FreshMail.com
FreshMail.com
Actualité 2017-18

État des forces NFL : Kansas City seul au sommet

Le fantasy football prend beaucoup de place dans nos vies. Parfois trop. Du moins, c’est ce que croit Richard Sherman, qui a récemment affirmé que le fantasy football rendait les partisans insensibles aux blessures des joueurs. Le demi de coin des Seahawks ne se gène pas pour exprimer ses opinions, et ici, il amène un excellent point.

En 2015, on estimait à près de 75 millions de personnes le nombre d’adeptes de fantasy football, un chiffre en constante croissance, tellement que certains joueurs, après s’être blessés, se sentent obligés de répondre aux journalistes à ce sujet. « C’est le dernier de mes soucis », affirmait récemment David Johnson. Et pourtant, les réactions à la suite de sa blessure étaient pratiquement toutes sur son impact dans les pools. Tout ça pour dire qu’une déchirure du LCA, une fracture à la cheville ou une dislocation du poignet n’amènent pas juste la mention INJ à côté de votre joueur, mais une réelle douleur, une longue convalescence et un doute dans la tête du joueur sur sa capacité à jouer sans se blesser. Sur ce, j’en profite pour souhaiter une bonne convalescence à David Johnson… et pas seulement parce qu’il est dans mon équipe fantasy!

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente.

1 (1). Chiefs (4-0)
La seule équipe invaincue en doit beaucoup à son nouveau porteur de ballon Kareem Hunt. Non seulement Hunt mène la ligue pour les verges au sol, mais il la mènerait aussi si l’on comptait seulement ses verges de deuxième demie!

2 (4). Packers (3-1)
Avec tous les blessés dans l’alignement, les Packers et Aaron Rodgers ne pouvaient demander mieux que d’affronter les Bears de Mike Glennon jeudi soir. Rien de tel qu’un faible adversaire avec une courte semaine de préparation pour reprendre confiance.

3 (2). Falcons (3-1)
Pour la deuxième semaine de suite, Matt Ryan est victime de trois revirements, et cette fois-ci, ça aura coûté la victoire au Falcons. Julio Jones s’est également blessé à une hanche, mais ça ne semble pas trop grave et l’équipe s’en va en semaine de congé. Pas de panique encore.

4 (8). Broncos (3-1)
Apparemment, on ne lance contre la tertiaire des Broncos, surnommée No fly zone. Le problème, c’est qu’on ne court pas non plus contre les Broncos :

5 (7). Steelers (3-1)
Rendu là, on est aussi bien de donner immédiatement le titre de la division Nord de l’AFC aux Steelers et s’épargner 12 autres semaines des Ravens, Bengals et Browns! Cette victoire va faire du bien aux hommes de Mike Tomlin, eux qui avaient perdu leurs quatre derniers matchs à Baltimore.

6 (3). Patriots (2-2)
Après quatre matchs, la défensive des Pats a accordé 42, 20, 33 et 33 points, en plus de donner en moyenne 324 par la passe (dernier dans la NFL) et 132,8 verges au sol (26e). Est-ce qu’on va se rappeler de ça lorsqu’ils vont remporter leur sixième Super Bowl? Non, probablement pas.

7 (12). Lions (3-1)
On doit donner du crédit à Jim Bob Cooter. Il semble dédié au jeu au sol cette saison, chose que l’on n’a pas vue souvent à Détroit au cours des dernières années. Le dernier match de 100 verges au sol des Lions remonte au 28 novembre 2013!

8 (10). Eagles (3-1)
LeGarrette Blount est l’un des joueurs les plus énigmatiques de la NFL. Il a été assez mauvais pour être mis au ballotage par les Titans, assez bon pour amassé 1 000 verges à son année recrue, assez mauvais pour être coupé par les Steelers, assez bon pour amasser 18 touchés avec les Pats, assez mauvais pour être cloué au banc cette saison, et maintenant, il nous fait ça :

¯\_(ツ)_/¯

9 (15) Texans (2-2)
Deshaun Watson est tout simplement incroyable. Déjà qu’il m’avait impressionné contre les Patriots, il en remet avec panache en menant son équipe à 57 points contre les Titans. Le bloqueur Duane Brown, en grève depuis le camp, doit vraiment être tenté de revenir!

10 (16). Bills (3-1)
Avec les départs de Stephon Gilmore et Ronald Darby, on se demandait bien quel demi de coin allait pallier leur perte. Son nom est Tre’Davious White. Les Bills ont reculé (et acquis un choix de première ronde de plus) pour le repêcher et il est un solide candidat à la recrue défensive de l’année jusqu’ici.

11 (14). Seahawks (2-2)
On dirait que les Seahawks ont un arbre à porteur de ballon quelque part dans leur centre d’entraînement. Après Christine Michael, Thomas Rawls, Alex Collins, Troymaine Pope, C.J. Prosise et Chris Carson, voilà qu’un certain J.D. McKissic sort de nulle part pour marquer le touché de la victoire contre les Colts.

12 (13). Redskins (2-2)
Kirk Cousins peut être fier de sa performance contre les Chiefs. Il a montré de la combativité, de la résilience et du caractère contre une très bonne défensive et il aurait gagné n’eût été l’échappée de Josh Doctson. Avec ce match, il vient d’ajouter quelques millions à son prochain contrat.

13 (5). Raiders (2-2)
Pour une deuxième semaine de suite, l’attaque des Raiders à l’air inepte. On nuancera cette semaine parce qu’ils affrontaient les Broncos. Et on s’inquiétera parce que Derek Carr est encore blessé.

14 (9). Vikings (2-2)
J’étais littéralement en train d’écrire à quel point Dalvin Cook connaissait un excellent début de carrière quand j’ai vu l’alerte de sa blessure. Les déchirures du LCA sont malheureusement trop courantes dans la NFL et le jeu au sol des Vikings en payera le prix.

15 (6). Titans (2-2)
Marcus Mariota ne connaissait pas un grand match avant de se blesser aux ischio-jambiers, mais son absence se fera sentir s’il avait à manquer des matchs. Voici ce que Matt Cassel a fait comme substitut contre les Texans : 4 en 10, 21 verges, 2 interceptions et 1 ballon échappé.

16 (22). Rams (3-1)
Je comprends mal quand on dit : « Les Rams ont marqué le plus de points dans la NFL après quatre matchs ». Le spectre de Jeff Fisher est encore trop présent dans ma tête. Avec ce début, on en est presque à oublier que la fiche des Rams après quatre matchs l’an dernier était de… 3-1!

17 (11). Cowboys (2-2)
Les Cowboys ont tellement surpris l’an dernier que les attentes sont irréelles pour cette saison. Dak Prescott est seulement un quart de deuxième année et la défensive, à l’exception de DeMarcus Lawrence et Sean Lee, est loin de faire partie de l’élite de la ligue.

18 (20). Panthers (3-1)
Le temps d’un match, on a eu l’impression de retrouver le Cam Newton des beaux jours. La défensive des Pats y est pour beaucoup, mais la NFL est tellement plus intéressante quand Newton est en pleine confiance.

19 (19). Saints (2-2)
Deuxième match de suite où la défensive est dominante… est-ce que je rêve? Maintenant, est-elle le produit de deux offensives médiocres? Franchement, on s’en fou et on apprécie, parce que ce n’est tellement pas arrivé souvent dans les dernières années.

20 (17). Buccaneers (2-1)
Si les Buccaneers ont une fiche positive jusqu’ici, ils peuvent dire merci à Kendall Beckwith. Appelé à prendre le gros du travail chez les secondeurs en vertu des blessures à Lavonte David et Kwon Alexander, Beckwith joue de l’énorme football pour une défensive décimée.

21 (18). Ravens (2-2)
On savait que la blessure à Marshall Yanda allait affecter l’offensive des Ravens, mais pas à ce point! Sans leur bloqueur étoile, l’offensive des Ravens est à peu près aussi efficace que celle des Alouettes.

22 (21). Jaguars (2-2)
Les Jaguars ont une défensive améliorée, mais font toujours les mêmes gaffes d’une équipe de bas de classement. En prolongation, Marqise Lee a échappé une passe qui aurait placé l’équipe en position de placement, puis Paul Posluzny a pratiquement donné le match aux Jets avec une punition de conduite antisportive.

23 (25). Cardinals (2-2)
Jusqu’ici, les Cardinals n’ont gagné aucun match en temps réglementaire et en ont arraché pour soutirer des gains en prolongation contre les Colts et les 49ers. C’est désolant de voir cette équipe, qui pourtant était l’une des meilleures il y a à peine deux ans.

24 (23). Dolphins (1-2)
Pour moi, les Dolphins sont une troupe de théâtre et leur performance sur le terrain tente de recréer les désastres de l’ouragan Irma à Miami. Et le meilleur acteur est Jay Cutler :

25 (24). Chargers (0-4)
Donnons un répit aux Chargers, ils jouent pratiquement 16 matchs à l’étranger cette saison. Plus de 4 000 kilomètres séparent Philadelphie de Los Angeles, mais les partisans des Eagles étaient bien plus nombreux.

26 (28). Bengals (1-3)
Haïku sur le premier gain des Bengals après des débuts difficiles :
Zéro touché, la norme
L’automne arrive, Dalton se fige
Cleveland, la solution

27 (30). Jets (2-2)
Bien des gens avaient prédit deux victoires pour les Jets cette saison. Seulement, ils ne s’entendaient pas à ce que l’équipe new-yorkaise arrive à ce compte après quatre semaines! En plus, les Jets s’en vont au Club Med de Cleveland la semaine prochaine vers une inévitable fiche positive.

28 (26). Giants (0-4)
Ben McAdoo est probablement le pire entraîneur de la NFL et je ne serais pas surpris s’il était le premier à être congédié cette saison. Ses appels de jeu sont terribles et il n’est même pas surpris de voir son équipe avec une fiche de 0-4!

29 (27). Bears (1-3)
Eh voila, John Fox a finalement craqué sous la pression. Il cloue son quart à 16 millions Mike Glennon sur le banc au profit de Mitch Trubisky. Pour son premier départ, tout ce que la recrue aura à faire est d’affronter la défensive des Vikings sous les projecteurs du lundi soir.

30 (29). Colts (1-3)
Le pointage ne l’indiquera pas, mais les Colts tenaient tête aux Seahawks vendredi soir. Enfin, jusqu’à la fin du troisième quart, avant d’accorder quatre touchés sans réplique à Seattle. Ça existe, une bonne défaite par la marque de 46-18?

31 (31). 49ers (0-4)
Quand tu marques cinq fois dans un match et que tu termines avec 15 points, tu mérites de perdre. Pas que les partisans des Niners vont s’en faire, après tout, chaque défaite de plus rapproche l’équipe d’un solide espoir au poste de quart.

32 (32). Browns (0-4)

Et rien ne les arrêtera!

Commentaires
En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

FreshMail.com
 

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com