Actualité 2018-19

Classement pré-saison : #12 au #1

Je termine mon classement des puissances avec les deux meilleurs groupes. Comme pour chacun des 3 autres présentés en début de semaine, je préfère évaluer les équipes sur une base individuelle comme si chacune d’entre elles jouait 31 matchs par année, un contre chaque club, dans un site neutre.

Classement pré-saison – #23 à #13: les « moyens »

Classement pré-saison – #32 à #24 : les « jambons » et les « mauvais »

 

LES « BONS »

Ces équipes s’attendent à faire les séries. C’est un hasard s’il y en a 12, mais de toute façon elles ne peuvent pas y réussir les 12, il me reste 5 clubs de la AFC et 7 de la NFC.

#12 Carolina Panthers

On l’oublie, mais depuis 3 ans, ils ont la meilleure fiche de la NFC. Le gros changement, c’est le départ de Mike Shula, qui était avec Newton depuis son année recrue, pour le remplacer par Norv Turner. Turner a connu ses années de gloire avec Troy Aikman et est demeuré un prolifique coach offensif pendant 20 ans, mais son dernier job, avec les Vikings en 2016, s’est avéré un désastre le forçant à démissionner mi-saison. On a beaucoup écrit que son style de tracés verticaux irait à merveille à Newton; on a oublié de souligner que son style avec de longs « dropbacks » nécessite une OL qui peut tenir le coup, ce qui ne correspond pas du tout à ce qu’il a sous la main. Rappelons-nous que c’est ce qui l’a coulé au Minnesota. Voyons voir s’il a appris et adapté son système aux années 2010. Ils ont du renfort au poste de WR, et je crois qu’on utilisera plus (et mieux) Christian McCaffrey (qui a été spectaculaire en présaison).

En défense, le départ de Steve Wilks les force à changer de coordonnateur pour la 2e année de suite. On ne devrait pas voir de changement drastique de style par contre. L’équation est relativement simple, avec Kuechly en santé, ils auront au minimum une bonne D. Je sais que Ron Rivera est très heureux du développement de ses jeunes CBs, mais c’est toujours la même chose avec cette équipe : on n’investit pas dans la tertiaire et dans la OL, et c’est toujours ce qui finit par les limiter.

Jeune joueur à surveiller : WR D.J. Moore – Jusqu’en milieu de saison, on parlait peu de Moore comme un potentiel choix de 1ere ronde, mais son étoile s’est mise à briller de plus en plus au point où je serais surpris s’il n’était PAS le WR recrue le plus productif.

#11 Los Angeles Chargers

Je ne tiens pas compte ici de l’énorme désavantage qui les frappe de ne jamais avoir l’aide de la foule dans leurs matchs. Ce sera considéré dans mes prédictions de victoires/défaites. Je dois tenir compte par contre du fait qu’ils ont déjà perdu les services de deux excellents joueurs en Hunter Henry et Jason Verrett.

Reste qu’ils sont très bons aux positions les plus importantes : DE, CB, QB et WR. Faut aussi reconnaître qu’avec un botteur décent, ils auraient gagné deux matchs de plus l’an dernier.

C’est peu probable considérant leur historique de blessures, mais si Keenan Allen et Mike Williams sont en santé, secondés par les explosifs Tyrell Williams et Travis Benjamin, ils vont être difficiles à contenir.

La OL sera meilleure, on l’espère, avec Mike Pouncey (toujours un peu surévalué à cause de son nom et son pedigree de repêchage, mais quand même bien meilleur que ce que les Chargers ont vu depuis des années) et les jeunes Lamp et Feeney au milieu de la ligne. Ils ont le potentiel d’être le meilleur quintette que Rivers a eu dans toute sa carrière. Restera à la défensive contre la course à s’améliorer, c’était une grosse lacune l’an dernier.

Jeune joueur à surveiller : Trevor Williams, CB – Il a remplacé Verrett au pied levé l’an dernier avec succès et devra le faire encore. À sa 3e année après ne pas avoir été repêché à sa sortie de Penn State, s’il répète sa production de 2017, les Chargers seront ravis. S’il s’améliore, combiné avec l’excellent Casey Heyward, au jeune Desmond King solide à l’intérieur et à la recrue Derwin James, ils auront une des meilleures tertiaires de la ligue.

#10 Tennessee Titans

Comme les Bears, eux aussi vont passer de l’âge de pierre au 21e siècle en terme de système offensif. Reste à voir si Mariota va être capable de produire une fois qu’on aura « enlevé les petites roues ». Il est bien entouré par une solide OL, deux RBs complémentaires, un bon vieux TE fiable et un 2e hyper athlétique, et un trio de WR aussi qui se complètent bien. Si je suis aussi optimiste sur les Titans, c’est que leur défensive peut devenir quelque chose de solide avec le talent qu’ils ont ajouté (Malcolm Butler, Rashaan Evans et Harold Landry) et le remplacement de Dick Lebeau par Dean Pees. Ça leur donne 3 excellents CBs, 3 solides edge rushers et plus de vitesse au ILB.

Une équipe transformée, les Titans?

Jeune joueur à surveiller : Corey Davis, WR – A manqué la majorité du camp l’an dernier et ça a paru. Même quand il jouait en fin de saison, il n’était pas du tout sur la même page que Mariota. Mais il a le sens du spectaculaire  et énormément de talent. Après un camp complet, il est prêt à prendre sa place comme WR#1.

#9 Jacksonville Jaguars

Je suis moins optimiste que le consensus sur les Jaguars. Soyons lucides : toutes les autres équipes de mon top 13 ont un des 18 meilleurs QBs de la ligue. Les Jaguars comptent sur Blake Bortles, que j’ai classé 27e l’an dernier.  Et, avec la blessure à Marqise Lee, il lui manquera un receveur fiable capable de se démarquer sur 3e et 7 et prolonger les séquences offensives. J’aime le potentiel explosif des receveurs qu’il lui reste, mais ils ont tous les mêmes forces. Ils ont aussi amélioré leur OL.

Classement Rétroactif 2017 – QB

Je vois une équipe qui a su dominer les mauvaises offensives l’an dernier, mais faire autant de revirements défensifs et marquer aussi souvent en défense, c’est difficile à reproduire. J’ai aussi peur qu’ils se soient enflé la tête tout l’hiver. Le leadership d’un Paul Posluszny va leur manquer. Enfin, je crois que les nouveaux règlements vont nuire aux équipes qui se fient sur leur défensive, comme les Jaguars.

X’s et O’s : Impact des nouveaux règlements dans la NFL

J’avoue que leurs performances contre les Steelers et les Pats en séries portent à croire qu’ils font partie de l’élite, et il ne faut nier la collection exceptionnelle de talents qu’ils ont accumulés en défensive. Le leadership du personnel d’entraîneurs a déjà été testé pendant le camp, on verra s’ils sont capables de garder tous ces jeunes humbles et motivés.

Jeune joueur à surveiller : WR Dede Westbrook – Sa saison recrue a été handicapée par une blessure à l’abdomen qui lui a coûté tout le camp et les 10 premières semaines d’action. Il a quand même été capable d’avoir un impact en fin de saison. Après un mini camp et un camp complet, il a fait tourner des têtes et sera beaucoup plus prêt à contribuer cette saison. Il est derrière les vétérans pour l’instant, mais a le potentiel de devenir le WR#1 des Jaguars.

L’ÉLITE

Nous voici rendus aux 8 équipes qui, s’ils ne font pas les séries, vont considérer cette saison comme une catastrophe. Il y a une marge importante entre le 8e et le 9e rang.

#8 Pittsburgh Steelers

Les Steelers seront dans cette liste tant qu’ils auront autant de munitions en attaque pour le gros Ben. Et quand ils laissent partir un Martavis Bryant, ils le remplacent immédiatement par un James Washington qui a l’air, comme tous les WR repêchés et développés par les Steelers depuis 10 ans, d’une superstar aussi.

J’ai encore en tête l’horrible performance défensive en séries contre Blake Bortles et franchement, n’ai pas vu de changements significatifs durant la saison morte qui me portent à croire que la défensive sera au moins moyenne. Je n’ai rien contre Morgan Burnett, mais ce n’est pas lui qui va les rendre tellement meilleurs. Et j’ai trouvé qu’ils prenaient Terrell Edmunds beaucoup trop tôt.

Jeune joueur à surveiller : Ce serait trop facile de choisir JuJu Smith-Schuster, alors j’y vais plutôt avec James Conner, RB – Que Le’Veon ne se soit pas blessé l’an dernier après avoir manqué le camp, et avec tout le travail qu’ils lui ont donné, c’est une surprise. Deux années de suite, ce serait une anomalie. Conner sera donc plus utilisé qu’en 2017. Et de toute façon je crois que les Steelers vont vouloir savoir ce qu’il a dans le ventre avant de vivre sans Bell en 2019.

#7 Los Angeles Rams

Quelle saison morte hors de l’ordinaire! Talib, Peters, Suh. On perd Watkins, on ajoute Cooks. On signe Cooks, Havenstein, Gurley et Donald pour des gaziliards de $. Et on ne fait pas jouer nos partants en présaison. C’est comme si toutes les règles établies de « team building » dans la NFL étaient transgressées.

Sean McVay a pris la ligue d’assaut l’an dernier et on se demande ce qu’il fera comme suite cette saison. Au fur et à mesure que la saison avançait, il a mis l’accent sur l’attaque au sol et Todd Gurley en général, avec les excellents résultats qu’on connaît. Je pense que Cooks est meilleur que Watkins, et comme tout ce beau monde (Goff, Gurley, Kupp, Higbee et Everett) aura une année d’expérience de plus, ils devraient être meilleurs. Par contre, c’est aussi dire que tout le monde sur la OL est un an plus vieux et à un moment donné ça va finir par paraître pour les Whitworth, Saffold et Sullivan, qui ont, à la surprise générale, réussi à rester en santé toute la saison.

C’est en D qu’ils seront différents. Avec Talib et Peters, ils vont enfin pouvoir se mettre dans la face des receveurs comme Wade Phillips aime le faire, et avec Donald, Suh et Brockers qui poussent la pochette et stoppent la course, ce sera un difficile dilemme pour les coordonnateurs adverses. Bon, les 3 nouveaux ont la réputation d’être des individualistes et de mauvais coéquipiers, ça pourrait faire mal. Tout comme le manque de edge rushers suite au départ de Robert Quinn.

Jeune joueur à surveiller : Tyler Higbee, TE – Ça pourrait aussi être Everett, mais l’un des deux risque d’émerger et devenir une arme importante, surtout près des buts. Cela permettrait aussi aux Rams de jouer plus de 2 TE, au lieu d’être si souvent en 11 personnel. Quand j’ai visité le camp des Rams cet été, j’ai été frappé par la fréquence à laquelle Goff visait Higbee (Everett ne pratiquait pas). C’était peut-être le focus de la séance, mais si les Rams ajoutent cette arme à leur arsenal, ils seront difficiles à contenir.

Road Trip – Camp des Rams et Musée des 49ers

#6 New Orleans Saints

La cuvée 2017 du repêchage des Saints a été tellement bonne qu’elle les a remis directement sur les rails à elle seule. Par contre, ce printemps, ils ont poussé leur chance un peu en investissant autant en Marcus Davenport. Ils avaient vraiment besoin d’un complément à Jordan, en plus du développement de Rankins à l’intérieur. On a peu vu Davenport au camp, la question demeure donc entière. La défense n’aura pas besoin d’être dominante, mais devra demeurer solide ce qui pourrait être beaucoup en demander. Et on espère que Marcus Williams se soit réveillé de son cauchemar suite au jeu qui les a éliminés.

L’attaque devra se passer de Mark Ingram, et ça va faire plus mal qu’on pense, car Alvin Kamara n’a jamais été un « workhorse », même au collège. Il ne faut pas nier non plus que Brees en a perdu un peu sur sa balle rapide. Mais derrière cette excellente OL et avec un solide et polyvalent groupe de receveurs, la vie continue, et contrairement au passé, ils n’ont pas besoin de marquer 40 points chaque semaine pour gagner.

Jeune joueur à surveiller : WR Tre’Quan Smith – D’abord décrit comme un joueur unidimensionnel pour la bombe seulement, on le compare maintenant à Brandin Cooks après un excellent camp. Ce serait le complément parfait à Michael Thomas s’il prend le job de #2.

#5 Green Bay Packers

Le retour de Aaron Rodgers. L’arrivée de Muhammad Wilkerson. Le remplacement de Jordy Nelson par Jimmy Graham. Un an de plus d’expérience pour les jeunes RBs. Et surtout, surtout, le jeu électrisant de Jaire Alexander et de Josh Jackson en présaison. Ils étaient partout. Et si une défense passe de mauvaise à bonne au poste de CB (re : Saints de 2017) et encore plus avec des gars capables d’enlever le ballon à l’autre équipe, ça peut faire toute la différence et les Packers seraient difficiles à arrêter.

Wilkerson se joint aux excellents Mike Daniels et Kenny Clark. S’il se force un peu, l’unité pourrait être dominante. On espère aussi que la santé de Clay Matthews et de Nick Perry collabore, la même vaut au centuple en attaque pour les OT Bryan Bulaga et David Bakhtiari.

Je vois les Packers être particulièrement difficiles à contenir près des buts. S’ils arrivent avec Ty Montgomery, Graham, Marcedes Lewis, Lance Kendricks et Davante Adams, vous jouez en goal line ou en nickel? Rodgers est à son mieux près des buts et il aura tout un arsenal.

Il reste quelques trous en défensive, mais le point faible de cette équipe est sa profondeur, conséquence directe de quelques mauvais repêchages de l’oncle Ted dans ses dernières années.

Jeune joueur à surveiller : je dois y aller avec Josh Jackson et Jaire Alexander , CBs, qui ont été phénoménaux en temps limité en présaison, multipliant les gros jeux. Ce sont deux joueurs qui ont le nez toujours proche du ballon. S’ils s’imposent, ça pourrait rapidement transformer le groupe de CBs des Packers du pire au meilleur.

#4 Philadelphia Eagles

Difficile de ne pas choisir les champions en tenant compte qu’ils n’ont pas perdu grand-chose et qu’ils pourront miser sur le retour au jeu d’excellents joueurs qui n’étaient pas sur le terrain au Super Bowl, à commencer par Carson Wentz , mais en incluant aussi Jason Peters, Jordan Hicks, deux joueurs de premier plan. On ajoute aussi Michael Bennett pour remplacer Vinny Curry. La DL sera encore plus dominante. Je crois aussi que Mike Wallace sera meilleur que Torrey Smith dans le rôle du gars qui étire le terrain.

Le lendemain de veille est réel et le fait que Wentz ne soit pas prêt revenir au jeu fait peur, même chose pour Alshon Jeffery. Enfin, s’il y a une chose qui m’inquiète beaucoup aussi, c’est la perte de Frank Reich et de John DeFilippo dans le personnel offensif.

Tant que leur DL sera aussi dominante ils seront une excellente équipe.

Jeune joueur à surveiller: Sidney Jones, CB – Le pauvre gars s’est défait le genou pendant un entraînement pour une équipe de la NFL dans le processus qui mène au repêchage. Saison recrue en 2017 perdue. Voilà qu’il est prêt à revenir au jeu.

Un petit mot aussi sur leur joueur de rugby, Jordan Mailata. En fait, des images valent mille mots :

#3 New England Patriots

Un de ces quatre ils vont flancher. Brady va craquer, Belichick va cesser de toujours sortir le bon jeu au bon moment et la chicane va amplifier avec les égos en cause. Un des quatre… jeudis… 😉

Mais jusqu’à preuve du contraire, ils sont l’équipe à battre dans la AFC. On n’a aucune idée de l’impact de la perte de Matt Patricia, mais je vais tenir pour acquis que ce sera la même chose que quand Eric Mangini, Romeo Crennel, Josh McDaniels, Bill O’Brien et Charlie Weiss sont partis : aucun impact. Ils ont perdu des morceaux en attaque (Amendola, Solder, Lewis, Cooks), mais ajouté du talent en défense (Clayborn, Shelton, et le retour de Dont’a Hightower) pour compenser, du moins en partie. La suspension à Julian Edelman est un mal pour un bien, il sera dispo pour les séries. Si vous avez lu mon billet sur les pires équipes de la ligue et y avez trouvé leurs trois rivaux de division, vous comprendrez que les Pats vont gagner la division et faire les séries, c’est le pari le plus facile de la ligue. Et considérant la faible AFC et les endroits propices à les recevoir (Chargers, Jaguars, Titans…), même s’ils s’enfargent en début de saison et doivent aller sur la route en séries ce ne sera pas dans un endroit hostile.

Jeune joueur à surveiller : Sony Michel, RB – Sans Lewis ni Blount, il y a des centaines de portées à redistribuer. J’espère qu’il y en aura beaucoup pour l’explosif Michel. La dernière fois que les Pats ont investi plus que « deux trente sous trouvés dans la craque du sofa » sur un RB, c’était Laurence Maroney, qui s’est avéré être un échec. Le choix m’a surpris, puisque Belichick est le plus sévère envers les « fumbles » et que c’était une de ses faiblesses à Georgia.

#2 Minnesota Vikings

La pression sur Kirk Cousins est immense. On a dépeint cette équipe comme l’équipe parfaite à qui il ne manquait qu’un QB. Ils ont ajouté Sheldon Richardson, et le talentueux Dalvin Cook est de retour. Cousins s’amène et les attentes sont astronomiques. La direction des Vikings a préféré payer Cousins que Keenum, mais je ne suis pas convaincu que si on isole l’an dernier, Cousins ait vraiment été meilleur que Keenum. Je crois plus qu’on ne croyait pas que Keenum puisse répéter sa performance, alors que Cousins est une valeur sûre. Avec le retour de Cook, il sera très bien entouré de receveurs et porteurs dynamiques et n’aura pas à tout faire seul. Le problème de la OL demeure le talon d’Achille de cette équipe et l’unique raison pourquoi ils ne sont pas #1 dans ce classement.

La défensive est remplie de talent, et ce, à tous les niveaux. Si Richardson se force un peu, entouré de Griffen, Joseph et Hunter, il va être difficile à bloquer. Les LBs et la DBs sont excellents, et capables de jouer l’homme comme la zone. On se demande toujours ce qui s’est passé en 2e demie face aux Saints et dans le match face aux Eagles en séries. S’il y a une faille tactique exploitée par ces adversaires, ils n’ont qu’à demander à leur nouveau coordonnateur à l’attaque, qui était chez les Eagles!

Jeunes joueurs à surveiller : Brian O’Neill et Rashod Hill, OT – On semble s’être décidé de déplacer Mike Remmers à l’intérieur et espérer que l’un d’eux fasse le travail comme RT. Je m’attends à ce que les deux voient le terrain. Hill n’a pas été repêché en 2016 et un monstre, typique RT, qui fait encore des erreurs par contre. O’Neill est un ancien TE donc un prospect mobile mais peu expérimenté et les Vikings l’ont choisi en 2e ronde. Il sera peut-être plus un projet de développement et l’éventuel successeur a Reiff au poste de LT, mais il a agréablement surpris au camp.

#1 Atlanta Falcons

Je sais que j’étire un peu l’élastique, mais je demeure impressionné par la manière dont cette équipe a rebondi après la débâcle au Super Bowl l’année précédente. Je compte aussi sur le fait que Steve Sarkisian l’an dernier était en période d’adaptation à la NFL et au personnel en main. Ses joueurs ne l’ont pas aidé avec des tonnes de passes échappées et Matt Ryan à souffert de quelques interceptions malchanceuses. On a vu qu’il s’est adapté en cours de saison : après une période triste (victoire à Detroit sur une gaffe des Lions/arbitres, défaite à la maison contre Buffalo, Miami, défaite à Foxborough, victoire difficile face aux Jets, défaite en Caroline) en octobre où ils n’ont même pas réussi à marquer 17pts/sem, ils se sont redressés et ont marqué 23 pts par match (exception du match au Minnesota) avant de se faire freiner par les Eagles en séries. Ils ajoutent Calvin Ridley comme 3e receveur, et Brandon Fusco pour le poste de RG qui était problématique, et comptent toujours sur un solide QB, un véritable WR#1, deux RBs dynamiques et interchangeables, et le reste de la OL est sous-estimé.

La défensive est jeune, rapide, et les gars qui courraient comme des poules pas de tête au Super Bowl il y a deux ans ont maintenant pas mal plus d’expérience. Ils sont un peu minces sur la DL, mais ils ont des « playmakers » au 2e et au 3e niveau comme peu d’autres équipes.

Les Falcons sont donc selon moi la meilleure équipe de la ligue. Par contre, comme vous avez remarqué 6 équipes de la NFC dans mon top 7, le chemin pour se rendre au Super Bowl sera ardu.

Jeune joueur à surveiller : Takkarist McKinley, DE – Leur choix de 1ere ronde l’an dernier, il sera maintenant un joueur temps plein après avoir été limité à une trentaine de jeux par match l’an passé. Le départ d’Adrian Clayborn fait en sorte qu’il devra absorber une plus grande part du travail. S’il y a une faiblesse chez les Falcons, c’est la profondeur de la DL.

Et voilà! J’attends vos commentaires et vos tomates, je suis @LeMaraudeurNFL sur Twitter.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut