué, ce qui a affecté la profondeur de l’équipe. Malheureusement pour les Bills, ils ont également choisi la pire année pour repêcher un quart-arrière. E.J. Manuel, comme ses homologues de 2013, n’a pas réussi à s’établir comme partant.

Colts

Meilleur choix : Ryan Kelly (1-18, 2016)

Bons coups : Jack Mewhort (2-59, 2014), Donte Moncrief (3-90, 2014)

Pire choix : Bjoern Werner (1-24, 2013)

Moins bons coups : Phillip Dorsett (1-29, 2015)

En audition : Henry Anderson (3-93, 2015)

Résumé : C’est vraiment le manque de profondeur qui marque le repêchage des Colts des dernières années. Leur principal problème est qu’ils n’ont retenu que cinq de leurs huit sélections initiales dans les deux premières rondes, les privant de talent dont ils ont grandement besoin. Ils sont épargnés du premier groupe parce que leurs deux pires choix sont des sélections de fin de première ronde, dont celle de 2013, et que leur premier choix en 2016, Ryan Kelly, est venu combler un énorme besoin : la protection d’Andrew Luck.

Eagles

Meilleur choix : Lane Johnson (1-4, 2013)

Bons coups : Carson Wentz (1-2, 2016), Jordan Hicks (3-84, 2015), Zach Ertz (2-35, 2013), Bennie Logan (3-67, 2013)

Pire choix : Nelson Agholor (1-20, 2015)

Moins bons coups : Eric Rowe (2-47, 2015), Marcus Smith (1-26, 2014)

En audition : Jordan Matthews (2-42, 2014)

Résumé : On devra attendre un ou deux ans avant de statuer sur leur choix le plus important. Carson Wentz s’en est bien sorti à sa première année et semble des milles en avant de Jared Goff, sélectionné un rang devant lui. Pour le reste, les Eagles ont fait deux excellents choix de troisième ronde en Jordan Hicks et Bennie Logan. Ils ont également soutiré Lane Johnson du repêchage 2013, un rang après Dion Jordan, deux rangs après Luke Joeckel et trois rangs après Eric Fisher. Un peu chanceux n’est-ce pas? Les Eagles ont peut-être abandonné un peu vite sur Eric Rowe, ayant déjà échangé le choix de deuxième ronde en 2015, lui qui semble s’être trouvé une niche en Nouvelle-Angleterre. De leurs côtés, Marcus Smith et Nelson Agholor sont les deux faux pas du repêchage récent des Eagles et je donne une dernière chance à Jordan Matthews en 2017.

Ravens

Meilleur choix : C.J. Mosley (1-17, 2014)

Bons coups : Timmy Jernigan (2-48, 2014), Brandon Williams (3-94, 2013) Ricky Wagner (5-168, 2013)

Pire choix : Matt Elam (1-32, 2013)

Moins bons coups : Breshad Perriman (1-26, 2015), Maxx Williams (2-55, 2015), Arthur Brown (2-56, 2013)

En audition : Ronnie Stanley (1-6, 2016), Kenneth Dixon (4-134, 2016)

Résumé : Ozzie Newsome est reconnu comme l’un des meilleurs DG de la NFL. Pourtant, il a quand même raté son coup lors des premières rondes de deux repêchages différents (2013 et 2015). J’abandonne peut-être un peu vite pour Perriman alors que les Ravens gardent toujours espoir qu’il se développe en receveur n.1. Ronnie Stanley a terminé l’année 2016 de façon étincelante, prouvant son rang de repêchage lors des dernières semaines de jeu. Tout de même, je préfère attendre un peu plus de constance avant de le déclarer un bon coup. Le portrait collectif de Newsome comporte quelques très bons coups (Mosley, B.Williams), mais est surtout marqué par le manque de profondeur.

Saints

Meilleur choix : Terron Armstead (3-75, 2013)

Bons coups : Michael Thomas (2-47, 2016), Brandin Cooks (1-20, 2014), Kenny Vaccaro (1-15, 2013), Kenny Stills (5-144, 2013)

Pire choix : Stanley Jean-Baptiste (2-58, 2014)

Moins bons coups : Stephone Anthony (1-31, 2015), Hau’oli Kikaha (2-44, 2015),

En audition : Sheldon Rankins (1-12, 2016), Vonn Bell (2-61, 2016), Andrus Peat (1-13, 2015)

Résumé : Pour une équipe qui en arrache autant en défensive, on peut dire que le repêchage ne les a pas aidés. On attend de voir ce que pourront offrir Sheldon Rankins et Vonn Bell dans un avenir rapproché, mais une grande partie des maux de l’unité est causée par de mauvais choix. Disons que ces échecs n’aident guère Drew Brees, qui, en fin de carrière, aurait bien besoin d’un peu d’aide. Au moins de son côté du ballon, les Saints ont fait un meilleur travail. En santé, Terron Armstead est l’un des meilleurs bloqueurs et Michael Thomas a tous les outils pour dominer dans la NFL.

