FreshMail.com
Actualité 2018-19

5 Espoirs 2018 qui ne font pas l’unanimité

À chaque année lors du repêchage il y a de ces prospects qui ne sont pas la tasse de thé de tout le monde. Mais il suffit d’une équipe qui aime un joueur, pour qu’il soit repêché beaucoup plus tôt que le consensus ne le prévoit. La plupart du temps, on observe une grande différence chez ces prospects qui ont des outils incroyables, mais qui n’ont pas produit au Collège, ou encore à l’autre opposé du spectre, des joueurs super productifs, mais à qui, il manque un ou des attributs physiques que la NFL cherche.

En voici quelques uns, à commencer par probablement le prospect le plus polarisant depuis Tim Tebow, un candidat au tout premier choix, alors que plusieurs analystes n’y toucheraient pas en première ronde.

Josh Allen, QB, Wyoming

Il a, physiquement, tous les atouts. Un bras canon, de la mobilité. Il aurait été de loin le meilleur parmi les premiers prospects QB au test de Wonderlic. Il adore le football et serait un « bon gars ». Il vient d’un système « pro style », le même groupe d’entraîneurs qui ont développé Carson Wentz à North Dakota State. Vu comme ça, c’est un prospect d’élite. Les analystes et journalistes affectés au repêchage qui se fient plus aux informations qu’ils reçoivent des equipes de la NFL, ou ceux qui accordent beaucoup d’importance aux « mesurables », comme Mel Kiper, Albert Breer, Tony Pauline et Mike Mayock, le voient très haut.

Par contre, en termes de résultats, il n’a pas dominé à un niveau plus faible, même lorsqu’il a dû passer par le JUCO. Son % de complétion fait jaser, même s’il était artificiellement bas faute de receveurs et par le système qui donne moins de complétions faciles que les systèmes de « spread ». Reste qu’il a, selon le magnifique QB guide de PFF, un taux de passes imprécises digne d’un choix de 5e ronde, Et quelques autres stats font peur, comme 1TD vs 8 INT dans ses 3 matches vs des « power 5 » et cette liste:

Les analystes et journalistes affectés au repêchage qui se fient plus sur les performances sur le terrain , comme ProFootballFocus, NDT Scouting et autres, le classent en 2e ou 3e ronde. Greg Gabriel, qui a roulé sa bosse comme dépisteur et directeur du recrutement dans la NFL et qui travaille maintenant pour ProFootballWeekly, a dit de lui qu’il est le QB le plus sur-évalué au repêchage depuis au moins 10 ans.

Personnellement, j’ai apprécié sa performance dans son Bowl, mais j’ai de grosses réserves. À un moment donné, avoir des outils, c’est bien, mais savoir jouer au football aussi, surtout au poste de QB. Je crois qu’il a plus de chances d’être Paxton Lynch, Jake Locker ou Blaine Gabbert que John Elway.

OT Kolton Miller, UCLA

C’est un peu le même débat ici. Il a tous les outils, mais ses résultats sur le terrain en ont laissé plusieurs perplexes. Bien développé, avec patience et avec un bon coach de OL, il pourrait devenir une étoile. Mais il n’est pas prêt à contribuer cette saison dans la NFL, alors vaut-il un choix de 1re ronde? Mel Kiper Jr pense qu’il est certainement choisi en 1re ronde, son collègue Todd McShay non.

S Ronnie Harrison, Alabama

Pas une question de potentiel vs production ici, mais une question de comment l’utiliser. Le consensus semblait le prévoir milieu/fin 2e ronde. Mais son nom commence à circuler dans certains mocks vers les choix 22-28 en 1re ronde. À 6’2’’ mais seulement 207 lbs, on oublie qu’il a de suuuuper longs bras. Il pourrait être très fatiguant en couverture de receveurs grands et habiles comme Travis Kelce, le genre de joueur qui n’avait pas de place dans la NFL de 1998, mais qui représente la réponse des défensives à cette nouvelle tendance. On le voit dans un rôle hybride de LB de dime, d’ailleurs physiquement, le joueur à qui on le compare sur mockdraftable.com est Mark Barron.

DT Maurice Hurst, Michigan

3e sur le « big board » de ProFootballFocus, qui je dois dire, avaient aussi classé Aaron Donald (un joueur du même style) beaucoup plus haut que les autres. Par ailleurs, plusieurs autres analystes se demandent s’il va sortir en 1re ronde, et le parrain du repêchage, Gil Brandt, le classe 51e.

Bon, Hurst n’est pas pour tout le monde. C’est un « 3T » qui cadre beaucoup mieux dans un 43 que dans une 34. Il ne pèse que 292 lbs, ce qui n’est pas un problème en soit mais qui fait en sorte que s’il n’a pas une agilité élite (comme Donald ou Geno Atkins par exemple), il pourrait ne jamais s’établir comme partant.

J’ai tendance à préférer les gars qui ont démontré que leurs habiletés athlétiques se traduisent par de la production, ce qui est clairement son cas. Il a été repêché au 19e rang dans notre #mockdraftdesfans chez les Cowboys, et je crois que ce serait un excellent choix et qu’il serait une étoile sous Rod Marinelli.

OC Frank Ragnow, Arkansas

Un cas ici de joueur très productif à l’université mais avec des aptitudes athlétiques moins évidentes, malgré qu’il ait excellé au sprint et aux sauts, son 3-cone est horrible, et il se remet d’une sévère blessure.

Centre et Garde en Arkansas pour Bret Bielema (qui a mis de nombreux OL dans la NFL au Wisconsin), il est lui aussi un chouchou de ProFootballFocus, au 16e rang. J’ai tout vu sur lui, incluant des classements dans les 40, les 60 et même hors du top100.

Ne sera peut-être pas un Hall of Famer, mais c’est le genre de joueur expérimenté et prêt pour les pros, qui pourra être un partant plus que convenable dès sa première saison.

Du 26 au 28 avril 2018 – Le Blitz NFL sera en direct pour la 1re ronde!

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com