FreshMail.com
FreshMail.com
Actualité 2017-18

L’Analyse des X’s et O’s – Semaine 7: reprise du Superbowl et début de l’ère Brett…Hundley

Nous avons vu la semaine passée plusieurs surprises, avec des équipes comme les Giants ou les Dolphins qui jouaient avec l’énergie du désespoir, et qui nous rappellent que les joueurs de la NFL sont les 0.01% de meilleurs joueurs de football aux États-Unis. La différence entre les meilleurs et les moins bons est quand même, relativement, petite. À garder en tête quand on analyse des duels…

Saints @ Packers

Le début de l’ère Hundley, contre des Saints qui ont appris à jouer en défensive? Qui aurait cru que dans un match où ils marquent 52 points, Drew Brees n’aurait que 186 verges de gain par la passe?

Quand les Packers ont le ballon

Faites attention à tirer des conclusions sur la semaine dernière. Un 2e QB qui entre dans le match a passé la semaine à jouer le « scout team » et peu pratiqué avec les partants. Et le plan de match n’est pas adapté à lui. J’ai très hâte de voir si Mike McCarthy, qui a plus tendance à demander à ses joueurs d’exécuter son système qu’à adapter son système à ses joueurs, va s’adapter à Hundley au-delà de juste choisir plus souvent des jeux qui sont plus faciles pour un jeune quart. Il est à noter que les Packers avaient l’option de garder leur réserviste Scott Tolzien l’an dernier et ont décidé de confier le rôle de 2e à Hundley plutôt, une marque de confiance. C’est un groupe d’entraîneurs qui est habile à développer des QB’s.

Hundley était bien perçu à sa sortie de UCLA et le consensus était qu’il serait repêché beaucoup plus tôt qu’au 147E rang. Il a beaucoup d’outils similaires à ceux de Rodgers, et, même s’il n’a qu’une fraction de son talent, peu au moins jouer le même style (mobile, bras puissant, capacité d’improvisation). Une lacune qu’on a bien vu la semaine passée est une tendance (tout comme Rodgers d’ailleurs) à garder le ballon trop longtemps et à se faire sacker. Avec la OL des Packers décimée (ils ont fini le match de dimanche avec leur 6e et leur 7e OT, et un backup OG) c’est un cocktail dangereux quand vient le temps de bloquer Cameron Jordan et sa bande. Même avec l’habileté légendaire de Rodgers de s’échapper de la pochette, les Packers sont bons derniers pour le nombre de sacks alloués cette saison.

La D des Saints a pris son envol avec l’éclosion de Marshon Lattimore comme CB d’élite. Je m’attends à voir les Packers attaquer les secondeurs des Saints avec des tracés définis aux RB’s et TE’s, je vois mal comment Te’o et Klein vont être capables de couvrir Montgomery et Bennett.

Quand les Saints ont le ballon

Ils ne se sont pas ennuyés de Adrian Peterson la semaine dernière. Ils ne devraient pas s’en ennuyer non plus cette semaine, la manière d’attaquer les Packers, c’est par la passe en formation ouvertes, pour profiter de la faiblesse de leurs CB’s, de leur manque de profondeur et de la lenteur de leurs LB’s aussi. Bref, c’est un match pour Alvin Kamara plus que pour Mark Ingram.

La tertiaire des Packers est aussi décimée que leur OL. C’était une saison charnière pour Damarious Randle et pour Quentin Rollins. Ils ont eu en masse de temps de jeu puisque Kevin King et Davon House ont été blessés et le sont peut-être encore. Et ils sont été très mauvais. Rollins s’est cassé une cheville, sa saison est terminée, faisant en sorte qu’on doit faire jouer Josh Hawkins (qui s’est fait royalement brûler la semaine dernière) et un gars qui s’appelle Lenzy Pipkins (A pour le nom, F pour la performance).

Les Saints devraient être capables de profiter de ces opportunités si leur OL tient le coup. Terron Armstead était sur le chemin pour devenir un joueur étoile la saison passée, son développement a été ralenti par les blessures mais il est revenu au jeu la semaine dernière et bien fait face à Ziggy Ansah et les Lions. Sa présence vient stabiliser la OL malgré la blessure à Zach Strief.

Duel à surveiller : CBs Marshon Lattimore et Ken Crawley vs WR Jordy Nelson et Davante Adams,. Il va falloir simplifier les lectures pour Hundley. La façon la plus simple de le faire est d’isoler son X contre un CB. Lattimore est un top-12 pick, athlète exceptionnel, tandis que Crawley est tout aussi athlétique mais n’a pas été repêché et est la surprise de la saison chez les Saints. Pourront-ils contenir Nelson et Adams un contre un? Est-ce que Hundley aura du « timing » avec Nelson et Adams, entre autres sur les fameuses passes sur l’épaule arrière qui rendent Rodgers si difficile à défendre?

Falcons @ Patriots

Combien de pancartes ou d’allusion à 28-3? Et je ne parle pas du 28 mars J Disons que de la façon dont ils ont joué depuis quelques semaines, les Falcons ont de plus gros problèmes que de gérer leur psychologie suite à la débandade de février dernier.

Ce qui a tué les Falcons au Superbowl, c’est le nombre de jeux que les Pats ont passé sur le terrain. 93 jeux (un match normal est autour de 60) pour être exact. Au 4e quart, les joueurs des Falcons étaient brûlés, ne mettaient plus de pression et n’avaient plus l’énergie pour couvrir. C’est fort possible que la troupe de Brady tente de recréer l’expérience, il sera donc primordial que les Falcons puissent contrôler le ballon en attaque et soutenir de longues séries de jeux, pour garder Brady sur les lignes de côté.

Quand les Falcons ont le ballon

Ça fait drôle à écrire, mais le remède aux problèmes offensifs des Falcons et de Matt Ryan est peut-être la défensive des Patriots. Ces derniers ont particulièrement de la difficulté à quitter le terrain, eux qui ont accordé le plus grand nombre de premiers jeux de la ligue, donc de longues possessions. Ils ont aussi la pire moyenne de verges allouées par passe tentée de la ligue, surtout parce qu’ils ont accordé plusieurs longs jeux de passe, souvent sur des manques de communication. Celles-ci impliquaient souvent leur CB à 65M$, Stephon Gilmore, qui n’a pas joué la semaine dernière et pourrait rater ce match aussi. Dommage, il a le physique pour affronter Julio Jones.

Ryan semble avoir perdu ses repères et être plus hésitant, surtout sur certaines longues passes, celles qui semblaient toujours complétées l’an passé ont tendance à être imprécises cette année.

Quand les Patriots ont le ballon

James White a capté 14 passes au Superbowl. Quatorze!!!

Pourtant, les Falcons peuvent compter sur un des personnel de LB’s les plus rapides de la ligue. Brady avait aussi visé souvent Julian Edelman (13 fois ciblé) et Danny Amendola (11 fois), les trois étant souvent déployés comme receveurs intérieurs. Le « slot CB » des Falcons au SB était Brian Poole, qui devait perdre ce rôle cette année  mais l’a repris avec la suspension à Jalen Collins.

On a vu au match d’ouverture les Chiefs déployer avec succès la stratégie que les Falcons avaient utilisé au Superbowl contre Brady, en conservant un joueur qui patrouille l’espace entre les numéros et les « hashmarks » à 5-7 verges, encombrant ainsi les courtes passes préférées par Brady. Ça force Brady à viser plus 10-12 verges où il perd de la précision. Par contre, cette fois-ci, ils peuvent compter sur Gronk et sur Brandin Cooks, deux joueurs plus athlétiques que les receveurs qui étaient sur le terrain au Superbowl, ce qui change la donne un peu.

Duel à surveiller : Pourquoi ne pas y aller avec deux joueurs qui n’étaient pas au Superbowl? WR Brandin Cooks vs CB Desmond Trufant.

En quelques lignes

  • Le cirque des Browns est encore aussi ridicule. Cette semaine la rumeur circulait à l’effet qu’ils vérifiaient l’intérêt de candidats pour ajouter (ou superviser) leur département de personnel. Ils ont 2 choix de 1ère ronde l’an prochain et 3 choix de 2e, dont un qu’ils ont « acheté » 16M$. Ils n’ont pas le droit de se planter (encore) en avril prochain. Ceci dit, leur saison est encore un désastre, l’équipe ne progresse pas. Seule lueur d’espoir, Myles Garrett commence à faire sentir sa présence.
  • Piètre performance des Bucs la semaine dernière, découpés par Carson Palmer et Adrian Peterson (non, vous ne voyagez pas dans le temps en 2009). Ça me semble plus un problème de coordination et d’exécution qu’une question de talent. Les Bills n’ont pas les outils pour en profiter autant par contre.
  • Mine de rien à 2-4, les Bears ne font pas de cadeau à personne. Ils ont perdu deux matches sur le dernier jeu du match (Falcons, Vikings). Pas un voyage facile pour les Panthers, mais ceux-ci ont le bénéfice de 10 jours de congé. 
  • C’était surprenant lundi soir de voir la OL des Colts offrir plus souvent qu’autrement une pochette bien à Brissett. Je serais estomaqué de voir la même chose face à Calais Campbell et les Jaguars.
  • Match intéressant entre les Cardinals et les Je suis particulièrement intéressé de voir les joueurs hybrides des Cards (Mathieu, Baker, Bucannon) face aux joueurs hybrides des Rams (Austin, Gurley, Pharoh Cooper et Cooper Kupp)
  • Jets et Dolphins ont surpris la semaine dernière. J’ai malgré tout beaucoup de difficulté à être le moindrement intéressé par ce duel.
  • La DL des Vikings doit se lécher la babines de voir Joe Flacco s’amener en ville.
  • Les 49ers ont perdu les services de Arik Armstead qui connaissait une solide saison. Ils auraient bien eu besoin de lui face à un Zeke Elliott libéré légalement et les Cowboys. Duel à 100$ : DeForest Buckner contre Tyron Smith et le reste de la OL de Dallas.
  • Je prends les paris à savoir à quelle minute du 1er quart Vontaze Burfict des Bengals va faire quelque chose de stupide face aux Steelers…d’ailleurs, c’est le classique match « piège » pour les Steelers, sur la route après une grosse victoire, le genre de match où ils s’abaissent au niveau de la compétition.
  • Les Broncos ne sont pas aussi solides sur la route qu’à la maison, mais un match au Stubhub centre, « domicile » des Chargers, c’est comme jouer un match en site neutre. Après la pathétique performance de dimanche soir, ils vont vouloir rebondir.
  • Après avoir surpris tout le monde à Denver, est-ce que Eli et les Giants vont nous surprendre face aux Seahawks avec une 2e semaine consécutive contre une défensive réputée? J’ai hâte de voir Engram face à Chancellor.
  • Un excellent match lundi soir, en espérant que ce soit à la hauteur (après l’excellent match de jeudi soir, la barre est haute!). Les Eagles gagnent grâce à leur DL, mais durant les 4 dernières semaines, ils se sont fait plaisir face à des OL dysfonctionnelles (Giants, Chargers, Cardinals et Panthers). Ce sera plus difficile face aux Redskins, bien qu’à la semaine #1 dans le premier duel, ils avaient bien faits aussi.

Bonne semaine!

Cliquer pour commentaire
En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

FreshMail.com
 

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com