Actualité 2017-18

Les joueurs à surveiller – Saison 2017 de la NCAA

Sam Darnold - QB USC

La saison de la NCAA est à nos portes. Comme vous le savez, je suis un fan de football et j’apprécie tout particulièrement suivre le processus menant au repêchage de la NFL. Chaque année, je me dresse une liste des meilleurs espoirs collégiaux en vue de la saison.  Cette année, j’ai décidé de rendre cette liste accessible.

Alors, afin que nous soyons tous préparés, en tant qu’équipe, en vue de la prochaine saison, voici une liste des meilleurs espoirs universitaires. En espérant que vous pourrez vous en servir en tant que guide de référence. Comme d’habitude, il s’agit de contenu original basé sur mes observations.

QUARTS-ARRIÈRES

Sam Darnold (6-4 225 livres) USC: Darnold est une recrue qui a passé une année avec l’équipe de pratique de USC, ce qui veut dire qu’il est un « redshirt freshman » en langage de football.

Darnold a connu une 1ère saison exceptionnelle. Il faut comprendre que USC a débuté l’année avec une fiche de 1-3 et que leur saison s’en allait vers un désastre. Quand Darnold a gagné le poste de partant, au 5e match de la saison, USC n’a plus perdu (fiche de 9-0 incluant une spectaculaire victoire au Rose Bowl contre Penn State). Le jeune Darnold a littéralement sauvé la saison de USC.

Darnold a toutes les qualités physiques d’un quart de la nfl (incluant un bras puissant).  Cependant, c’est son leadership et sa capacité à gagner des matchs serrés qui en font un joueur spécial. Il lui reste encore beaucoup de football à jouer au niveau collégial et il ne faut pas trop s’emballer car il a quelques défauts techniques à corriger dont une motion de passe qui est trop longue (il a l’habitude, notamment, de tenir son ballon sous le niveau de hanches, ce qu’il devra corriger avant de faire le saut à la NFL), mais Darnold montre toutes les qualités d’un futur joueur de concession.

Mentions Honorables 

Lamar Jackson (6 pieds 3 205 livres) Louisville: Il est particulier de constater que le gagnant du trophé heismann ne figure pas au 1er rang de mon classement.   C’est parce que Darnold, possède plus les qualités d’un quart de la nfl selon moi (ce qui n’enlève rien à Jackson).

Jackson fait partit de cette nouvelle génération de quart-arrière qui peut dominer un match autan avec son bras qu’avec ses jambes.  Il représente un prospect de tout premier plan avec un grand potentiel.  Mais il devra apprendre à faire confiance à son bras d’avantage qu’à ses jambes s’il veut connaître du succès dans la nfl.

Josh Rosen (6-4 220) UCLA : À la même date l’année dernière, Rosen occupait le premier sur cette liste et de loin. Malheureusement, il s’est complètement écroulé (avant d’être blessé) comme toute l’équipe de UCLA en 2016.

Ancien prospect 5 étoiles et considéré comme le meilleur espoir toutes positions confondues à sa sortie de l’écoles secondaire, Rosen aurait, selon plusieurs sources, un comportement problématique à l’extérieur du terrain. Néanmoins, le potentiel de Rosen est illimité. S’il retrouve le niveau de jeu qu’il a montré l’année dernière, il sera un haut choix au repêchage.  Rosen est actuellement un junior et aura l’option de se rendre disponible pour le repêchage de cette année.

Josh Allen (6 pieds 5, 220 livres) Wyoming: De tous les prospects sur cette liste, il est celui que je connais le moins bien parce qu’il évolue pour un petit programme universitaire (Wyoming).  À son sujet, je me limiterai à vous dire ceci : il possède un excellent bras, d’excellentes qualités athlétiques et il joue dans un système ou on lui demande de faire des choses simples.  Sans vous inquiéter, je vous aurais sans doute écrit les mêmes choses de Paxton Lynch il y a deux ans.  Allen possède le potentiel nécessaire, mais sa réussite dépendra de sa capacité à travailler sur sa prise de décision.

Baker Mayfield (6 pieds 1, 220 livres) Oklahoma:  Il représente une des histoires les plus intéressantes de la NCAA.  Il a débuté sa carrière en tant que « walk-on » (c’est-à-dire un joueur qui n’a pas reçu d’offre d’étude) à l’université Texas Tech ou il a été nommé recrue de l’année.  Suite à une dispute avec ses entraîneurs, il a transféré à Oklahoma ou il a obtenu les mêmes succès qu’à Texas Tech.

Mayfield est un quart dont les succès reposent beaucoup sur sa capacité d’improvisation.  Un peu à la Johnny Manziel.  Il est spectaculaire, mais je ne suis pas sûr, à ce stade, qu’il possède les qualités d’un quart de la NFL.  Mais pour le niveau universitaire, vous ne trouverez pas de quart plus intéressant que lui à regarder jouer.  Mayfield est un joueur senior et il en est à sa dernière saison d’admissibilité universitaire.

Jake Browning (6 pieds 2, 210 livres), Washington: La mauvaise performance de Browning contre Alabama lors des éliminatoires ne doit pas faire oublier qu’il a connu une excellente saison.  Browning est une nouvelle version de Kellen Moore, mais avec un meilleur potentiel professionnel. Il possède des qualités physiques et un bras moyen, mais sa grande intelligence du jeu et sa capacité impressionnante à anticiper les fenêtres d’opportunité lui permettent de se distinguer.

Browning aura l’opportunité de jouer pour un programme compétitif et peut-être même de gagner un championnat national au cours des deux prochaines années, ce qui augmentera sa valeur. Personnellement, il est le type de joueurs que j’affectionne parce que son succès repose sur son intelligence du jeu et sa prise de décision et non pas sur ses qualités physiques.

Quelques noms supplémentaires

Puisqu’on aime observer les quarts-arrières, je vous soumet quelques noms supplémentaires.  Mason Rudolph (Oklahoma State) un quart productif qui possède toutes les qualités d’un quart de la NFL, mais qui joue dans un système qui le rend difficile à évaluer.  Luke Falk (Washington State) je pourrais faire le même commentaire que pour Rudolph.  Jarred Stidham (Auburn) qui avait connu des débuts très prometteur avec Baylor avant de transférer à Auburn.  Un talent brut assez exceptionnel.  Et finalement, un de mes préférés, Brett Rypien (Boise State) le neveu de Mark Rypien ancien quart des Redskins et gagnant du super bowl.  Une prise de décision et une capacité d’anticipation exceptionnel, mais un bras moyen (ce qui ferra fuir certains dépisteurs).  Certains de ces quarts constitueront des aubaines vu la très grande quantité de talent disponible au cours des 2 prochaines années et on aurait tort de sous-estimer leur potentiel.

PORTEURS DE BALLON

Saquon Barkley (5 pieds 11 220 livres) Penn State: À cause de sa vitesse et de son agilité, plusieurs fans de la NCAA ont l’impression que Barkley est petit physiquement (c’est un commentaire que je lis souvent). Il n’y a rien de plus faux : Barkley est un gros porteur de ballon de 220 livres qui court avec l’agilité d’un petit porteur de ballon.  Il présente une rare combinaison de vitesse, de puissance et d’agilité, mais sa plus grande qualité est son accélération. Actuellement, Barkley représente le joueur le plus talentueux de la NCAA toutes positions confondues.

Derrius Guice (5 pieds 11 215 livres) LSU : Mine de rien, c’est Guice et non Leonard Fournette qui a dominé le champs arrière de LSU en 2016. Il a gagné plus de 1300 verges, mais c’est sa ridicule moyenne de 7.58 verges par course qui attire l’attention.  Guice est un ancien prospect 5 étoiles (2e à la position de porteur de ballon) et il a un grand potentiel.

Ce que j’aime le plus de Guice c’est son style tout en puissance qui rappel un peu Marshawn Lynch. Ne manquez pas une opportunité de le voir jouer car il est spectaculaire

Mentions Honorables

Damien Harris et Bo Scarborough, Alabama : Deux anciens prospects 5 étoiles qui doivent se partager le champs arrière du Crimson Tide.  Harris est celui qui a obtenu les meilleures statistiques en 2016, mais Scarborough est celui qui me semble avoir le plus grand potentiel.  Il est cependant trop tôt pour les départager et les 2 joueurs possèdent les caractéristiques pour devenir d’excellents joueurs dans la NFL.

Myles Gaskin (5 pieds 10 195 livres) Washington : Gaskin est petit et il sera limité à un rôle de spécialiste des situations de passes dans la nfl. Mais il est explosif, il peut courir entre les bloqueurs et il a une excellente vision du jeu. Il a été un élément central d’une des meilleures équipes de la NCAA en 2016. En 2 saisons avec les Huskies, il a couru pour plus de 2600 verges. Par contre, il est peu utilisé comme receveur de passe et il devra prouver qu’il peut avoir du succès dans cette facette de jeu compte tenu de sa taille.

RECEVEURS DE PASSES

James Washington (6 pieds, 205 livres) Oklahoma State :  Il vient de connaître 2 saisons consécutives de plus de 1000 verges et a décidé de retourner à l’université pour sa saison senior.  Il sera de nouveau la cible de prédilection de l’excellent Mason Rudolph (son quart-arrière) et, par conséquent, il serait difficile de ne pas l’inclure sur cette liste.

Bien sûr, le système de jeu d’Oklahoma State, très axé sur la passe, et la qualité de son quart arrière (Mason Rudolph) sont en parti responsable des succès statistiques de Washington.  Mais c’est avant tout le fait qu’il représente une menace pour le long jeu (une qualité très recherchée chez les équipes de la NFL) qui fait de Washington un prospect incontournable.

Calvin Ridley (6-1 190 livres) Alabama : Considéré comme un prospect 5 étoiles (1er receveur de passe) à sa sortie de l’école secondaire, Ridley a connu une saison moyenne au niveau statistique à cause de l’attaque aérienne anémique d’Alabama.

Puisque Jalen Hurts (son quart-arrière) préfère courir avec le ballon plutôt que de le passer, la valeur de Ridley en vue du repêchage de 2018 pourrait en être grandement affectée.   Mais Ridley possède néanmoins toutes les qualités d’un joueur de la nfl.  Il est rapide, possède d’excellentes mains et il est extrêmement dangereux avec le ballon dans les mains.  Il peut jouer à l’intérieur comme à l’extérieur des traits achuré.

Mentions Honorables

Antonio Callaway (5 pieds 11 200 livres) Florida : Il est dans une situation semblable à Ridley : il s’agit d’un joueur dominant qui joue dans une équipe qui n’a pratiquement pas d’attaque aérienne.  Callaway, qui possède près du tiers des gains aériens de son équipe, excelle également sur les unités spéciales ce qui est un atout important et très valorisé par certaines équipes de la nfl.

Christian Kirk (5 pieds 11 200 livres) Texas A@M: Il complète notre trio de receveurs du SEC.  Considéré, lui aussi, comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (3e meilleur receveur de passe) Kirk a été élu sur les équipes d’étoiles de la conférence SEC (la plus forte de la ncaa) lors de ses deux premières saisons, ce qui n’est pas un mince exploit.  Kirk, un joueur complet, a également réussit 3 touchés sur les unités spéciales.

AILIERS RAPPROCHÉS

Isaac Nauta (6 pieds 4, 245 livres), Georgia : considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (18e meilleur espoir au total), Nauta s’est mérité une place dans la 1ère équipe d’étoile des recrues « all-american » cette année. Parce que les « Bulldogs » ont une attaque aérienne anémique, les statistiques de Nauta sont ordinaires, mais en une saison, il a déjà démontré plusieurs des attributs qu’on recherche chez un ailier rapproché de la nfl.

Nauta sera éligible seulement au repêchage de 2019, mais on va garder un œil sur lui car il est un prospect de 1er plan.

Mentions Honorables

Daniel Imatorbhebhe (6 pieds 4, 240 livres), USC : Vous ne trouverez pas son nom sur la plupart des listes.  Mais j’ai aimé ce que j’ai vu de ce jeune joueur.  Un transfert de l’université de Floride, il en sera à sa 2e saison dans la NCAA.  Comme joueur recrue, il a mérité une mention honorable au sein des équipes d’étoile de sa conférence.  Il est un excellent receveur de passe, mais aussi un bon bloqueur.  Il aura le bénéfice de jouer avec Sam Darnold ce qui sera excellent pour sa ligne statistique.  Personnellement, je vois un bon potentiel chez ce joueur.

Troy Fumagalli (6 pieds 6, 250 livres), Wisconsin : Il s’agit d’un joueur senior et il sera donc éligible au prochain repêchage.  Comme tous les joueurs issus du programme de Wisconsin, Fumagalli est solide techniquement et un excellent bloqueur.  Il possède également un physique idéal pour la NFL et de bonnes qualités athlétiques.  Un solide prospect.

