Actualité 2018-19

Classement pré-saison – #32 à #24 : les « jambons » et les « mauvais »

C’est déjà la 9e année que je vous présente l’état des forces, tel que je le vois en début de saison. L’an dernier je me suis prêté au jeu du post-mortem; je suis entre autres plutôt fier d’avoir eu les Eagles et les Saints plus hauts que le consensus des autres experts, et les Giants, Dolphins et Broncos plus bas. (Bon, il y avait quelques mauvais coups aussi 😉 )

Rions un peu: Retour sur les prédictions de début de saison

Je préfère évaluer les équipes sur une base individuelle avant de faire mes prédictions, qui, elles, tiennent compte du calendrier et des facteurs hors du terrain, comme si chacune d’entre elles jouait 31 matchs par année, un contre chaque club, dans un site neutre. Si je place l’équipe A devant la B, c’est que je gagerais sur elle si elles jouaient l’une contre l’autre sur un site neutre demain matin. Si les deux équipes sont au sein d’un même groupe, l’équipe la mieux classée serait favorite, mais par peu.

Je découpe la ligue en 5 groupes : l’élite (ceux qui aspirent au Super Bowl), les bons (ceux qui s’attendent à faire les séries), les moyens, les mauvais (ceux qui vont tenter de s’approcher de 8-8) et enfin, les jambons, ceux qui ne vont nulle part et qui devraient être des victoires faciles pour les bonnes équipes.

Cette année j’ai failli ne pas avoir de groupe de « jambons ». Est-ce qu’il y a une équipe qui est perdue d’avance? Pas certain. Surtout que plusieurs des équipes que j’ai fini par mettre dans cette catégorie sont coachées par des personnels d’entraîneurs que je respecte beaucoup. Je crois d’ailleurs que l’équipe qui finira au dernier rang sera probablement une autre équipe, mais qui sera affligée par les blessures à des joueurs clés.

LES JAMBONS

#32 (parce que ça en prend un) – New York Jets

Ils étaient derniers l’an passé et m’ont fait mal paraître avec leurs 5 victoires, et plusieurs défaites dans des matchs serrés face à de bonnes équipes (NE, Atl, Chargers). Les entraîneurs ont fait tout un travail avec très peu de talent. La fumée s’est envolée un peu en cours de saison et ils ont fini par manquer de gaz après un départ de 3-2. On verra probablement Sam Darnold dès le jour 1, et malgré toutes ses belles qualités, tous les experts s’entendent pour dire qu’il manque drastiquement d’expérience, surtout sur un élément qui va leur coûter plusieurs matchs : protéger le ballon. On a étrangement changé de coordonnateur offensif, et laissé filer Austin Seferian-Jenkins qui était un de leurs joueurs les plus explosifs l’an dernier.

Je suis pas mal plus optimiste sur eux que l’an dernier, mais quelqu’un doit bien être 32e. Je ne vois pas une seule unité dans cette équipe qui peut prendre le contrôle d’un match… on est moyens ou inférieurs à la moyenne partout.

Jeune joueur à surveiller : Isaiah Crowell RB – Provient de Cleveland où il a rarement eu l’occasion de se faire valoir. Derrière une OL qui se redéfinit avec entres autres un nouveau centre, il va devoir mettre les bouchées doubles pour soutenir les séries et donner des situations plus faciles pour son jeune QB.

#31 Buffalo Bills

Encore ici, Sean McDermott a fait des miracles, faisant les séries avec cette équipe l’an passé. Mais si on oublie l’an dernier et qu’on regarde froidement cette équipe, voilà qu’ils amorceront la saison avec clairement le pire groupe de QB de la ligue, un LeSean McCoy susceptible d’être suspendu n’importe quand, une OL qui a perdu ses 3 meilleurs joueurs, et j’en passe. Ce sera difficile de marquer des points ou de garder le ballon et c’est une très grosse commande pour le OC Brian Daboll, qui est de retour dans la NFL après un séjour en Alabama.

La défense en sera à sa 2e saison après un important changement de système (du press man / blitz de Rex Ryan aux zones disciplinées de Sean McDermott), donc sera encore meilleure, et je crois aussi que leur défensive contre la course, un gros problème l’an dernier, sera meilleure. Il faudra, car sinon la défense va devoir passer tellement de temps sur le terrain qu’il sera difficile de maintenir le niveau de performance auquel on s’attend.

Jeune joueur à surveiller: LT Dion Dawkins – Sa performance encourageante de l’an dernier, après avoir été un choix de 2e ronde que plusieurs voyaient comme trop limité pour jouer ailleurs que OG, a permis aux Bills de laisser partir Cordy Glenn.

#30 Cleveland Browns

Jusqu’à preuve du contraire, il faut les laisser dans le peloton de fin. Sont-ils capables de gagner 8 ou 9 matchs, d’être l’équipe cendrillon, ou simplement d’être, on any given Sunday, meilleurs que n’importe quelle autre équipe? Probablement. Surtout à voir Myles Garrett dans les matches présaison!

Sont-ils susceptibles de perdre des matchs qu’ils auraient dû gagner? Certainement. Gagner, ça s’apprend et on a vu qu’ils ont cherché à changer cette identité. Ils sont aussi susceptibles de s’autodétruire avec le mariage forcé de Hue Jackson avec John Dorsey, puis de Todd Haley qui n’est pas reconnu pour son esprit de collaboration. Enfin.

Tyrod Taylor a prouvé qu’il peut gagner des matchs dans cette ligue, mais aussi qu’il souffre du syndrome du « checkdown ». Il est aidé d’une OL qui a des points d’interrogation aux deux postes de OT, d’un groupe de receveurs explosifs, autant sur le terrain qu’en dehors!!! Ils ont accumulé du talent en défensive et on verra s’ils sont capables de rendre cohésif tout ce talent.

Jeune joueur à surveiller: Antonio Callaway, WR – Un autre citoyen modèle expulsé de l’équipe aux Gators (qui n’ont pas la réputation d’être les plus sévères envers les fauteurs de troubles par surcroît), choisi en 3e ronde malgré des aptitudes de 1ere. Avec le départ de Corey Coleman et ne sachant pas trop à quoi s’attendre de Josh Gordon, ils vont avoir besoin de lui.

#29 Oakland Raiders

Je sais, j’ai l’air de trop réagir à l’échange de Mack. Mais je vous assure, ils étaient au #27 quand j’ai écrit la première version de ce texte vers le 25 août.

Mack ou pas, je n’aime pas du tout ce que je vois de leur côté. D’abord, l’embauche de Gruden peut rappeler celle de Dick Vermeil, mais aussi celle de Joe Gibbs (lors de son retour), qui avait fait l’erreur de recycler de vieux coachs. Gruden s’est associé Greg Olson comme coordonnateur offensif et Tom Cable comme coach de OL. J’en parle dans cet article immédiatement après son embauche,  mais Olson n’a jamais rien fait comme OC, Gruden était loin d’être un génie offensif à ses dernières années, Cable était un désastre à Seattle (avec beaucoup moins de talent que ce qu’il aura sous la main à Oakland, j’avoue) et voilà qu’ils ont passé l’hiver ajouter des « has been » comme Doug Martin et Jordy Nelson, et des joueurs qui cadraient mieux dans la NFL de 2004 que celle de 2018 comme Keith et Lee Smith. Et ils semblent avoir passé la hache dans toute la tertiaire, après avoir investi des choix élevés qui semblent être des « busts » en Obi Melonfonwu et Karl Joseph. La défensive au complet, à moins d’une contribution extraordinaire des jeunes Hurst, Nelson et Key, se dirige vers une catastrophe.

Jon Gruden à Oakland: à quoi s’attendre des Raiders?

Je n’ai pas aimé leur repêchage non plus, on dirait qu’ils ont dépensé tout leur argent pour acheter des billets de loterie. Ça passe ou ça casse… et ça commence mal avec Martavis Bryant, un choix de 3e ronde gaspillé par un club en reconstruction.

Jeune joueur à surveiller : Amari Cooper, WR – Repêché en 1ere ronde avec l’étiquette « can’t miss ». Il est à sa 4e saison et on est un peu déçu de son progrès mais on oublie qu’il n’a encore que 24 ans (il est né la même année que Calvin Ridley, recrue des Falcons). Avec le départ de Crabtree, il devient clairement le #1 et devrait voir des tonnes de passes dirigées vers lui. Pourrait devenir une superstar, tout comme il pourrait confirmer qu’il n’est qu’un receveur #2.

LES MAUVAIS (ceux qui aspirent à 8-8)

#28 Indianapolis Colts

Les matches pré-saison ne m’ont pas convaincu que Andrew Luck est revenu le joueur qu’il était (5e dans mon classement de QBs après la saison 2016 même si on a appris après qu’il avait joué toute la saison avec des problèmes d’épaule). Par contre dans le 3e match, on a vu sa balle rapide à quelques occasions.

Classement rétroactif 2016: Les QB – le monstre à 3 têtes

Malheureusement, on a aussi vu une défensive qui se faisait découper par Alfred Morris et la OL des 49ers, et une attaque au sol complètement déficiente.

J’ai tendance à faire confiance à Frank Reich. Je suis moins convaincu de leur défense, avec un coach défensif choisi par Josh McDaniels. L’an dernier, malgré leur fiche, les Colts sont demeurés compétitifs et avaient des avances en 2e demie, mais ils ont été incapables de les conserver, entre autres à cause d’erreurs de coaching gênantes qui leur ont coûté des victoires. Il y a donc une base de talent autour de laquelle bâtir… mais le pire groupe de CBs de la ligue.

Il faudrait que le reste soit vraiment mauvais pour qu’un coach innovateur avec un QB de concession finisse dernier. Mais sans attaque au sol avec une défensive qui va se faire exposer, Luck devra être Superman comme il l’a déjà été, ce qui est beaucoup demandé dans le contexte.

Jeune joueur à surveiller : FS Malik Hooker –  Sa saison recrue a été écourtée, lui qui avait peu d’expérience en sortant de Ohio State. Reste que l’an dernier, on le comparait à Earl Thomas comme l’un des rares FS à pouvoir couvrir la pleine largeur du terrain en cover-1, ce qui donne toutes sortes de possibilités à un coordonnateur défensif.

#27 Miami Dolphins

Ça va commencer à sonner comme du réchauffé pour mes 3 clubs de la AFC Est, mais je crois que Adam Gase peut extraire quelques victoires de plus que le talent de l’équipe ne le laisserait entendre. Il avait surpris à sa première saison. Le problème, c’est que le niveau de talent dans l’équipe n’est pas très inspirant, et ce, à aucune position.

Ils ont fait du ménage dans la culture cet hiver, laissant partir des joueurs individualistes comme Ndamukong Suh, Mike Pouncey et Jarvis Landry, pour les remplacer par des leaders comme Danny Amendola et Josh Sitton (et oui, il va demeurer du côté gauche)

C’est essentiellement Gase qui dit que son système peut gagner s’il est bien exécuté même s’il n’a pas de joueurs exceptionnels pour le faire. Il joue gros parce qu’une autre saison de misère pourrait lui indiquer la porte. Ce serait dommage, car le véritable responsable, c’est Mike Tannenbaum et le 2e étage. Faites le tour de l’alignement des Dolphins et trouvez-moi un joueur autour duquel vous êtes excités de bâtir votre équipe? Minkah Fitzpatrick pourrait le devenir, mais c’est tristement peut-être le seul.

Jeune joueur à surveiller : LB Raekwon McMillan et Jerome Baker – Deux coéquipiers à Ohio State, mais des joueurs opposés en terme de style. McMillan a été choix de 2e ronde en 2017, il devait prendre la place comme MLB pour les Fins, mais a manqué toute la saison. On se demandait s’il était assez rapide pour jouer en couverture dans la NFL, s’il n’y parvient pas il ne sera qu’un LB de premier jeu comme les autres. Si oui, ce sera une addition bienvenue au centre de la D des Dolphins. Baker quant à lui est un très léger LB, capable de couvrir beaucoup de terrain, mais vulnérable contre la course.

Vous aurez remarqué peut-être que mes 6 pires clubs sont dans la AFC, dont 3 dans la AFC East.

#26 Arizona Cardinals

La vie après Bruce Arians, un des meilleurs coachs de la ligue au cours des dernières années selon moi, ne sera pas rose. Le remplacer par Steve Wilks, c’est une grosse commande. En attaque, le remplacer par Mike McCoy, dont l’attaque était tellement moribonde à Denver qu’il n’a pas fini la saison, est un énorme point d’interrogation. Et en défense, ils étaient avec James Bettcher l’une des équipes les plus difficiles à décoder. Bref, le talent a un peu changé, mais c’est sur les lignes de côté et dans la salle de vidéo qu’ils ont perdu le plus de plumes.

Sam Bradford et, quand il sera inévitablement blessé, Josh Rosen, vont faire mieux que Blaine Gabbert et Drew Stanton, c’est plutôt certain. Ils peuvent compter sur le retour de David Johnson, une des 5-6 armes offensives les plus importantes de la ligue. Je pense aussi qu’ils seront meilleurs sur la OL. La défensive par contre m’inquiète un peu, malgré qu’ils ont deux superstars en Patrick Peterson et Chandler Jones.

Jeune joueur à surveiller : DJ Humphries OT – À sa 3e saison l’an dernier, il a enfin montré des signes encourageants, mais il n’a joué pour la peine que 3 matchs. On a laissé partir Jared Veldheer pour lui faire une place, il est temps qu’il offre une production digne de son statut de repêchage.

#25 Tampa Bay Bucs

En tenant compte de la suspension de Winston. Il y a pas mal de talent dans cette équipe. Mike Evans et DeSean Jackson se complètent à merveille, le 3e WR Chris Godwin serait déjà partant à bien des endroits et on ajoute deux bons TE. La OL est inférieure à la moyenne, on verra (j’en doute) si la signature de Ryan Jensen va régler une partie des problèmes. Je n’ai jamais été impressionné par les offensives de Dirk Koetter et j’ai bien peur qu’il ne maximise pas le talent à sa disposition. C’est probablement sa dernière saison à Tampa.

J’aime ce qu’ils ont fait en défense en ajoutant trois bons joueurs de ligne, Jason Pierre-Paul, Vinny Curry et Vita Vea. Ils vont être capables de mettre de la pression sans blitzer, et de protéger leurs rapides, mais vulnérables LBs David et Alexander. Je n’aime pas leur tertiaire par contre.

Jeune joueur à surveiller : Ronald Jones, RB – Peyton Barber fait le travail, mais il n’a rien de spécial. Jones est un talent explosif, mais sans de trop bonnes mains, ce qui l’empêche de devenir au minimum un « 3rd down back ». Il a connu un horrible camp.

#24 Seattle Seahawks

C’est assez simple, il va falloir que Russell Wilson les transporte sur son dos. Il est capable d’en faire un bon bout, mais quand même. Je me questionne aussi sur le « mood », après que Pete Carroll ait fait un bon ménage de ses adjoints (bonne idée), mais pour les remplacer par deux des pires coordonnateurs des 10 dernières années.

Il reste quoi, comme joueur supérieur à la moyenne? Wilson, Baldwin, Duane Brown, Bobby Wagner et KJ Wright. À toutes les autres positions, on reste sur notre appétit ou on a de sérieux doutes.

Jeune joueur à surveiller : Shaquiil Griffin, CB
Le frère de l’autre, moins connu et sans l’histoire de Disney, mais un sapré bon joueur de football. Était un de mes coups de coeur au camp l’an passé et il a fini par connaître une solide saison recrue, surtout pour un joueur repêché si loin. Ne fera jamais oublier Richard Sherman, mais s’il est 85% du joueur que Sherman était dans ses meilleures années, il sera déjà très bon.

Et voilà. Demain, les équipes moyennes (de #23 au #13)

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut