Actualité 2018-19

Faits saillants NFL 2018 – Semaine 3

Ce week-end a apporté son lot de surprises, avec quelques équipes, largement considérées comme des prétendants au Super Bowl, qui ont trébuché dans des performances à se gratter la tête. Mais avec beaucoup de football à jouer, les équipes ont la possibilité de se regrouper et de se remettre sur le chemin de la victoire. Voici les gagnants et les perdants de la semaine 3.

LES GAGNANTS

Les Rams

Bien que personne ne veuille voir une équipe tirer profit de la blessure d’une autre, la blessure à Garoppolo des Niners a donné aux Rams un chemin clair vers le titre de la NFC Ouest. Il y a encore beaucoup de football à jouer, mais les Rams ont remporté la bataille de L.A – battant les Chargers, 35-23. Leur attaque est en feu et l’entraîneur Sean McVay et le coordonnateur défensif Wade Phillips continuent de faire preuve de créativité avec leurs appels de jeux. Bénéficiant déjà d’un avantage de deux matchs sur leurs rivaux de division, les Rams pourraient remporter leur deuxième titre de division consécutive. En passant, les Jags et les Titans ont combiné pour 465 verges d’attaque dimanche. Les Rams ont cumulé 521 … par eux-mêmes.

Ryan Tannehill des Dolphins

Ce n’est généralement pas un bon signe lorsque le quart partant mène l’équipe au sol avec trois courses et 26 verges, mais pour le quart des Dolphins, c’est une autre performance efficace. Tannehill a complété 17 de ses 23 passes pour 289 verges et trois touchés dans la victoire de 28-20 de Miami contre les Raiders. Non seulement les Dolphins ont une fiche de 3-0 et la première place de l’AFC Est (avec un match important à la semaine 4 contre les Patriots), mais Miami a remporté 10 des 11 derniers matchs auxquels Tannehill a participé (datant de 2016). Tannehill a frappé huit cibles différentes contre les Raiders et son ratio QB de 121,8 cette saison est la quatrième de tous les quarts, derrière Ryan Fitzpatrick (151,5) des Buccaneers, Patrick Mahomes (137,4) des Chiefs et Drew Brees (122,2) des Saints.

Calvin Ridley des Falcons

Après avoir marqué son 1er touché en carrière la semaine dernière, Ridley a établi une bonne chimie avec le quart des Falcons Matt Ryan, comme en témoignent ses sept attrapés sur huit cibles pour 146 verges et trois touchés dans une défaite de 43-37 contre les Saints. Ses trois touchés en première demie ont été autant que Julio Jones, l’un des meilleurs receveurs de la NFL, a marqué toute la saison dernière. La performance a également marqué la première fois qu’une recrue a marqué trois touchés dans une match depuis que Odell Beckham Jr. l’a fait pour les Giants en 2014. Au milieu du troisième quart, les Saints ont jumelé le demi de coin Marshon Lattimore à Ridley. Un signe de respect pour la recrue.

LES PERDANTS

Les Patriots

Ils espèrent que Josh Gordon puisse contribuer. La Nouvelle-Angleterre a perdu deux matchs de suite, le dernier 26-10 contre les Lions, qui n’avaient pas gagné depuis le début de la saison. En fait, c’est la première fois depuis décembre 2002 que les Patriots ont perdu deux matchs consécutifs par plus de 10 points. L’attaque de la Nouvelle-Angleterre – avec des receveurs qui ne se démarquaient pas – s’est effondrée. Tom Brady a ciblé ses receveurs 10 fois dimanche, en n’atteignant que quatre passes pour 43 verges. Les 12 premiers essais des Pats étaient à égalité du 3e plus bas dans l’ère Brady-Bill Belichick. C’est trop tôt pour dire que c’est le début de la fin de la dynastie, mais les Pats (1-2) ont de sérieux défauts à corriger. Et s’ils perdent un troisième match de suite la semaine prochaine contre les Dolphins, ils seront à trois matchs du sommet de la division.

Les Vikings

Selon Pro Football Reference, c’est en 1992 la dernière fois qu’une équipe négligée de 17 points ont gagné le match à l’étranger lorsque les Jets ont battu les Bills. Les Vikings sont entrés dans le match contre les Bills en tant que favoris de 16,5 points. À la mi-temps, les Vikings perdaient par 27 points et ont finalement perdu 27-6 après un touché au quatrième quart. La ligne offensive a été soumise à une pression constante sur Kirk Cousins, qui a connu trois revirements. Le quart-arrière recrue de Buffalo, Josh Allen, a dominé la défense adverse. Minnesota semblait totalement dépourvu de préparation, presque comme s’il pensait déjà aux Rams en prévision de leur match du jeudi soir à la semaine 4.

Les 49ers

Un coup terrible pour une jeune équipe qui veut passer à l’étape suivante, le genou gauche du quart Jimmy Garoppolo s’est effondré alors qu’il tentait de se battre pour des verges supplémentaires à la suite de la défaite de 38-27 de San Francisco contre les Chiefs. L’entraîneur Kyle Shanahan a confirmé après le match que l’équipe « craint » que le LCA soit déchiré – ce qui mettrait fin à la saison de Garoppolo – et qu’une résonance magnétique lundi, révélerait la gravité de la blessure. L’attaque risque de prendre un dur coup si le remplaçant C.J. Beathard doit intervenir, les 49ers pourraient maintenant faire face à une saison perdue.

L’État du Texas

Si vous êtes un fan de football dans l’état de Lone Star, les temps sont durs. Les Texans ont chuté à 0-3 et au dernier rang de l’AFC Sud après avoir perdu contre les Giants qui étaient sans victoire. Le quart Deshaun Watson n’obtient pas une protection suffisante (33 plaqués en trois matches) et semble pressé de revenir à l’action après qu’un LCA déchiré ait interrompu prématurément une saison recrue prometteuse. Ensuite, l’attaque des Cowboys a trébuché, à nouveau dans une défaite face aux Seahawks. Dallas effectue une moyenne de 145 verges par la passe alors que Dak Prescott continue de patauger avec un corps de mauvais receveurs. Les Texans et les Cowboys ont une fiche de 1-5 combinée cette saison.

John Elway des Broncos

Il semble que le directeur général des Broncos de Denver devra encore faire face à des questions sur son incapacité à décrocher un quart de franchise. Elway a signé Case Keenum en mars pour répondre à un besoin à court terme avec une entente de 36 millions de dollars sur deux ans. La première impression n’a pas été positive. Un an après que Keenum eut seulement sept interceptions avec les Vikings, il en a lancé cinq (avec seulement trois touchés) en trois matchs, dont une dans une performance de 22 passes complétées sur 34 pour 192 verges dans une défaite de 27-14 contre les Ravens. Les Broncos sont 2-1 et Keenum a connu de bons moments, mais son jeu n’a pas été assez cohérent pour mériter ce type de contrat.

PANIQUE OU PAS DE PANIQUE

Cowboys : PANIQUE – Prescott n’a pas de bons receveurs et la ligne offensive n’est pas constante pour ouvrir les voies à Elliott. Même si Jerry Jones l’aime beaucoup, c’est le temps de laisser partir Jason Garrett comme pour Bill O’Brien avec les Texans.

Patriots : PAS DE PANIQUE – Les Pats se sont rendus à la finale de l’AFC en 2012 après avoir débuté la saison 1-2. Toutefois, Brady a besoin d’un meilleur corps de receveurs. Peut-être que l’arrivée de Gordon va aider ou peut-être que c’est le début de la fin de la dynastie!

Source: Pro Football Reference / USA Today

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut