Actualité 2017-18

X’s et O’s Championnat de la NFC: Vikings-Eagles

La NFC comptait sur plusieurs équipes de qualité cette saison, et les deux qui restent en lice ne font pas exception. Comme je l’ai dit pour les Jaguars dans mon billet sur la AFC, j’ai un peu peur que les Eagles aient gagné « leur Superbowl » sous le coup de l’émotion samedi dernier, contrariés d’avoir été négligés des parieurs même à la maison, et qu’ils aient vidé leur sac de trucs pour bien faire paraître Nick Foles.

Par contre, la foule sera de leur côté, et les équipes qui jouent dans des stades couverts comme les Vikings ont historiquement mal paru dans les matches importants à ciel ouvert dans le froid en janvier (même si on annonce une météo plutôt douce et que les Vikings ont le loisir de pratiquer à l’extérieur au froid quand ils le veulent). Avec deux excellentes défensives et deux attaques un peu limitées, je m’attends à un bas pointage et un match serré, sauf si l’une des deux défensives provoque plusieurs revirements.

VIKINGS-EAGLES

Quand les Vikings ont le ballon:

La principale raison du revirement de situation en attaque chez les Vikings cette saison vs l’an dernier n’est pas Case Keenum ni même Pat Shurmur. C’est le passage d’une OL atroce à une OL potable. Or, depuis quelques matches, on sent une baisse de régime, entres autres depuis la blessure à Nick Easton. Face a la DL des Eagles, ce n’est pas le temps d’offrir une contre-performance. Je suis tombé en amour avec cette DL cet été et ils ne m’ont pas déçus. Oui, Cox et Jernigan sont dominants à l’intérieur, mais ils ont aussi la chance de pouvoir faire une rotation avec pas un ni deux ni même trois, mais quatre ailiers productifs en Graham, Curry, Barnett et Long. Il y en a donc toujours deux qui sont frais et dispos, prêts à pourchasser le QB adverse. Après avoir vu les Vikings avoir de la difficulté à contenir Rankins et Jordan la semaine dernière, je m’attends au pire de leur part. Quand on sait que Latavius Murray n’est pas le RB le plus créatif ni celui qui décolle le plus rapidement, il a besoin d’un trou pour courir, ce qui sera rarement le cas je présume.

La réponse de Shurmur à une domination complète de sa OL devrait être la même que l’an dernier, où Sam Bradford a battu le record de % de complétion ayant passé la saison à lancer de tes courtes passes en espérant que ses receveurs brisent un plaqué pour gagner le premier jeu.

Keenum a connu une si belle saison entre autres par sa capacité à éviter les sacs, que ce soit par sa mobilité sous estimée ou par son courage à lancer le ballon même si son receveur est couvert. Il a alloué, selon profootballfocus, le plus petit % de sacks par fois où il était sous pression. C’est excellent car ils ne peuvent pas se permettre 2e et 18 trop souvent. Par contre ça veut dire qu’il va peut-être lancer deux ou trois ballons qu’il ne devrait pas lancer. Il sera important pour les Eagles de mettre la main sur l’un d’eux.

Le seul avantage que je donne aux Vikings dans cette situation, c’est leurs WRs contre les CB’s des Eagles, sans rien enlever à l’excellent match que Ronald Darby a joué samedi dernier, car j’adore voir jouer Adam Thielen surtout, et Stefon Diggs.

Quand les Eagles ont le ballon:

À défaut d’être un duel de deux excellentes unités par l’absence de Carson Wentz, ce sera un excellent duel tactique. D’un côté, Mike Zimmer est excellent dans l’art de feindre le blitz, et de retirer ses LB’s au dernier moment. Mais pour ce faire, il faudra qu’il place 8 gars dans la boite, laissant la porte ouverte à Doug Pederson, Frank Reich et compagnie pour leurs jeux qui permettent au QB de lire le nombre de défenseurs dans la boîte et de lancer le ballon même si le jeu appelé au caucus est une course (run/pass option, ou « RPO »). Ce sera tout un jeu de chat et de souris, si Zimmer place 8 gars dans la boîte, Foles pourra profiter de duels à son avantage.

Je m’attends à voir CB Xavier Rhodes suivre Alshon Jeffrey tout le match. Rhodes est un des rares CBs assez physiques pour s’opposer à Jeffrey, un des plus gros WRs de la NFL. Les Vikes n’ont pas peur de le laisser un contre un. Rhodes n’a accordé que deux touchés cette saison, dont un la semaine dernière.

Outre Jeffrey, le receveur #1 des Eagles, c’est Zach Ertz, qui devra composer avec de bons LBs en couverture, et avec l’excellent Harrison Smith, un de mes joueurs préférés dans toute la ligue. Il faudra donc que les autres receveurs des Eagles se démarquent, on compte sur Nelson Agholor et sur Torrey Smith ou encore le surprenant Mack Hollins face au vieux Terrence Newman et a Mackenzie Alexander. Enfin, on pourrait voir beaucoup de formations à 2 ou 3 TEs pour Pederson, question de mieux protéger Foles (car LT Big V va se faire manger tout rond par Everson Griffen), ce qui pourrait offrir des duels à l’avantage des Eagles, on pense a Trey Burton face à Ben Gedeon.

Les Eagles savent qu’ils ne peuvent pas s’aventurer dans un match de 33-27. Ils devraient normalement tenter de courir pour raccourcir le match, surtout s’ils prennent l’avance, a la maison avec cette foule qui sera hystérique. On utilise Blount sur « trap » et « inside zone », et on utilise Ajayi sur « outside zone ». Faudra pour ce faire déplacer le gros Linval Joseph, ce que la petite OL des Eagles pourrait avoir de la difficulté à accomplir, sauf peut-être pour RG Brandon Brooks.

À LIRE ÉGALEMENT…

X’s et O’s Championnat de la AFC: Jaguars-Pats

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut