FreshMail.com
Actualité 2018-19

Destination Repêchage 2018: Top 5 positions offensives – version finale

Dans ce texte, moi et mon collègue Wallette vous présentons notre classement final des joueurs offensifs en vue du repêchage de la NFL. Pour consulter notre classement précédant, publié avant le « NFL Combine » je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous

L’équipe de Le Blitz NFL a travaillé fort cette année pour vous donner, en français, une perspective différente des principaux prospects. L’objectif est de vous aider à vous préparer en vue du repêchage. En ce sens, je vous invite aussi à consulter le top 100 de l’ami Martin St-Jean ainsi que le mock draft de nos fans habilement commenté par @lemaraudeurnfl.

Top 100 espoir NFL 2018 – Classement final

Comme d’habitude, ce texte représente du contenu original. Les opinions sont basées sur ce que j’ai personnellement constaté sur le terrain. L’objectif est de vous présenter du contenu original, différent de ce que vous pouvez trouver sur internet, afin de vous aider à vous faire votre propre opinion.

Encore une fois, avant de débuter, j’aimerais vous rappeler que ces classements sont fonctions du potentiel des joueurs et non de la position anticipée au repêchage. Par exemple, Baker Mayfield occupe le 1er rang à la position de quart-arrière parce que nous pensons, moi et Wallette, qu’il a les outils pour devenir le meilleur quart de ce repêchage, même si nous savons qu’il ne sera pas le 1er quart sélectionné.

QUARTS-ARRIÈRES

Hugues Wallette
1. Baker Mayfield, Oklahoma

2. Sam Darnold, USC

3. Josh Rosen, UCLA

4. Josh Allen, Wyoming

5a. Lamar Jackson, Louisville

5b. Mason Rudolph, Oklahoma State

1. Baker Mayfield, Oklahoma

2. Mason Rudolph, Oklahoma State

3. Josh Rosen, UCLA

4. Sam Darnold, USC

5. Josh Allen, Wyoming

Je vous signale que tous les quarts inclus dans ce top 5 faisaient partis de ma liste présaison de joueurs à surveiller en vue de la saison 2017 de la NCAA dont vous trouverez le lien ci-dessous. Pour une description plus complète des joueurs je vous réfère donc à ce texte. De plus, je publierai un texte plus détaillé sur les quarts-arrières quelques jours avant le repêchage.

Les joueurs à surveiller – Saison 2017 de la NCAA

Depuis le dernier classement, un seul joueur s’est ajouté à ma liste et il s’agit de Lamar Jackson (5e rang).  Tous les autres joueurs sont les mêmes, seuls certains rangs ont changé. Dans le cas de Wallette, le principal changement est que Mason Rudolph est monté au 2e rang.

L’année dernière, j’avais Deshaun Watson comme numéro un et j’étais resté avec lui jusqu’à la toute fin. Cette année, j’avais décidé de faire la même chose avec Baker Mayfield et j’ai tenu parole (Wallette aussi le garde comme numéro 1).  J’ai expliqué dans le classement précédant pourquoi mon choix s’était arrêté sur Mayfield. La production de Mayfield a joué un rôle, mais c’est surtout sa vision du jeu, son anticipation et son excellente prise de décision qui ont été déterminant.  Aucun joueur n’a eu plus d’impact que Mayfield dans la NCAA au cours des 3 dernières années et on ne se trompe jamais en choisissant le meilleur, pas vrai? Je sais que la plupart des experts (et des fans) ne partagerons pas mon opinion, mais je pense que Mayfield possède les outils pour devenir un joueur vedette dans la NFL. C’est mon opinion sincère.

En 2015, s’il avait pu se rendre éligible au repêchage, Josh Rosen aurait été le premier choix au total. Il a connu une des meilleures saisons recrues que j’ai vue. Ceux qui ont vu jouer Rosen en 2015 gardent une très haute opinion de lui. En 2016, c’est Sam Darnold qui s’est projeté à l’avant-scène nationale. Et pour cause. Après un début de saison catastrophique de l’université USC (1-3) Darnold a pris le poste de partant et a mené son équipe à une fin de saison parfaite (9-0). Darnold (qui risque fort d’être le premier choix malgré tout) et Rosen ont semé le doute en 2017 en connaissant tous les deux des difficultés. Les deux jeunes joueurs demeurent néanmoins des prospects de premier plan qui seront choisis dans le top 5. Dans le bon système et dans un bon environnement, ils deviendront de bons partants tous les deux.

Chaque année, un quart vient brouiller les cartes en connaissant un « NFL combine » et un « pro-day » exceptionnel.  Tout le monde sait qu’on ne doit pas se laisser impressionner par ce genre d’exercice, que je comparerais à regarder un professionnel de golf frapper des balles dans un champs de pratique. On sait tous que ça ne veut strictement rien dire. Mais c’est plus fort que nous. Même les experts se font prendre au jeu. Cette année, c’est Josh Allen, un spécimen physique avec un bras canon, qui nous induit en erreur.  Qu’on ne se méprenne pas : j’aime Allen et je pense qu’il peut devenir un partant dans la NFL s’il est bien entouré. Cependant, son jeu sur le terrain ne justifie pas un top 10, même pas un top 20. Si le fait d’avoir un bras puissant était le critère le plus important, Joe Flacco serait le meilleur quart-arrière de la NFL, pas vrai? Parce que certaines équipes se laissent impressionner par la puissance du bras d’Allen, il partira probablement dans le top 5, ce qui risque de le mettre en situation d’échec.

Mason Rudolph possède plusieurs des attributs d’un quart de la NFL. Actuellement, il est pénalisé par la plupart des experts (mais pas par Wallette qui le place au 2e rang de son classement) parce qu’il provient d’un système «air raid » qui a produit plusieurs échecs. Mais Rudolph a un bras puissant et il est le quart le plus précis de ce repêchage dans les zones profondes (un aspect très important). J’ai quelques « drapeaux rouges » le concernant (comme pour tous les quarts disponibles cette année, mais je suis d’avis que bien développé, Rudolph a le talent pour réussir.

Finalement, j’ai inclus Lamar Jackson au 5e rang de mon classement. L’année dernière, plusieurs experts considéraient Jackson comme un meilleur prospect que Deshaun Watson.  Jackson possède un bras suffisamment puissant pour la NFL et il est évidemment très athlétique. Personnellement, j’ai toujours un peu de difficulté à classer les « dual-threat quaterback » comme Jackson, mais je suis capable de reconnaître son talent.  Dans un système adapté à ses qualités, il pourrait connaître du succès.

PORTEURS DE BALLON

Hugues Wallette
1. Saquon Barkley, Penn State

2. Derruis Guice, LSU

3. Sony Michel, Georgia

4. Kerryon Johnson, Auburn

5a. Ronald Jones, USC

5b. Rashaad Penny, San Diego State

1) Saquon Barkley, Penn State

2. Derrius Guice, LSU

3. Ronald Jones, USC

4. Sony Michel, Georgia

5a. Rashaad Penny, San Diego State

5b. Kerryon Jonnson, Auburn

Depuis notre précédant texte, nos classements sont demeurés pratiquement les mêmes à moi et Wallette. Avec Saquon Barkley et Derrius Guice aux deux premiers rangs. Déjà avant le début de la saison, je considérais Barkley et Guice comme les deux meilleurs prospects à la position de porteurs de ballon. Barkley est le meilleur porteur de ballon que j’ai vu au niveau universitaire alors que Guice, un ancien prospect 5 étoiles, avait volé le poste de nul autre que Leonard Fournette à LSU l’année dernière. Guice possède un style qui ressemble à s’y méprendre à Marshawn Lynch.  Les deux prospects ont amélioré leur statut avec une excellente performance au « NFL Combine ». Barkley devrait être sélectionné dans le top 5 alors que Guice pourrait sortir en 2e moitié de 1ère ronde.

NFL Combine 2018 – Retour sur les jours 1 et 2 (joueurs offensifs)

Sony Michel est un gros porteur de ballon rapide et explosif qui excelle dans les situations de passe qui possède toutes les qualités d’un partant dans la NFL. Un gros « drapeau rouge » dans son cas qui le fera descendre dans certains classements : il a échappé le ballon 12 fois au cours de sa carrière de 4 ans, ce qui est beaucoup trop. Michel n’a pas connu un très bon « combine », mais ça n’a aucune importance pour moi.  On sait qu’il est rapide et explosif sur le terrain et c’est tout ce qui compte. Michel sortira en fin de 1ère ronde début de 2e ronde.

Kerryon Johnson mériterait peut-être d’être classé plus haut, mais on doute de ses qualités comme receveur de passe. En revanche, il possède une excellente vision du jeu et il ne craint pas le contact physique. Peu importe l’équipe qui aura la bonne idée de le repêcher, il deviendra rapidement un favori des fans. Je vois Johnson être sélectionné en 3e ronde.

Rashaad Penny a certainement fait partis des gagnants du « NFL Combine ». Rappelons que Penny a joué pour un petit programme universitaire loin des réflecteurs, mais ses 2248 verges au sol en 2017 veulent tout dire sur son talent. Penny a également été un grand gagnant du « senior bowl » ou il a démontré être un excellent receveur de passe, même si cet aspect de son jeu était peu utilisé à l’université.  Penny pourrait être le Kareem Hunt de ce repêchage (j’y vais peut-être un peu fort, mais je veux juste rappeler qu’il ne faut jamais prendre ces prospects qui ont excellé dans de petits programmes universitaires à la légère).

La principale différence de notre premier classement était la présence de Ronald Jones au 3e rang du classement de Wallette (personnellement je ne l’avais pas inclus). Jones est un porteur de ballon explosif avec une superbe vision du jeu. Il est excellent. La raison pour laquelle je ne l’avais pas dans mon top 5? Trop léger.  Il a joué la dernière saison à 195 livres. La situation a cependant été corrigée par Jones, qui est maintenant plus près de 205 livres, un poids qui l’emmène dans la zone de Devontae Freeman. Jones représente un choix de 2e ronde selon moi, mais je ne tomberai pas en bas de ma chaise si une équipe le sélectionne en fin de 1ère ronde.

RECEVEURS DE PASSE

Hugues Wallette
1. Calvin Ridley, Alabama

2. Courtland Sutton, SMU

3. Anthony Miller, Memphis

4. Christian Kirk, Texas A&M

5a. DJ Moore, Maryland

5b. DJ Clark, LSU

1. Calvin Ridley, Alabama

2. Courtland Sutton, SMU

3. James Washington, Oklahoma State

4. Antony Miller, Memphis

5. Michael Gallup, Colorado State

Dans ce classement, Calvin Ridley demeure le numéro un. De façon consensuelle cet ancien prospect 5 étoiles qui a connu une carrière décorée avec le « Crimson Tide » d’Alabama est considéré comme le meilleur receveur de passe disponible cette année. Il court des tracés de passe précis et possède une vitesse suffisante pour étirer le terrain verticalement. Il possède de bonnes mains, suffisamment puissantes pour la NFL. Il est versatile et peu jouer à l’intérieur comme à l’extérieur des traits hachurés. Il peut aussi exceller sur les unités spéciales. La comparaison serait Julian Edelman, même si certains pourraient rêver de le voir devenir le prochain Antonio Brown. Difficile de prédire le rang de sélection de Ridley. La fin de la 1ère ronde selon moi.

Les deux grands changements de ce top 5 sont l’apparition de Courtland Sutton au 2e rang de mon classement (il était absent du précédant) et la disparition d’Audrey Tate du classement de Wallette. Sutton a bien performé au « NFL Combine », mais ce n’est pas pour ça que j’ai changé d’opinion sur lui. Dans le processus qui mène au repêchage, on observe beaucoup plus en détails les joueurs et j’ai aimé ce que j’ai vu de Sutton. Je savais déjà qu’il possédait le gabarit idéal pour évoluer à l’extérieur des traits hachurés (6 pieds 3, 220 livres), mais c’est sa capacité à créer de la séparation qui m’a impressionné (c’est rare pour un joueur possédant ce physique).  Je ne suis pas convaincu que Sutton sera une grande vedette dans la NFL, mais il m’apparaît comme un choix sûr. Wallette avait raison de le mettre au 2e rang de son classement tout au long du processus et je me joins à lui à la toute fin. Un choix de début de 2e ronde à mon avis.

Vous ne trouverez pas Anthony Miller au troisième rang de beaucoup de classements, mais personnellement, je suis persuadé qu’il sera un joueur spécial. Possédant des mains extrêmement fortes compte tenu de sa petite taille, il fait penser à Steve Smith notamment parce qu’il n’a peur de personne.  Un joueur extrêmement spectaculaire.  Malgré un « NFL Combine » ordinaire, je constate que Wallette lui a aussi fait gagner un rang.  Miller, un joueur de caractère, possède aussi la meilleure citation de la saison dans la NCAA. Avant l’affrontement Memphis vs UCLA, il avait écrit : « it’s the walk-on vs the 5 stars ». En faisant référence au fait que la plupart des joueurs de UCLA, contrairement à ceux de Memphis, étaient considérés comme des prospects 4 étoiles et 5 étoiles à la sortie de l’école secondaire. A la fin, Memphis a gagné et Miller a été le joueur le plus dominant du match. Le caractère, c’est aussi un élément déterminant dans l’évaluation d’un joueur, non? Selon moi, Miller glissera au repêchage, peut-être même jusqu’à la 4e ronde parce ses attributs physiques sont moyens. Par contre, à la fin, je ne serais pas surpris qu’il devienne le meilleur receveur de ce repêchage.

Christian Kirk est un des joueurs les plus explosifs du repêchage. Un bon receveur de passe et une terreur sur les unités spéciales. Petit de taille, plusieurs des verges qu’il a gagnées proviennent de « passes pièges » et c’est la raison pour laquelle il ne fait pas l’unanimité. Il devra s’adapter à un système de type NFL. James Washington a été le receveur de passe le plus productif de ce repêchage. Sa plus belle qualité est qu’il représente une menace pour le long jeu.  La raison pour laquelle il n’est pas dans mon classement provient du fait qu’une partie de ses statistiques sont imputables au système « air-raid » d’Oklahoma State. J’aime tout de même Washington qui fait quand même parti de mon top 10. Wallette le garde au 3e rang de son classement. À la fin, mon impression est que Washington sera un choix de 2e ronde, ce qui justifie son 3e rang.

Dj Moore, un des favoris de plusieurs experts, ne figure qu’au 5e rang de mon classement (il est absent de celui de Wallette).  J’ai porté une attention particulière à ce joueur en raison de son statut et de son excellente performance au « NFL Combine ». Je sais qu’il sera repêché haut, probablement en 2e ronde, mais je n’arrive pas à le mettre plus haut dans mon classement. Je suis conscient que ses statistiques sont incroyables compte tenu de la situation des quarts à Maryland, mais je trouve qu’il en arrache contre le « press coverage » et je trouve aussi qu’il a de la difficulté à créer de la séparation avec les demis défensifs adverses.  Je ne suis pas sûr que son jeu se transférera très bien à la NFL. J’ai donc d’importants « drapeaux rouges » le concernant. Malgré ça, Moore sera un choix de début de 2e ronde selon moi.

Dj Clark est un des grands gagnants du « senior Bowl ».  Clark a connu une carrière moyenne à LSU parce que le jeu de ses quarts-arrières était médiocre, mais il a confirmé au « senior bowl » ce dont on se doutait : avec un bon quart, il sera excellent. L’exemple typique du joueur qui sera meilleur chez les pros qu’à l’université. Sa performance lors du processus d’après saison le place certainement dans les conversations pour la 2e ronde.

Mes notes sur Michael Gallup sont les suivantes : super agile et rapide, léger sur ses pieds. Créer de la séparation. Vraiment excellent. Juste pour vous dire que, malgré ça, je n’ai pas trouvé le moyen de l’insérer dans mon top 5. Heureusement que Wallette l’a fait. Un classement, c’est toujours subjectif, surtout quand il y a autant de talent. Il faut parfois faire des choix difficiles comme celui, dans mon cas, de ne pas inclure Gallup. Un vol en 3e ou 4e ronde.

Retour sur le Senior Bowl 2018

BLOQUEURS OFFENSIFS

Hugues Wallette
1. Mike McGlinchey, Notre-Dame

2. Isaiah Wynn, Georgia

3. Kolton Miller, UCLA

4. Connor Williams, Texas

5. Martinas Rankin, Mississippi State

1. Mike McGlinchey, Notre-Dame

2. Isaiah Wynn, Georgia

3. Connor Williams, Texas

4. Orlando Brown, Oklahoma

5. Kolton Miller, UCLA

 

Nous partageons le même top 2, moi et Wallette, dans notre nouveau classement.  En ce qui concerne Mike McGlinchey, pas de surprise. Il est au premier rang des classements de la plupart des experts. Comme je l’écrivais dans le 1er classement, McGlinchey est particulièrement efficace dans les situations de course, mais il éprouve certaines difficultés lorsqu’on l’attaque avec de la vitesse (voir son match contre Georgia entre-autre). Dans le cas D’Isaiah Wynn, c’est plus surprenant parce que la plupart des experts le considèrent avant tout comme un garde (même si Wynn évoluait à la position de bloqueur avec Georgia). Je suis surpris que, sans nous consulte, moi et Wallette, l’ayons tous les deux mis au 2e rang. C’est pleinement mérité cependant. Wynn a le physique d’un garde (6 pieds 3, 313 livres), mais il a dominé le meilleur niveau de compétition collégial (la conférence « SEC ») de façon outrageuse au poste de bloqueur.  Au niveau technique, Wynn est le meilleur joueur de ligne de ce repêchage. Physiquement, il est fort et rapide.  Que se soit comme garde (je l’ai aussi inclus dans mon classement portant sur l’intérieur de la ligne offensive) ou comme bloqueur, Wynn sera un joueur dominant pour les 10 prochaines années dans la NFL. McGlinchey et Wynn seront repêché en 1ère ronde.

Orlando Brown et Connor Williams sont entrés dans le repêchage comme les deux favoris au poste de bloqueur.  Dans le classement précédant, publié avant le « NFL Combine » je soulevais un drapeau rouge important sur la lenteur d’Orlando Brown que j’avais remarqué en étudiant ses films de plus près.  La lenteur de Brown s’est confirmée au « NFL Combine » ou il a couru un des 40 verges les plus lents de l’histoire. Habituellement, j’accorde peu d’importance au « combine » sauf quand ça vient confirmer des choses que j’ai déjà observées sur le terrain (comme dans le cas d’Orlando Brown). Pour cette raison, j’ai sorti Brown de mon top 5.  Wallette l’a fait descendre au 4e rang. Brown demeure un bon joueur de football, mais à ce stade, je pense qu’il aura besoin d’une année dans un programme de nutrition et d’entraînement de la NFL. Le cas de Connor Williams est différent. Il est un bon athlète, mais ses pieds ne sont pas les plus rapides. Il devra améliorer ses mouvements latéraux et il aurait peut-être eu avantage à jouer une saison de plus dans la NCAA. À ce stade, je pense que Brown sera repêché en 2e ronde alors que Williams devrait sortir dans la 2e moitié de la 1ère ronde.

Kolton Miller est une version 2.0 de Nate Solder. Il possède pratiquement les mêmes mesurables (6 pieds 8, 310 livres). Lui aussi a dominé le « NFL Combine » et ses chiffres sont pratiquement identique à ceux de Solder. Miller ne figurait pas dans mon 1er top 5 et je l’ai étudié de pas mal plus près depuis.  D’un point de vue technique, Miller n’est pas prêt à assumer un rôle de partant dans la NFL (tout comme Solder à l’époque). Par contre, après l’avoir observé de plus près, je suis d’avis que sa technique n’est pas aussi mauvaise que ce qu’on peut lire à son sujet sur internet. Miller a connu quelques très mauvais matchs, mais il a aussi été bon par moment. Il est rapide, athlétique et lorsqu’il utilise la bonne technique, il domine. De la classe de cette année, il est possiblement le plus talentueux. Assurément un choix de 1ère ronde.

Finalement, Martinas Rankin est un joueur très solide techniquement qui a, tout comme Isaiah Wynn, lui aussi dominé la plus forte conférence de la NCAA (pas autant que Wynn par contre). Rankin n’est pas particulièrement athlétique, mais l’équipe qui le repêchera mettra la main sur un solide partant pour les 10 prochaines années. Une aubaine en 2e ou même 3e ronde.

INTÉRIEUR DE LA LIGNE OFFENSIVE

(GARDES ET CENTRES OFFENSIFS)

Hugues Wallette
1. Quenton Nelson, Notre Dame

2. Isaiah Wynn, Georgia

3. James Daniels, Iowa

4. Will Hernandez, UTEP

5. Frank Ragnow, Arkansas

1. Quenton Nelson, Notre-Dame

2. Will Hernandez, UTEP

3. Billy Price, Ohio State

4. Brendan Smith, Auburn

5. James Daniels, Iowa

Contrairement à notre premier top 5, nous avons le même numéro un moi et Wallette soit Quenton Nelson. Dans son classement précédant, Wallette avait Billy Price comme numéro un. Personnellement, je pense que Nelson vaut un top 10 au repêchage, peut-être même un top 5. Sa technique est excellente, il utilise extrêmement bien ses mains et il est un joueur de ligne offensive très solide techniquement. Il est également très fort physiquement et il joue avec intensité du début à la fin des matchs. Nelson devrait être sélectionné dans le top 10.

Encore une fois, j’ai un peu triché en plaçant Isaiah Wynn au 2e rang de mon classement (Wynn est aussi mon numéro 2 au poste de bloqueur offensif). C’est qu’à mon sens, Wynn serait capable d’évoluer aux 2 positions dans la NFL. J’ai décrit Wynn dans la section traitant des bloqueurs et je ne reprendrai pas mes arguments sauf pour ajouter que l’écart entre Nelson et Wynn est beaucoup plus mince qu’on pourrait le penser. Actuellement, Wynn est sous le radar, mais il vaut facilement un top 15 au repêchage. À cause de sa grande versatilité, je serais super heureux qu’une équipe le repêche dans le top 10 (même si je ne pense pas que ça arrivera). Peut-être le joueur le plus sous-estimé du repêchage.

Will Hernandez a été le joueur le plus populaire du « senior bowl » et il a démontré qu’il pouvait compétitionner avec les meilleurs. Par contre, il a certains défauts techniques surtout au niveau de l’utilisation de ses mains qu’il a tendance à placer à l’extérieur des épaulettes du joueur adverse, ce qui enlève de la puissance à ses blocs. Peu importe, la rare combinaison de taille et de vitesse d’Hernandez en feront presqu’assurément un joueur vedette au prochain niveau, surtout s’il accepte de travailler sur sa technique. Un choix de 1ère ronde.

Billy Price est le meilleur centre offensif du repêchage selon plusieurs experts et, effectivement, il est excellent. Il a connu une carrière décorée avec Ohio State (étant notamment élu « all-american » en 2017). Il n’est pas aussi agile que James Daniels (le 3e sur ma liste), mais il est plus fort et plus puissant physiquement. Parlant de Daniels, il est possiblement le joueur de ligne le plus solide techniquement du repêchage. Pas le plus athlétique, mais il gagne avec la technique. Entre Price et Daniels, il n’y a pas de mauvais choix. C’est une question de préférence et de choisir le joueur qui cadre le mieux dans son système de jeu. Je vois Price être sélectionné en 2e ronde.

Frank Ragnow est un autre joueur que j’adore. Non seulement est-il un bon mélange de puissance et de technique, mais il est un leader sur le terrain. Deux fois capitaines à Arkansas, il a démontré un leadership hors du commun en jouant à un très haut niveau malgré le décès de son père (il n’a même pas manqué un match). Il était le joueur le plus respecté de son équipe sur le terrain. Ça aussi, ça compte.

AILIERS RAPPROCHÉS

Hugues Wallette
1. Mike Gesicki, Penn State  

2. Mark Andrews, Oklahoma    

3. Chris Herndon, Miami 

4. Ian Thomas, Indiana

5. Hayden Hurst, South Carolina

1. Dallas Goedert, South Dakota State

2. Mike Gesicki, Penn State

3. Mark Andrews, Oklahoma 

 

Ce n’est pas par accident qu’il n’y a que trois noms dans la liste de Wallette. En fait, il m’a communiqué que la position d’ailier rapproché ne justifie pas un top 5 cette année. Je suis aussi d’avis que la classe d’ailiers rapprochés est la plus faible que j’ai vue depuis que je m’intéresse au repêchage. Par contre, j’ai quand même mis 5 joueurs sur ma liste. À titre indicatif.

Le seul prospect sur lequel j’investirais un choix de 2e ronde cette année est Mike Gesicki de Penn State. Même s’il n’a jamais été utilisé comme bloqueur, il possède les traits physiques et athlétiques pour la position et il est un excellent receveur de passe. Il ne sera jamais un Rob Gronkowski comme bloqueur, mais au moins, il sera bon dans sa spécialité.  Même chose pour David Andrew, qui est une version moins athlétique de Gesicki, mais qui possède d’excellentes mains et qui est fiable dans son rôle. Je considérerais aussi Andrews dans la 2e moitié de la 2e ronde ou la 1ère moitié de la 3e ronde.

Je prends une chance avec Chris Herndon, un joueur très talentueux, mais qui est tombé dans l’oublie parce qu’il s’est blessé cette année. En santé, il pourrait devenir le meilleur ailier rapproché de ce repêchage et si j’étais un dg de la NFL, il est le joueur que je viserais dans les rondes du milieu.  Ian Thomas est un joueur fiable et relativement complet, mais je le vois plus comme un bon réserviste au prochain niveau.

Je ne comprends pas l’engouement autours d’Hayden Hurst actuellement. Il est premier sur la liste de plusieurs experts. Mike Mayock, notamment, a expliqué l’avoir placé au 1er rang de son classement parce qu’il a été utilisé comme bloqueur (ce qui est vrai). Fort bien, mais ce que j’ai vu de lui ne m’a pas convaincu. Souvent repoussé vers l’arrière, il est nettement sous la moyenne comme bloqueur et il n’est pas un excellent receveur de passe non plus. Repêcher ce joueur avant la 4e ronde équivaudrait à gaspiller un choix selon moi.

Comme d’habitude, tous les commentaires sont les bienvenus sur cette page.

Du 26 au 28 avril 2018 – Le Blitz NFL sera en direct pour la 1re ronde!

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com