FreshMail.com
FreshMail.com
Actualité 2017-18

X’s et O’s WildCard 2018: Bills-Jaguars et Panthers-Saints

Deux autres duels intéressants ce dimanche avec d’abord un duel entre deux équipes qu’on a pas vu en séries depuis belle lurette, puis par un duel de division mettant en vedette deux quarts vedettes.

Bills @ Jaguars

Deux équipes cendrillons qui sont similaires: bonne attaque au sol, attaque aérienne inconstante, tertiaire étanche qui cause des revirements, seule faiblesse en défense est une tendance à se faire battre par l’attaque au sol.

Tyrod Taylor et Blake Bortles ne pourraient pas être plus différents, le premier limité par son hésitation à lancer des passes contestées dans de petites fenêtres, mais qui protège bien le ballon (a lancé moins d’interceptions en 15 matches que Nathan Peterman en un seul) vs un Bortles qui ne peut résister à l’envie de lancer des ballons contestés dans de petites fenêtres, causant des revirements, mais qui y reussit quand même de temps à autre le jeu spectaculaire.

Ce genre de recette fait en sorte que l’équipe qui prendra les devants pourra jouer son match, alors que l’autre va devoir sortir de sa zone de confort.

Quand les Bills ont le ballon:

On espère que LeSean McCoy pourra jouer et être efficace. Sans lui, je ne vois pas comment les Bills vont courir. McCoy a cette aptitude à changer de « gap »et faire payer les défensives peu disciplinées dans leurs responsabilités, ce qui est le cas des Jaguars. McCoy a 1586 verges de gains (sol + air) cette saison, le 2e de l’équipe, Charles Clay, en a 1000 de moins. S’il ne joue pas, on verra Mike Tolbert et Marcus Murphy, deux joueurs avec d’importantes limitations et qui n’ont pas vraiment leur place comme #2 dans la NFL.

On a beaucoup parlé cette saison des sacks des Jaguars, mais c’est leur tertiaire qui est la plus dominante. Jalen Ramsey et AJ Bouye sont tous les deux dans la conversation pour le meilleur CB de la ligue. Ça laisse sous-entendre que les fenêtres seront petites, les receveurs des Bills auront de la difficulté à créer de la séparation, surtout que ce n’est pas la force de Kelvin Benjamin. Faudra donc exploiter les autres duels, isoler si possible Charles Clay contre Paul Posluszny, ou encore faire mordre les agressifs LB Myles Jack et Telvin Smith avec le « play-action »…et pour ça il faudra que l’attaque au sol fonctionne.

Quand j’ai comparé les deux équipes en entrée de jeu, j’ai omis la grosse différence entre les deux: la DL des Jaguars. Insatiable dans sa poursuite du QB adverse, et alimenté par une tertiaire qui enlève souvent la première lecture du QB adverse, elle domine adversaire après adversaire. Bon, on a vu la gâchette rapide de Jimmy Garoppolo les faire mal paraître, mais Tyrod Taylor est l’un des quarts qui garde le ballon le plus longtemps avant de dégainer…ça pourrait faire mal. Et j’ajoute que le gros Marcel Dareus, jetté au chemin par Sean McDermott, sera probablement très motivé.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Quand les Jaguars ont le ballon:

J’étais malheureusement dans les estrades quand les Saints ont imposé leur masculinité aux Bills avec leur attaque au sol. 298 verges de gain, 32 premiers jeux dont 20 au sol, près de 42 minutes de temps de possession. Je n’ai donc pas un souvenir très positif de leur défense…et cela risque de se reproduire avec Fournette, Yeldon et Ivory qui se succèdent comme porteurs.

S’ils réussissent à prendre les devants (ça va prendre un revirement ou un gros jeu d’unités spéciales) et stopper la course, ils vont forcer Bortles à lancer et le fait qu’il joue avec ses 4e, 5e et 6e WR, tous très jeunes, face à un duo de S très opportuniste est une mauvaise recette pour les Jags. Attendez vous donc a voir du Fournette jusqu’à ce qu’ils n’aient plus le choix de lancer.

J’étais très content de voir le touché offensif de Kyle Williams et suis heureux qu’il ait l’occasion de vivre l’expérience des séries après une longue carrière chez les Bills, c’est un joueur que j’ai toujours apprécié.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Panthers @ Saints

Un 3e affrontement, les deux premiers remportés plutôt facilement par les Saints. L’ambiance d’un match de séries à NO sera également de leur côté.

Quand les Saints ont le ballon:

Ce ne sont plus les Saints qu’on a connus. Drew Brees a « juste » lancé pour 4334 verges au lieu des 5000 auxquelles il nous a habitués. L’attaque au sol et les courtes passes aux Rb mènent le bal maintenant, avec deux RBs qui dépassent 1500 verges (sol+air), une première dans la NFL. Seront-ils aussi efficaces face à la couverture de Luke Kuechly et compagnie? Le duel Kamara/Kuechly pourrait bien decider du match.

Les Panthers aussi ont changé. Alors que sous Sean McDermott ils étaient une équipe passive qui envoyait 4 joueurs vers le QB et jouaient une zone patiente derrière, sous Steve Wilks ils sont beaucoup plus agressifs sur le blitz. On les voit d’ailleurs souvent blitzer mais jouer zone derrière, avec seulement 6 joueurs (normalement au football à 11 les défensives de zones comportent 7 zones). Ils peuvent peut-être se le permettre avec la vitesse de leurs LB’s. Attendez-vous à voir Sean Payton tester toutes sortes de formations pour exploiter les espaces libres entre ces zones.

La OL des Saints pourrait compter sur le retour de LT Terron Armstead, qui les rends meilleurs à deux positions puisque Andrus Peat peut retourner jouer LG, où il est bien meilleur.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Quand les Panthers ont le ballon:

Cam Newton est dans une léthargie. Voilà qu’il se présente en Louisiane avec un groupe de receveurs moyens pour y affronter la jeune et dynamique tertiaire des Saints. Il peut par contre compter sur Greg Olsen, qui commence à prendre son air d’aller après s’être remis d’une blessure. C’est un cas difficile pour les Saints, qui pourraient utiliser Von Bell en couverture sur Olsen, ce qui n’est guère plus rassurant que Manti Te’o.

Un duel un contre un qui promet, c’est DE Cameron Jordan contre RT Darryl Williams, une révélation de cette saison au travers la ligue entière.

Comme toujours face aux Panthers, la clé sera d’être discipliné pour suivre les règles contre l’option et ne pas se faire déborder par Christian McCaffrey (sur le synthétique son jeu de pieds extraordinaire devrait l’aider un peu). Les Saints ont fait des progrès en défense, mais à quel point est-ce suffisant dans un match éliminatoire?

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

LES PRÉDICTIONS LEBLITZNFL.com

Commentaires
En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

FreshMail.com
 

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com