LIGNE OFFENSIVE

Connor Williams (6 pieds 6, 290 livres), Texas: il en est à sa deuxième année comme bloqueur à gauche pour l’université du Texas. Il a été élu sur la 1ère équipe « all-american » par certaines publications ce qui est très rare pour un joueur de ligne de 2e année. Il sera admissible au repêchage dès cette année.

Mitch Hyatt (6 pieds 5, 295 livres), Clemson: Considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (16e meilleur espoir au total), il est devenu le bloqueur à gauche partant dès sa saison recrue (2015), ce qui n’est pas banal dans un programme aussi puissant que Clemson.  Hyatt a été élu sur l’équipe d’étoile des recrues « all-american » en 2015 et sur la 1ère équipe d’étoile de la conférence « ACC » en 2016.  Il sera éligible au repêchage en 2018.

Johah Williams (6 pieds 5, 295 livres), Alabama: Il s’est mérité un poste de partant (bloqueur à droite), dès sa toute première année, ce qui est très rare à l’université d’Alabama. Voilà qui en dit long sur le grand talent de cet ancien prospect 5 étoiles.  Williams a été élu sur la 2e équipe d’étoile de la conférence « SEC » ainsi que sur l’équipe d’étoile des recrues « all-american » cette année.  Il ne sera éligible au repêchage qu’en 2019.

Orlando Brown (6 pieds 8, 345 livres) Oklahoma : Un des joueurs de ligne les plus décorés du football universitaire, il débute sa 3e année à titre de bloqueur à gauche des Sooners.  En 2015, il a été nommé au sein des équipes d’étoiles recrues « all-american » avant de récidiver en 2016 (2e équipe « all-american » et joueur de ligne par excellence de la conférence « big 12 ».  Honnêtement, on se demande ce qui lui reste à accomplir au niveau universitaire.  Brown, qui entamera son année junior, sera probablement un top 10 au prochain repêchage et il le mérite amplemement.

Martez Ivey (6 pieds 5, 305 livres), Florida : Il a débuté les 8 derniers matchs de son équipe en 2015 ce qui lui a valu une sélection au sein de certaines équipes d’étoiles recrues « all-american ».  Il a continué sur sa lancée en 2016 en étant élu au sein de la 2e équipe d’étoile de la conférence « SEC » en tant que garde offensif. J’aime la versatilité d’Ivey, un joueur en pleine progression.

LIGNE DÉFENSIVE

Ed Oliver (6 pieds 2 290 livres) Houston :  Oliver représente le tout premier prospect 5 étoiles de l’histoire à s’engager pour une université n’appartenant pas au « power 5 ».  Il est un joueur dominant, constamment dans le champs arrière de l’adversaire (il a réussie 22.5 plaqués pour des pertes).  À ce stade, de tous les joueurs universitaires évoluant du côté défensif, Oliver est mon préféré.  Il allie la technique et les qualités athlétiques de façon remarquable et semble impossible à arrêter par moment.  Un futur très haut choix au repêchage

Parce qu’il n’en sera qu’à sa 2e année, Oliver ne sera admissible qu’au repêchage de 2019.

Dexter Lawrence (6 pieds 5, 340 livres) Clemson : un élément important de la ligne défensive des champions nationaux, Lawrence présente des qualités athlétiques surprenantes compte tenu de sa taille. Un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (2e meilleur espoir au total), Lawrence présente déjà toutes les caractéristiques physiques d’un joueur de la nfl (ce qui est rare à son âge).  Par règlement, il devra cependant jouer 2 autre saisons avant d’être admissible au repêchage (soit en 2019), même si physiquement, il serait prêt à faire le saut immédiatement.

Christian Wilkins (6-1 315) Clemson : Un autre élément important de la ligne défensive des champions nationaux. Et un autre qui était également considéré comme un prospect 5 étoiles (21e joueur au total) à sa sortie de l’école secondaire. Un joueur complet, surtout efficace contre le jeu au sol, mais également excellent contre la passe. Il sera éligible au repêchage de 2018.

Harold Landry (6 pieds 3, 250 livres), Boston College: Un pure spécialiste des sacs du quart (il nous en faut bien un sur notre équipe d’étoile, non?).  Landry a réussi 16.5 sacs du quart en 2016 (22 plaqués pour des pertes) et il est le meilleur spécialiste de toute la NCAA pour mettre de la pression sur les quarts adverses actuellement (c’est du moins mon opinion).  Par contre Landry, qui gagne la plupart de ses confrontations grâce à sa vitesse et son anticipation, n’est pas le plus solide contre le jeu au sol.  Sa force réside au niveau des situations de passe.  Étant un senior, il sera admissible au prochain repêchage de la NFL.

Mentions Honorables

Porter Gustin (6 pieds 5 260 livres) : Un joueur instinctif, solide contre le jeu au sol et excellent contre la passe dont j’adore le style. Considéré comme un prospect 5 étoiles (25e meilleur espoir au total) à sa sortie de l’école secondaire, Gustin devrait pouvoir améliorer ses statistiques de 2016 (qui sont déjà excellentes avec 68 plaqués dont 13 pour des pertes et 5.5 sacs du quart).

Nick Bosa (6 pieds 4, 265 livres) Ohio State: le petit frère de Joey Bosa a connu un début de carrière très intéressant avec les « Buckeyes » terminant au 2e rang au chapitre des sacs du quart avec un total de 5.  Bosa a des choses à travailler, mais il lui reste deux ans avant d’être éligible au repêchage (2019) et comme son frère, il a les qualités physiques d’un futur choix de 1ère ronde.

Clelin Ferrel (6 pieds 5, 265 livres), Clemson : À croire que la ligne défensive complète des champions nationaux se retrouve sur cette liste. Mais quand on gagne avec une ligne défensive aussi jeune, c’est un peu normal.

Ferrel est un ailier défensif aux qualités athlétiques impressionnantes qui ne fera que prendre de l’importance dans le système de rotation préconisée par Clemson. En 2016, il a connu une excellente saison recrue avec une production de 6 sacs du quart et 12.5 plaqués pour des pertes.  Il sera admissible au repêchage de 2018.  Il possède le talent d’un futur choix de 1ère ronde s’il continu à bien se développer.

SECONDEURS

Cameron Smith (6 pieds 2, 245 livres), USC : Les deux premières saisons de Smith au sein des « Trojans » ont été impressionnantes. En 2015, il a enregistré 78 plaqués et 3 interceptions. En 2016, il a mené l’équipe avec 83 plaqués dont 7 pour des pertes. Un joueur dominant malgré son jeune âge.  Smith ne possède pas les qualités athlétiques les plus impressionnantes, mais il domine grâce à ses instincts et son intelligence du jeu.  Il anticipe très bien et se retrouve toujours près du ballon.

Smith est bâtit pour le poste de secondeur intérieur (c’est la position qu’il occupe avec les « Trojans ») et il sera éligible au repêchage de 2018.

Malik Jefferson (6 pieds 3, 240 livres), Texas : Considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (28e meilleur espoir au total), Jefferson a connu des débuts éclatants en 2015 avec l’université du Texas étant nommé sur l’équipe d’étoiles des recrues « all-american » en plus d’être élu recrue défensive par excellence de la conférence « big 12 ».   En 2016, Jefferson a continué sur sa lancée et il possède toutes les qualités physiques d’un joueur de la nfl.  Il sera éligible au repêchage de 2018.

Arden Key (6 pieds 6, 240 livres), LSU: Un des jeunes joueurs les plus doués de la NCAA, il a été élu au sein de l’équipe d’étoile des recrues « all-american » en 2015. C’est cependant en 2016 que Key s’est véritablement révélé sur la scène nationale en réalisant 12 sacs du quart et 14.5 plaqués pour des pertes. Très impressionnant de la part d’un aussi jeune joueur dans la conférence la plus forte de la NCAA (le « SEC »). Évidemment, cette performance lui a valu d’être élu au sein de la 1ère équipe d’étoile de sa conférence.

Dans le système de LSU, Key est surtout utilisé comme ailier défensif, mais c’est probablement en tant que secondeur extérieur qu’il a un avenir dans la nfl.

Mentions Honorables 

Azeem Victor (6 pieds 3, 230 livres), Washington: Un de mes joueurs préférés dans toute la NCAA.  Dans la plus grande tradition de Chris Petersen (l’entraîneur actuel des Huskies et ancien entraîneur de Boise State) qui prends des prospects sortis de nulle part et les transforme en joueurs de la NFL.  Victor est un joueur actif et productif qui a été nommé sur la 2e équipe d’étoile de la conférence « pac-12 » même s’il a manqué les 4 derniers matchs de son équipe.  En 2017, il devrait être un des joueurs défensifs les plus productifs de la NCAA s’il n’est pas blessé.

Caleb Kelly (6 pieds 3, 230 livres), Oklahoma: Considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (14e meilleur espoir au total), Kelly a connu une excellente première saison avec les « Sooners » étant, notamment élu au sein de l’équipe d’étoile des recrues « all-american ».  Il a les qualités d’un joueur dominant et ses statistiques devraient être à la hauteur de son talent en 2017.

Kelly ne sera éligible au repêchage qu’en 2019.

DEMIS DÉFENSIFS

Minkah Fitzpatrick (6 pieds 1, 205 livres), Alabama : A sa deuxième année seulement, Fitzpatrick a été élu au sein de certaines sélections « all-american » en plus de se mériter une place dans la première équipe d’étoile de la conférence « SEC » la plus forte de la NCAA.  En 2 ans à peine, Fitzpatrick compte déjà 8 interceptions (dont 6 en 2016).  Son principal accomplissement est qu’il détient déjà le record pour le plus grand nombre d’interceptions retournées pour des touchés dans l’histoire d’Alabama (avec 4).  J’ajouterai que Fitzpatrick est un joueur versatile qui peut évoluer aussi bien à la position de demi de coin qu’à celle de demi de sûreté.  Il était considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire et il sera éligible au repêchage de 2018.

Imam Marshall (6 pieds 1, 200 livres), USC: En 2015, Marshall a gagné un poste de partant après les 2 premiers matchs des « Trojans » et l’a conservé depuis. Un ancien prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire, il est un des meilleurs jeunes demis de coin de la NCAA. Il a réussi pas moins de 6 interceptions en 2 ans et il obtient des responsabilités de plus en plus élevées dans la défense des « trojans ».  Il possède le physique et les qualités athlétiques idéales pour jouer dans la nfl.

Marshall sera éligible au repêchage de 2018.

Derwin James (6 pieds 3, 211 livres), Florida State : En 2015, cet ancien prospect 5 étoiles a connu des débuts spectaculaires en réalisant 91 plaqués (2e meilleur total de l’équipe) dont 9.5 pour des pertes, ce qui lui a valu d’être élu sur la 1ère équipe d’étoile des recrues « all-american ». En 2016, il a été blessé (il n’a joué que 2 matchs), mais, en santé, James possède tous les attributs d’un futur choix de 1ère ronde.

Il sera éligible au repêchage de 2018.

Tavarus McFadden (6 pieds 2, 200 livres), Florida State : Difficile de passer à côté d’un joueur qui a réalisé 8 interceptions avec un des programmes les plus en vue de la NCAA en 2016.  De plus, il possède le physique idéal pour la position de demi de coin.  Un ancien prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (13e meilleur espoir au total), McFadden coche toutes les cases.  On aimerait qu’il soit un peu plus physique dans son approche et il a du travail à faire sur sa technique, mais le talent est au rendez-vous.

Mentions Honorables

Jordan Withehead (5 pieds 11, 190 livres), Pittsburgh: Considéré comme un prospect 4 étoiles lors de sa sortie de l’école secondaire (75e meilleur espoir au total), Withehead a décidé de rester près de chez lui (il est originaire de la Pensylvanie), au lieu de s’expatrier dans un grand programme universitaire.  C’est ce qui explique sa présence à l’université de Pittsburgh.  En 2015, il a répondu à toutes les attentes en étant élu sur l’équipe d’étoile des recrues « all-american ».  En 2016, il a été ralenti par les blessures et a connu une saison un peu moins spectaculaire.  Il peut évaluer aussi bien à la position de demi de coin qu’à celle de demi de sûreté. Tout un joueur de football.

Taylor Rapp (6 pieds 200 livres), Washington: En 2016, Rapp a connu un début de carrière spectaculaire avec un des meilleurs programmes universitaires de la nation.  Il a principalement été utilisé dans un rôle de « nickel » (5e demi défensif), ou il a connu du succès en réalisant 4 interception. Il a été sélectionné sur l’équipe d’étoile des recrues « all-american » en plus d’être élu le joueur défensif par excellence de la conférence « pac-12 ».  Lors des éliminatoires, contre Alabama, il a échappé une interception qui aurait pu modifier le cours du match.  Il est très compétitif et toujours sur le ballon. Il ne peut pas manquer son coup.

Rapp sera éligible au repêchage de 2019.

Comme d’habitude, tous les commentaires sont les bienvenus sur cette page.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut