FreshMail.com
FreshMail.com
Actualité 2017-18

Matt Nagy, nouvel entraîneur chef des Bears. À quoi s’attendre?

Matt Nagy est la tentative des Bears de trouver le Sean McVay de 2018, ou le Doug Pederson de 2018. Parfois le syndrome de l’imitateur ne fonctionne pas. Autrement dit, j’espère qu’ils auraient embauché Nagy même si le duo Rams/McVay n’avait jamais existé, ou que Pederson n’avait pas connu le niveau de succès qu’il a connu avec les Eagles.

Celui-ci accepte ce poste sachant que c’est comme gager son prochain contrat sur le développement de Mitchell Trubisky. Je comprends que comme les Chiefs étaient intéressés par un QB au repêchage de 2017, Nagy a dû passer pas mal de temps à l’évaluer et donc qu’il accepte le poste en connaissance de cause. Je suis septique sur le potentiel de Trubisky mais il était tellement sous-développé à sa sortie de UNC qu’on ne saura pas avant au moins une autre saison s’il aura vraiment une chance de devenir une vedette.

Le DG Ryan Pace (qui ne connaissait pas Nagy) vient de signer une prolongation de contrat, donc son poste est en sécurité, ce sera donc un mariage où les deux doivent fonctionner ensemble. Les Bears sont par contre une organisation qui est patiente de nature, n’ayant pas un propriétaire impulsif et impatient de résultats. Il y a du talent surtout en defensive, une OL qui a des bases et un excellent duo de jeunes RBs. Il manque clairement de receveurs et des questions encore dans la tertiaire.

Ressources: Ils ont 42M$ de disponibles (et bientôt plus de 50M$ après avoir coupé Mike Glennon), le 8e choix en 1re ronde mais pas de choix en 3e. La feuille de route de Pace en 3 ans au repêchage est bonne, on y voit des joueurs intéressants dans les dernières rondes à chaque année (S Amos en 6e ronde en 2015, RB Howard en 5e et LB Kwiatkowski en 4e en 2016, et RB Cohen en 4e cette année).

Constat: On connaît peu Nagy, qui opérait dans l’ombre de Pederson à KC et (sans jeu de mots) de Andy Reid depuis 2 ans. Comme plusieurs avant lui (Dirk Koetter et Hue Jackson viennent à l’esprit) sa courte feuille de route pourrait lui nuire s’il essaie de prendre une trop grosse bouchée. Il a l’air parti pour s’entourer d’adjoints d’expérience, sa première embauche étant Harry Hiestand, le coach de OL de Notre Dame qui a préparé cette saison deux futurs premiers choix, et qui revient aux Bears après y avoir travaillé sous Lovie Smith dans les années 2000.

Tout indique que Nagy est un gars qui peut développer Trubisky, ne serait-ce qu’à voir les succès qu’il a connu avec Alex Smith cette année, un quart qui, n’en déplaise aux fans des Bears, a sensiblement les mêmes forces et faiblesses que Trubisky

LE PARCOURS UNIQUE DE MATT NAGY DANS LA NFL

À LIRE ÉGALEMENT…

Suivi – Carrousel d’entraîneurs 2018

 

Commentaires
En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

FreshMail.com
 

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com