FreshMail.com
Actualité 2018-19

Rencontre au Sommet : Meilleurs et pires moments

On revient une fois de plus avec notre rencontre au sommet. La question de la semaine (devrait donner des réponses très intéressantes) :

« De votre propre mémoire, décrivez votre meilleur moment en tant que fan de football. Expliquez aussi votre pire moment en tant que partisan. »

Encore une fois cette semaine, on vous invite à laisser vos moments marquants dans les commentaires.

Simon Bussières @simonbussieres  :

Mes premiers matchs dans les années 1979-1980 à Radio-Canada français avec le duo Lebrun-Séguin demeurent des bons moments. C’est là que j’ai eu la piqûre. J’ai vécu mon rêve de ti-cul le 20 décembre 1998 en assistant à mon premier match de la NFL à Foxborough lors d’une victoire des Pats 24-21 sur les 49ers. Je ne peux pas oublier ma visite l’an passé au Hall of Fame de Canton. Cela m’a fasciné et ému de voir défiler devant moi l’histoire du football. Pas vraiment de pire moment, car je suis un vrai fan qui apprécie chaque moment de chaque partie. Les comportements, agissements et paroles de certains fans dans certaines discussions qui dépassent les bornes me déçoivent beaucoup. La partisanerie et la haine ne mènent pas à des bons échanges. Et oui, les défaites des Pats au Super Bowl m’ont déçu, mais les spectacles étaient très bons!!!

Wallette @BWwallette :

Avec plus ou moins 18 ans à suivre le sport, j’ai naturellement beaucoup de moments mémorables en tête. Ceci dit, celui que je vais me rappeler à jamais est celui-ci:

Les Ravens se présentaient à Denver avec la carrière de Ray Lewis en jeu. Les Broncos étaient de loin favoris dans ce match et dans la NFL pour remporter le Super Bowl. À la surprise générale, Joe Flacco s’est transformé en QB élite pour une courte période. Après ce jeu et cette victoire, je savais que tout était possible pour l’équipe!

Ma plus grande déception est sans aucun doute la première finale du College Football Playoffs. Après une victoire dominante face à FSU, les Ducks d’Oregon avaient à croiser le fer avec Ohio State pour le championnat. On s’attendait à un duel incroyable entre 2 équipes qui étaient au sommet de leur art. Malheureusement pour moi, fan des Ducks, ils se sont fait détruire royalement. En plus du match très ordinaire, voir ce que je considère la meilleure formation des Ducks des 15 dernières années se faire anéantir fut très difficile.

Martin St-Jean @Broncs4life :

Mon pire moment est le moment favori de Wallette… Le bonheur des uns fait le malheur de certains.

Mon meilleur moment SB Broncos-Packers quand John Elway a couru sa vie pour le 1st down et a fait l’hélicoptère suite à 2 joueurs qui l’ont plaqué en même temps. C’est depuis ce temps-là que je suis un vrai fan d’Elway et des Broncos.

Michel Hersir @michelhersir :

La question la plus facile pour moi depuis le début de notre sommet. Je vais commencer par mon pire moment : 3 février 2008, Super Bowl entre les Patriots et les Giants. Étant un admirateur de Randy Moss, je suis devenu partisan des Pats durant la saison 2007. Parallèlement, j’avais déjà hérité de la haine des Giants transmise par mon père, alors j’étais très investi dans ce match. Ça m’a pris plusieurs semaines à m’en remettre et encore aujourd’hui, je change systématiquement de poste quand passe l’une des nombreuses reprises de l’attrapé de David Tyree.

J’ai dû attendre sept années avant de vivre un sentiment à l’opposé de ce que j’avais vécu en 2008. Randy Moss était parti, mais j’étais resté sous le charme des Pats et de leurs 12 victoires garanties année après année. Les Seahawks étaient leurs adversaires et tentaient de remporter un 2e Super Bowl consécutif. Pas de haine contre eux toutefois – j’avais même misé de leur côté –, mais un désir ardent de voir mon équipe remporter le Super Bowl. L’espoir était presque éteint quand un inconnu du nom de Malcolm Butler réalise l’interception à la ligne des buts. J’en ai des frissons juste à y repenser, et c’est la canicule dehors.

Le Maraudeur @leMaraudeurNFL :

Quelle question pas facile… Je suis tombé dedans quand j’étais petit donc difficile d’identifier un moment qui m’a donné la piqûre. Les meilleurs moments sont souvent en direct alors j’ai pensé à ceux-ci. En 1990, j’ai eu la chance de faire mon premier road trip, à commencer par le « Blockbuster Bowl » entre Florida State et Penn State, Bowden contre Paterno. Je ne me souviens pas du match vraiment, mais je ressens encore les vibrations dans mon torse du rythme du band de FSU, à peine quelques rangées devant nous, qui joue le « tomahawk chop ». Quelques jours plus tard, on assiste à Rocket Ismael et les Fighting Irish de Notre Dame (dont j’étais fan fini) qui affrontent Colorado a l’Orange Bowl… et Colorado a besoin d’une victoire pour être champion national. Match de 10-9 pour Colorado, 1 minute au 4e quart… 4e essai, Ismael se place comme retourneur. « Don’t kick it to him », murmure en prière le fan de Colorado derrière moi. Les Buffs n’entendent pas sa prière, le ballon est botté vers Ismael qui y va d’un retour absolument incroyable pour un touchdown.

Le stade vibre. Non, il shake en bon québécois. Mais 80 000 personnes retiennent leur souffle quand un mouchoir est sur le terrain. Retour annulé, pour un bloc qui n’a eu aucun impact sur le jeu. La moitié du stade n’en croit pas ses yeux, l’autre respire enfin.

C’est pas pour rien que je tripe autant sur les matches en direct et que j’écris des itinéraires de road trip, parce qu’il n’y a rien comme le feeling d’être là en personne. J’ai vécu depuis des dizaines de matchs en direct, dont plusieurs très excitants, mais ces deux-là m’ont marqué.

Hugues Foucher @huguesfoucher1 :

Mon meilleur moment en tant que fan de football a été la 1ère fois que j’ai assisté à un match de la NFL en personne. C’était à Foxborough en septembre 2002. Un match incroyable entre les Patriots et les Chiefs remporté 41-38 en prolongation sur un placement d’Adam Vinatieri. Brady avait lancé pour plus de 400 verges alors que l’incroyable Priest Holmes des Chiefs avait couru pour 180 verges. Impossible d’avoir un meilleur match. 

À l’opposé, mon pire souvenir est évidemment cette horrible défaite face aux Giants au Super Bowl de 2007. Les Giants ont très bien joué et ils méritaient la victoire, mais les Patriots avaient l’opportunité d’accomplir un exploit unique et inédit (terminé une saison 19-0) et ils ont raté leur rendez-vous avec l’histoire. Il serait totalement injuste d’être déçu d’une équipe de 18-1, mais, comme tous les fans des Pats, j’étais bien triste tout en étant quand même très fier de mon équipe

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut

Abonnez-vous à notre Infolettre!

Toutes les nouvelles de la NFL dans votre boîte de réception courriel.

Cocher pour confirmer inscription (vous pourrez vous désabonner en tout temps).

FreshMail.com