Actualité 2017-18

X’s et O’s Finales de Division: Jags- Steelers et Saints-Vikings

Comme je disais hier, la bonne nouvelle: il s’agit souvent de la meilleure fin de semaine de football de la NFL. La mauvaise nouvelle: c’est la dernière fois qu’on peut regarder quatre matches dans une même fin de semaine…

Regardons les deux matches de dimanche:

Jaguars @ Steelers

Une équipe d’expérience qui est peut-être à sa dernière chance d’aller au Superbowl considérant l’âge de Big Ben et l’usure et la situation contractuelle de LeVeon. Une équipe jeune et inexpérimentée à laquelle on a greffé quelques vétérans riches, mais qui viennent de la chaleur du sud. Un match à sens unique en saison régulière qui a sorti les Jags de la médiocrité et leur a donné de la crédibilité et de la confiance.

Quand les Steelers ont le ballon

Comme si j’allais commencer avec l’inverse!!! 😉 ce sont ici deux unités d’élite. L’identité de la D des Jags commence par leurs deux excellents CB’s. Ils sont tous deux physiques et à leur meilleur face à de plus gros WR’s, tandis qu’un Antonio Brown, avec ses changements de directions rapides, pourrait leur causer des ennuis. Les Steelers ont quand même comme identité #1 leur attaque au sol physique et multiple, qui commence par le « power » et le « counter », avec des OL qui se déplacent, à commencer par le RG David DeCastro, probablement le meilleur « pulling guard » de la NFL. Ça va prendre de la discipline dans les responsabilités au sol pour les Jaguars, ce qui n’a pas été leur force cete saison. Surtout que les Steelers ne se gênent pas pour courir même quand ils ont du personnel plus léger sur le terrain. Ils vont attaquer au sol le « nickel » des Jags, formation dans laquelle ceux-ci utilisent Yannick Ngakoue et Dante Fowler comme DE, et les deux ont de la difficulté à maintenir le jeu à leur intérieur.

Une des beautés de l’attaque des Steelers c’est d’être physiques un jeu, et finesse le suivant, avec le même personnel. Contre la plupart des équipes, c’est une façon de générer des duels à leur net avantage, souvent avec LeVeon comme WR. Mais les Jags ont une solution à LeVeon Bell comme receveur, avec les LB’s Myles Jack et Telvin Smith, tous deux très rapides.

Le gros Ben se souvient certainement de son mauvais match contre les Jaguars cette saison, même si ses statistiques indiquent pire que sa performance dans ce match, avec des interceptions sur des passes échappées.

Quand les Jaguars ont le ballon

C’est le moment d’aller au petit coin. Zzzzzzz. Dépêchez-vous, beaucoup de possessions son très courtes!!! Un pick-6 est si vite arrivé! Bortles a été pathétique la semaine dernière. Il avait pourtant élevé son jeu d’un cran au cours de la 2e moitié de saison. Mais il a été tellement mauvais dimanche dernier, c’est difficile d’y croire. Les Steelers vont jouer de la zone, le garder devant eux, le forcer à lire la couverture et à lancer le ballon entre les trous. Pas sa force!

Je comprends mal pourquoi les Jags s’acharnent à jouer en personnel de base. Ils seraient certainement mieux servis si de temps en temps ils remettaient le ballon à Fournette à partir d’une formation plus ouverte avec 3wrs par exemple. S’il peut avoir un minimum d’ouverture, il peut piler sur un DB pas mal plus qu’il ne peut gagner de terrain avec 8 ou 9 gars dans la boîte et de touts petits trous. Cela impliquerait d’affronter le nickel des Steelers, le solide NT Jaron Hargraves, pour le remplacer pour un petit CB.

La clé de se match de se côté du ballon sera sans doute la capacité des Jags à gagner de grosses verges sur les « play-action » sur quelques premiers jeux. Cela veut également dire que Cam Robinson (LT) et Jermey Parnell (RT) fassent le travail en protection de passe sur ces jeux, les T.J. Watt, Bud Dupree et Cam Heyward vont être insistants.

Saints @ Vikings

LE match du weekend. Les fans des Vikings ont frais à la mémoire l’interception de Tracy Porter sur une crampe au cerveau De Brett Favre du match de chapionnat NFC de 2009-2010. Ça va faire du bruit!!!

On est tous en amour avec les Saints. On a souvent tendance à faire ça avec un club de wildcard qui joue bien à la première semaine, au détriment d’une équipe qui a eu une meilleure fiche et une semaine de repos. Erreur. Les Vikings commencent leur croisade, leur chance d’être  la première équipe de l’histoire à jouer le Superbowl dans son stade.

Quand les Saints ont le ballon

Quel duel! Drew Brees a montré qu’il est encore capable de transporter son équipe. Par contre c’est un duel difficile qui ne les avantage pas. Les Panthers ne font pas d’erreurs mentales. Xavier Rhodes pourrait sortir Michael Thomas du match, Brandon Coleman ne jouera pas, laissant le plus petit Willie Snead comme receveur intérieur, alors que Coleman aurait eu un net avantage de taille sur les « slot corners » des Vikes. Il va falloir poivrer Trae Waynes, le 2e cb, qui n’a pas si mal fait cette saison. Il sera aussi plutôt difficile de lancer le ballon aux RB’s, avec des athlétiques LB’s comme Kendricks et Barr, sans compter S Harrison Smith. C’est une portion tellement vitale au football.

Enfin, la OL des Saits est maintenant privée de LG Andrus Peat, qui excelle au sol. Il a alterné entre LG et LT toute l’année en remplacement de Armstead. Faudrait pas qu’un autre OL se blesse…c’est quand même une OL qui peut prendre le contrôle du match contre une DL toute aussi profonde et physique.

Un véritable duel de X’s et O’s entre deux coaches brillants et des capitaines qui vont tenter de prendre l’autre équipe en défaut à la ligne d’engagement.

Quand les Vikings ont le ballon

Ce sera moins spectaculaire mais tout aussi solide. Ce sera aussi l’occasion pour Case Keenum de montrer qu’il n’est pas un mirage, qu’il peut jouer une grosse game avec les grands garçons, quand ça compte. S’il réussit, il va faire pas mal plus d’argent cet hiver.

La D des Saints compte sur un seul pass rusher, Cameron Jordan, ce qui va finir par leur faire mal, surtout s’ils ne profitent pas de cette opportunité offerte face a cette OL mauvaise (mais pas autant qu’on le pense).

Les Saints font « promener » Marshawn Lattimore. Mais vous le placez sur qui, Diggs ou Thielen? Très bonne question. Leur 2e cb Joe Crawley s’est fait battre comme un tambour la semaine dernière. Surveillez bien TE Kyle Rudolph, il pourrait connaitre une bonne journée face à ce groupe de LBs et de S.

En terminant, un mot sur le monstre à deux têtes de Jerrick McKinnnon et de Latavius Murray, qui se complètent à merveille et forment essentiellement e qu’ils attendaient/de Dalvin Cook.

N’oublions pas que les Saints ont l’avantage des botteurs. Le spectre de Blair Walsh plane encore…

Bon football!

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut