FreshMail.com
FreshMail.com
Actualité 2017-18

État des forces NFL semaine 10 : la NFC se charge du spectacle

Le rapport de force entre les deux conférences est déréglé cette saison. D’un côté, on retrouve les vieux routiers de l’Américaine : Patriots, Chiefs, Steelers. Et c’est tout. Le sort de la conférence est aussi prévisible qu’une défaite des Dolphins lors d’un match aux heures de grandes écoutes. De l’autre côté, c’est là où le party pogne, dans la Nationale. On y retrouve 7 des 10 premières équipes dans l’État des forces et une chaude lutte à prévoir pour les derniers rangs accédants aux séries.

C’est d’ailleurs dans la Nationale qu’on retrouve les plus belles surprises en 2017. Chaque meneur de division a raté les séries l’an dernier. Pire encore, aucun d’entre eux n’avait obtenu une fiche positive. Les Eagles, Rams, Saints et Vikings trônent ainsi avec méfiance et vont se battre jusqu’à la fin pour garder leurs acquis. Des acquis fragiles, parce que derrière eux, plusieurs prétendants sont aussi affamés.

Les deux derniers finalistes du Super Bowl dans la conférence, les Panthers et les Falcons, vont miser sur leur expérience pour rattraper les Saints. On aurait tort de remettre en doute les Seahawks, qui, bien qu’affaiblis, sortent leur meilleur football pour les mois où les nuits sont plus longues. Et c’est sans compter sur les Lions et Cowboys, qui pourraient brouiller les cartes avec une séquence de victoires. Bref, si vous cherchez l’action, c’est dans la Nationale qu’il faut regarder!

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente.

1 (1). Eagles (8-1)
Ne parlez pas de la guigne de la deuxième année à Carson Wentz! Au moment où l’on se parle, le produit de North Dakota State est le favori pour le titre de joueur par excellence, et pour cause. Son équipe a marqué au moins 20 points dans chacun des matchs disputés en 2017.

2 (2). Patriots (7-2)
Il n’y a que contre les Broncos que Tom Brady a une fiche négative en carrière (8-9), alors la victoire sans trop d’embuches à Denver dimanche soir était la bienvenue. Le quart de 40 ans a amassé 2 807 verges par la voie des airs cette saison, un sommet dans la NFL.

3 (4). Rams (7-2)
Les Rams ont remporté leur quatrième partie consécutive, séquence durant laquelle ils ont marqué 103 points de plus que leurs adversaires. Avec les Vikings et les Saints sur leur chemin lors des deux prochaines rencontres, on verra s’ils aspirent vraiment aux grands honneurs.

4 (5). Saints (7-2)
En enlevant les deux possessions pour clore chacune des demies, les Saints ont marqué des points lors de huit de leurs neuf possessions en attaque contre les Bills (6 touchés, 2 placements). Et la seule fois où ils n’ont pas inscrit de points, c’est sur une échappée de Josh Hill… dans la zone payante!

5 (3). Steelers (7-2)

Ils ont ultimement évité le pire, mais les Steelers ont le don de se rabaisser au niveau de leur adversaire.

6 (7). Vikings (7-2)
La belle histoire d’Adam Thielen se poursuit. Ignoré au repêchage, coupé par l’équipe en 2013, puis limité à un rôle d’unité spéciale jusqu’à l’an dernier, il est maintenant troisième dans la NFL pour les verges de réception avec 793.

7 (6). Chiefs (6-3)
La semaine de congé arrive à point pour les Chiefs, eux qui avaient perdu trois de leurs quatre derniers matchs. Le reste du calendrier est plus clément pour l’équipe d’Andy Reid et le sommet de la division ne devrait être qu’une formalité.

8 (9). Panthers (7-3)
Cam Newton raffole des matchs aux heures de grandes écoutes et particulièrement ceux du lundi soir. Il y reçoit toute l’attention qu’il désire (ou presque) et se démarque avec d’excellentes prestations. En battant les Dolphins, il porte sa fiche à 6-1 le lundi soir.

9 (8). Seahawks (6-3)
À un moment durant le match de jeudi, aucun des Richard Sherman, Kam Chancellor et Earl Thomas étaient sur le terrain, tous trois blessés. Depuis le début de 2016, les Seahawks ont une fiche de 6-6-1 lorsqu’un ou deux des trois membres sont absents et de 11-3 lorsqu’ils sont en santé.

10 (13). Falcons (5-4)
Les six sacs d’Adrian Clayborn ont permis aux Falcons de rester à flot dans la NFC. Clayborn, qui n’a jamais réalisé plus de 7,5 sacs dans une même saison, s’est prévalu d’un boni de performance de 750 000 $ avec son match de dimanche. On dit qu’il offrira une partie de sa bourse au bloqueur des Cowboys Chaz Green.

11 (11). Jaguars (6-3)
Les Jags n’ont accordé que 134 points cette saison, le plus bas total de la NFL, et 7,8 points en moyenne lors de leurs victoires. C’est ainsi qu’ils parviennent à rester dans le portrait des séries malgré l’un des pires quarts-arrière partant de la ligue.

12 (10). Cowboys (5-4)
Si l’on avait à hiérarchiser les raisons de la défaite des Cowboys, voici comment on devrait le faire :
1) L’absence du bloqueur à gauche Tyron Smith. La protection de Dak Prescott était risible sans lui.
2) La blessure à Sean Lee en début de match. Les Falcons se sont amusés une fois Lee parti.
3) La suspension à Ezekiel Elliott. Cela a eu beaucoup moins d’influence qu’on laisse le croire.

13 (15). Titans (6-3)
Bonne nouvelle : Marcus Mariota semble enfin rétabli de sa blessure aux ischio-jambiers. Pour la première fois depuis son retour au jeu, il était à l’aise pour effectuer des courses de son poste de quart.
Mauvaise nouvelle : il s’est blessé à l’épaule gauche durant le match contre les Bengals. On dit toutefois que sa blessure n’est pas sérieuse.

14 (16). Lions (5-4)
Les matchs restant au calendrier des Lions : Bears 2x, Vikings, Ravens, Bucs, Bengals et Packers. Mis à part les Vikings, que les Lions ont battu plus tôt cette année, l’équipe de Jim Caldwell est en place pour aller chercher au moins 10 victoires cette saison.

15 (12). Bills (5-4)
Tyrod Taylor a connu un match de misère contre les Saints. Son offensive a obtenu quatre premiers jeux… dans tout le match! À titre de comparaison, lorsqu’on l’a remplacé avec un peu moins de cinq minutes au quatrième quart, l’attaque menée par son substitut en a récolté six.

16 (14). Redskins (4-5)
La tertiaire des Redskins a choisi un bien mauvais moment pour connaître son pire match de l’année. Les receveurs des Vikings Adam Thielen et Stefon Diggs ont abusé de Bashaud Breeland et Josh Norman pour 244 verges et deux touchés.

17 (18). Ravens (4-5)
Alors que toute l’attention est placée sur la NFC cette saison, les Ravens pourraient bien être l’équipe qui profite d’une conférence plus faible pour se faufiler en séries. L’équipe de John Harbaugh n’a qu’un match de retard sur le sixième rang dans l’AFC et un calendrier favorable pour le reste de la saison.

18 (19). Raiders (4-5)
En congé, les Raiders se préparent à défendre leur titre de champion du Mexique la semaine prochaine alors qu’ils affronteront les Pats au Estadio Azteca de Mexico. Les Raiders sont la seule équipe à avoir remporté un match au sud de la frontière américaine, un gain de 27-20 contre les Texans en 2016.

19 (17). Chargers (3-6)
Il n’y a que les Chargers pour réaliser deux interceptions avec moins de deux minutes à faire à un match où ils mènent, et quand même perdre ce match. Voilà pourquoi, malgré tout le talent de cette équipe, on est incapable de les prendre au sérieux.

20 (24). Packers (5-4)
Bravo à Brett Hundley pour sa première victoire dans la NFL. Loin des projecteurs et contre une équipe de second rang, le quart des Packers s’est montré compétent dimanche.

21 (20). Jets (4-6)
Les Jets ont joué du bon football jusqu’à jeudi dernier contre les Bills, mais s’ils avaient des ambitions pour les séries d’après-saison, elles sont maintenant enterrées avec cette défaite contre les Bucs. Le calendrier se corse pour leurs six derniers matchs et l’équipe n’a simplement pas le talent pour tenir dans une course aux éliminatoires.

22 (21). Dolphins (4-5)
La série de trois matchs des Dolphins aux heures de grande écoute est terminée, mais pas pour longtemps, car ils affronteront les Patriots le lundi 11 décembre prochain. Si la NFL a besoin de mettre quatre fois les Dolphins durant ces matchs, c’est la preuve qu’il y en a trop.

23 (23). Broncos (3-6)
Sur les 41 points accordés par les Broncos aux Patriots, 24 ont été le résultat de gaffes sur les unités spéciales. C’est difficile de battre les Pats en temps normal et c’est impossible avec ce genre d’erreurs.

24 (25). Bengals (3-6)
Les Bengals ont d’énormes problèmes de possession de ballon. Cela fait deux matchs consécutifs qu’ils ont moins de 20 minutes de possession, ce qui veut dire qu’ils passent environ 66% de leur temps en défensive. Sans surprise, ils sont derniers dans la NFL à ce niveau.

25 (26). Bears (3-6)
L’entraîneur des Bears John Fox est en nomination pour la bourde de l’année. Il demande la reprise vidéo parce qu’il croit que son joueur a marqué le touché, mais la décision se retourne contre lui parce son joueur a échappé le ballon à la dernière seconde :

Au moins, il n’a pas perdu son temps d’arrêt!

26 (27). Cardinals (4-5)
Carson Palmer est blessé, son remplaçant aussi, ce qui veut dire que nous aurons droit au retour de Blaine Gabbert dimanche prochain! Courage aux partisans des Cards, au moins on a retiré le plâtre de David Johnson. On pourrait le voir en uniforme à partir de l’Action de grâce américaine.

27 (22) Texans (3-6)
DeAndre Hopkins ne ralentit pas la cadence malgré la blessure à Deshaun Watson. En deux matchs depuis que Tom Savage est le quart, Hopkins a amassé 197 verges de réception et un touché.

28 (28). Colts (3-7)
Rashaan Melvin est une révélation pour les Colts cette saison. Contre les Steelers, le demi de coin a limité Antonio Brown à seulement deux attrapés pour 15 verges avant la dernière séquence à l’attaque de Pittsburgh. Il y a au moins ça de positif chez les Colts.

29 (29). Buccaneers (3-6)
Avec un gain dimanche contre les Jets, Ryan Fitzpatrick a maintenant remporté un match avec une sixième organisation différente. Il rejoint ainsi Vinny Testaverde, Gus Frerotte et Chris Chandler dans ce club sélect.

30 (31). 49ers (1-9)
Kyle Shanahan l’a enfin sa première victoire comme entraîneur-chef. Son équipe a profité des largesses des Giants pour accumuler 474 verges d’attaque, et ce, avec Marquise Goodwin, Louis Murphy et Kendrick Bourne comme receveurs de passes. Un exploit.

31 (30). Giants (1-8)
Heureusement que les Browns sont les Browns, parce que les Giants méritent vraiment le dernier rang. Ils ont perdu un troisième match de suite depuis leur surprenante victoire contre les Broncos, cette fois-ci contre une équipe qui n’avait pas gagné cette saison.

32 (32). Browns (0-9)
Avec 15 secondes au cadran avant la fin de la première demie, les Browns avaient le ballon à la ligne de 2 des Lions, sans temps d’arrêt et avec sept points de retard. Ils tentent une faufilade du quart et la chose la plus prévisible arrive : il ne marque pas, le temps s’écoule, la demie aussi. Voilà pourquoi Hue Jackson sera congédié à la fin de la saison.

Commentaires
En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

FreshMail.com
 

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com