FreshMail.com
FreshMail.com
Actualité 2017-18

NCAA : Les surprises de la 9e semaine

Pendant que l’histoire de la saison se réécrivant devant vos yeux, je profitais d’un camp de plein air dans le cadre d’un de mes cours à l’université. Mais quelle saison excitante n’est-ce pas? Excepté pour Alabama, les équipes classées du 3e rang au 12e rang semblent au même pied d’échelon et rien n’est confirmé. Même si ces équipes ne font pas les séries, je ne peux que baver à imaginer la qualité des Bowls qu’il y aura durant le temps des fêtes.

1. Ce n’était pas dans le plan du Big XII!

#4 TCU 7 (7-1)14 #25 Iowa State (6-2)

Résultats de recherche d'images pour « iowa state football vs tcu 2017 »

Crédit image: Vidolen

Iowa State est sans aucun doute la révélation de l’année.

Grâce à cette étonnante victoire, Iowa State mène la conférence du Big XII. Les Cyclones ont balayé #3 Oklahoma et #4 TCU. Toutefois, ce scénario nuit à la crédibilité du Big XII :

-Les deux défaites d’Iowa State furent contre Iowa (5-3) et Texas (4-4). Aucune de ces deux équipes ne figurera dans le top 25.

-Statistiquement, Iowa State représente la meilleure formation du Big XII, mais l’université est classée 14e par l’Associated Press.

-Classée 40e en attaque et 21e en défensive, ils ne dominent aucune facette du jeu.

Le 11 novembre prochain représentera logiquement le dernier test pour Iowa State puisqu’ils recevront les #11 Cowboys d’Oklahoma State. Toutefois, je m’attends à ce qu’ils perdent à West Virginia la semaine prochaine. Une équipe inexpérimentée ainsi qu’un piètre passé qui se transforme soudainement en des prétendants tiennent rarement le coup longtemps. Jouer pour causer la surprise et jouer afin de ne pas perdre sont deux philosophies distinctes. Les Cyclones sont favoris dans les prédictions et doivent désormais performer devant la pression. Ce n’est pas évident.

Depuis l’existence du club, Iowa State compilait une fiche de 1-56-2 contre les équipes issues du top 5. Ils en ont eu deux en moins d’un mois.

2. C’est l’expérience qui rentre…

#16 Michigan State (6-2) 31 39 Northwestern (5-3) 3OT

Mentionné précédemment cette année, Mark Dantonio possède la troupe la plus jeune qu’il est eu à coacher. Positionnés 16e, les attentes de l’année étaient déjà surpassées chez les Spartans. En remportant le duel, ils demeuraient contender pour le titre du Big Ten et pouvaient rêver aux séries si toutes les autres équipes continuaient à tomber comme des mouches.

Tel que prévu, MSU prend une avance de 10-0 devant la foule de 39 000 étudiants avocats de Nothwestern. Toutefois, l’orientation du vent a changé de côté. C’est normal, on est près de Chicago! Déçus des déboires des Bears dans la NFL, les Wildcats décident d’être l’ÉQUIPE de Chicago. Ainsi, ils prennent les devants 17-10 au 4e quart. Du côté de MSU, ils aiment plus les Bears de Chicago et en guise de soutien, ils créent l’égalité avec 25 secondes au cadran du match. La prolongation débute au pointage de 17-17. Avançons de quelques années, au pointage de 31-31, Northwestern inscrit son 3e touché de la prolongation et réussit la conversion de deux points. MSU embarque sur le terrain pour tenter de niveler la marque. À ce moment, le quart-arrière des Spartans disputait le meilleur match de sa carrière avec une récolte de 445 verges par la passe et 4 passes de touché. Malheureusement, le sophomore a mis fin au party en lançant sa seule interception du match.

Bizarrement, autant que Northwestern est une presque une honte dans le Big Ten, autant ils ont remporté trois des quatre derniers affrontements contre MSU.

3. Un choc de titans

#2 Penn State (7-1) 3839 #6 Ohio State (7-1)

Tout le monde le pensait. Ohio State possède le talent pour être dans le top 5, mais ils n’ont jamais été convaincants au cours des 8 semaines précédentes.

Durant la majorité du match, Ohio State a joué au même niveau que les 8 semaines précédentes. Ils ont tiré de l’arrière 28-10 et 35-20 durant le match. JT Barrett et sa bande se sont réveillés au 4e. Ils ont inscrit 19 points dont un touché avec 1:48 à écouler au duel pour concrétiser la spectaculaire remonté.

Résultats de recherche d'images pour « Penn state at ohio State football 28 october 2017 »

Crédit image: NY Daily News

Le favori au trophée Heisman, Saquon Barkley a donné une douche froide aux partisans en retournant le botté d’envoi jusqu’à la zone des buts au premier jeu de la rencontre. Par après, la petite fierté de Penn State a inscrit un autre touché sur une course de 36 verges, mais les exploits se sont arrêtés là. La défensive d’Ohio State a limité la machine. Barkley a totalisé 44 verges en 21 portées. Excluant son touché, il a donc couru 12 verges en 20 courses.

JT Barrett a été l’athlète du match avec une récolte de 328 verges et de 4 touchées. Il a complété 33 de ses 39 tentatives de passe. Sans oubliées, ses 95 verges au sol.

Malgré l’issu du match, rien n’est concrétisé pour les deux clans. Penn State a une date avec #24 Michigan State.

Chez les Buckeyes, ils devront travailler fort pour leurs laissez-passer aux séries. Ils recevront les Spartans qui sont doués pour causer des surprises et devront visiter les Wolverines où un dénommé Jim Harbaugh ne cesse de penser à ce duel avant de coucher.

4. Un premier faux pas pour la bande de Charlie Strong

Houston (5-3) 2824 #17 South Florida (7-1)

Avec une incroyable fiche de 11-2 en 2016 et un changement d’entraîneur, USF poursuit sa lancée en 2017 en étant invaincu. Les Bulls détiennent une série de 12 victoires. La plus longue séquence de la ligue.

Dans un duel chaudement disputé, les Cougars de Houston sont repartis avec le W grâce à un touché avec seulement 11 secondes au match.

En plus de la perte de l’impressionnante séquence, la défaite de South Florida est désastreuse puisque les Knigths de #15 UCF, toujours invaincus, mènent la American Athletic Conference. La bande de Charlie Strong possède une dernière chance pour remporter la conférence.

Gagner à UCF lors du dernier match de la saison.

5. Khalil Tate?

#15 Washington State 37 (7-2) 58 Arizona (6-2)

Excepté un court regain de vie en début de 3e quart, les Cougars de Washington State n’auront jamais été dans le coup.

Les succès des Wildcats d’Arizona sont dus par les excellentes jambes du quart-arrière Khalil Tate. Il a couru 840 verges et inscrit 8 touchés lors de ses 4 derniers départs.

Résultats de recherche d'images pour « khalil tate vs washington state »

Crédit image: Arizona Desert Swarm

Dans la victoire, il a couru 146 verges et obtenu 2 touchés. Il n’est pas qu’un porteur de ballon converti en quart-arrière comme à Navy, Rice ou Army. Il est capable de lancer une balle. Il a obtenu 275 verges par la passe durant la soirée.

Malgré la défaite, je tiens à mentionner le nom de Tyler Hilinski. Le quart-arrière substitut des Cougars a pris le relais de Luke Fall avec 2 minutes avant la mi-temps. Outre ses 4 interceptions, le sophomore a compilé 509 verges en seulement une moitié de rencontre. Il a complété 45 de ses 61 passes. Ce n’est pas des stats de la trempe de Joe Flacco ou Jay Cutler, mais c’est respectable.

Si Arizona gagne à USC la semaine prochaine, les Wildcats seront en tête de leur division et s’ils maintiennent leur séquence victorieuse, ils pourront participer à la finale du PAC-12.

Je rêve en couleur.

Commentaires
En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

FreshMail.com
 

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com