Texans

Meilleur choix : DeAndre Hopkins (1-27, 2013)

Bons coups : Benardrick McKinney (2-43, 2015), Jadaveon Clowney (1-1, 2014), Andre Hal (7-216, 2014)

Pire choix : Xavier Su’a-Filo (2-33, 2014)

Moins bons coups :

En audition : Will Fuller (1-21, 2016), Nick Martin (2-50, 2016), Kevin Johnson (1-16, 2015), Tom Savage (4-135, 2014)

Résumé : Les Texans ont réalisé deux excellents choix en quatre ans, un avec le premier choix d’une très bonne classe, l’autre avec le 27e d’une horrible. Clowney est toujours sujet aux blessures, mais lorsqu’il est en santé, il peut changer le cours d’un match. Du côté de Hopkins, il a prouvé qu’il pouvait être dominant avec n’importe quel quart-arrière autre que Brock Osweiler. Il est dommage que la saison de Kevin Johnson ait pris fin abruptement l’an dernier, car il était en voie de faire sa place comme partant. En gros, le repêchage des Texans ne contient pas de vrai mauvais coup, mais au niveau de la profondeur, il est l’un des pires depuis 2013.

Titans

Meilleur choix : Jake Conklin (1-8, 2016)

Bons coups : Marcus Mariota (1-2, 2015), Taylor Lewan (1-11, 2014), Avery Williamson (5-151, 2014)

Pire choix : Chance Warmack (1-10, 2013)

Moins bons coups : Dorial Green-Beckham (2-40, 2015), Bishop Sankey (2-54, 2014), Justin Hunter (2-34, 2013)

En audition : Kevin Dodd (2-33, 2016), Derrick Henry (2-45, 2016), Tajae Sharpe (5-140, 2016)

Résumé : Plusieurs personnes remettaient en cause la pertinence de repêcher des bloqueurs tôt en première ronde à cause de plusieurs insuccès récents (Greg Robinson, Luke Joeckel, Ereck Flowers). N’en parlez pas aux Titans, qui ont repêché, à mon avis, les deux des meilleurs bloqueurs en première ronde depuis 2013 en Taylor Lewan et Jake Conklin. Leur problème? Ils sont incapables de repêcher après la première ronde. Leurs trois choix entre 2013 et 2015 ont déjà quitté l’équipe. Il sera intéressant de voir la progression de Marcus Mariota lorsqu’il aura des receveurs de passes dignes de ce nom. Il a montré de beaux signes, mais rien de spectaculaire encore.

Vikings

Meilleur choix : Xavier Rhodes (1-25, 2013)

Bon coups : Eric Kendricks (2-45, 2015), Danielle Hunter (3-88, 2015), Stefon Diggs (5-146, 2015), Sharrif Floyd (1-23, 2013)

Pire choix : Trae Waynes (1-11, 2015)

Moins bon coups :  Laquon Treadwell (1-23, 2016), Cordarrelle Patterson (1-29, 2013)

En audition : Mackensie Alexander (2-54, 2016), Anthony Barr (1-9, 2014), Teddy Bridgewater (1-32, 2014)

Résumé : Il y a beaucoup de positif dans le repêchage des Vikings, mais aussi trop de ratés en première ronde. J’ai toujours de l’espoir pour Trae Waynes, qui a montré des flashs ici et là, mais je suis très inquiet pour Treadwell. Le receveur était incapable de faire sa place à sa première année parmi un groupe pas très imposant. Je me pose bien des questions également sur la classe 2014. Anthony Barr semblait en voie de devenir l’un des meilleurs secondeurs de la NFL en 2015 avant d’en arracher l’an dernier. Et puis Teddy, pauvre Teddy! Bien que ses statistiques ne sont pas impressionnantes, il avait prouvé son efficacité en menant les Vikings à 11 victoires en 2015 avant une blessure crève-cœur au genou l’an dernier. Enfin, leur repêchage 2016 est possiblement le pire de toutes les équipes.

Commentaires
En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

FreshMail.com
 

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com