Actualité 2017-18

5 sujets à surveiller pendant la saison morte

C’est déjà (snif snif) la fin pour la saison 2017 de la NFL, qui s’est terminée par un Superbowl spectaculaire, alors portons notre attention sur ce qui va retenir l’attention dans la NFL dans les prochains mois. Nous serons d’ailleurs, toute l’équipe de LeBlitzNFL.com, avec vous tout au cours de la saison morte.

Super Bowl 2018 : un feu d’artifice pour clore la saison

1) La valse des QBs

La transaction de Alex Smith est le premier domino à tomber et nous assure que Kirk Cousins sera agent libre. On n’a pas vu un QB partant de son calibre, mais encore relativement jeune, libre comme l’air depuis que Drew Brees a quitté les Chargers pour les Saints. Brees d’ailleurs est théoriquement libre aussi, mais il sera de retour avec les Saints. Nick Foles vient de gagner le Superbowl, en menant son équipe a plus de 70 points en deux matches contre les Vikings et les Patriots, il est sous contrat pour 2018 mais… disponible pour un échange?

Sam Bradford et Case Keenum sont libres, ils ont tous deux mérité une chance d’être partants. Les statuts de Teddy Bridgewater (autonomie sujette à une interprétation de la convention collective pour les joueurs ayant passé plus de 6 matches sur la liste « PUP ») et de Blake Bortles (contrat d’option de 5e année devient garanti s’il n’est pas en mesure d’être déclaré en santé au debut mars) ne sont pas clairs mais pourraient eux aussi être autonomes. S’ajoutent aussi des quarts qui devraient être disponibles comme Ryan Tannehill, Tyrod Taylor, Mike Glennon, Jay Cutler, A.J. McCarron (par voie d’échange), et même Eli Manning.

C’est aussi une cuvée de QB à repêcher dont on parle depuis l’année passée, les experts ont pas mal tous, dans l’ordre ou le désordre, Josh Rosen, Sam Darnold, Jake Allen et Baker Mayfield comme des QB de concession. En comptant les Redskins (Alex Smith) et les Chiefs (Pat Mahomes), il y a 10 ou 11 équipes (la 11e étant les Giants) qui pourraient avoir un nouveau QB partant l’an prochain. Ce sera intéressant à suivre.

2) Les Browns contrôlent le repêchage

Ils ont le 1er, 4e, 33e, 35e, 64e et 65e choix du repêchage. Deux fois la récolte normale d’une mauvaise équipe. Ce n’est pas une cuvée aussi puissante que les dernières années, mais quand même, ils doivent sortir de ce repêchage avec 4 partants et deux autres joueurs d’impact. Ils vont pouvoir dicter le cours du repêchage, reculer ou avancer, à leur guise. Ils se sont aussi donné les moyens de ne pas gaspiller cette chance historique (vous souvenez quand les Colts avaient les choix #1 et #2, et ont pris Steve Emtman et Trev Alberts?) en embauchant non seulement John Dorsey comme DG mais aussi Eliott Wolf et Alonzo Highsmith, deux évaluateurs de talent chevronnés provenant des Packers. La stratégie de signer Cousins a gros prix puis de mettre ces choix aux enchères à ceux qui voudront repêcher un QB, et d’utiliser ces choix sur des joueurs de position pour l’entourer mérite réflexion.

3) Changement du règlement de l’attrapé

Même Roger Goodell, puis Cris Collinsworth et Al Michaels pendant le Superbowl, ont dû le reconnaître, on ne sait plus ce qu’est un « catch ». Et c’est d’autant plus embarrassant qu’après le fiasco dans le match Pats/Steelers (le match le plus regardé de la saison régulière), la situation s’est présentée à nouveau dans un Superbowl aussi serré: deux touchés des Eagles auraient pu être renversés s’ils avaient appliqué la règle bêtement, et changé le résultat du match. La règle actuelle est tellement écrite par un avocat qu’elle n’a plus de sens même pour les gars de football comme Collinsworth, et a fait qu’on a refusé durant la saison des jeux qui, pour M. Toutlemonde au bar sportif du coin, sont des attrapés. J’ai suggéré quelques autres idées de changement de règlements l’été dernier, dont celui-ci dont la situation s’est produite plusieurs fois en 2017. J’y crois toujours, mais je pense que la crédibilité de la ligue est en question si on n’ajuste pas la définition d’un catch, c’est la priorité #1.

Le « Roger Goodaudeur » – Le règlement sur le ballon échappé dans la zone adverse

4) Les importants contrats consentis aux agents libres

Les 49ers et les Browns ont, attachez vos tuques, plus de 100M$ de disponibles sous le plafond. Ils pourraient se payer une douzaine de solides partants incluant 3 ou 4 vedettes, l’équivalent d’une unité complète, avec cet argent. Et les deux sont en position pour commencer à dépenser de sérieux dollars, plutot que d’attendre d’être compétitifs. Il y a 10 autres équipes qui ont plus de 40M$ de disponible, il y aura beaucoup d’acheteurs quand les enchères vont commencer, ce qui fera grimper les prix.

5) La vente des Panthers

Jerry Richardson a mis son équipe à vendre, pour les raisons qu’on connaît. Plusieurs acheteurs qui sortent du moule du « boys club » que sont les proprios de la NFL font jaser dans le contexte social actuel aux Etats-Unis. On verra aussi combien vaut une équipe dans un contexte où les cotes d’écoutes sont en baisse, mais pas mal moins que celles des autres émissions télé, ce qui fait en sorte que les droits de télé sont encore en hausse… mais il y aura un jour une limite à ce que les réseaux de télévision (et autres diffuseurs de contenu comme Amazon prime video, Yahoo, Twitter, Dazn, ou le futur canal de streaming « over the top » de ESPN) seront prêts à payer. À suivre…

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut