Actualité 2014-15

Classement des puissances 2014: #20 à #15… Les Moyens

Après avoir traité des équipes #32 à #21 dans mon dernier billet, voici la suite. Je classe les équipes dans 5 groupes, soit 4 équipes parmi les « jambons », 8 « mauvais », 6 « moyens », 8 « aspirants » et 6 équipes « élites ». Regardons aujourd’hui les « moyens », des équipes qui pourraient faire le bond vers les séries, mais qui sont peut-être à une blessure et deux matches serrés de finir dans les bas-fonds.

#20 New York Jets (7-9, 3e place)

New York Jets

New York Jets

Qu’est-ce qui différencie les Jets des Bills, par exemple? Solide défense, jeune quart, groupe de support adéquat? Le coaching et les résultats passés. L’an passé les Jets ont réussi à gagner 8 matches, presque par miracle car ils ont gagné les matches serrés et se sont fait démolir plusieurs fois. C’est un cas classique d’une équipe qui devrait être meilleure cette année mais gagner moins de matches. Je n’aime pas trop non plus la façon de construire leur équipe comme s’ils étaient sur le bord de gagner le Superbowl avec la signature de Decker, Vick et CJ2K. Cette équipe a besoin d’influx de jeune talent en attaque, ou de joueurs à leur 2e contrat (comme Decker). La DL est dominante, mais on verra comment Rex peut composer sans CB capable de jouer homme-à-homme.

#19 Kansas City Chiefs (6-10, 3e place)

Kansas City Chiefs

Kansas City Chiefs

Leur calendrier est difficile (pas mal plus que celui des Jets, par exemple) avec la division ouest de la NFC entre autres. C’est l’inverse de l’an dernier, où les Chiefs n’ont pas battu personne de l’année. Leur défense a commencé à montrer des craques dans son armure en fin de saison (et en séries, ouf!). Et cette année, ils vont devoir survivre avec une OL qui a perdu 3 partants et qui manque dramatiquement d’expérience.

#18 St. Louis Rams (7-9 4e place)

St-Louis Rams

St-Louis Rams

Bradford n’est peut-être pas un meilleur quart que Sean Hill. Par contre, il avait plus de potentiel, et si la lumière s’était allumée pour lui cette année et qu’il avait progressé à la hauteur de son potentiel, les Rams faisaient les séries. Avec Hill, le plafond est pas mal plus bas. J’adore la DL, la meilleure de la NFL avec un candidat pour le joueur défensif par excellence (Quinn), pour la recrue défensive de l’année (Aaron Donald) et de la profondeur. Ils peuvent aspirer à la meilleure OL aussi, versatile, talentueuse et un beau mélange d’expérience et de jeunesse. En attaque, ils ont un arsenal complet…de 2e WR. Personne de dominant, mais plusieurs gars capables de faire le travail. Je ne suis pas un gros fan de Zac Stacy, qui gagne ce qui est bloqué sans plus, mais il va avoir des tonnes de ballons. Bref, si Hill se contente d’être un bon « game manager » et qu’il avance les chaînes sur 3e essai, ils vendront chèrement leur peau.

Le calendrier est brutal, un des plus difficiles, et va limiter leur potentiel et nuire à n’importe quel momentum qu’ils oseraient espérer générer.
#17 Tampa Bay Bucs (8-8, 2e place)

Tampa Bay Buccaneers

Tampa Bay Buccaneers

Changer Greg Schiano pour Lovie Smith, c’est le jour et la nuit! Le cœur de l’équipe est jeune et progresse encore (McCoy, Clayborn, David, Barron). Ils ont ajouté 3 nouveaux partants sur la OL, un problème l’an dernier, et une acquisition subtile mais qui va porter des dividendes, Tony McDaniel.

Si Jeff Tedford est capable de coordonner une attaque de la NFL (je pense que oui), alors les Bucs vont être très compétitifs, et pourraient même se positionner en séries.

#16 Detroit Lions (8-8. 3e place)

Detroit Lions

Detroit Lions

Dans ce cas, je suis moins enthousiaste au changement d’entraîneurs. J’était 100% d’accord de laisser partir Schwartz, je suis juste septique sur Caldwell. Il y a en masse de talent dans cette équipe, mais du mauvais leadership (Suh), de mauvaises habitudes (Stafford) et des gars qui ne donnent pas toujours leur 100% et ne sont pas des champions de la préparation. Outre leur tertiaire qui est risible, il y a du talent plus que moyen dans toutes les unités. Reste à instaurer du professionalisme et de la discipline, et c’est ça qui va faire la différence entre une autre saison misérable et une saison compétitive.

#15 Miami Dolphins (8-8, 2e place)

Miami Dolphins

Miami Dolphins

Il a le dos large, Mike Sherman! À écouter les différents rapports sur le camp des Dolphins, Bill Lazor, leur nouveau OC, va transformer l’attaque des Dolphins en celle des Broncos…Bon, ils commencent avec deux nouveaux OT’s pour solidifier la protection et créer des brèches. Et oui, Lazor a des outils avec lesquels travailler en Ryan Tannehill, Mike Wallace, Charles Clay. Si la défense demeure solide, dans une AFC où tout est possible, les Dolphins vont faire du bruit. Sinon, Joe Philbin va se chercher une job l’an prochain.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut