Actualité 2015-16

Une visite inattendue au Soldier Field

Ça n’a pas été un voyage à la hauteur des « road trips » de @LeMauraudeur ou de @WallyWallette (voir leur article ici), car ce n’était pas prévu que j’allais assister au match Cards-Bears au Soldier Field à Chicago le 20 septembre dernier. Une décision de dernière minute.

Ma conjointe et moi avions des vacances planifiées en septembre et jusqu’à quelques jours avant le début de celles-ci, on n’avait pas encore décidé de la destination. À quelques reprises, nous avons pensé de visiter New York et que nous voulions trouver un voyage à budget réduit vu qu’on avait visité l’Italie l’an dernier… Il faut mentionner que ma blonde n’est pas une fanatique de sports. Toutefois, elle m’encourage beaucoup avec ce blogue et est assise à côté de moi lorsque je regarde le sport à la télé soit en lisant un livre ou jouer avec sa tablette !!!

Depuis quelques mois, j’avais vu des amis Facebook visiter Chicago et j’avais entendu que c’était une belle ville à visiter. J’ai alors décidé de proposer Chicago à ma conjointe, elle a été surprise et a accepté en disant « pourquoi pas !!! ». Une fois les billets d’avion achetés et hôtel réservé, je regarde le calendrier des Bears et je vois que les Cards sont en ville, woohoo!!! Je regarde les prix des billets… OUCH ! Il faut mentionner que pour 1$ US, il faut 1.35$ canadien !!! J’en parle à ma blonde et elle me dit: « pour tous les musées que tu visites avec moi, on peut aller voir du football »… Merci mon amour et merci les « Air Loose ». Donc, je reprends une citation de mon grand ami Pierre: « YOLO » (you only live once) et je commande les billets sur internet. Finalement, on a complètement oublié le budget réduit et en passant, c’est assez cher à Chicago, surtout dans les restos !!!

Attente-SoldierFIeldLe jour du match est arrivé, je mets le chandail #54 d’Urlacher que j’ai emprunté de mon ami Alain (je suis un fan des Dolphins en passant!). On se dirige vers le stade (nous hébergions à l’hôtel près de l’aéroport donc, 50 minutes de train vers le stade) et vu qu’il est situé aux abords du lac Michigan, il n’y a pas grand stationnement donc, la majorité du monde va au stade en moyen de transport. Donc, beaucoup de monde dans le train et dans les rues, on devait marcher un bon 20 minutes de la station jusqu’au stade… Le tailgate est très petit comparé à d’autres et est assez loin du stade. Les gens m’ont mentionné que leur tailgate ressemble à celui de Pittsburgh. Nous avons l’avons vu rapidement, car je voyais les lignes d’attente à ne pas finir et je ne voulais pas manquer l’hymne national, l’entrée des joueurs ainsi que le kickoff. Sauf que le problème est que Soldier Field est un vieux stade, il n’y a pas beaucoup d’espace dans les corridors. Une chance que les toilettes sont à un étage inférieur donc des lignes d’attente en moins, mais celles des concessionnaires de nourriture (il y en a tout autour du stade) te bloquaient pour te rendre à ta section et c’était très long! La capacité du stade est de 61 500 spectateurs. Ils nous ont remis un cadeau à l’entrée (une petite serviette à l’effigie des Bears). Après tout cela, nous sommes rendus jusqu’à temps pour le kickoff et voir le retour de botté de 108 Vergès par David Johnson pour un touché des Cards pour débuter le match. Déjà un moment de silence par les fans des Bears.

SoldierFieldLes rénovations du Soldier Field sont excellentes et il faut comprendre qu’ils ont rénové en gardant les vieilles structures car il est déclaré comme lieu patrimonial. J’ai été impressionné par les 2 écrans géants Super HD. Les spectateurs et les employés sont super, courtois, gentils bref, une bonne foule qui fait beaucoup de bruit lorsque son équipe est en défense, mais à part de cela une foule assez calme. Et lorsque les Bears marquent (touché ou placement), ils ont une chanson que les fans essaient de chanter ensemble. Ma blonde a essayé de l’apprendre, c’était très drôle de la voir aller !!! Une bonne première demie qui s’est mal terminée pour les Bears avec la blessure à Jay Cutler et les 2 revirements, à la fin du 2e quart, que les Bears n’ont pas pu capitaliser avec le quart substitut Jimmy Clausen (n’ont réussi que 2 placements). C’était le début de la fin pour les Bears qui ont été dominés par les Cards et ont été défaits 48-23. Le stade était complètement vide au 4e quart et il ne restait que les fans des Cards. Et après le match, ce n’était qu’eux qui restaient aux abords du stade. Nous avons resté jusqu’à la fin, après que le stade se vide, pour prendre d’autres photos et il y avait un après-match à côté du Field Museum d’où tu pouvais voir les autres matchs sur écran géant, jouer à des jeux de poche et manger un autre hot-dog !!!

Cards-Fans-SoldierField

Il ne restait que les fans des Cards à la sortie du stade

Il est à noter que les Bears n’ont pas de cheerleaders, mais il y avait un groupe de Drum Line au coin du stade pour assurer l’animation. Durant le halftime, il y a eu un concours d’habiletés avec les anciens Bears (alumni). Nous étions assis dans la section 441 (sur la ligne de 5), sièges 13 et 14 et vu que c’était assez à « pic » (pente abrupte), que nous étions quand même près du terrain à la hauteur qu’on était. Ce sont des sièges confortables (pas comme le banc en béton au stade McGill lol!). Comme mon ami JF m’avait prévenu, c’est tellement à « pic » qu’il ne faut pas que tu te saoules sinon, tu tombes en bas des marches. Autour de nous, il y a toujours le fan qui connait tout soit les stats, le prochain jeu et la vie de chacun des joueurs des Bears, tu as le fan qui suit le pointage de son fantasy football sur son cellulaire, les fans féminins qui s’amusent à faire les « selfies » avec ses chums de fille et le fameux gars saoul qui a failli tomber en bas des marches !!! Nous étions également chanceux que la majorité du pointage s’est déroulé devant nous. Nous avons adoré notre expérience au Soldier Field (et oui, même ma blonde!) et c’est dommage que les Bears ont perdu, car il y avait quand même une belle ambiance (seulement en première demie!). Il est à noter que j’étais doublement heureux, car j’avais Larry Fitzgerald dans mon pool et il a marqué 3 touchés. Je ne l’ai pas démontré, car je ne voulais pas me faire arracher la tête. Je le recommande à tous les amateurs de la NFL, car c’est toujours le fun d’assister à un match NFL!

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut