Actualité 2018-19

Le Bilan du Repêchage 2018 – NFC Sud

Le Sud de la NFC est ma division favorite. D’un côté j’y retrouve les Buccaneers, mon premier amour dans la NFL, et de l’autre, les trois bonnes équipes. Il s’agit d’une division toujours compétitive, dont le premier rang est généralement à la portée des quatre prétendants. Chacun avait l’occasion de regarnir leur alignement avec le repêchage et c’est les Falcons qui ont remporté la palme selon moi.

Voici ma petite analyse, et n’hésitez pas à me donner votre avis.

Falcons d’Atlanta

1-26 Calvin Ridley, WR (Alabama)
2-26 Isaiah Oliver, CB (Colorado)
3-26 Deadrin Senat, DT (South Florida)
4-26 Ito Smith, RB (Southern Mississippi)
6-20 Russell Gage, WR (LSU)
6-26 Foyesade Oluokun, S (Yale)

Calvin Ridley rejoint un autre receveur d’Alabama en Julio Jones pour donner un couteau à double tranchant de première classe à Atlanta. Ridley n’est pas aussi talentueux que Jones, mais il était le meilleur receveur de ce repêchage, selon la majorité des observateurs. Loin de Jalen Hurst, il sera très heureux de se retrouver dans une offensive qui pourra exploiter ses qualités dès ses premiers matchs. De son côté, Isaiah Oliver est un demi de coin doué, avec les attributs physiques pour avoir une belle carrière dans la NFL. Il a besoin d’un peu de polissage, mais derrière Robert Alford et Desmond Trufant, il aura le temps d’apprendre. Deadrin Senat agira de bouchon contre le jeu au sol, au côté de l’explosif Grady Jarrett. Pour le reste, ils sont destinés à un rôle sur les unités spéciales.

Le repêchage des Falcons est mon favori dans la division. Ridley et Oliver ne couvrent pas un besoin immédiat, mais ils représentaient tous les deux une excellente valeur à leur rang. Senat, lui, viendra combler un besoin. J’aurais tout de même aimé qu’ils ajoutent un ou deux joueurs sur leur ligne offensive, parfois surévaluée.

Note: A

Bucs

1-12 Vita Vea, DT (Washington)
2-6 Ronald Jones II, RB (USC)
2-21 M.J. Stewart, CB (North Carolina)
2-31 Carlton Davis, CB (Auburn)
3-30 Alex Cappa, T (Humboldt State)
4-27 Jordan Whitehead, S (Pittsburgh)
5-7 Justin Watson, WR (Pennsylvania)
6-28 Jack Cichy, LB (Wisconsin)

Avec cinq choix dans les trois premières rondes, les Bucs espéraient pallier leurs nombreuses lacunes. Vita Vea atterrit dans la situation parfaite, avec un mentor et un leurre en Gerald McCoy. Bonne chance aux centres et gardes des autres équipes : en plus de McCoy, maintenant ils auront Vea dans le pare-brise, un vrai bloc au milieu de la ligne défensive qui pourra à l’occasion, mettre de la pression. Ronald Jones est un porteur explosif, dont les longs jeux vont rapidement faire oublier Doug Martin. Stewart, Davis et Whitehead viendront rapiécer une minable tertiaire. Les deux demis de coin (Stewart et Davis) ont du progrès à réaliser avant d’être laissé à un contre un, mais sont physiques et d’excellents plaqueurs. Enfin, Alex Cappa pourrait ravir une place à l’intérieur de la ligne offensive advenant une blessure et ne plus jamais laisser son poste.

À l’opposé des Falcons, les Bucs couvrent de nombreux besoins avec leurs choix, mais aucun ne représente une grande valeur. J’aime tout de même qu’ils aient reculé pour aller chercher des choix de plus et il ne fait aucun doute des intentions de l’équipe quant à couvrir leurs faiblesses majeures.

Note: B

Panthers

1-24 D.J. Moore, WR (Maryland)
2-23 Donte Jackson, CB (LSU)
3-21 Rashaan Gaulden, S (Tennessee)
4-1 Ian Thomas, TE (Indiana)
4-36 Marquis Haynes, OLB (Ole Miss)
5-24 Jermaine Carter, CB (Maryland)
7-16 Andre Smith, ILB (North Carolina)
7-24 Kendrick Norton, DT (Miami)

Ce qu’il n’a pas en grandeur, D.J. Moore le compense en combativité. Cam Newton va adorer lui lancer des ballons contestés, alors que Moore excelle sur les ballons 50/50 pour un receveur de 6 pieds. Mais encore, Moore donnera une option dans les zones profondes disparue avec le départ de Ted Ginn. Autrefois on aurait trouvé que de prendre un demi de coin de « slot » en deuxième ronde un tantinet précoce, mais comme les receveurs intérieurs prennent plus de poids dans la ligue, on trouve une place pour un demi de coin de 178 livres comme Donte Jackson en 2e ronde. Pas exactement l’idéal dans cette division (J.Jones, M.Evans, M.Thomas) toutefois. À Jackson s’est ajouté Rashaan Gaulden dans la tertiaire, un maraudeur dont les performances ont été de loin supérieures à son combine. Il sera bien meilleur contre la course que contre la passe. J’aime le pari Ian Thomas, qui a le corps et le potentiel de devenir très bon. Il n’est pas encore prêt, mais rares sont les ailiers rapprochés qui le sont dès la première année.

Je trouve un peu inquiétant qu’ils n’aient rien investi dans la ligne offensive. Pour un quart aussi physique que Cam Newton, la protection doit être optimum. J’aurais aussi aimé un peu de relève chez les DE/OLB avant la fin de la 4e ronde ou un porteur complémentaire à C-Mac, mais considérant les besoins en receveurs et dans la tertiaire, j’excuse en partie cette omission.

Note: B

Saints

1-14 Marcus Davenport, DE (UT San Antonio)
3-27 Tre’Quan Smith, WR (UCF)
4-27 Rick Leonard, T (Florida State)
5-27 Natrell Jamerson, S (Wisconsin)
6-15 Kamrin Moore, CB (Boston College)
6-27 Boston Scott, RB (Louisiana Tech)
7-27 Will Clapp, G (LSU)

L’antithèse de leur productif repêchage 2017. Ce n’est pas d’avoir pris Marcus Davenport au 14e rang qui me dérange, mais d’avoir donné un choix de première ronde l’an prochain pour l’acquérir. Davenport est un athlète phénoménal, mais pas tout à fait raffiné dans sa technique. Pour que l’échange en vaille la peine, Davenport devra atteindre le cap des 10 sacs ou plus à quelques reprises, ce qui est loin d’être garanti. Tre’Quan Smith amène une menace de plus sur les zones profondes, le genre de receveur qui s’allie bien avec le style d’offensive des Saints. Rick Leonard symbolise la faible classe de bloqueur de cette année, alors que certains se demandaient même s’il allait être repêché. J’aime bien le risque avec Will Clapp en 7e ronde malgré son historique de blessures.

Les Saints avaient l’idée de prendre un edge à haut potentiel dans ce repêchage et ils l’ont fait, mais à gros prix. Comme ils avaient sacrifié un choix de 2e ronde l’an dernier (pour Alvin Kamara, on les pardonne!), on savait que la qualité de leur repêchage serait amoindrie. Tout de même, on ne retrouve aucun choix de grande valeur et leur groupe de DT/LB ne s’est toujours pas renforcé. Autant leur cuvée 2017 était exceptionnelle, autant on aura vite oublié celle-ci.

Note: D

Cliquez ci-dessous pour le bilan des autres divisions…

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut