Actualité 2016-17

Analyse X’s et O’s 2016 – Semaine 7

J’aurais passé des heures à décortiquer l’attaque des Packers. Mais le match du jeudi est déjà de l’histoire ancienne donc, je vais remettre cette discussion à plus tard. Peut-être dimanche à la radio, de 11 :30 à 12:30 sur les ondes de CHYZ.ca

[button color= »blue » size= »big » link= »http://leblitznfl.com/author/lemaraudeurnfl/ » icon= » » target= »true »]LE BRADFORD BOWL ET LE BULLY BOWL[/button]

 

Bills @ Dolphins

J’ai découvert cette semaine que les Dolphins s’étaient ajoutés un avantage du terrain dans leur stade rénové : le côté du terrain où est l’équipe adverse est au soleil, alors que les Dolphins sont à l’ombre. Dans la chaleur et l’humidité de la Floride, et ajouté du choix d’uniformes (qui revient à l’équipe locale) dont se servent les Fins pour jouer en blanc (et forcer l’équipe adverse à jouer en foncé, ce que peu d’équipes font), ça commence à jouer sur l’énergie des adversaires.

Quand les Bills ont le ballon : C’est aussi le « bully bowl » avec Ndamukong Suh vs Richie Incognito, deux des joueurs les plus reconnus pour des coups salauds de la ligue qui seront l’un face à l’autre une bonne partie du match…on verra peut-être le règlement d’expulsion de joueur à cause de fautes anti-sportives répétitives être appliqué!

L’attaque au sol des Bills est en feu, mais vient de recevoir une grosse douche froide, elle qui devra se passer de Shady McCoy. C’est lui, la clé, ou c’est la OL? Probablement un mélange des deux. Les trous sont gros, mais McCoy en bénéficie quand il utilise l’espace additionnel pour se défaire des LB’s, il n’a pas son égal pour transformer une course de 7 verges en une de 27 en évitant le plaqué plutôt que qu’en se faisant plaquer et tomber par devant. On verra Mike Gillislee, qui n’est rien de spécial, et peut-être Jonathan Williams, un RB très prometteur dont la dernière saison  universitaire et le début de sa carrière professionnelle ont été ralentis par les blessures. La DL des Dolphins est talentueuse mais meilleure pour mettre de le pression que d’être disciplinée dans les « gap » contre la course. Est-ce que l’ex Bill Mario Williams sera motivé à se forcer un peu contre son ancienne équipe et ancien coach, qui n’ont fait aucun effort pour le garder, surtout qu’on vient publiquement de remettre en question son niveau d’effort? Je m’attends aussi à voir les Bills attaquer les LB’s des Dolphins pour profiter de leur manque de vitesse, soit par la passe avec TE Charles Clay et par leurs RB’s, mais aussi sur les courses du quart en « read-option » ou en « bootleg ». Il faudra car malgré les maigres succès sur les longues passes à Marquise Goodwin, on parle encore d’une attaque aérienne incapable de soutenir de longues séries de jeux.

Quand les Dolphins ont le ballon :  Une des unités les plus décevantes de la ligue, jusqu’à la semaine dernière. Est-ce que Jay Ajayi est la bouchée d’allumage? Peut-être aussi que simplement, Adam Gase avait besoin de temps pour implanter son système. La OL prends du mieux avec le retour de plusieurs blessés. J’ai hâte de voir la bataille entre l’excellente tertiaire des Bills et Jarvis Landry (qui n’a pas son égal pour se démarquer et qui a d’excellentes mains, même si c’est un athlète plutôt moyen), DeVante Parker  et Kenny Stills (qui sont, de manière simpliste, exactement l’inverse de Landry!). On risque de voir les Dolphins attaquer le NB Nickell (c’est pas une farce, c’est son prénom ET sa position) Roby-Coleman avec Landry.

Vikings @ Eagles

Le Sam Bradford bowl! Sans blagues les deux équipes se ressemblent, ce sera un match à bas pointage dans lequel un ou deux gros jeux et/ou les unités spéciales peuvent tout changer.

Quand les Vikings ont le ballon : Sam Bradford a vraiment bien fait depuis son arrivée et aura sans doute pu profiter de la semaine de congé pour finaliser son apprentissage du livre de jeux. Mais il a vraiment des enjeux dans ce match, même s’il semblerait que Stefon Diggs va jouer. Je suis très inquiet de la OL face à l’excellente DL des Eagles. Fletcher Cox va attirer l’attention de l’intérieur de la ligne, ce qui va les empêcher de « glisser » la ligne vers les côtés et protéger leurs OT, le jeune Jeremiah Sirles à droite et la bonne vielle minoune de Jake Long ou le pauvre T.J. Clemmings à gauche.  Et ce sont eux qui vont devoir composer avec Brandon Graham, Connor Barwin et Vinny Curry. Je pense que Bradford va passer pas mal de temps sur le dos.

Quand les Eagles ont le ballon : La DL des Vikings manque l’excellent Sharrif Floyd. Il reste quand même Linval Joseph, qui est une force contre la course, sera présent contre un trio à l’intérieur de la OL qui fait le travail. Il faut que les Eagles réussissent à implanter leur jeu au sol. J’ai hâte que les Eagles nous montrent plus du jeune RB Wendell Smallwood, qui est explosif et spectaculaire. L’attaque des Eagles va comme leurs passes voilées vont. Ça exige de la discipline et de la vitesse de la part de la défense, ce que les hommes de Mike Zimmer ont, normalement.

Je me demande aussi comment ils vont défendre Jordan Matthews s’il joue comme receveur intérieur. Est-ce que Xavier Rhodes, qui est plus un CB de lignes de côté, va suivre Matthews au milieu? Enfin, la pression viendra clairement de la droite de l’attaque, en l’absence de Lane Johnson, c’est une recrue choisie en 5e ronde qui joue comme RT et c’était pas beau la semaine passée.

Je n’ai pas écris les mots « Carson Wentz » encore. J’aime bien, mais à ce stade-ci de sa carrière il a besoin d’être encadré et supporté par ses coéquipiers, et que ses coaches lui donnent l’occasion de bien paraître.

Seahawks @ Cardinals

Bruce Arians et les Cards doivent gagner ce match pour revenir dans la course et, mentalement, montrer qu’ils peuvent jouer avec les grands garçons.

Quand les Seahawks ont le ballon : la blessure à Russell Wilson l’a forcé à être un meilleur passeur de la pochette. Les Cards normalement choisissent de blitzer, blitzer, mais devront se rendre, parce que sinon, Wilson va les manger tout ronds s’il échappe à la pression et que ses receveurs sont un-contre-un. Par contre, contre le « ligne offensive » des Seahawks est tellement mauvaise qu’ils sont peut-être capables de se rendre avec seulement 4, ce qui permet de jouer zone ou de mettre un espion sur Wilson et jouer en couverture derrière.

Est-ce qu’on verra Patrick Peterson contre Jimmy Graham? Ce serait admettre que Graham n’est pas vraiment un TE!

Quand les Cardinals ont le ballon : les blessures et l’état de santé de plusieurs joueurs vont avoir un gros impact sur ce duel. Carson Palmer n’est pas à 100%, Mike Iupati devrait être de retour et John et Jaron Brown sont des cas douteux. De l’autre côté, Kam Chancellor sera vraisemblablement absent aussi, et ça a paru la semaine dernière en 2e demie contre les Falcons. Ont sait que Bruce Arians n’aura pas peur d’attaquer la zone de Seattle, que ce soit contre Sherman ou non. Et la semaine passée, les Hawks se sont trompés à quelques reprises et ainsi accordé des gros jeux, vous pouvez être certains que Bruce Arians va attaquer sans se retenir.

Mais je pense que le match sera décidé par l’affrontement entre David Johnson/la OL des Cards vs le centre de la DL et les LB’s des Seahawks. S’ils établissent l’attaque au sol, il y aura moins de pression dans la tête de Palmer, et plus de chances pour les receveurs à gauche de l’attaque.

les-choix-de-simon-banner

Match le plus spectaculaire parmi les autres: Chargers @ Falcons

Match ayant le plus d’impact sur le classement : Texans @ Broncos

Match à sens unique qui pourrait difficilement causer une surprise : Patriots @ Steelers

Duel de joueurs 1 contre 1 qui me fascine : Incognito vs Suh, tel que discuté plus tôt…

Bonne semaine !

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut