Actualité 2017-18

Mike Vrabel aux Titans – On en pense quoi?

Les Titans ont fait ça vite, surtout quand il est devenu évident qu’ils étaient trop tard pour embaucher Josh McDaniels. C’est une embauche risquée d’un coach jeune et peu expérimenté, mais qui semble faire unanimité comme homme de football.

Le DG des Titans, Jon Robinson, a travaillé pour les Patriots quand Vrabel jouait. Ils ont certainement une relation déjà et surtout, connaissent beaucoup de gens en commun. On attendait depuis sa nomination l’arrivée d’un disciple de l’empire Néo-Anglais. Et comme les Titans n’ont pas vraiment de propriétaire actif (les enfants de Bud Adams se partagent la propriété de l’équipe), Robinson a pas mal carte blanche côté football.

Vrabel a connu une brillante carrière avec les Pats et surtout a maximisé son talent, c’était assez évident qu’il aurait les atouts pour être entraîneur. Avant de se joindre aux Texans, il a aussi travaillé à Ohio State sous Urban Meyer, une influence intéressante de plus à son CV. Je ne crois pas qu’on doive le juger sur sa seule saison comme coordonnateur, il me semble plus être un meneur d’homme et un superviseur qu’un gars de plan de match et un technicien de stratégie, donc il faudrait stopper les comparaisons du style « c’est un Kyle Shanahan / Sean McVay de la défensive ». Je vois plus un leader dans le style de Mike Tomlin. Il sera super important pour lui de bien s’entourer justement de tacticiens, surtout en attaque pour implanter un système du 21e siècle et pour survolter le développement de Marcus Mariota, qui a régressé cette année.

Regardons dans quel genre de situation il s’embarque:

Les Titans ont du talent en place, après deux saisons de 9-7 et une victoire en séries. Ils doivent développer autour de Mariota, une solide OL, et avec les jeunes Corey Davis et Derrick Henry qui devraient progresser. En défense ils n’ont pas une identité très forte, mais un DL autour de qui bâtir en Jurrell Casey, et de jeunes DB’s prometteurs (Adorée Jackson, Kevin Byard).

Ils n’ont pas de joueurs importants dont le contrat vient à échéance, et plus de 50M$ disponibles sous le plafond salarial. Ils auront donc les moyens d’ajouter au moins un sinon deux joueurs d’impact s’ils le veulent. Ils repêchent au 25e rang et ont tous leurs choix.

La feuille de route de Robinson comme DG lors du repêchage est difficile à juger puisqu’il n’a que deux saisons, et que le jury sur plusieurs de ces joueurs est encore en délibération. Une trouvaille (Byard en 3e ronde en 2016), peu de production de la part des choix de 2e ronde de 2016 (DL Johnson et surtout DE/OLB Dodd), et je me doit de lui reprocher le fait qu’il faisait partie de l’état-major des Bucs quand ils ont fait une transaction pour s’avancer pour repêcher Roberto Aguayo!!! Sans blague, son habileté à identifier et fournir des joueurs de qualité reste à prouver.

La pression de gagner sera forte, dans une division qui s’annonce compétitive dans les prochaines années si Andrew Luck, DeShaun Watson et J.J. Watt sont de retour en santé. Le succès de Vrabel sera probablement lié au progrès de Marcus Mariota, et donc à ses embauches d’adjoints offensifs.

Suivi – Carrousel d’entraîneurs 2018

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut