Actualité 2015-16

Repêchage NFL 2015: Classement des porteurs de ballon

Un des meilleur groupe de porteur de ballon qu’on a vu au cours des dernières années avec des prospects dominants au haut de la liste et beaucoup de profondeur. Honnêtement, entre les rangs 5 et 10 (et même plus) de cette liste, la différence est vraiment minime. Il y aura d’excellentes valeurs dans ce repêchage au poste de porteur de ballon et certains choix qui sortiront lors de la 3e journée du repêchage auront un potentiel de partant.

Remarque : comme d’habitude, le rang ou les prospects apparaissent sur la liste représente le rang ou j’anticipe que chaque prospect sera repêché. Vous trouverez mon opinion personnelle sur la valeur du prospect dans la rubrique « mon classement ».

À lire également: Les autres positions

  1.  Todd Gurley, Georgia
Todd Gurley, RB Georgia

Todd Gurley, RB Georgia

Taille/poids: 6 pieds 1, 220 livres

Expérience: junior

Statistiques: 2014-911 verges au sol (7.4 vgs par course), 57 verges par la passe, 9 touchés

2013-989 verges au sol (6.0 vgs par course), 441 verges par la passe, 16 touchés

2012-1385 verges au sol (6.2 vgs par course), 117 verges par la passe, 17 touchés

À première vue, Gurley représente le porteur de ballon parfait, costaud, puissant, explosif, excellent bloqueur, bon receveur de passe, etc. Mais on disait exactement la même chose de Trent Richardson en 2012.  Depuis l’expérience Richardson, on a apprit à se méfier d’un prospect, même lorsqu’il a l’air parfait.

À sa sortie de l’école secondaire, Gurley était considéré comme un prospect 4 étoiles (le 42 meilleur joueur disponible toutes positions confondues selon Rivals.com). Dès son arrivée à Georgia, Gurley s’est démarqué en étant nommé sur l’équipe “all-american” des recrues. Par la suite, sa carrière a été marquée par des blessures, mais sa moyenne de verges par course est demeurée excellente étant supérieure à 6 verges par course pour chacune de ses trois saisons.

Gurley est un porteur de ballon robuste qui aime courir entre les bloqueurs, mais il possède également la vitesse et l’explosion pour courir à l’extérieur. Il représente une menace dans les situations de passes. Par contre, il est difficile de départager la part du succès de Gurley qui revient à son excellente ligne à l’attaque. Il faut être conscient que pendant l’absence de Gurley cette année, la recrue Nick Chubb a gagné 1547 verges au sol tout en maintenant une excellente moyenne de 7.06 verges par course, des statistiques comparables à celles de Gurley. Par contre, et c’est un autre comparable important, l’année précédant l’arrivée de Gurley (soit en 2011), Isaiah Crowell, qui a joué dans la nfl l’année dernière (Browns de Cleveland) avait maintenu une moyenne de 4.59 verges par courses (850 verges au total). Crowell avait dû quitter le programme des Bulldogs à la fin de 2011 pour des raisons disciplinaires, mais était lui aussi considéré, à l’époque, comme un excellent prospect pour la nfl.

Mon classement: 1er à sa position. La performance de Chubb en l’absence de Gurley lève un drapeau rouge sur la part que la ligne à l’attaque des Bulldogs a pu jouer dans les succès de Gurley, mais ce que j’ai vu sur le terrain m’a trop impressionné pour ne pas classer Gurley premier. J’ai suivi la carrière de ce joueur dès ses premiers pas et il m’a toujours impressionné. Les comparaisons avec Adrian Pederson sont peut-être un peu exagérés, mais Gurley sera un excellent joueur dans la nfl. Demarco Murray représente le “plancher” pour un tel joueur.  Non, je ne pense pas que Gurley sera un autre Trent Richardson…

  1.  Melvin Gordon, Wisconsin
Melvin Gordon III, RB Wisconsin

Melvin Gordon III, RB Wisconsin

Taille/poids: 6 pieds 1, 215 livres

Expérience: junior

Statistiques: 2014-2587 verges au sol (7.5 verges/course), 153 verges par la passe, 32 touchés

2013-1609 verges au sol (7.8 verges/course), 10 verges par la passe, 12 touchés

En 2014, Melvin Gordon a terminé 1er de la ncaa au niveau des verges au sol et des touchés. Cependant il faut préciser, et c’est très important, que tous les porteurs de ballon de Wisconsin sont productifs à cause du travail incroyable de leur ligne à l’attaque. A ce sujet, des joueurs “ordinaires” comme Montee Ball et James White ont accumulés d’excellentes statistiques avec les Badgers, ce qui est inquiétant. Par contre, c’est au niveau de la moyenne de verges par course que Gordon se distingue. Gordon a gardé une moyenne de plus de 7 verges par courses au cours des 2 dernières années ce qui est incroyable peu importe la ligne à l’attaque et ce qui est nettement supérieur à Ball et White.

À sa sortie de l’école secondaire, Gordon était considéré comme un prospect 4 étoiles (24e meilleur porteur de ballon selon Rivals.com). En 2014, il a terminé sa carrière universitaire en étant un choix unanime sur l’équipe “all-american”, un des trois finaliste pour le trophée Heismann et en étant nommé le joueur par excellence de la conférence “big ten”.  Une carrière décorée pour un joueur qui a toujours été considéré comme un bon prospect.

Mon classement: 2e à sa position. Je trouve exagéré les comparaisons avec Jamal Charles et je ne penses pas que Gordon soit de ce calibre. Honnêtement, il faut pondérer à la baisse les statistiques de Gordon à cause de l’excellence de la ligne à l’attaque des Badgers. Mais peu importe l’angle qu’on prends, Gordon demeure le 2e porteur de ballon le plus prometteur de ce repêchage. Par contre, l’écart entre lui et Jay Ajayi(ou même Ameer Abdullah) est beaucoup plus mince que certains le croit. Je n’ai aucun doute que si Ajayi ou Abdullah avaient évolué pour les Badgers, ils auraient eu des statistiques comparables à Gordon.  Mais Gordon demeure un excellent joueur de football.

  1.  Jay Ajayi, Boise State

Taille/poids: 6 pieds, 220 livres

Expérience: Junior

Statistiques: 2014-1823 verges au sol (5.3 verges par course), 535 verges par la passe, 32 touchés

2013- 1425 verges au sol (5.7 verges par course), 222 verges par la passe, 19 touchés

En 2014, Ajayi t a terminé 5e de la ncaa au niveau des verges au sol (en 2013, il avait terminé au 15e rang). Durant sa carrière de 3 saisons, Ajay a gagné plus de 4500 verges au total (3796 au sol et 771 par la passe) et a marqué 55 touchés. La saison 2014 d’Ajayi lui a permit d’être élu au sein de la 3e équipe « all-american ».

À sa sortie de l’école secondaire, Ajayi, un joueur de soccer à la base qui a transféré au football à l’école secondaire, était considéré comme un prospect 3 étoiles. Comme toutes les petites université qui sont capables de compétitionner avec les gros programmes universitaires, Boise State se fait une spécialité de trouver et développer du talent où d’autres ne le voit pas.  Ajayi en est un excellent exemple.

Ajayi est un porteur de ballon qui possède le style pour connaître du succès dans la nfl. Il est physique, difficile à rabattre au sol (en ce sens, il s’est attiré des comparaisons avec Marshawn Lynch), et surtout il possède un style nord-sud. Il attaque la ligne de mêlée en accélérant et trouve facilement les ouvertures. Il est rapide (son temps de 4.57 sur 40 verges est un reflet fidèle de sa vitesse), mais il est surtout très explosif.

Mon classement : 3e à sa position. L’année dernière, Jeremy Hill était le 1er porteur de ballon sur ma liste, mais Ajayi, qui possède un style semblable aurait été devant lui l’année dernière. Ajayi est plus complet et plus explosif que Hill tout en possédant le style pour jouer dans la nfl. Seul la présence de deux joueurs d’exception, Gurley et Gordon, l’empêche d’être plus haut sur cette liste. Mais Ajayi sera une excellente valeur en 2e ronde.

  1.  Ameer Abdullah, Nebraska
Ameer Abdullah, RB Nebraska

Ameer Abdullah, RB Nebraska

Taille/poids : 5 pieds 9, 205 livres

Expérience : senior

Statistiques : 2014-1611 verges au sol (6.1 par course), 269 verges par la passe, 22 touchés

2013-1690 verges au sol (6.0 par course), 232 verges par la passe, 11 touchés

2012-1137 verges au sol (5.0 par la course), 178 verges par la passe, 10 touchés

Malgré sa petite taille, Abdullah est un des porteurs de ballon les plus physique de ce repêchage et pour cette raison, il est un de mes joueurs préférés dans ce repêchage. Il possède un style nord-sud et aime courir entre les bloqueurs. Il est aussi un facteur dans les situations de passe et sur les unités spéciales Abdullah compense sa petite taille, pas idéale pour la nfl, par une éthique de travail sans faute et par le fait qu’il est un des joueurs les plus complets de ce repêchage.

De tous les joueurs de ce repêchage, toutes positions confondues, Abdullah est probablement celui qui possède la meilleure attitude hors terrain. En 2014, il a été nommé « lifter of the year » par ces coéquipiers (joueur le plus dévoué dans son entraînement hors terrain » tout en étant nommé « all-academic » pour l’excellence de ses résultats scolaires. Sur le terrain, Abdullah est un des joueur s les plus compétitifs de la ncaa. Comment ne pas aimer un tel joueur?

À sa sortie de l’école secondaire, Abdullah était considéré comme un prospect 3 étoiles et, fait à noter, aucun programme universitaire d’importance ne voulait lui accorder une bourse en tant que porteur de ballon, notamment parce qu’il ne pesait que 175 livres!  Par contre tous les programmes (dont Alabama et Auburn) le voulait comme demi de coin.  Mais le rêve d’Abdullah était d’être porteur de ballon.  Nebraska a finalement accepté de lui donner un essai à cette position et c’est la raison pour laquelle il a choisi programme. Au cours des 4 dernières années, Abdullah a augmenté son poids graduellement jusqu’à 205 livres. Le fait que la prise de poids ait été graduelle diminue d’autant le risque qu’Abdullah ait eu recours à des substances illégales ce qui représente un gros plus à notre époque. Une autre raison d’aimer Abdullah.

Mon classement : 4e à sa position.  Abdullah possède les attributs d’un spécialiste des situations de passe qui pourrait aussi exceller sur les unités spéciales. Par contre, Abdullah est petit selon les standards de la nfl et aura de la difficulté à dépasser 15 touches par matchs ce qui représente une limite importante.  Finalement, si vous êtes un adepte de football collégial, vous remarquerez que j’ai volontairement passé sous silence les problèmes d’échapper d’Abdullah (parce que je suis un peu biaisé et parce qu’Abdullah a démontré un progrès significatif dans ce domaine en 2014).

  1.  Tevin Coleman, Indiana

Taille/poids : 5 pieds 11, 205 livres

Expérience : junior

Statistiques : 2014-2036 verges au sol (7.5 par course), 141 verges par la passe, 15 touchés

2013-983 verges au sol (7.3 par course), 193 verges par la course, 12 touchés

Gagner plus de 2000 verges au sol (avec une moyenne de 7.5 verges par course) avec le très médiocre programme de football de l’université de l’Indiana est un exploit digne de mention. En 2014, Coleman a gagné près de la moitié des verges offensives de son équipe, ce qui représente un exploit que, personnellement, je n’avais jamais eu avant. Au niveau des verges au sol, Coleman a terminé 2e dans la ncaa derrière Melvin Gordon. Mais Gordon, faut-il le rappeler, a joué pour Wisconsin derrière une ligne à l’attaque élite (ce qui n’était pas le cas pour Coleman). Imaginez un peu si un porteur de ballon avait été en mesure de gagner le championnat des porteurs de ballon de la nfl (ou presque) derrière la ligne à l’attaque des Jaguars de Jacksonvill et ça vous donnera une idée de la mesure de l’exploit de Coleman en 2014. Évidemment, Coleman a été un choix consensuel sur l’équipe « all-american » à la fin de la saison.

Malgré sa petite taille, Coleman possède un style nord-sud. Il est très explosif et capable de courir à l’extérieur des bloqueurs. Il n’est pas effrayé de courir au centre du terrain, mais il a essuyé plusieurs courses négatives lors de ces situations (en grande partie à cause de la faiblesse de sa ligne à l’attaque). Coleman, qui n’a pas pu participer au combine, a réalisé un excellent temps de 4.40 sur 40 verges a son pro-day. Le travail de Coleman est difficile à évaluer parce que quand il court entre les bloqueurs, il semble souvent avoir de la difficulté à trouver les ouvertures. Mais qui n’aurait pas de difficulté à trouver des ouvertures derrière une aussi mauvaise ligne à l’attaque? C’est déjà un miracle que Coleman ait pu gagner 2000 -verges avec une aussi mauvaise équipe.

Mon Classement : 5e porteur de ballon. A cause de la profondeur du repêchage cette année, je n’ai pas pu le classer plus haut. Mais il n’est pas impossible que Coleman devienne le meilleur porteur de ballon de ce repêchage. Est-ce que Gurley ou Gordon auraient été en mesure de gagner plus de 2000 verges avec Indiana? Pas sûr. Coleman sera repêché en 2e ronde et il pourrait être un vol à ce stade.

  1. Tj Yeldon, Alabama

Taille/poids : 6 pieds 1, 225 livres

Expérience : Junior

Statistiques : 2014-979 verges au sol (5.0 par course), 180 verges par la passe, 12 touchés

2013-1236 verges au sol (6.0 par course), 193 verges par la passe, 14 touchés

2012-1108 verges au sol (6.3 par course), 131 verges par la passe, 12 touchès

A sa sortie de l’école secondaire, Yeldon était considéré comme un prospect 5 étoiles (12e meilleur espoir toutes positions confondues selon Rivals.com). Les attentes étaient élevées et Yeldon, malgré une carrière respectable (1ère équipe de la conférence SEC en 2013 et 2e équipe SEC en 2014) a quand même été un semi déception.

Yeldon possède le physique et les qualités athlétiques d’un joueur de la nfl (il a couru 40 verges en 4.52 à son pro-day), mais j’ai quand même de gros doutes à son sujet. Yeldon a tendance à ralentir lorsqu’il arrive à la ligne de mêlée au lieu d’accélérer et c’est un défaut qui ne pardonne pas dans la nfl. En ce sens, son style me rappel celui de Laurence Maroney (ancien choix de 1ère ronde des Patriots de la Nouvelle-Angleterre en ce sens que Yeldon possède les qualités physique d’un joueur vedette, mais son style craintif et sa difficulté à trouver les ouvertures, posera un problème dans la nfl.

Mon classement : Yeldon est un ancien prospect 5 étoiles qui a obtenu des demis succès dans la ncaa. Conséquemment, il partira assurément lors de la 2e journée du repêchage. Par contre, avec la profondeur du repêchage de cette année, j’attendrais à la 3e journée du repêchage avant de prendre une chance avec un joueur qui semble craintif face aux contacts physiques comme Yeldon.  En fait, Yeldon ne fait même pas parti de mon top 10 et je vois un gros potentiel de « bust » ici.

  1.  Jeremy Langford, Michigan State

Taille/poids : 6 pieds, 205 livres

Expérience: Sénior

Statistiques : 2014-1522 verges au sol (5.5 par course), 62 verges par la passe, 22 touchés

2013- 1422 verges au sol (4.9 par course), 159 verges par la passe, 19 touchés.

Arrivé à Michigan State en tant que prospect 3 étoiles, Langford avait la lourde tâche de succéder à Leveon Bell et il a réussie avec succès en accumulant des statistiques en tout point comparable avec Bell. Langford n’est pas le plus gros des porteurs de ballon, mais il est capable de courir entre les bloqueurs. Il est un bon bloqueur et peut contribuer lors des situations de passes. Un joueur complet, explosif et rapide. Au combine, Langford a réussi un excellent 4.42 sur 40 verges ce qui augmentera sa valeur.

A cause de la présence de Melvin Gordon, Ameer Abdullah et Tevin Coleman dans la même conférence que lui (le big Ten), Langford n’a pas obtenu la reconnaissance qu’il méritait, mais il demeure une des valeurs les plus sûrs en vu du prochain repêchage.

Mon classement : 7e porteur de ballon. Pour être franc, la ligne qui sépare Langford d’Abdullah ou Coleman est mince. Le fait que Langford ait obtenu des statistiques semblables à celles de Leveon Bell (Même si son style de jeu est évidemment différent de celui de Bell) en dit long sur son talent.  Un excellent joueur et une valeur sûr qui ne peut pas manquer son coup.

  1.  Duke Johnson, Miami

Taille/poids : 5 pieds 9, 207 livres

Expérience : 2014-1652 verges au sol (6.8 par course), 421 verges par la passe, 16 touchés

2013-920 verges au sol (6.3 par course), 77 verges par la passe, 6 touchés (en 8 matchs)

2012-947 verges au sol (6.8 par course), 221 verges par la passe, 11 touchés

Arrivé à Miami en tant que prospect 5 étoiles (30e meilleur espoir toutes positions confondues selon Rivals.com) Johnson a connu une carrière productive devenant le meneur pour les verges en carrière pour l’université de Miami. De plus, Johnson a maintenu une moyenne de plus de 6.5 verges par courses durant sa carrière de 3 saisons ce qui est excellent.

Johnson est un joueur explosif, mais ses qualités athlétiques ne se sont pas reflétées lors du processus hors saison ou son meilleur temps sur 40 verges a été de 4.51 (à son pro day) ce qui est bon, mais pas exceptionnel contrairement à ce qu’on attendait. Johson est ce qu’on appel un porteur de ballon « one-cut » qui sera à son mieux dans un système de « zone bloquing ». Johnson n’est pas le plus robuste des porteurs de ballon, mais il demeure une menace pour le long jeu chaque fois qu’il a le ballon dans les mains. Dans le pire des cas, il deviendra un excellent spécialiste des situations de passes.

Mon classement : 8e porteur de ballon. Je ne suis pas le plus grand fan de Duke Johnson parce que je préfère les porteurs de ballon au style plus robuste, mais force est d’admettre que Johnson coche toutes les cases. Il est constant, versatile, explosif. Il aura une belle carrière dans la nfl s’il aboutit dans le bon système.

  1.  David Cobb, Minnesota

Taille/poids : 5 pieds 11, 230 livres

Expérience : senior

Statistiques : 2014-1626 verges au sol (5.2 par course), 162 verges par la passe, 13 touchés-

2013-1202 verges au sol (5.1 par course), 174 verges par la passe, 7 touchés

Un de mes joueurs préférés, toutes positions confondues, dans le repêchage de cette année. Je ne compte plus le nombre de fois ou j’ai entendu la phrase suivante : « pas nécessaire de repêcher un porteur de ballon en 1ère ronde car David Cobb sera disponible dans les rondes du milieu ». Lorsque tout le monde sait que vous serez une excellente valeur dans les rondes du milieu c’est que vous n’êtes plus un secret bien gardé.

Ayant connu une bonne saison 2013 (il a gagné le poste de partant vers la mi-saison), David Cobb a surpris le monde de la ncaa et explosé sur la scène nationale en 2014. Cobb est le type de gros porteur de ballon qui aime courir en puissance et dont le style est taillé sur mesure pour la nfl. Cobb a connu un processus hors saison difficile ayant notamment couru son 40 verges en 4.73 (à son pro-day), ce qui pourrait altérer sa valeur à la baisse aux yeux de certaines équipes. Mais sur le terrain, ou ça compte vraiment, Cobb a performé à un haut niveau à cause de sa vision du jeu et sa robustesse.

Mon classement : 6e porteur de ballon. Cobb est taillé sur mesure pour la nfl. Avec son style nord-sud et tout en puissance Cobb connaîtra du succès s’il obtient une chance sérieuse avec une équipe décente. Cobb ne sera probablement pas repêché avant la fin de la 3e ronde à mon avis, peut-être plus loin, notamment à cause de son horrible temps sur 40 verges, mais se sera une erreur. Cobb possède le talent pour s’imposer comme un porteur de ballon partant dans la nfl.

  1.  Javorius « Buck » Allen, USC

Taille/poids : 6 pieds 220

Expérience : Junior

Statistiques : 2014-1489 verges au sol (5.4 par course), 454 verges par la passe, 12 touchés

2013- 785 verges au sol (5.8 par course), 252 verges par la passe, 15 touchés

Un autre gros porteur de ballon au style nord-sud taillé sur mesure pour la nfl. Ce qu’Allen possède de plus que certains autres porteurs de ballon format géant éligible pour ce repêchage est qu’il représente un atout dans les situations de passes. Il est un excellent receveur de passes et un bon bloqueur. Allen, qui est arrivé à USC en tant que prospect 3 étoiles a gagné le poste de partant au milieu de l’année 2013 et possède une expérience limitée. En 2014, l’excellence d’Allen lui a valu une sélection au sein de la 1ère équipe d’étoile de sa conférence (pac-12).

Lors du processus d’après saison, Allen a prouvé l’étendue de ses qualités athlétiques avec, notamment, un temps de 4.53 sur 40 verges ce qui est rapide pour un joueur de son gabarit. Certaines équipes accordent beaucoup d’importance aux qualités athlétiques des joueurs et ce temps sur 40 verges pourrait faire augmenter la valeur d’Allen.

Mon classement : 9e porteur de ballon. J’aime beaucoup Buck Allen et la différence qui le sépare du 4e ou 5e porteur de ballon sur ma liste est vraiment minime. En fait ces joueurs sont interchangeables et le succès qu’ils connaîtront dans la nfl dépend avant tout de l’équipe que les repêchera.

MENTIONS HONORABLES

Mike Davis, South Carolina

Mike Davis, RB South Carolina

Mike Davis, RB South Carolina

Taille/poids : 5 pieds 9, 220 livres

Experience: junior

Statistiques : 2014-982 verges au sol (4.9 par course), 368 verges par la passe, 11 touchés

2013-1183 verges au sol (5.8 par course), 352 verges par la passe, 11 touchés.

A sa sortie de l’école secondaire, Mike Davis était considéré comme le 63e meilleur prospect toute positions confondues selon Rivals.com. Davis possède un style nord-sud tout en robustesse qui se traduit habituellement en succès dans la nfl. Il est difficile à plaquer et est un bon receveur de passe.

Davis a bien performé lors du processus hors saison réalisant, notamment, un temps de 4.54 sur 40 verges, ce qui est mieux que ce à quoi on s’attendait.

Mon classement : 10e porteur de ballon. La vision du jeu de Davis ainsi que son style taillé sur mesure pour nfl devraient lui permettre de se tailler une place avec une équipe même s’il n’est pas le plus connu des porteurs de ballon.

Cameron Artis-Payne, Auburn

Taille/poids : 5 pieds 10, 210 livres

Expérience

Statistiques : 2014-1608 verges au sol (5.3 par course), 147 verges par la passe, 13 touchés

2013-610 verges au sol (6.7 par course), 8 verges par la passe, 6 touchés

A la fin de son école secondaire, Artis-Payne a été obligé d’emprunter le chemin des « juco » ou junior college pour des raisons d’inadmissibilité académique. En deux saisons, il a connu une carrière spectaculaire à Auburn. Il a bien performé dans un temps de jeu limité en 2013 (substitut de Tre Mason) avant de démontrer qu’il était capable de performer comme partant en 2014.

Artis-Payne possède définitivement le physique et le style pour performer dans la nfl. Sa saison 2014 est très comparable à ce que Tre Mason, son prédécesseur a fait en 2013 et puisque Mason est un bon joueur dans la nfl, Artis Payne devrait l’être aussi.

Mon classement : A cause de la profondeur de ce repêchage, Artis-Payne n’a pas percé mon top 10, mais encore une fois, l’écart entre lui et le 4e ou 5e meilleur porteur de ballon de ce repêchage est minime. En 3e ou 4e ronde, il représentera une excellente « valeur ».  Son talent est comparable à celui de Tre Mason et conséquemment on sait à quoi s’attendre de sa part.

Jahwan Edwards, Ball State

Taille/poids : 5 pieds 9, 220 livres

Experience: senior

Statistiques: 2014-1257 verges au sol (4.8 par course), 236 verges par la passe, 12 touchés.

2013-1110 verges au sol (5.2 par course), 31 verges par la passe, 14 touchés

2012-1410 verges au sol (6.2 par course), 51 verges par la passe, 14 touchés

Au cours des quatre dernières années, Jahwan Edwards a été un des porteurs de ballon les plus productifs de la ncaa. Edwards possède le style de jeu ainsi que les attributs physiques pour jouer dans la nfl. Les deux points qui joueront contre lui est qu’il provient d’un petit programme universitaire et qu’il ne possède pas des qualités athlétiques dominantes. Au nfl combine, Edwards s’est planté avec un temps de 4.8 sur 40 verges, mais il s’est bien repris à son pro-day avec un temps de 4.64 qui est quand même lent pour les standards de la nfl.

Mon classement : Edwards est un bon joueur de football et représentera une aubaine en fin de repêchage pour l’équipe qui sera passer outre son nfl combine.

David Johnson, Northern Iowa

Taille/poids : 6 pieds, 220 livres

Experience: senior

David Johnson a produit sur le terrain (gagnant notamment 1553 verges en 2014), mais c’était en division 1-AA. Personnellement, je ne regarde pas les matchs de 2e division (il y a des limites!!) alors je vais être honnête, je ne peux pas vous donner une opinion éclairée sur Johnson mais sa combinaison de production et de qualité physiques en font un prospect attrayant.

Au nfl combine, Johnson a été parmi les joueurs dominant dans presque toutes les catégories, notamment au niveau du saut vertical (41 pouces), du saut horizontal (10’9’’) et du 40 verges (4.50 sec.). Johnson possède les qualités physiques et il a connu une carrière productive (plus de 1000 touches en carrière).

Mon classement : Les joueurs provenant de 2e division qui connaissent de belles carrières dans la nfl ne sont pas rares. Un phénomène physique comme johnson pourrait trouver preneur autours de la 4e ronde.

MENTIONS MOINS HONORABLES 

Juste pour s’amuser un peu, vous trouverez dans cette catégorie d’anciens espoirs de hauts niveaux (prospects 5 étoiles ou 4 étoiles) à leur sortie de l’école secondaire qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas connu la carrière espérée, mais qui pourraient quand même intéresser une équipe de la nfl.  Mais soyez attentifs car certains de ces joueurs pourraient avoir une carrière dans la nfl.

Corey Grant, Auburn

COrey Grant, RB Auburn

Corey Grant, RB Auburn

Taille/poids : 5 pieds 9, 205 livres

Expérience : senior

Statistiques : 2014-364 verges au sol (6.1 par course), 92 verges par la passe, 4 touchés

2013-647 verges au sol (9.8 par course), 8 verges par la passe, 6 touchés

Un des prospects les plus intéressant à évaluer. C’est pour des joueurs comme lui, qui ont du potentiel, mais n’ont pas obtenu de vrais chances pour différentes raisons y compris des erreurs d’évaluation d’entraîneurs collégiaux, que le processus d’évaluation d’après saison existe.

D’abord, Grant était un prospect 4 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (180e toutes positions confondues selon Rivals.com),. Grant, qui a été snobbé par le « nfl combine » s’est démarqué par sa performance à son « pro-day » (devant notamment Bill Belichick) en courant notamment son 40 verges en 4.28 ce qui est exceptionnel pour un porteur de ballon. 4.28, c’est presqu’aussi rapide que Chris Johnson, pour vous donner une idée.

Sur le terrain, Grant a bien performé lorsqu’il en a eu la chance (c’est ce qui rend sa candidature intéressante). Sa moyenne de verges par course au cours des deux dernières années est excellente (notamment un ridicule 9.8 verges par cours en 2013). Sur les unités spéciales, Grant s’est aussi démarqué. Personnellement, j’ai toujours bien aimé Grant et je ne comprends pas qu’il n’ait pas obtenu plus de temps de jeu. Les entraîneurs d’Auburn lui ont préféré Cameron Artis-Payne, aussi un excellent joueur, mais ça n’enlève pas qu’on ne peut pas évaluer entièrement un joueur sur la décision d’entraîneur collégiaux de lui préférer un autre joueur.  La vérité est que Grant a tous les attributs pour réussir dans la nfl et il l’a prouvé dans un temps de jeu limité.

Mon classement : Avec son temps de 4.28 et le fait qu’il était un prospect 4 étoiles bien connu des dépisteurs, Grant vient probablement de se mériter d’être sélectionné au repêchage, probablement dans les rondes 4 à 6. Les équipes aiment les joueurs capables de contribuer sur les unités spéciales avec un bon potentiel. Voilà un joueur qui pourrait se développer dans un rôle ressemblant à celui que Shane Vereen remplissait avec les Patriots.  De tous les joueurs dans cette section de mon texte, il est probablement celui qui possède les meilleures chances d’avoir un impact dans la nfl.

Dee Hart, Colorado State

Taille/poids : 5 pieds 9, 200 livres

Expérience : Junior

Statistiques : 2014-1275 verges au sol (6.57 par course), 189 verges par la passe, 18 touchés

En 2011, Dee Hart était considéré comme le 19e meilleur espoir toutes position confondues à sortir des écoles secondaires (prospect 5 étoiles selon Rvials.com). Il s’était commit pour Alabama et il était considéré comme le prochain porteur de ballon vedette des Crimson tides. Deux saisons marqués par des blessures ou il n’a pu se faire justice l’ont forcé à transférer à Colorado State.

En 2014, Hart a connu une excellente saison et prouvé qu’il était à la hauteur des attentes placées en lui. Par contre, il aurait eu avantage à jouer une année de plus au niveau collégial à mon sens.

Mon classement : Dee Hart s’est réhabilité avec une belle saison 2014. Par contre, il n’est pas le plus gros ni le plus athlétique des porteurs de ballon et il partira probablement lors des rondes 6 ou 7.

Malcolm Brown, Texas

Taille/poids : 5 pieds 11, 225 livres

Expérience : junior-

Statistiques : 2014-708 verges au sol (3.8 par course), 58 verges par la passe, 6 touchés

2013-904 verges au sol (4.2 par course), 192 verges par la passe.11 touchés

Prospect 5 étoiles à sa sortie de l’école secondaire (10e meilleur espoir toutes positions confondues selon Rivals.com), Brown est arrivé à Texas à un bien mauvais moment car le programme de football était en chute libre. Sa moyenne de verge par course est horrible, mais personne n’a obtenu une bonne moyenne de verges par courses dans ce programme au cours des dernières années. Malgré sa carrière décevante, Brown a quand même dominé les Longhorn au nnveau des verges au sol au cours des deux dernières saisons.

Durant le processus d’après-saison, Brown a améliorer ses chances avec une bonne performance, notamment un temps de 4.51 sur 40 verges (à son pro day).

Mon classement : Brown est un gros espoir qui a déçu notamment à cause de la performance de sa ligne à l’attaque ainsi qu’à une vision du jeu déficiente. Cependant, le potentiel physique est là et une équipe prendra probablement une chance sur lui autours de la 4e ronde.

Michael Dyer, Louiville

Taille/poids : 5 pieds 9, 220 livres

Expérience : Sénior

Statistiques : 2014-481 verges au sol (4.4 par course), 40 verges par la passe), 5 touchés

2013-223 verges au sol (5.1 par course), 8 verges par la passe, 2 touchés

Normalement, les anciens prospects 5 étoiles (11e meilleur prospect toutes positions confondues selon Rivals.com) qui ont déjà été nommé joueur par excellence du match de championnat national (c’était en 2010 avec Auburn alors que Cam Newton était le quart-arrière) sont de hauts choix au repêchage. Pas Michael Dyer. Après son spectaculaire début de carrière avec Auburn (il y a bien longtemps de ça), la carrière de Dyer a sombré dans l’oubli à cause de son comportement hors terrain. A la fin, Dyer n’a pas été en mesure de retrouver à Louisville le niveau de jeu qui en avait fait un des meilleurs jeunes porteurs de ballon de la ncaa en 2010.

Mon classement : Dyer a tous les traits physiques d’un joueur de la nfl. Mais je ne pense pas qu’il sera repêché. Au mieux, il sera un agent libre prioritaire.  Mais quelle carrière collégiale il aurait connu s’il avait continué sur sa lancée de 201o.  Y aura-t-il preneur pour cet ancienne star déchue?

À lire également: Les autres positions

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut