Actualité 2018-19

Mock Draft des Fans 2018 – 3e ronde

Nous sommes maintenant rendus à la 3e ronde du #mockdraftdesfans que nous faisons pour la 5e année. Chaque équipe est représentée par un fan, qui choisit pour son équipe. C’est la simulation la plus réaliste qu’on puisse faire, d’ailleurs plusieurs gérants ont grincé des dents en se faisant voler « leur »joueur.

La 3e ronde est une ronde où les équipes ont souvent le choix entre choisir des prospects qui ont beaucoup de potentiel mais avec des drapeaux rouges importants, ou des joueurs limités qui ont quand même une chance d’offrir un rendement adéquat comme partant.

Vous pouvez consulter nos deux premières rondes ici

Notez que ces choix ont débuté le 15 mars, donc que certaines transactions ou signatures subséquentes peuvent avoir affecté les besoins de chaque équipe ou même l’ordre de sélection. Entres autres, quand dans la vraie vie les Jets ont offert le pactole pour le choix #3, nous étions déjà rendus plus loin, les Colts avaient considéré des offres mais choisi de rester au #3, et dans notre univers parallèle, ce sont les Bills et les Browns qui ont choisi de transiger.

Sans plus tarder, chacun des choix, avec mes commentaires sur chacun :

65) Buffalo Bills (par Bob Genest)

Frank Ragnow, G, Arkansas

Peut jouer comme centre ou comme garde, aurait pu être admissible en 2017 mais suite au décès de son père, a décidé de jouer une autre saison au college. Gros gabarit, très dur de jouer contre lui. Seul bémol dans son cas, doit travailler son équilibre, il est souvent dé-balancé, c’est ce qu on appelle un « projet ».

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Je parlais de lui comme au candidat au début de la 2e ronde donc c’est un excellent choix. Arkansas, c’était l’ancien coach de Wisconsin, un système qui a produit plusieurs vedettes sur la OL dans la NFL. Les experts ne s’entendent pas sur son cas (ProFootballFocus le classe comme 16e meilleur prospect au total, ce qui est très élevé, mais j’ai vu d’autres entre 60 et 100).

Partant pendant 3 ans avec succès, dans la SEC, et dans un système offensif « pro style », je crois qu’il est prêt pour à contribuer comme partant dans les pros tout de suite, et pourrait remplacer Eric Wood au centre de la OL des Bills au jour 1.

66) New York Giants (par Willy Boivin du FM93)

Tony Adams, G, NC State

Les Giants ont des besoins à peu près partout sur la ligne offensive. La venue de Nate Solder viendra ajouter de l’expérience et un peu plus de stabilité, mais il reste encore plusieurs trous sur la OL. Tony Adams est un garde physique, qui joue dur et avec intensité, comme on le souhaite d’un OL intérieur. Adams viendra aider les Giants pendant plusieurs années.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Rien à dire sur le besoin. Par contre, l’ami Willy vient de me sortir un prospect dont je n’avais pas encore entendu parler, une première dans ce repêchage.

67) Les Colts d’Indianapolis (par Simon St-Michel)

Nick Chubb, RB, Georgia

Nous avions déjà identifié plusieurs positions où les besoins se situent, comme les OL et WR, mais nous avions spécifiquement identifié ce joueur en 2e ronde et nous sommes agréablement surpris qu’il soit toujours disponible en 3e ronde! Nous avons hésité longuement avec le choix de Desmond Harrison, OT, West Georgia, mais peut-être que celui-ci sera disponible en 4e ronde 😉

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Le parfait complément à Marlon Mack, qui demeure un « gadget player », alors que Chubb est le gars qui va gagner 5 verges sur 2e et 4 en fin de match. Je sais que les blessures l’ont ralenti en fin de parcours, mais comme joueur de 1ère année, il chauffait les fesses de Todd Gurley !

Je vous invite d’ailleurs à lire cet article sur les Colts et les avances gaspillées au 4e quart en 2017. Une démonstration statistique de l’inaptitude du personnel d’entraîneurs offensif (congédié depuis) et de leur attaque au sol, qui leur a coûté plusieurs victoires. Il y a plusieurs chiffres intéressant mais le clou dans le cercueil, c’est le fait qu’au 4e quart avec l’avance, quand ils n’avaient pas 3 WR sur le terrain, ils ont couru 100% des fois. 100%. Avec une moyenne de 2.5 verges par portée.

68) Houston Texans (par Jean-François Morin, qui a été très patient d’attendre la 3e ronde !)

Dalton Schultz, TE, Stanford

Depuis la retraite prématurée de leur premier ailier rapproché (C. J. Fiedorowicz), les Texans ont un cruel besoin à cette position. Avec Ryan Griffin qui est déjà un « catching TE », les Texans ont besoin d’un TE qui sait bloquer pour la course. Dalton Schultz est le parfait candidat pour ce rôle. Sa technique de bloc est nettement supérieure à la très grande majorité des autres ailiers rapprochés disponibles dans ce repêchage. À 6’6″ et 240 livres, il a le gabarit parfait. Avec une ligne offensive encore douteuse, ce gros gaillard saura rendre de précieux services dès l’an 1. Il devra améliorer ses techniques de séparation lors des jeux par la passe, mais les Texans seront patients et le laisserons se développer.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Notre DG a attendu tout ce temps, pour prendre un « blocking TE ». Pas très sexy ! Un ancien OL, la description est bonne. Et il remplit un besoin. Ils ont accumulé les OL médiocres parmi les agents libres, mais peut-être qu’un choix avec du potentiel de partant sur la OL (il y a plusieurs candidats dont Okorafor et Crosby) ou une position plus importante comme CB ou LB aurait été préférable.

69) Tampa Bay Buccaneers (par Olivier Baillargeon)

Terrell Edmunds, S, Virginia Tech

Ne retient pas l’attention comme son frère Tremaine, mais il demeure un choix intriguant. Un gabarit impressionnant et une belle vitesse. Un naturel en couverture homme à homme et sa taille peut justement l’aider contre des receveurs physiques. On parle de sa faiblesse pour effectuer des plaqués « open field », inconstant. Un leader en défensive à V-Tech. Le changement de position fut bénéfique dans son cas. Indéniable, il a un nez pour le ballon! #GoBucs

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Besoin de joueurs d’impact dans la tertiaire chez les Bucs, et Edmunds peut le devenir.

70) San Francisco 49ers (par Félix Francoeur-Beaulieu de www.leblitznfl.com)

Austin Corbett, C/G, Nevada

C’est ben beau avoir un excellent quart-arrière, encore faut-il le protéger pour ne pas faire comme les Colts avec Andrew Luck! Et Corbett est un pas vers une ligne offensive dominante! Il ne sera peut-être pas partant en début de saison, mais j’ai confiance qu’il saura se faire une place de choix devant Jimmy G!

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Avec ce qu’ils ont investi en Richburg, faudra que Corbett se taille une place comme OG (et il y a du temps de jeu de disponible, les autres OG ne sont pas très inspirants). J’aurais peut-être préféré investir dans un OT pour éventuellement succéder à Staley (âge) ou à Brown (contrat).

71) Denver Broncos (par Martin St-Jean de www.leblitznfl.com)

Michael Gallup, WR, Colorado State

Il y a un besoin criant du côté des receveurs pour les Broncos. Certes, il y a Thomas et Sanders mais il n’y a aucune relève après eux et surtout aucun bon receveur #3 qu’il est rendu très important à avoir dans la NFL de nos jours. Il est l’un de mes receveurs favoris cette année. Je crois qu’il a le potentiel de devenir un bon receveur #2 dans la NFL. Gallup n’aura pas à déménager trop loin!

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Encore un excellent choix de Martin et des Broncos, qui passent la gratte jusqu’ici (Mayfield, Josh Jackson et maintenant Gallup). Gallup est le WR le plus prêt à contribuer en 2018 parmi tous ceux qui seront repêchés ce printemps. On s’inquiète un peu de sa production gonflée chez Colorado State depuis que Rashard Higgins, qui avait lui aussi été exceptionnel avec la même équipe, n’ait rien fait chez les Browns. Mais Gallup est nettement plus athlétique.

72) New York Jets (par Gabriel Duhamel)

Chukwuma Okorafor, OT, Western Michigan

Le quart-arrière des Jets la saison prochaine, que ça en soit un repêché ou encore que ce soit Josh McCown, aura besoin d’être bien protégé. Présentement, la ligne offensive des Jets est correcte mais sans plus. À la position de plaqueur, il n’y a que Kelvin Beachum qui est un partant légitime. Il faudrait donc un partant du côté droit. La progression d’Okorafor s’est fait assez rapidement et il pourrait avoir un rôle d’impact dans un avenir très rapproché chez les Jets. S’il améliore quelque peu son sens du jeu, il pourrait être une belle carte cachée parmi les plaqueurs de cette cuvée 2018 de la NFL.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un projet, alors qu’il reste des joueurs plus prêts à contribuer à la même position, mais les Jets doivent ajouter du talent brut et développer leurs joueurs. Okorafor n’a même pas encore 21 ans.

73) Miami Dolphins (par Tony Guzzo de www.leblitznfl.com)

Rashaad Penny, RB, San Diego State

Comme nous avons des besoins à chaque position, je devais choisir Penny qui était encore disponible à ce stade-ci du repêchage. Possède un gabarit idéal pour cette position, puissant et très musculaire au bas du corps. Excellente vision et anticipation. On peut le comparer à Derrick Henry, mais meilleur comme receveur. Pas trop spectaculaire, mais exécute bien dans le rôle de receveur et même, avec les unités spéciales, au niveau des retours de botté.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Je suis de ceux qui ne croient pas vraiment en Drake comme RB #1 alors j’aime bien le combo. C’est vrai qu’il y a des OL disponibles, mais il en restera au prochain choix. C’est aussi un vol à ce stade-ci, le collègue Martin St-Jean classe Penny au 46e rang dans son top 100, et le voici disponible si tard dans le processus.

Top 100 espoir NFL 2018 – Classement final

74) San Francisco 49ers (par Félix Francoeur-Beaulieu de www.leblitznfl.com)

Shaqueem Griffin, LB, UCF

Un « reach » de le repêcher aussi tôt, mais le gars à une détermination de fer! Il saura se faire un nom sur les unités spéciales et pourrait s’avérer être un excellent ajout dans la défensive des Niners!

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

La beauté d’un mock draft des fans, c’est que les DG’s peuvent avouer quand ils font un « reach » pour prendre leur coup de cœur, contrairement aux véritables DG’s qui doivent mentir aux médias !

75) Oakland Raiders (par Vince Cauchon de CHOI FM)

Josey Jewell, ILB, Iowa

On aime ses instincts. Il nous rappelle Sean Lee à Penn State, physiquement et mentalement. Un freak du vidéo. Il a maté Saquon Barkley et tous les gros porteurs du BIG10. Son premier pas est toujours dans la bonne direction. Joue plus vite que son temps de 40 verges. Coach Gruden voit son Greg Biekert resurgir du passé. Bon vieux fils de fermier sculpté dans le rock. Le pire scénario avec Jewell, c’est qu’il devienne notre meilleur joueur sur les unités spéciales. Nous croyons qu’il jouera ILB dès cette année, par contre. Le gars sait littéralement tout ce qu’une attaque peut lui balancer après une semaine de préparation et 2 quarts de jeu. Un chef.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Dans notre « chat » privé Vince était déçu de perdre Griffin, mais la réalité c’est que Jowell rempli un plus gros besoin et sera probablement le meilleur joueur.

76) Green Bay Packers (par Mathieu Ouellette)

Uchenna Nwosu, LB, USC

Nwosu est rapide, athlétique, solide au sol et excellent en couverture. Il a également passé une partie de sa carrière collégiale dans un 3-4 ce qui fait de lui un bon complément avec les Packs. Il est l’avenir des Packers au poste de OLB, il formera un excellent duo avec Nick Perry, ceux-ci prendront la relève de Matthews et Ahmad Brooks.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Perry et Matthews sont aussi de USC dont on parlera le Trojan dans la salle de vidéo. Un besoin clair, surtout que c’est un OLB de 3-4 qui n’est pas limité à la presion, il a la vitesse pour ne pas être une nuisance en couverture. Ici aussi, par conte, il va falloir penser à des OL à Green Bay, ce qui m’aurait fait hésiter un peu.

77) Cincinnati Bengals (par Éric Duguay)

Equanimeous St-Brown, WR, Notre-Dame

AJ Green à 29 ans et sera agent libre après 2019 et Brandon Lafell a 31 ans et en est à sa dernière année de contrat. Je crois que St-Brown sera la cible de prédilection de Rudolph pendant de nombreuses années.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un des WR qui a le plus de potentiel de ce repêchage et peut-être celui qui, même s’il pourrait faire patate, pourrait devenir un #1. En 3e ronde, une excellente valeur. Par contre, ils ont investi un 2e en 2016 (Boyd) et un top 10 en 2017 (Ross) dans la position de WR, c’est un luxe de repêcher St. Brown ici quand on a beaucoup d’autres besoins.

78) Kansas City Chiefs (par Michel Hersir de www.leblitznfl.com)

Anthony Averett, CB, Alabama

Après avoir troqué Marcus Peters pour Kendall Fuller et David Amerson durant la saison morte, l’organisation gagnerait à ajouter de la profondeur à la position, une de leurs faiblesses majeures en 2017 derrière Peters. Averett et ses antécédents d’athlétisme vont donner un solide partant pour les Chiefs.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Il y a tellement de CB’s disponibles et pertinents à ce stade-ci que ça devient une question de « fit » et de saveur préférée. Au moins le gars qui arrive de Alabama devrait être plus prêt à contribuer que des projets.

79) Arizona Cardinals (par Félix Bélanger-Cloutier de www.leblitznfl.com)

Duke Dawson,CB, Florida

Produit des Gators, il comblera la perte de Tyrann Mathieu.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Personne ne peut remplacer le Honey Badger. Peut-être Minkah Fitzpatrick. Mais pas un choix de 3e ronde !!!

80) Houston Texans (par Jean-François Morin)

Holton Hill, CB, Texas.

Malgré l’addition de Tyrran Mathieu dans la saison morte, de la profondeur est encore requise au poste de CB. Holton Hill est un gros gaillard de 6’3’´ qui, malgré son gabarit, est assez rapide pour suivre de près ses receveurs. Il ne sera certainement pas partant en début de saison, mais c’est un projet à moyen terme très intéressant.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Le genre de CB qui va attirer l’attention des clubs qui opèrent une défensive du style des Seahawks (Sea, Jax, SF, LAC, …). Beaucoup, beaucoup de grands CB’s sont repêchés parce qu’ils ont de long bras, mais font patate dans la NFL parce qu’ils ne sont pas bons. Et dans son cas, un historique de problèmes de drogues font de lui un choix risqué, surtout pour des Texans qui n’ont pas beaucoup de choix.

81) Dallas Cowboys (par Stéphane Cadorette du Journal de Québec)

Ian Thomas, TE, Indiana

Voilà un choix qui peut certainement être considéré comme un «reach», mais Jason Witten n’est plus une fleur du printemps et la relève à cette position chez les Cowboys est ce qui se rapproche le plus de la grande noirceur. Le hic avec Ian Thomas, c’est son bagage peu garni en terme d’expérience avec seulement une saison comme partant derrière la cravate dans un système offensif qui n’a rien d’un festival aérien. Mais tant qu’à repêcher un TE à ce stade de l’encan, aussi bien tenter de s’élancer pour le coup de circuit avec un athlète au gabarit impressionnant et bourré de potentiel, comme en fait foi sa moyenne de 15 verges par réception. Derrière Witten, il peaufinera son art à son rythme, sans la nécessité de le brûler trop tôt dans la mêlée.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Rien à redire ici. Thomas a besoin de développement et aura un excellent prof.

82) Detroit Lions (par Yves Leclerc du Journal de Québec)

Tyrell Crosby OT Oregon

Avec 47 sacs subis, lors de la dernière saison, Matthew Stafford a besoin de protection et l’ajout de Crosby sera nécessairement un plus à court, à moyen et à long terme. Le jeune homme originaire d’Henderson, dans le Nevada, qui mesure 6’ 5’’ et qui pèse 309 livres, a de la puissance, de la rapidité et de la polyvalence.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Une excellente valeur à ce stade-ci. N’a accordé aucun sack l’an dernier, et a beaucoup d’expérience, ayant été partant dès sa première saison en Oregon. OT n’est pas un besoin criant pour les Lions, mais Crosby pourra donner de la profondeur ou se trouver du travail comme OG.

83) Baltimore Ravens (Par BW Wallette de www.leblitznfl.com)

Auden Tate, WR, FSU

À ce stade-ci du repêchage, les Ravens peuvent se permettre un risque avec un receveur comme Tate. Du haut de ses 6’5″, il deviendra une cible de choix dans la zone des buts.

Après avoir évalué le jeune homme, je crois que c’est encore difficile de lui accorder une valeur juste. Certains spécialistes le place en milieu de 2e ronde et d’autres en 4e et 5e ronde. Ce qui est unanime par contre, est le fait qu’il n’a pas connu la saison 2017 que tout le monde espérait. Il faut dire que la blessure à Deondre Francois n’a pas aidé sa cause

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Une grosse cible pour Flacco, qu’on voyait gros avant la saison mais qui a été amputé par les problèmes de QB des Seminoles. Avec Crabtree, John Brown, ça fait des receveurs très complémentaires.

84 Los Angeles Chargers (par Sébastien Boucher)

Brian O’Neill, OT, Pittsburgh

Au cours des dernières années, la ligne offensive a été l’une des faiblesses majeures de l’équipe. Petit à petit, Tom Telesco est en train de faire un excellent travail pour revamper l’unité. Si la signature de Mike Pouncey et l’émergence de Dan Feeney & de Forrest Lamp laissent entrevoir beaucoup d’optimisme pour l’intérieur de la ligne, quelques questions demeurent au niveau des OT. Russell Okung vient de connaître une belle saison, mais ce dernier a été blessé plus souvent qu’à son tour au cours de la carrière et vient de franchir le cap de la trentaine. Du côté droit, Joe Barksdale vient de connaître deux saisons très ordinaires (pour demeurer poli).

O’Neill est un athlète hors-pair pour la position, il possède la vitesse requise pour éventuellement évoluer au poste de LT. Cependant, il doit nettement améliorer sa technique et sa force. Il n’a d’ailleurs pas connu un très bon Senior Bowl.

J’entrevois une bataille entre O’Neill et Barksdale pour le poste de RT et dans quelques années, si les performances sont concluantes, il pourrait éventuellement remplacer Okung sur le flanc gauche.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

C’est à cette position qu’on trouve de la valeur dans cette 3e ronde. Super mobile mais pas très physique, O’Neill serait par contre peut-être mieux dans un « zone blocking scheme » pur, ce qui n’est pas le cas des Chargers.

85) Carolina Panthers (par Jason Melançon)

Jamarco Jones, OT, Ohio State

La ligne offensive des Panthers en arrache dans les dernières années et c’est en passant par le repêchage que l’équipe compte rebâtir une ligne solide. Tandis que la plupart des réflecteurs étaient rivés sur Billy Price dans la ligne offensive des Buckeyes,
Jones a su être un joueur constant qui sait livrer la marchandise. Son petit gabarit pour un LT pourrait le rattraper, mais possède de bonnes habilitées athlétiques.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un autre OL, une autre belle valeur à ce stade-ci du repêchage. On vient de voir 3 OT’s partants potentiels dans les 80, c’est plutôt rare. Meilleur joueur disponible. Sinon, les Panthers pourraient être tentés de repêcher un gros RB pour compléter McCaffrey, comme Kerryon Johnson.

86) Kansas City Chiefs (par Michel Hersir de www.leblitznfl.com)

Dante Pettis, WR, Washington

Avec Sammy Watkins et Tyreek Hill comme premières cibles pour épauler le jeune Pat Mahomes, Pettis viendra offrir une option de qualité supplémentaire afin de faciliter la transition au poste de partant de son quart-arrière. La polyvalence de Pettis lui permettra de se positionner à l’extérieur comme à l’intérieur et la précision de ses tracés de se libérer de couvertures serrées

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Excellente valeur pour le rang de repêchage, mais un peu un luxe considérant les besoins en défense, même si Michel y a consacré ses deux premiers choix. J’aurais préféré un LB, DL ou S.

87) Los Angeles Rams (par Jean-René Jourdan)

Darius Leonard, LB, South Carolina St

C’est tout simplement le meilleur LB disponible au 87 à mes yeux et il viendra compléter la défense 3-4 souhaitée par Wade Phillips, aux cotés d’Harold Landry choisit précédemment ! Doté de très bonnes qualités physique il pourra aider à stopper les courses adverses ce qui étais un défaut des Rams l’année dernière tout en peaufinant un manque d’instinct souvent reproché chez lui !

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un gars qui n’a pas été recruté par les grandes écoles, un classique « overachiever » qui a des croûtes à manger pour être un partant dans la NFL, mais qui sera au minimum un utile joueur d’unités spéciales. Ceci dit, repêché à ce rang par un club qui n’a pas beaucoup de choix, il faudra qu’il contribue en défense.

88) Carolina Panthers (par Jason Melançon)

Geron Christian, OT, Louisville

Il possède une belle portée et un bon jeux de pied qui ne seront pas de refus dans une ligne offensive en manque de munitions.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Notre DG ne niaise pas, deux OL en milieu de 3e ronde !

89) Tennessee Titans (par Yan Richard)

Tim Settle, DT, Virginia Tech

À plus de 330 livres peu de joueurs peuvent mettre de la pression sur le quart sans sacrifier le jeu au sol. Arsenal complet de « moves », il a de la misère à se de désengager du bloc si il ne gagne pas avec son premier geste. Essaie trop souvent de contrecarrer les « double team » avec de la puissance au lieu de s’infiltrer entre les deux (« split »). Extrêmement jeune et pas énormément d’expérience en tant que partant mais le potentiel est plus que là.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

C’est surprenant comment les Titans n’ont pas de besoin criant. Dans ce cas, ajouter un DL athlétique qui dérange à la rotation est toujours une bonne idée.

90) Atlanta Falcons (par Daniel Grenier)

Javon Wims, WR, Georgia

Les Falcons repêchent dans leur cour, un choix « homer » tout a fait assumé. Julio et Sanu vont ralentir bientôt et il n’est jamais trop tôt pour rajouter un WR. Wims, un « late bloomer » a prouvé qu’il pouvait être à son meilleur quand ça compte.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Le choix de position est intéressant, mais notre mock DG prends un risque avec Wims, qui est un choix intriguant si on cherche un successeur à Sanu, mais si on cherche un complément, il y a d’intéressants receveurs intérieurs qui pourront aider Matt Ryan pas mal plus en 2018 et en 2019.

91) Saints de la Nouvelle-Orléans (par Simon Rateau)

Ogbonnia Okoronkwo, DE, Oklahoma

Sean Payton a établi le poste d’« Edge Rusher » comme une priorité de l’intersaison. Le retour d’Alex Okafor a fait du bien, mais derrière la rotation ne suit pas trop. L’arrivée d’un dynamique ferait ainsi beaucoup de bien, qui plus est pour un joueur encore « brut » qui aurait le temps d’apprendre aux cotés de Cam Jordan tout en contribuant immédiatement sur certaines phases de jeu

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

On est allé avec un TE en première ronde et échangé le 2e pour Alvin Kamara (quel vol) alors, il faut attendre la 3e pour prendre un « EDGE », mais à bien y penser, depuis que les 49ers ont choisi à la place des Saints au choix 59, il ne s’est choisi qu’un seul DE (Armstrong au choix 62), donc peut-être que Okoronkwo aurait été le choix une ronde plus tôt. Ce mock draft tombe très bien pour les Saints avec ce choix.

92) Pittsburgh Steelers (par Kevin Caron)

Kevin Toliver, CB, LSU (ou devrait-on dire « DBU » ?)

Les Steelers ont besoin de profondeur au poste de CB. Dernière année de contrat pour Haden, Gay a été congédié et Sutton est toujours un projet n’ayant joué que 5 matches l’an dernier. Tolliver amènera cette profondeur et il a eu l’opportunité de jouer pour une usine à DB a LSU. Toujours intéressant!

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Trois choix pour les Steelers, trois joueurs défensifs. Vous pensez que le fait d’avoir accordé 45 points à Blake Bortles et aux Jaguars, à Pittsburgh, a fait passer le message ?

93) Jacksonville Jaguars (par Guillaume Masse)

Jerome Baker, LB, Ohio State

D’après ce que j’en comprends, Jerome Baker est un Telvin Smith des pauvres. Un peu moins rapide, un peu moins d’instinct, mais très athlétique, il aura la chance de prouver ce qu’il vaut dans la grande ligue.

Avec la retraite de Posluszny, les Jags ont besoin d’un nouveau partant chez les secondeurs. Baker vient s’ajouter à la liste de candidats potentiels qui inclue déjà Blair Brown et Donald Payne. Je le verrai très bien se tailler un poste sur les unités spéciales à sa première année chez les pros.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Incroyable la quantité de joueurs défensifs que Ohio St envoie à la NFL chaque année. Leur taux de succès est quand même bon, mais ils ont aussi leur part de super athlètes qui ne sont pas vraiment des joueurs de football. C,est possible dans le cas de Baker.

94) Minnesota Vikings (par Esteben Herguindeguy)

Royce Freeman, RB, Oregon

Peut-être un reach ici mais ça nous prend un 3rd down back, il n’est pas mauvais du tout et d’autant plus qu’en restructurant Murray, on lui a permis de partir à la fin de la saison à venir. On a perdu McKinnon, il faut repêcher le même genre de RB. Ben content de l’avoir ici !!! Il nous reste juste Cook qui revient d’une blessure et Mack Brown, qui pas plus tard que ce weekend captait déjà des ballons de Cousins avec Diggs et Thielen. J’ai déjà hâte au 6 septembre, on espère à Philly!!!

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un 3rd down back de 229 lbs!!! Un gars extrêmement productif en NCAA, son « plafond est bas » mais on sait qu’il fera, sauf si l’usure et les blessures le rattrapent.

95) New England Patriots (par Hugues Foucher de www.leblitznfl.com)

Luke Falk, QB, WASU

Et non, dans ce scénario, les Pats ne repêchent pas Kyle Lauletta comme quart de développement. Lorsque questionné à savoir quel quart-arrière pourrait constituer la meilleure aubaine de mi-repêchage, Phil Savage (l’organisateur du senior bowl) a nommé Luke Falk (qu’il a même comparé à Tom Brady au même âge). La comparaison est exagérée, mais le principe est le même: tenter de trouver un quart-arrière qui ne possède pas encore tous les traits d’un pro, mais qui a le potentiel de les développer. Je partage cet avis. Pas à cause de la production de Falk (le système air-raid de Mike Leach facilite les statistiques faciles pour les QBs) mais pour la grande précision de son bras, sa motion compacte et son intelligence du jeu. La puissance du bras de Falk est juste sur la limite pour un quart de la NFL, mais on aurait pû dire la même chose de Brady à cet âge (ça se développe). Dans le passé, Belichick a souvent sélectionné des joueurs sur la recommandation de Savage (Rivers et Garcia l’année dernière). Si, après avoir travaillé une semaine avec lui au senior bowl, Savage a une opinion aussi élevée de Falk, Belichick va la prendre en considération. A ce stade, Falk représente un meilleur prospect que White ou Lauletta à mon avis.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Quand on est rendu à ce stade-ci dans les QB’s, il y en a pour tous les goûts. Hughes n’a quand même pas choisi le chemin le plus facile fait, il faut avoir le courage de ses convictions.

96) Buffalo Bills (par Bob Genest)

Deasean Hamilton, WR, Penn State

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un receveur intérieur, pour compléter James Washington choisit plus tôt. Deux WR de plus, ce ne sera pas un luxe…

97) Arizona Cardinals (par Félix Bélanger-Cloutier de www.leblitznfl.com)

Riley Ferguson, QB, Memphis

Même si les meilleurs espoirs à cette position sont déjà sélectionnés, les Cards se doivent d’acquérir un QB durant le repêchage. Il faut prendre un risque. Ferguson possède un potentiel pour devenir un partant dans la NFL, mais uniquement avec un excellent encadrement. Il devra se développer durant d’une à deux saisons avant d’occuper le rôle de partant. Avec un style basé que sur la passe, l’athlète de 6’4 et 210 lbs a obtenu 4257 verges, un taux de 63% par la passe, 38 TD et 9 int durant la dernière campagne universitaire.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Un autre qui laisse passer Lauletta. A l’époque de Bruce Arians, Ferguson aurait été son style pas mal plus que Lauletta. On verra ce que le nouvel état-major des Cards cherche à bâtir mais considérant qu’on a payé Sam Bradford, je présume qu’ils ne seront plus l’attaque verticale qu’on a connu.

98) Houston Texans (par Jean-François Morin)

Joseph Noteboom, OT, TCU

Les Texans ont ajouté de la profondeur sur la ligne offensive durant la saison morte avec les signatures de Zach Fulton, Senio Kelemete et Seantrel Henderson. Toutefois, la ligne offensive demeure assez faible dans son ensemble, surtout à la position LT. Les Texans profitent de ce repêchage pour ajouter encore plus de profondeur et repêchent Joseph Noteboom. Plusieurs reprochent le manque de constance de Noteboom et sa production est en dents de scie. Toutefois, ses qualités ont rarement été utilisés à leur plein potentiel. Il a été utilisé dans des formations et schémas qui ne concordaient pas du tout avec ses habiletés. Avec un bon groupe d’entraîneur de OL, des vétérans établis autour de lui et de la patience, ce joueur pourrait, à moyen terme, devenir un des très bon coups des Texans dans ce repêchage et qui sait, pourrait devenir le partant d’ici 2-3 ans au poste de LT pour protéger Deshaun Watson.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Quel nom incroyable pour un OL, de quoi faire rêver John Madden ! Note : « Boom » ! Le OL que j’attendais au choix #68 est enfin arrivé, donc c’est vraiment un besoin, mais 6 OL sont sortis entre les deux, et au premier coup d’oeuil se sont tous des prospects plus intéressants que Noteboom.

99) New England Patriots (par Hugues Foucher de www.leblitznfl.com)

BJ Hill, DT, NC State

Hill est un excellent joueur de football qui a connu une très grosse semaine au senior bowl, ainsi qu’un très gros nfl combine. Avant le processus d’après saison, la fin de la 3e ronde aurait été un peu tôt, mais sa valeur va en augmentant. Il faut éviter le lire trop loin à travers ce genre de choses, mais c’est probablement pas mal plus BJ Hill (ou DJ Jones) que Bradley Chubb que Belichick est allé faire personnellement travailler au pro day de NC State. Solide techniquement et avec de belles capacité athlétique, Hill serait un excellent « fit » pour le système des Pats. Il est le type de joueur de Belichick.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

L’analyste Dane Brugler de CBS est celui qui classe Hill le plus haut, et il le décrit comme « scheme versatile », ce qui correspond à ce que Hugues dit, un joueur « Belichick » !

100) Cincinnati Bengals (par Éric Duguay)

Desmond Harrison, OT, West Georgia

Les Bengals se doivent de continuer de reconstruire leur OL et cette sélection s’ajoute à celle de la 1re round et de l’acquisition de Glenn lors d’un échange.

Le commentaire de @LeMaraudeurNFL

Ils paient encore pour les sélections de Ogbuehi et de Fisher en 2015. De mauvais choix, donc la faute au 2e étage (le moins étoffé de la ligue) ou un manque de développement, donc la faute au groupe d’entraîneurs ?

Nous allons continuer, pour la première fois, avec une 4e ronde mais elle ne sera pas commentée, sauf pour les quelques choix qui attireront mon attention.

Du 26 au 28 avril 2018

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut