Actualité 2017-18

Pat Shurmur aux Giants. On en pense quoi?

J’ai toujours pensé que quand le poste des Giants serait disponible, il serait attrayant puisque l’organisation est réputée, et qu’ils seraient en mesure d’embaucher le candidat de leur choix, peut-être un candidat prestigieux comme Jon Gruden. Les rumeurs de Nick Saban ou même Bill Belichick étaient sans doute non fondées, mais me semblaient moins farfelues que si on parlait d’une autre organisation (les Lions ou Cardinals par exemple).

Cependant, ça n’aura pas eu lieu. Les G-Men ont pigé dans le même pool de candidats que les autres, et on a eu l’impression que les Giants préféraient les deux coordonateurs des Pats, mais que ceux-ci ont poliment préféré aller ailleurs, laissant les Giants avec leur 3e choix, le moins « sexy » Pat Shurmur.

Shurmur est tombé dedans quand il était petit. Il est le neveu de Fritz Shurmur, un coloré coach de défensive qui a été coordonnateur pendant 20 ans, les meilleures années avec les Packers aux Superbowls au terme des saisons 1996 et 1997. Pat a commencé sa carrière de coach à Michigan State où il a travaillé pour Nick Saban. Il a ensuite joint la NFL et passé de nombreuses années sous Andy Reid à travailler avec Donovan McNabb principalement. Reid est un des meilleurs développeurs de coaches de la NFL, nombreux de ses anciens assistants ont eu du succès ailleurs après.

Oui, il a échoué comme entraîneur chef avec les Browns, des saisons de 5-11 et 4-12 (en comparaison avec les deux dernières, ça a l’air d’un succès fracassant), il a été congédié dans un des nombreux ménages inutiles faits depuis. Difficile d’en tirer une conclusion.

J’aime le fait qu’il a travaillé sous Chip Kelly, qui avait le mérite d’être original dans son football et aussi sa façon de gérer une équipe, pour offrir à Shurmur d’autres influences. Alors que Matt Nagy par exemple n’a connu qu’un exemple de coach en chef (Reid) dans sa carrière, Shurmur a connu Saban, Reid, Spagnuolo, Kelly et Zimmer, en plus d’avoir travaillé pour Mike Holmgren à Cleveland. Ses succès avec les Vikings (avec une horrible OL l’an dernier et avec Case Keenum sans Dalvin Cook cette saison) expliquent pourquoi il est redevenu une vedette montante du milieu du coaching en 2018.

Regardons dans quoi il s’embarque:

Eli est en fin de carrière et fera probablement un bon mentor, je présume, mais ses jours comme top10 ou top15 de la NFL sont terminés. Je n’étais pas un gros fan de Davis Webb non plus. Le chemin le plus évident pour les Giants est de repêcher un jeune QB en 1re ronde, lui donner un an sur le banc derrière Eli, et d’en faire le futur de l’organisation.

Au 2e étage, les Mara font partie de la noblesse de la NFL. Stables, réfléchis et conséquents, ils ont eu du succès et savent ce que ça prends pour en avoir. C’est l’organisation #1 parmi celles qui avaient des postes ouverts cette saison. Il y a quand même une pression à New York qu’il n’y a pas ailleurs, et tout ce que vous faites sera scruté à la loupe.

Le problème avec ce poste, c’est le talent en place et la capacité d’en ajouter. Ils ont acheté une défensive en 2016 mais plusieurs de ces mercenaires ont moins bien fait cette saison, à commencer par Olivier Vernon. Landon Collins est un rare jeune joueur autour duquel bâtir, il entre dans sa dernière année de contrat. En attaque, ils ont OBJ (sera sous le contrat d’option de 5e année) et ils devront décider s’ils le couvrent d’or compte tenu de son attitude. Evan Engram et Sterling Shepard sont intéressants, mais partout ailleurs en attaque c’est le désert: il n’y a pas de RB établi ou talentueux dans l’équipe, et la OL qui était très mauvaise risque de perdre ses deux seuls joueurs respectables, Justin Pugh et Weston Richburg.

Ils n’ont pas beaucoup de jeu sous la plafond (23M$ + 5M$ libérés pour Marshall et peut-être 10M$ pour Eli). Ils ont par contre le 2e choix en 1ere ronde donc l’occasion de prendre un QB de concession s’ils le veulent. Dave Gettleman a fait du bon travail en Caroline en faisant du ménage dans le plafond salarial et mené les Panthers au Superbowl, mais ce n’est pas lui qui a repêché Newton et Kuechly. Il ne s’est pas fait d’amis parmi les vétérans de l’équipe ce qui n’est pas bonne augure pour Manning et les autres joueurs âgés des Giants.

Constat: Gettleman a déjà commencé à montrer que l’enfantillage ne sera pas toléré. Je suis content de voir un coach d’expérience qui a de la crédibilité compte tenu des problèmes de discipline et du fait que rebâtir une attaque prendra quelques années. Mais on comprends un peu pourquoi Patricia et McDaniels ont choisi d’aller voir ailleurs quand on constate l’état de la concession.

À lire également…

Mike Vrabel aux Titans – On en pense quoi?

Suivi – Carrousel d’entraîneurs 2018

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut