Actualité 2018-19

Classement pré-saison – #23 à #13: les « moyens »

Pour poursuivre dans la même veine que mon article d’hier, voici les équipes qui se situent en milieu de peloton dans la NFL. Une ou deux grosses blessures et quelques mauvais bonds, ils repêchent top 5. Inversement, un ou deux jeunes joueurs qui progressent rapidement et quelques jeux où la chance leur sourit, et ils sont en position de faire du bruit en séries.

Classement pré-saison – #32 à #24 : les « jambons » et les « mauvais »

La marge entre une horrible et une excellente équipe dans la NFL est très mince. Alors imaginez combien il est difficile de départir les équipes qui se situent au centre du peloton. Ne m’en tenez pas rigueur si votre club est a #22 plutôt qu’à #13, je les remettrais dans un chapeau demain pour refaire l’exercice et j’aurais un ordre complètement différent.

LES MOYENS

#23 Washington Redskins

Gros soupir. Qui est excité par cette équipe? Difficile de se faire une tête sur l’attaque, d’abord à cause du changement de QB, ensuite à cause des problèmes de blessures connus l’an dernier sur la OL, à Chris Thompson et à Jordan Reed. Je ne suis pas fou du mariage Jay Gruden-Alex Smith. Smith hésite à dégainer si son receveur n’est pas ouvert. Gruden aime les « iso routes » où le quart doit lancer dans de petites fenêtres. Et où s’inscrit Adrian Peterson dans leur stratégie offensive? Il n’a jamais été bon bloqueur ni bon receveur, il sera donc inutile sauf s’ils en font le focus de leur attaque sur 1er essai, ce qui est beaucoup demander à un RB de son âge. Ceci dit je ne gagerais jamais contre lui, surtout qu’il y a belle lurette qu’il n’a pas eu une aussi bonne ligne devant lui, pour ne pas dire peut-être jamais dans son illustre carrière.

Ils ont une rotation intéressante sur la DL, un duo acceptable de Kerrigan/Smith. On dirait que tout le front 7 vient de l’Alabama (Allen, Payne, Anderson, Hamilton). J’aime aussi beaucoup le DL Matt Ioannidis, bref un « no-name unit », mais qui saura mettre de la pression. Il le faudra car la tertiaire fait peur.

Les Skins sont la définition même d’un club moyen.

Jeune joueur à surveiller : Fabian Moreau, CB – Repêché en 3e ronde l’an passé alors qu’on le voyait en 1ere, mais n’a presque pas joué pour des raisons de blessures.

#22 Detroit Lions

Une autre équipe qui, année après année, ne m’inspire pas beaucoup. Pourtant ils sont explosifs en attaque. On a vu cette année que la nouvelle administration a l’intention de changer la donne et d’établir une attaque au sol, ce qui n’existe plus à Detroit depuis des lunes. On a repêché un gros C/G physique en 1ere ronde, un RB en 2e, un FB, et fait l’acquisition de LeGarrette Blount.

C’est en défense qu’ils sont à la fois sous-estimés mais peu inspirants. On cherche encore à débloquer l’immense talent de Ziggy Ansah. Peut-être que le nouveau système implanté par Matt Patricia va aider. Il devra d’ailleurs trouver de la production dans le reste du front 7, qui n’a rien d’excitant en terme de talent, mais il a déjà, avec les Pats, obtenu des résultats avec un niveau de talent tout aussi médiocre. Tout comme à New England, il pourra compter sur une solide et polyvalente tertiaire.

Jeune joueur à surveiller : Kenny Golladay WR. Il a ouvert les yeux l’an passé et laissé rêver avec son talent brut qu’il commence juste à utiliser. Ses stats pourraient souffrir si les Lions courent plus et passent moins, mais sa contribution sera toute aussi importante, surtout près des buts.

#21 New York Giants

À sa 2e chance comme entraîneur-chef, je crois que Pat Shurmur sera un gros plus pour cette équipe. C’est la raison pourquoi, malgré un 31e rang l’an dernier, je les classe aussi haut. Saquon et Odell vont certainement faire des feux d’artifice et donner de la personnalité à cette équipe. L’ajout de Nate Solder donne de la crédibilité sur la ligne, même si j’ai toujours soupçonné qu’il était sur-évalué comme bloqueur de passe grâce à la gachette rapide de Brady. Avec Beckham, Engram, Barkley, Shepard sur le terrain, les défensives adverses vont devoir faire des choix, surtout que Barkley est tellement dangereux comme receveur.

J’ai souvent exprimé mon opinion que Eli n’est plus l’ombre du QB de concession que plusieurs pensent qu’il est encore. Cette année encore, son extraordinaire groupe de support pourrait le faire bien paraître et masquer ses déficiences.

Classement Rétroactif 2017 – QB

Il le faudra car les Giants vont devoir marquer 30 points et plus pour gagner des matches. La défensive prometteuse de 2015 est évaporée. Leur seul espoir, c’est DC James Bettcher, qui est un des bons de la ligue. Car si on regarde le front 7, c’est plutôt vide, exception faite de Snacks Harrison, exceptionnel pour contrer la course, et d’un Olivier Vernon qui doit apprendre à jouer debout dans ce système. Leurs LBs sont toujours aussi mauvais, et j’ai beau aimer Landon Collins, si Bettcher blitze autant qu’en Arizona, il va se retrouver beaucoup trop souvent H@H avec un RB ou un TE qu’il ne peut simplement pas suivre.

Jeune joueur à surveiller : Saquon serait trop facile. J’y vais avec Eli Apple. Premier choix en 2016, il avait bien fait, mais son attitude (et l’ingérence de sa mère) faisait jaser. L’an dernier la marmite a sauté et s’est fait traiter de cancer par ses coéquipiers. Son jeu en a énormément souffert. La nouvelle direction lui a donné, tout comme à son comparse Janoris Jenkins, la chance de repartir de la page blanche. En espérant qu’ils ont pris de la maturité parce que si les deux ont la tête au football et jouent à la hauteur de leur talent, ils ont une chance de rendre cette défensive et cette équipe fort respectable.

#20 Dallas Cowboys

Année après année, les Cowboys sont sur-évalués. Cette saison ne fera pas exception. Vegas place leur over/under de victoires à 8,5, le même que les Titans et les 49ers, deux équipes qui sont supérieures, une conséquence directe de la perception du public favorable sur les Boys.

Dak Prescott va devoir composer avec possiblement le pire groupe de receveurs de la ligue. Ils n’étaient pas prêts au départ de Jason Witten. Ils se sont tannés d’endurer Dez Bryant, ce qu’ils étaient prêts à faire quand il était exceptionnel, mais pas pour un « pas pire » joueur qu’il est devenu avec les années et un manque de soucis du détail qui fait que certains joueurs s’améliorent avec l’âge. La OL va grandement se ressentir de l’absence de Travis Frederick, et Zach Martin n’est pas à 100%. Cette OL est l’identité de l’équipe au complet, sans sa dominance habituelle tout deviendra plus difficile, à commencer par l’attaque au sol, qui ouvre le bal au play-action pour Prescott et qui garde le ballon loin des QBs adverses qui pourraient exposer cette défense qui surperforme à chaque année. Bref, c’est un club très moyen.

Jeune joueur à surveiller : OT La’El Collins. On l’a promené entre RT et LG depuis son entrée dans la ligue, avec des résultats inconstants. Je dis souvent qu’une OL peut masquer un mauvais joueur, et peut-être un 2e si les 3 autres sont excellents, ce qui était le cas chez les Cowboys par le passé et on a vu ce que ça a donné quand l’un des trois, Tyron Smith, est tombé au combat. Avec l’absence de Frederick, les Boys ne pourront « protéger » Collins, il va falloir qu’il se débrouille tout seul, parce que l’aide devra aller à leur C et leur LG.

#19 Kansas City Chiefs

Une baisse de régime pour les Chiefs, qui ont été très bons l’an dernier, avant de s’effondrer en séries (encore). Je suis terriblement inquiet de leur défense, même avec le retour de Eric Berry. Et je ne crois pas que l’attaque, avec un jeune Patrick Mahomes qui va faire des erreurs, pourra contrôler l’horloge et protéger cette défense. Mais comme ils seront spectaculaires les Chiefs en attaque, avec les bombes de Mahomes à Tyreek et à Sammy Watkins, et sa mobilité qui va ouvrir encore plus gros les trous pour Kareem Hunt qui demeure très explosif.

Je crois que les Chiefs seront impliqués dans beaucoup de matches à haut pointage. Ça me rappelle la saison 2008, la 1ere de Aaron Rodgers qui s’est terminée avec une fiche perdante. On voyait qu’il allait devenir spécial, mais qu’il devait apprendre à gagner et à terminer les matchs, et je crois que ce sera la même chose pour Mahomes cette saison.

Jeune joueur à surveiller : Patrick Mahomes, bien entendu.

#18 Denver Broncos

Est-ce qu’on peut juste blâmer Trevor Siemian pour les problèmes offensifs de l’an dernier? Est-ce que Case Keenum est le sauveur? Il est meilleur, fort probablement, mais est-ce assez?

Je dois dire que les Broncos ont aussi réglé un autre gros problème, celui du RT (une position où ils sont absolument horribles depuis quelques années) avec l’acquisition de Jared Veldheer. Du moins on l’espère. Cela leur donnerait une OL respectable, un gros pas en avant.

J’adore le groupe de receveurs mis à la disposition de Keenum, entre autres Courtland Sutton, qui a fait tourner bien des têtes au camp, et qui devrait rendre l’un de Thomas ou Sanders (les deux sont encore très bons) moins nécessaire quand viendra le temps de faire des choix financiers l’hiver prochain. Une autre recrue qui a montré de belles choses est le physique RB Royce Freeman, qui devrait rapidement ravir le poste au pathétique Booker.

C’est bon signe de voir des résultats immédiats de la cuvée 2018 du repêchage car la 2017 se sera avérée désastreuse, on dirait que tous les choix des rondes du milieu ne sont déjà plus avec l’équipe.

Von Miller est toujours aussi dominant et il aura de l’aide de l’excellent Bradley Chubb. Avec Chris Harris Jr et Bradley Roby aux postes de CB, c’est une excellente fondation pour une défensive. On ne parle pas d’une D qui gagne le Super Bowl à elle seule comme c’est arrivé, il y a trop de points d’interrogation sur la DL et en profondeur de tertiaire pour ça. L’an dernier on avait l’impression que le départ de Wade Phillips faisait plus mal que la perte de qualité en terme de joueurs. Il faudra que coach Joseph monte cette unité d’un cran, sans quoi il va probablement se retrouver sans emploi en janvier.

Jeune joueur à surveiller : SS Justin Simmons. C’est un athlète exceptionnel, même mesuré aux meilleurs des meilleurs dans la NFL. Il apprend à jouer au football mais a montré de belles choses l’an dernier et ils ne se sont pas vraiment ennuyés de T.J. Ward. S’il montait sur la prochaine marche dans son développement, il pourrait devenir une superstar, ce qui serait un casse-tête de plus pour les coordonnateurs adverses qui sont déjà assez occupés à se soucier de Miller, Chubb, Shaq Barrett, Harris Jr et Roby.

#17 Cincinnati Bengals

Je sens une « vibe » positive en provenance de Cincinnati. En santé (un gros « si » j’en conviens pour Eifert et Ross), ils ont un solide groupe de munitions qui peuvent faire du dommage avec le ballon dans leurs mains. Andy Dalton ne peut pas faire avancer par lui-même, mais il est certainement capable de conduire une voiture bien équipée. Ils avaient l’an dernier une OL déficiente, mais on ajouté Cordy Glenn et Billy Price pour la rendre respectable.

En défensive ils ont mis sous contrat à long terme Carlos Dunlap et Geno Atkins, qui seront assistés de plusieurs jeunes joueurs qui ont surpris l’an dernier. On a souvent ri des Bengals parce qu’ils ont un très petit nombre de dépisteurs pour sauver des sous, mais la réalité c’est qu’en se fiant sur le draft board de Pro Football Focus, ils ont mis la main sur deux autres DL intéressants l’an dernier en Jordan Willis (3e ronde) et Carl Lawson (4e ronde), ceux-ci étaient des prospect de 1ere ronde selon PFF, et ont connu de solides saisons. Le jeu des comparaisons peut venir nous jouer des tours, mais ils sont peut-être, si on ajoute les Hubbard et Billings, une rotation de DL qui pourrait rappeler celle des Eagles de l’an dernier. J’ajoute un trio de jeunes CBs et je me dis que cette équipe peut causer des surprises. D’ailleurs ils ont présentement l’équipe la plus jeune de la NFL.

Je m’emballe et me souviens que le QB est Andy Dalton et le coach Marvin Lewis, donc je reviens sur terre et les classe ici. Reste qu’avec un peu de chances ils pourraient faire les séries, surtout que personne ne parle d’eux, et ils sont, c’est bien connu, bien meilleurs sans pression.

Jeune joueur à surveiller : Jessie Bates III, S. On a laissé partir un favori de la foule, George Iloka, pour des raisons salariales en milieu de camp. C’est probablement parce que Bates, un choix de 2e ronde, a montré qu’il était prêt pour les grandes ligues.

#16 Houston Texans

C’est plus compliqué que de dire : Watson revient, Watt revient, Mercilus revient, on ajoute Tyrann Mathieu : on sera dominants.

D’abord, ils ont la pire OL de la ligue. Pire que Seattle, ce n’est pas peu dire. Ils ont passé la saison morte à accumuler les déchets des autres équipes dans l’espoir de trouver 5 gars capables de ne pas être horribles. Watson va devoir se sauver la vie plusieurs fois par match ce n’est jamais une bonne idée pour un jeune QB, et encore moins un qui a plusieurs opérations aux genoux.

Ensuite, on attend encore une fiable 2e option de jeu aérien après Nuke Hopkins. Will Fuller est spectaculaire, mais demeure un joueur unidimensionnel. Il n’y a ni 3e receveur ni TE dangereux dans l’alignement, et Lamar Miller, un RB mieux équipé pour être dans un comité, est bien seul avec la blessure à Foreman. Il faudra donc garder nos attentes raisonnables en attaque. Enfin, l’an dernier Bill O’Brien en a surpris plusieurs en adaptant son système pour Watson. Avec tout l’été offert aux stratèges défensifs adverses pour l’étudier, il pourrait être moins productif.

La défense va faire peur, c’est certain, avec Watt, Mercilus et Clowney, qu’on a jamais vraiment vu les 3 ensembles. La pression va venir vite, et les trois sont aussi des joueurs dominants face à la course (en supposant que Watt et Mercilus sont comparables à ce qu’ils étaient la dernière fois qu’on les a vus en santé). Il va falloir, car la tertiaire est remplie de trous. On a ajouté Mathieu et Aaron Colvin, qui était le 3e CB chez les Jaguars et l’un de leurs héros obscurs. Dans un monde parfait, Kevin Johnson et/ou Kareem Jackson d’anciens choix de 1ere ronde, feraient partie de la solution plutôt que le vieux Johnathan Joseph, mais ça ne semble pas vouloir se produire.

Jeune joueur à surveiller : LT Julien Davenport. Il a joué 2 matchs au complet en fin de saison et une bonne partie de 4 autres, et a montré assez de bonnes choses pour lui confie le blind side de Watson. Un produit de Bucknell, en 2e division, on aurait pu s’attendre à ce que la marche soit beaucoup plus haute pour lui.

#15 Chicago Bears

Choix populaire pour être les « Rams de 2018 » suite au passage de l’âge de pierre de John Fox à l’époque futuriste de Matt Nagy. C’est un beau risque pour les Bears, mais pas aussi simple qu’on le croit de l’externe.

Changement drastique de style chez les Bears

Ils étaient au #23 dans mon texte écrit avant l’acquisition de Mack. En ajoutant un des 10 et peut-être 5 « non-QB » de la ligue, vous allez faire un bond, surtout qu’il était exactement ce qui leur manquait pour prendre une top-10 défense et en faire un top-3. Leur calendrier l’an dernier incluait une longue série de QBs vedettes et ils se sont quand même tiré avec un top-10 en défense, autant pour les verges que les points.

Oui, ils pourraient faire des bonds intéressants en attaque. Mais je pense que ça va prendre plus qu’un an pour tout roder ça et qu’il manque encore quelques morceaux, particulièrement sur la OL.

Jeune joueur à surveiller : Mitch Trubisky, QB. Choix facile, mais nous pourrions aussi parler de Trey Burton et de Leonard Floyd. Il y a beaucoup de jeune talent brut à Chicago.

#14 Batimore Ravens

Je donne toujours quelques rangs de plus aux Ravens parce qu’ils sont bien coachés. La perte de Dean Pees pour superviser la défensive va faire mal.

Leur attaque au sol a trouvé son identité en fin de saison et sera bien meilleure avec le retour de l’excellent Marshall Yanda (manqué 15 matches) et de Alex Lewis (a manqué toute la saison). On espère aussi que l’attaque aérienne fasse le même genre de bond positif, avec l’arrivée de receveurs compétents en Michael Crabtree et Willie Snead, et de l’explosif John Brown, qui a encore connu un excellent camp mais qui, par le passé, se retrouvait toujours sur les lignes de côté après nous avoir mis l’eau à la bouche. On raconte que Flacco a connu son meilleur camp à vie. À suivre.

Il y a beaucoup de profondeur en défense, autant sur la DL que dans la tertiaire, et ils vont continuer d’être une unité que personne ne veut affronter.

Jeune joueur à surveiller : CB Marlon Humphrey. La suspension à Jimmy Smith va certainement lui permettre de se mettre en valeur, lui qui était un joueur à temps partiel l’an passé, avant de montrer (lors des 4 derniers matches) qu’il pouvait être un CB partant dans la NFL.

#13 San Francisco 49ers

Est-ce qu’on est trop influencés par leur fin de saison. Est-ce que Jimmy G est le “real deal”? Et surtout, est-ce que tout le talent qu’ils ont sur la DL va finir par produire? Parce que leur identité en défensive en dépend. Il va falloir mettre de la pression sur les quarts adverses, et il n’y a personne dans un rôle de DE qui l’a déjà fait. Solomon Thomas, 3e choix du premier tour en 2017, doit répondre à l’appel.

Jimmy Garoppolo 4-0 avec les Niners. Mirage ou sauveur?

Les 49ers sont bien coachés et il est presque épeurant de penser que Garoppolo soit meilleur après une saison morte à apprendre les jeux et à pratiquer avec ses receveurs qu’il ne l’était l’an dernier après avoir été échangé en plein milieu de la saison. Le retour de Pierre Garçon lui donne également une autre cible fiable avec Marquise Goodwin que Jimmy aimait bien l’an dernier. La blessure à McKinnon fait mal, car c’est lui qui devait amener de l’explosion dans cette attaque, en transformant des passes de 5 verges en  gains de 35.

L’an dernier les 49ers ont appris à gagner, mais ils n’étaient pas dans la course. Ce sera différent cette fois-ci, et j’aime bien le fait qu’ils sont allés chercher de l’aide d’un vétéran intelligent (quoique désagréable) en Richard Sherman. Mais je ne suis pas prêt à les mettre plus haut, il reste trop de questions.

Jeune joueur à surveiller : CB Ahkello Witherspoon. Il aura la chance d’apprendre de Sherman. Choix de 3e ronde en 2017, il a très bien fait après avoir été promu comme partant à la mi-saison. Jouant comme CB opposé à Sherman, il devrait être visé souvent par les quarts adverses.

Il nous reste 12 équipes, on en parle demain.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut