FreshMail.com
Actualité 2018-19

Mock Draft des Fans 2018 – 1re Ronde

Nous sommes de retour avec la formule du #mockdraftdesfans cette saison et aussi, nous avons le privilège d’avoir quelques « vedettes » des médias. Mine de rien c’est notre 5e saison!!!

Voici la 1re ronde du Mock Draft des Fans l’an dernier…

Mock Draft des Fans 2017 – 1re Ronde

C’est un fan pour chaque équipe, qui se met dans la peau du DG de son équipe favorite et effectue son choix à tour de rôle. Pas de deviner qui ils vont prendre, mais plutôt qui ils prendraient, eux, s’ils étaient DG. Et comme par le passé je, @LeMaraudeurNFL, commenterai chaque choix.

Notez que ces choix ont débuté le 15 mars, donc que certaines transactions ou signatures subséquentes peuvent avoir affecté les besoins de chaque équipe ou même l’ordre de sélection. Entres autres, quand dans la vraie vie les Jets ont offert le pactole pour le choix #3, nous étions déjà rendus plus loin, les Colts avaient considéré des offres mais choisi de rester au #3, et dans notre univers parallèle, ce sont les Bills et les Browns qui ont choisi de transiger.

1) Cleveland Browns (par JP Marcoux)

Sam Darnold, QB, USC

Je crois qu’il a encore beaucoup à apprendre, mais c’est le QB le plus  »safe » selon moi à prendre cette année au draft. Mayfield semble être tout un moineau au niveau attitude et les Browns, après le fiasco Johnny, ils ne voudront pas se tromper à nouveau, Rosen a autant de passion que les frères Kostitsyn, et plus sa carrière à UCLA avançait, moins bon il devenait, Lamar Jackson n’est qu’un QB de NCAA et Josh Allen est un choix assez risqué. C’est donc un choix par élimination et nécessité, que d’autres choses. Un QB de concession, c’est malheureusement la chose la plus importante pour un club de football.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Darnold est le mieux situé sur l’axe « talent / risque », je suis d’accord avec JP. Il est par contre moins prêt que Rosen, et c’est pourquoi ils ont acquis un Tyrod Taylor pour tenir le fort pour quelques mois. Je ne crois pas du tout aux théories de prendre Saquon et de prendre au #4 le QB qui va rester (tel qu’expliqué ci-dessous).

Les Browns: Cousins, le repêchage, ou …?

2) New York Giants (par Willie Boivin du FM93)

Saquon Barkley, RB, Penn State

Les Giants ne peuvent passer à côté du meilleur joueur disponible de ce repêchage. Barkley a tout pour réussir dans la NFL, on l’a très bien constaté au Combine! Les G-Men sont pitoyables dans le champ arrière depuis que les Barber-Jacobs-Bradshaw se sont succédés. Ils ont tout misé sur l’attaque aérienne et on a tous constaté cette saison, que sans jeu au sol et une ligne offensive respectable, ils deviennent trop prévisibles et inefficaces.
Barkley est ce genre de joueur qui n’est pas disponible tous les ans. Oui, un QB pour la relève de Manning aurait été bénéfique mais les G-Men ne peuvent pas bouder le meilleur joueur toute position confondue de ce draft…

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

C’est un pensez-y bien pour les G-Men. Quand on voit ce que ceux qui n’ont pas de QBs sont prêts à payer pour en acquérir un, qu’on est pour une fois (on l’espère) au début du repêchage et en position d’en prendre un, et qu’on a un quart qui n’est plus dans le top 20 depuis quelques années (voir ci-dessous) et qui a 37 ans… de passer son tour c’est soit un acte de foi envers Eli (serait une erreur) ou un désaveu de la cuvée de QB de cette année.

Classement Rétroactif 2017 – QB

3) Indianapolis Colts (par Simon St-Michel)

DE Bradley Chubb, North Carolina State

Selon plusieurs analystes, il est considéré comme un des 2 top picks du draft, l’autre ayant été choisi par les Giants avec le 2e choix (Saquon Barkley).
Plusieurs positions sont à combler chez les Colts: DE, LB, OL, WR. La sélection du meilleur Pass-rusher disponible semble évidente, notamment parce qu’il va s’insérer parfaitement dans une défensive 4-3. De plus, ses qualités athlétiques (6 pieds 4 pouces, 275 verges, agile et rapide) font de lui un incontournable.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Nonobstant le pactole offert par les Jets, c’est le choix logique ici. Et non, je ne serais pas intéressé à descendre si bas que #12 par exemple. Il faut que les Colts sortent de ce repêchage avec un « blue chip », et outre les QB’s il y en a 4 à mon sens, Barkley, Chubb, Nelson et Fitzpatrick.

[MOCK TRANSACTION – nos DG’s s’entendent pour échanger le choix #4 contre les choix #12 et #22]

4) Buffalo Bills (par Bob Genest)

QB JOSH ROSEN UCLA

On avait besoin d’un QB qui reste dans la pochette pour bien repérer ses receveurs, il va se battre pour le poste numéro 1. Seul hic: 2 commotions mais j’ai confiance. Personne ne peux me dire aujourd’hui que l’un des autres disponibles va avoir la meilleur carrière.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Le QB le plus « poli » de ce repêchage (mais dans le sens de polissage, pas de politesse !) et ça tombe bien parce qu’il aura besoin de jouer tout de suite. Un excellent jeu de pieds et habileté à se déplacer dans la pochette, je met de côté les gens qui disent que son attitude est un problème: il a surtout dit tout haut (sur la NCAA, sur Trump et sur les Browns) ce que plusieurs pensent tout bas.

5) Denver Broncos (par Martin St-Jean de LeBlitzNFL.com)

Heisman winner QB Baker Mayfield, Oklahoma

Même si les Broncos ont signé Case Keenum durant les agents libres, ce dernier n’est pas le quart de franchise de l’équipe. Certes, il est une belle présence pour 1 an, 2 maximum, mais les Broncos ont besoin de trouver leur quart pour 10 ans. Baker est le gars qui cadre parfaitement chez les Broncos avec son attitude. Il a selon moi le meilleur QI de cette cuvée. Il joue toujours avec un ‘chip’ sur son épaule. Et le plus gros point positif: Il est un gagnant peu importe où il a passé.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un choix polarisant, les purs et durs des « atouts physiques » ne l’aiment pas. Ceux qui aiment les « gamers » l’adorent. La liste de QB « gamers » ayant dominé la NCAA mais qui n’avaient pas les outils pour performer dans la NFL est très, très longue, mais les succès de DeShaun Watson l’an dernier (et de Russell Wilson) nous rappellent que l’écart entre les deux se rétrécit. Quand on y pense, pour chaque Tim Tebow il y a un Jamarcus Russell. On raconte qu’au senior bowl, en pratique, la différence de précision entre Mayfield et Allen était gênante pour Allen. Martin est très heureux puisqu’il met la main sur son QB #1 dans son top 50.

S’ils choisissent de ne pas y aller avec un QB, Quenton Nelson est le choix facile.

Top 50 espoirs NFL 2018 – Mise à jour après le Combine

6) New York Jets (par Gabriel Duhamel)

QB Josh Allen, Wyoming

Avec déjà trois quarts-arrières hors du tableau, le choix était un peu plus difficile mais le besoin à long terme d’un quart-arrière est criant. D’ailleurs, l’acquisition du troisième choix au total par les Jets juste avant de repêcher vient confirmer qu’ils vont vouloir se renforcer à cette position, malgré la présence des Bridgewater, McCown, Hackenberg, etc. Allen a probablement le bras le plus puissant parmi les quarts-arrières de ce repêchage et malgré des statistiques collégiales douteuses, il a le potentiel de devenir un quart de franchise dans la NFL.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Lire mon commentaire sur Mayfield, mais à l’extrême opposé. Ses atouts sont extraordinaires (vous avez vu la passe de 80 verges au combine?). Son « tape » fait peur, principalement pour un manque de précision (les jokes sur l’atteinte du côté d’une grange sont monnaie courante sur twitter). J’ai adoré sa performance lors de son bowl. Les statisticiens relatent son faible taux de complétion, et le faible niveau de compétition. Ses supporteurs font valoir qu’il n’avait pas le luxe de lancer des « bubbles » pour l’améliorer artificiellement, et qu’il provient d’un système pro. Bref, on tire un trente sous dans les airs. Pourrait être n’importe quoi entre un Matthew Stafford et un Paxton Lynch, en passant par Joe Flacco ou Jeff George.

7) Tampa Bay Buccaneers (par Olivier Baillargeon)

OG Quenton Nelson, Notre-Dame

Jamais très sexy de choisir un joueur de ligne offensive (intérieur) dans un repêchage, mais vraiment surpris de le voir glisser au 7e rang. Viendra rapidement solidifier un des postes de garde sur la ligne à Tampa; avec la nouvelle acquisition de Ryan Jensen et aux côtés d’Ali Marpet, Donovan Smith et Demar Dotson…. Le doux parfum d’une ligne offensive DOMINANTE pour protéger Fameis Jameis!

Certains parlent de Nelson comme du meilleur joueur disponible au repêchage en 2018. En terme de talent pur. Intimidant, puissant, fort, explosif, gros (mais pas gras!) – le terme que j’adore sur lui, son « a**-kicking mindset ». Deviendra un All-Pro d’ici quelques saisons. Welcome in Tampa Bay!
(Je faisais des rêves érotiques de Bradley Chubb, hélas…!) #GoBucs

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Hélas, il était peu probable que Chubb se rende mais le fait que les 4 QB’s sortent est une excellente nouvelle pour les Bucs, leur laissant un excellent choix, et j’aime le commentaire de Olivier sur l’attitude qui sera contagieuse et fera l’affaire de coach Koetter qui tente tant bien que mal d’implanter une attaque au sol physique.

8) Chicago Bears (par Nicolas Riqueur-Lainé)

DB Minkah Fitzpatrick, Alabama

Quand tu as un jeune quart-arrière comme Mitchell Trubisky, tu veux lui donner des munitions et tu veux le protéger. Les Ours ont signé le joueur autonome Allen Robinson, mais malheureusement le joueur que l’on convoitait au repêchage est parti: Quenton Nelson.

Les Ours se tournent donc vers la défensive et deux positions où nous avons des besoins sont aux… postes de CB et de ILB. Malgré la signature récente de Kyle Fuller, que les Emballeurs de la Baie-Verte ont essayé de signer, nous avons quand même besoin d’amélioration à la position de demi de coin. Minkah Fitzpatrick est surtout un demi de sûreté, mais peut jouer à toutes les positions dans le champs arrière défensif, ce qui fait de lui un joueur alléchant.

Il est très compétitif, il monte son jeu d’un cran lors des matchs importants, il est polyvalent, il peut même blitzer. Il est l’un des meilleurs joueurs du repêchage et les Ours doivent le prendre s’il est encore disponible au 8e rang.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Meilleur joueur disponible. D’ailleurs, je serais surpris si le top 8 (dans un ordre ou l’autre) diffère du nôtre.

9) San Francisco 49ers (par Félix Francoeur-Beaulieu de leblitznfl.com)

S Darwin James, FSU

J’avais Denzel Ward comme cible No1, mais avec la signature de Sherman, le besoin au poste de CB venait d’être comblé! Le poste de safety n’est pas notre force présentement, et James viendrait la renforcer immédiatement et encore plus dans le futur! J’ai longtemps hésité entre lui ou un LB, mais je crois qu’on est seulement un ou 2 ajout dans la tertiaire pour être extrêmement dominant!

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un joueur qui fait une progression rapide dans les classements depuis la fin de la saison. Dans le système des 49ers (calqué sur celui des Seahawks), on lui fait jouer le rôle de Kam Chancellor, mais il sera capable de jouer dans n’importe quel système.

10) Oakland Raiders (par Vince Cauchon de CHOI FM)

DT Vita Vea, Washington

Les soon-to-be Vegas Raiders en fait. Peine à croire qu’il a glissé à nous. Vita mesure 6’5 et pèse 350 livres. Déjà, à sa 2e année, les Huskies le faisait jouer autant DE que DT tellement il est rapide à sortir de sa position de départ et agile. Tous ses avantages sont des atouts qu’on ne peut enseigner;
-combinaison agilité/gigantisme(immense base et hanches)
-prend plaisir à diviser les combos…
-joue avec violence
-forte personnalité et potentiel de marketing élevé (Jon est de retour, après tout)

Les « carences » de Vita ont, pour leur petite part, des remèdes bien connus dans le monde des gros;
-travaille souvent trop haut
-irrégulier

J’allais oublier! Vita était porteur de ballon au secondaire. Une bibitte estampillée #RaiderNation.
Jon Gruden vous dirait: « Man, this kid is special! »

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

On a grandement besoin de gros chez les Raaaaaaaiiiiideeerz. Il est probablement trop tôt pour y aller avec un OT pour jouer à droite. Les alternatives sont un CB ou un LB, ce qui serait bienvenu aussi. Mais il n’y a qu’un nombre très limité d’être humains sur cette terre qui ont cette combinaison de taille et mobilité, alors qu’on peut trouver de l’aide à ces autres positions dans les rondes subséquentes.

11) Miami Dolphins (par Tony Guzzo de leblitznfl.com)

OLB Tremaine Edmunds, Virginia Tech

Avec Suh parti, on est déçu que Vita Vea soit choisi juste avant nous. On s’est quand même amélioré avec l’acquisition de Robert Quinn, mais nous avons besoin d’aide au niveau des secondeurs.

Edmunds aura 19 ans au repêchage, mais il a un excellent gabarit et est très athlétique. Il a également été très productif au niveau universitaire avec 108 plaqués (14 pour la perte), 5 1/2 sacs… et trois échappés forcés. Il a un instinct fou à cette position, qui aime et sait comment blitzer.

Il peut jouer n’importe où dans le groupe des secondeurs des Dolphins aux côtés de Kiko Alonso et Raekwon McMillan. On a besoin de joueurs qui peut couvrir Gronk!!! On n’a plus à se soucier avec ce groupe pour les 4 prochaines années.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Je me souviens très bien de son père, Ferrell . Le TE aux plus longs bras jamais capturé, qui jouait avec Dan Marino chez les Fins. Heureuse coïncidence. N’a pas de limite à son potentiel athlétique (Brian Urlacher?) mais aura besoin de temps pour se développer. Les Dolphins ont assez de trous pour penser prendre le meilleur joueur disponible, qu’on pense CB, DL ou un successeur pour Cameron Wake.

12) Cleveland Browns (par JP Marcoux)

DT Da’ron Payne, Bama

J’aurais quand même pris Payne en avant de Vita (il me semble plus complet et régulier que Vae), c’est un athlète hors pair et il joue avec beaucoup de fougue. Il sera starter jour 1 et fera mieux que Danny Shelton.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un peu déçu du choix. Des gros DL, il y en aura d’autres. Les Browns ont échangé Shelton pcq ils ont confiance en Ogunjobi. Je préférerais voir un CB (Ward?) ou un autre EDGE (Davenport ou Landry) pour former un duo déplaisant avec Garrett.

13) Washington Redskins (par Charles-André Marchand)

Denzal Ward, CB, Ohio State

Ce jeune garçon a tous les atouts pour devenir une grande vedette dans la NFL.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Meilleur joueur disponible. Ohio State a mis plusieurs CBs dans la NFL dans les dernières années (Marshawn Latimore, Eli Apple, Gareon Conley, Bradley Roby) et plusieurs voient en Ward le meilleur pur CB de ce repêchage. Les Skins ont besoin de remplacer Kendall Fuller, échangé aux Chiefs, mais il a peu d’expérience à l’intérieur (là où Fuller excelle), n’ayant joué que 22 jeux comme « slot corner » l’an dernier selon profootballfocus.

14) Green Bay Packers (par Mathieu Ouellette)

Calvin Ridley, WR, Alabama

Rapide, agile et intelligent, Ridley est un gars qui pourrait devenir une cible de choix pour Aaron Rodgers et éventuellement faire oublier le départ de Jordy Nelson.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Mon premier réflexe était de critiquer ce choix. On est conditionnés à penser que les Packers doivent dépenser leur premier choix en défensive, et que Rodgers peut faire fonctionner l’attaque à lui seul. Mais s’il n’y a pas de changements, il y a pas mal de présence sur le terrain et de « targets » pour Geronimo Allison, ce qui ne peut pas être si bon. Ridley est prêt à contribuer tout de suite. Si Ward était encore disponible, j’aurais crié mais là, je laisse la chance au coureur, qui préfère Ridley à de l’aide sur la OL (Connor Williams), en pression (Davenport, Landry), LB (Roquan Smith) ou au poste de CB (Josh Jackson).

15) Arizona Cardinals (par Félix Bélanger-Cloutier de leblitznfl.com)

Connor Williams, OT, Texas

En tant que recruteur avec les Cardinals, le directeur général a décidé de signer Sam Bradford. Tous les bons quarts ont été sélectionnés. Je dois maintenant composer avec les conséquences de ses actes. Avec ce choix, Bradford ne devrait pas tenir un quart durant la saison, mais bien deux ou trois.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Je me demande si Lamar Jackson est sur le radar des Cards. Je comprends que plusieurs équipes ne voient pas Jackson du tout dans leur soupe, mais je soupçonne que ceux qui l’aiment l’adorent, et comme ça ne prends qu’une équipe, il pourrait sortir aussi tôt qu’à ce choix. Sinon, les Cards ont besoin d’aide un peu partout, j’aurais bien aimé voir Ridley apprendre de Fitzgerald, ou un Maurice Hurst pour mettre de la pression de l’intérieur. Mais Williams est en train de confirmer sa place comme OT #1 de ce repêchage.

16) Baltimore Ravens (par BW Wallette de www.leblitznfl.com)

Mike McGlinchey, OT, Notre Dame

Les Ravens pourraient avoir les yeux sur un WR, mais avec la signature de Crabtree et la faiblesse que l’équipe à développer des WRs (Perriman), le choix le plus judicieux est McGlinchey.

Bien des gens croient qu’il est le meilleur OT de sa classe et sa qualité sur le jeu au sol, aidera grandement Alex Collins qui est devenu en 2017, la nouvelle sensation dans le champ arrière des moineaux mauves.

C’est un 2e OT en 3 ans que les Ravens repêchent de Notre Dame, on devrait voir une certaine chimie. Il faut aussi penser que l’ère Flacco tire à sa fin. Avoir une excellente ligne offensive aidera grandement son successeur dans 2 ou 3 saisons.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

La OL des Ravens est en constant changement avec la perte de Jansen, le retour de blessure de Alex Lewis, d’ajouter un contributeur immédiat est une excellente idée. D’autant plus qu’il n’y a pas de WR digne d’être repêché si haut je crois. Sinon il est possible que Ozzie souhaite ajouter une présence intimidante à son front 7 et repêcher le successeur de T-Sizzle, Marcus Davenport.

Le Blitz NFL sera en direct pour la 1re ronde du Repêchage 2018 à 19h30 (HE)

17) Los Angeles Chargers (par Sébastien Boucher)

Roquan Smith, LB, Georgia

En général, la défensive a connu une bonne saison en cette année de transition vers la défensive 4-3 de Gus Bradley. S’il y a deux faiblesses importantes que j’ai dénoté ce sont les suivantes: 1) La capacité à stopper le jeu au sol adverse (lorsque Denzel Perryman était absent, ce qui a été le cas à de nombreuses reprises l’an dernier) – 2) La qualité générale des couvertures de zone de la part des linebackers.

Roquan Smith vient aider à ces deux niveaux. Il est un linebacker nouvelle génération: «sideline to sideline », solide au plaqué et excellent en couverture. J’aime par ailleurs son enthousiasme, son énergie ainsi que son intelligence du jeu. Son acquisition permettrait d’amener cette défensive à un autre niveau.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Mine de rien les Chargers n’ont pas de tonnes de besoins, stopper la course en est un. On aimerait certainement Vea, mais Smith est un excellent plan B.

18) Seattle Seahawks (par David Motembeault)

Marcus Davenport, DE, University of Texas San Antonio

Pas un choix facile cette année alors que les Seahawks, contrairement aux dernières années, se retrouvent avec beaucoup de trous dans leur alignement. Le départ de Michael Bennett et l’incertitude en rapport avec Cliff Avril amène un besoin criant sur la ligne défensive et celle-ci est très importante dans le système de Pete Carroll pour appliquer une pression constante dans le champ arrière. Davenport a un grand gabarit et est excellent pour faire des ravages derrière la ligne de mêlée. Venant d’une petite école, il est passé inaperçu pendant quelque temps, mais il ne cesse de grimper dans l’estime des scouts. Il a encore besoin de coaching, étant considéré un talent brut, mais son potentiel est énorme.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

La glissade de Davenport combiné au fait que deux OT’s viennent de sortir font en sorte que ce choix est facile. Le genre de choix que les Hawks font, un freak athlétique qui doit se développer.

19) Dallas Cowboys (par Stéphane Cadorette du Journal de Québec)

Maurice Hurst, DT, Michigan

L’équipe supposément de l’Amérique (ce n’est pas la mienne!), repêchent Hurst peut-être un peu tôt aux yeux de certains, étant donné les ennuis cardiaques diagnostiqués au Combine, mais ce n’est pas sans rappeler le cas de Star Lotulelei, en 2013. Les choses n’ont pas trop mal tourné pour lui… Rod Marinelli ne crachera pas sur un joueur capable d’appliquer la pression de l’intérieur et qui donnera aussi un solide coup de pouce sur le jeu au sol. Hurst se spécialise dans l’art des plaqués à pertes. Le gabarit représente un point d’interrogation pour évoluer à l’intérieur, mais les qualités athlétiques et le moteur compensent largement.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Stéphane maintient sa « neutralité journalistique » mais a accepté de remplacer à pied levé notre mock gérant des Cowboys! Ceci dit, Hurst ne pouvait pas mieux tomber, lui qui fait dans le style de Aaron Donald et de Warren Sapp, le système de Marinelli est un match parfait.

20) Detroit Lions (par Yves Leclerc du Journal de Québec)

Sony Michel, RB, Georgia

Rapide, puissant et explosif, le porteur de ballon de 23 ans a toutes les qualités pour permettre à l’équipe de Matt Patricia d’avoir, à court et à long terme, un «semblant» d’attaque au sol. Ce qui est inexistant à Detroit depuis la retraite de Barry Sanders, il y a déjà 20 ans. Michel a devancé son coéquipier Nick Chubb, en terme d’utilisation, dans le dernier droit de la saison des Bulldogs dans la NCAA. L’arrivée de LeGarrette Blount est un geste intéressant, mais l’ex-porteur de ballon des Bucs, Pats, Steelers et Eagles est plus en fin de carrière. Bienvenue Sony Michel!

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

À chaque année, Yves me surprends, et encore une fois (Derrick Henry en 2016 entres autres) c’est parce qu’il repêche un RB, puisque les Lions espèrent encore le retour de Barry Sanders. Cette fois-ci, je le trouve sexy ce choix. Michel a démontré de magnifiques aptitudes en 2e moitié de saison chez les Bulldogs, et même s’il y a plusieurs autres solides RBs disponibles, Michel me semble de loin, celui qui a le plus de potentiel d’être une superstar (mais peut-être plus de risque d’être relégué rapidement aussi). Sur le turf, dans un stade couvert, sa vitesse sera dangereuse. Un style fort différent de celui de Derrius Guice, par exemple, qui aurait été une alternative.

21) Cincinnati Bengals (par Éric Duguay)

Isaiah Wynn, G, Georgia

Les Bengals ont longuement réfléchi à drafter un gars du film « The longest yard » pour aller avec la mentalité de l’équipe, mais nous nous sommes retournés vers Wynn pour colmater un des nombreux trous sur notre OL.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Ils auront donc transformé leur choix #12 en OT Glenn ET OG Wynn, question de rétablir leur identité d’attaque au sol physique.

[N’oublions pas que dans notre mock, les gérants des Bills et des Browns se sont entendus pour que les Bills passent de #22 et #12 à #4]

22) Cleveland Browns (par JP Marcoux)

Orlando Brown, OT, Oklahoma

Après un combine désastreux, plusieurs sont effrayés de repêcher ce joueur… J’ai toujours trouvé pathétique de se fier à des test physiques souvent aucunement à l’image de ce qu’un joueur a à faire dans sa tâche de joueur  »courir 40 verges en ligne droite, sans avoir à faire de déplacement latéraux…  », je n’ai jamais vu ça de ma vie pour l’instant dans un match de football un joueur de ligne.

Bref, un mauvais combine c’est toujours une bonne façon d’avoir un bon joueur sous-évalué, les vidéos sont plus importantes qu’un combine. Après la grosse perte de Thomas, les Browns ont besoin de protéger leur nouveau Quart de concession Darnold.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un autre dont je me souviens d’avoir vu jouer le père (qui s’était blessé à l’oeil quand un arbitre y avait jeté son mouchoir!), ça ne me rajeunit pas ! Je suis un peu d’accord sur les commentaires de JP en ce qui a trait aux « olympiques en bobettes » sauf pour une chose : quand un joueur qui sait très bien sur quoi il sera testé en mars pour l’entrevue d’embauche la plus payante possible sur la planète terre et affiche d’aussi mauvais résultats, je me permets de questionner sa motivation et me demande qu’est-ce qu’il a fait dans les trois derniers mois pendant que les autres s’entraînaient…

23) Los Angeles Rams (par Jean-René Jourdan)

Harold Landry, DE/OLB, Boston College

Après l’échange de Robert Quinn à Miami et le possible départ de Connor Barwin, les Rams se retrouvent sans titulaire au poste de OLB qui est pourtant un poste clef dans une défense 3-4 souhaitée par Wade Philips.

Harold Landry a impressionné leur du combine avec notamment un très bon temps sur l’exercice des 3 plots (cônes) qui est généralement bon indicateur de la vitesse des « pass rushers »..

Si Landry est disponible au #23, je pense que les Rams doivent le repêcher pour combler ce manque et cela même si le poste d’OLB n’est pas son poste naturel.

Les commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un peu surpris qu’il se soit rendu si loin. Moins un « projet » que Davenport, il est plus prêt à contribuer tout de suite pour des Rams qui nous ont montré qu’ils ne sont pas patients par leurs autres gestes, cette saison morte.

24) Carolina Panthers (par Jason Melançon)

Christian Kirk, WR, Texas A&M

Voilà une position que les Panthers devaient combler avec un bon receveur explosif, avec de bonnes mains. Kirk n’étant pas très grand (5’10), mais sera assurément un partant dans la formation avec le départ de Kelvin Benjamin en octobre dernier. La signature de Torrey Smith n’est pas assez pour nourrir la bête qu’est Cam Newton.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Ce n’est pas la bonne année pour les équipes qui cherchent un WR en 1re ronde. De plus, les résultats des dernières années nous démontrent un taux de succès plutôt mitigé pour les WRs choisis tôt, la NCAA faisant un bien mauvais travail de les préparer pour les systèmes Pro, et Texas A&M n’en fait pas exception. Enfin, on pourrait croire que Kirk est un peu redondant avec Samuel et peut-être même McCaffrey, puisqu’il a été avec les Aggies, exclusivement un receveur intérieur. Je ne crois pas que Kirk représente une bonne valeur à ce stade-ci du repêchage, et tant qu’à forcer la note pour prendre un WR, j’aurais, considérant leurs besoins, probablement choisi un autre candidat.

25) Tennessee Titans (par Yan Richard)

Sam Hubbard, OLB, Ohio State University

Mon choix aurait été Landry, mais il est parti deux choix auparavant. Hubbard a un excellent instinct dû à sa préparation. Il a des mains très actives et se laisse rarement avoir à chercher le ballon dans le champ arrière. Bon au plaqué et travaille dur dans le gym pour ajouter de la masse à son corps. Avec l’addition de Butler et les OLB vieillissants des Titans, il est impératif pour eux de se rajeunir à cette position.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Le genre de joueur que les coaches adorent, mais que les évaluateurs de personnel trouvent limité. N’est pas un athlète de pointe, mais Yan l’a bien décrit. Une bonne marche entre Landry et lui en effet.

26) Atlanta Falcons (par Daniel Grenier)

Taven Bryan, DT, Florida

Avec peu d’enthousiasme… j’avais d’autres noms sur ma liste, mais ils sont tous sortis. Suite à la signature de Fusco la semaine dernière, j’ai décidé de changer de cible et aller chercher un DT au lieu d’un OG… en 1ere ronde c’est pas super sexy. Avec la perte de Clairborne et Poe il faut renflouer la ligne défensive. Il est capable de se rendre dans le champ-arrière (ce que Poe ne faisait plus). J’ai confiance en Quinn et Manuel qui pourront le coacher convenablement.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Du muscle sur cette DL sera le bienvenu. Je ne pense pas que la signature d’un « journeyman » comme Fusco devrait changer le plan de repêchage d’une équipe, mais comme Daniel, je ne vois pas de OG intéressant ici (Wynn est sorti, et Will Hernandez ne cadre pas vraiment dans le « zone scheme » des Falcons).

27) Saints de la Nouvelle-Orléans (par Simon Rateau)

Dallas Goedert, TE, South Dakota State

La défense a été considérablement renforcée avec le repêchage de la saison passée et notre excellente saison l’a prouvé. Ces dernières semaines, les signatures de LB DeMario Davis et CB Patrick Robinson, sans oublier la re-signature de DE Alex Okafor, ont comblé les besoins que nous pouvions avoir de ce côté du ballon.

On se tourne donc ici vers le meilleur TE de cette classe, un joueur extrêmement athlétique possédant de très bonnes mains. Le poste de TE a toujours été important dans le système de Sean Payton, mais Coby Fleener n’a jamais vraiment réussi à s’y imposer et il est aujourd’hui sous-exploité. Les négociations avec Jimmy Graham lors des premiers jours de la FA n’ayant pas abouti, c’est ici un formidable pari sur l’avenir afin de renforcer une attaque déjà bien productive.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

J’adore. Un DE serait le choix logique, un LB aussi, mais imaginez couvrir les Saints avec Kamara et Goedert sur le terrain avec 3 WR’s, et Drew Brees pour leur distribuer le ballon. La question devient: est–ce qu’on préfère Goedert, Hurst ou Gesicki ?

28) Pittsburgh Steelers (par Kevin Caron)

Leighton Vander Esch, LB, Boise State

Ce n’est pas une surprise, les Steelers ont besoin de renfort au poste de ILB avec la perte possible de Shazier pour toute la saison 2018. Vander Esch est un « sideline to sideline LB » très rapide et en mesure de reculer en couverture lorsque requis. On s’améliore vs Vince Williams. Lorsque Shazier sera de retour (Shalieve !) les Steelers auront le groupe d’ILB le plus rapide de la NFL. Longuement hésité à y aller avec un CB/S, mais la signature de Burnett ma fait pencher vers un LB que les Steelers adorent.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Lorsque le besoin croise un des meilleurs joueurs disponibles, pourquoi se casser la tête ? Par contre CB Josh Jackson glisse et glisse (les dernières équipes ont investi pas mal au poste de CB, donc c’est explicable) ce qui m’aurait fait hésiter un peu quand même.

29) Jacksonville Jaguars (par Guillaume Masse)

Will Hernandez, G, UTEP

Ce n’est clairement pas un « sexy » pick, mais il vient combler un besoin important chez les Jags: la OL. Les Jaguars doivent être en mesure de courir avec le ballon même quand l’adversaire s’y attend. En ce sens, l’acquisition de Norwell comme agent libre et la sélection de Hernandez viennent solidifier une unité qui en a grandement besoin, si les troupes de Marrone souhaitent passer à un autre niveau.

On dit de Hernandez qu’il est… le « real deal » et un des meilleurs à sa position au repêchage de 2018. Excellent dans la protection lors du aérien, il est aussi très bon pour le jeu au sol. À 6’3, il serait un peu petit pour sa position, mais à Duval, on lui pardonne à condition qu’il ouvre le chemin à notre Fournette national.

Petite note: je serais très étonné que le Jags repêche 29ème. Je m’attends à les voir bouger soit vers l’avant sinon vers l’arrière pour accumuler les choix.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un rouleau compresseur, il cadre parfaitement avec le style offensif des Jags. On aurait peut-être pu reculer un peu comme le dit Guillaume mais le choix a plein de sens. Je me demande si la possibilité de repêcher Lamar Jackson leur passe par la tête si l’occasion se présente, mais j’ai l’impression qu’il n’est pas le genre de Coughlin.

30) Minnesota Vikings (par Esteben Herguindeguy)

Mike Gesicki, TE, Penn St

Gesicki parce que Cousins aime passer à des TE. Parce qu’on doit déjà penser à remplacer notre Rudolph, pas lui mais son salaire. Je le garderais mais faudra signer Diggs, Barr et Kendricks à la fin de la saison qui vient. Aussi bien se couvrir avec un TE qui a le physique et fait le travail.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un choix qui ferait sourciller si tôt (c’est un athlète plus qu’un joueur de football, et n’est pas l’ombre d’un bloqueur donc un joueur unidimensionnel) mais que les Vikings, qui ont bien peu de trous, peuvent se permettre de faire. Est-ce qu’on serait plutôt tenté par un LB (Evans ?), un OL (Miller ?), un autre DL pour ajouter à notre collection (Key ?)

[MOCK TRANSACTION : notre gérant des Patriots, Hugues Foucher, aime ce qu’il voit en profondeur dans ce repêchage et accepter de reculer de #31 au #40, moyennant le choix #99 détenu par les Broncos]

31) Denver Broncos (par Martin St-Jean de leblitznfl.com)

Josh Jackson, CB, Iowa.

Les Broncos sont très surpris de voir Jackson encore disponible rendu à ce stade-ci. Avec la perte de Aqib Talib, Josh Jackson est un excellent potentiel pour devenir un demi numéro 1 dans cette ligue. Nous l’avons évalué dans le top 20 de ce repêchage. De plus, en le repêchant à la fin de la 1ère ronde, nous aurons l’option de la 5è année. Un trio de Harris jr., Roby et Jackson sera prometteur.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un peu comme pour les Packers et leur attaque, on a tendance à croire que la D des Broncos n’a pas besoin d’aide et que ce choix DOIT être un OL ou un receveur. Mais non. J’adore le raisonnement de Martin et moi aussi, croit que Jackson pourrait sortir beaucoup plus haut, peut-être aussi haut que 14 à Green Bay. J’aime l’agressivité d’avancer pour le prendre, et se donner une chance d’avoir encore un trio de CB’s dominant pour les années qui suivront.

32) Philadelphia Eagles (par Romain Gressant)

Derrius Guice, RB, LSU

Ici, c’est la politique du meilleur joueur disponible qui prime, malgré nos manques aux postes de LB et OT, qui auraient pu être compensés avec ce choix. Difficile de passer son tour devant un tel joueur.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Surpris qu’il sorte si tard, il est quand même un peu redondant avec ce que Jay Ajayi fait de bien. Les mêmes joueurs identifiés dans mon commentaire sur les Vikings seraient certainement dans la discussion ici aussi.

Suivez-nous sur Twitter en utilisant #MockDraftdesFans, on va faire 3 rondes de simulation et n’oubliez de visiter notre section spéciale sur le repêchage

Du 26 au 28 avril 2018

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com