Actualité 2016-17

Analyse X’s et O’s 2016 – Semaine 8

Il y a moins de matches cette semaine, mais il n’a pas été facile de choisir les duels à analyser, parce que tous les matches pourraient être serrés. Si vous êtes dans un pool de survie, c’est une bien mauvaise semaine pour choisir!

Seahawks @ Saints

Le célèbre paradoxe de la force irrésistible contre l’objet immuable sera mis à l’épreuve quand l’attaque des Saints va se frotter à la défensive des Seahawks. Par contre, l’inverse sera aussi vrai quand les Seahawks auront le ballon…même une attaque qui n’avance pas devrait passer au travers de la défense des Saints. C’est ce qui rendra ce match fascinant, un match qui pourrait se solder par n’importe quoi.

Et dites vous que, la veille de l’Halloween, le Superdome va être encore plus bruyant et carnavalesque que d’habitude.

Quand les Saints ont le ballon : évidemment, c’est le duel qu’on attend. Brees trouve le moyen d’avancer le ballon contre n’importe qui, et les Seahawks ont mis en boîte plus que leur part de QB’s, même les meilleurs. Le contraste des styles est fascinants aussi : les Saints ont l’arsenal de formations et de groupe de joueurs le plus diversifié de la ligue. Ils attaquent de toutes sortes de façons, jamais deux fois le même look. Tandis que les Seahawks ne se cassent pas la tête : ils font souvent la même chose, mais le font bien. J’espère que LT Terron Armstead est assez en santé pour être lui-même. C’est une vedette montante, du moins aussi « vedette » qu’un OT peut être. Il aura la lourde tâche de contenir Michael Bennett et Cliff Avril.

Si j’étais les Saints, j’ouvrirais le jeu au maximum. On a vu les Cardinals s’acharner au sol dimanche dernier, avec peu de succès. Les Saints ont une bien meilleure OL que les Cards (mais LT Armstead, LG Kelemete, et OC Unger ne sont pas à 100%), et Brees est beaucoup plus rapide à lancer le ballon que Palmer. Beaucoup de petites passes, des passes voilées, du « hard count » pour profiter de l’agressivité de Bennett, et ainsi de suite.

On sait aussi que Richard Sherman est à son meilleur contre les grands et gros receveurs, mais qu’il redevient humain quand il affronte de petits receveurs rapides. On risque donc de lui opposer Brandin Cooks et Willie Snead plutôt que Michael Thomas.

Quand les Seahawks ont le ballon : C’était pas beau à voir en Arizona. La OL était complètement dominée, jeu après jeu, et on confirme que Russell Wilson n’est pas un assez bon passeur pour maintenir une menace constante quand il n’a pas sa mobilité et sa capacité d’improvisation. Mais le remède aux maux d’une attaque qui se cherche, infailliblement, c’est la défense des Saints. On sait que les meilleures défensives ont plus souvent qu’autrement le dessus sur les meilleures attaques (re : Superbowl 48, Broncos/Seahawks), mais quand ce sont deux unités horribles qui s’affrontent? Tout peut arriver. La pression va se rendre, même si les Saints ne sont pas très bon pour en mettre, mais il va y avoir des receveurs ouverts pour Wilson. Je ne serais pas surpris de voir les Hawks marquer 35 points, comme ils pourraient encore de la misère à se rendre à 14.

les-choix-de-simon-banner

Packers @ Falcons

Un match important pour le moral des Falcons. Rappelons que l’an dernier ils se sont effondrés après un départ canon. La situation peut sembler similaire cette année mais ce n’est pas le cas. L’an dernier ils avaient battu de mauvaises équipes et se sont mis à perdre quand ils en ont affronté de meilleures. Cette année, leurs deux défaites consécutives sont à Seattle (sur une mauvaise décision des arbitres) et dans un match serré contre des Chargers coriaces. Reste que s’ils échappent celle-ci, le doute va s’installer.

Quand les Falcons le ballon : Qui va couvrir Julio? Les 3 CB’s partants des Packers sont blessés! On aura beau tenter de le doubler, difficile de penser à un duel plus inégal.

Je me demande aussi comment Dom Capers va choisir de défendre le combo à 3 TE des Falcons, qui semble confondre l’ensemble de la ligue. C’est très difficile de courir contre les Packers. Capers a souvent l’habitude de jouer son nickel contre l’attaque de base de l’autre équipe, mais ce serait impensable contre ce groupe de personnel. Notons que la blessure à Tevin Coleman fait en sorte que les Falcons ne pourront pas compter sur leur punch 1-2 de RB’s qui a si bien fait depuis le début de l’année.

Enfin, regardons le duel de Clay Matthews (s’il joue, son cas est douteux) contre son cousin Jake, les fils des légendaires frères Bruce et Clay Jr.

Quand les Packers ont le ballon : Aaron Rodgers a connu quelques-uns des meilleurs matches de sa carrière sur la surface rapide du Georgia Dome. Ou est-ce parce que c’était contre la série de mauvaises défensives que les Falcons lui ont opposé au fil des années? Peu importe, les temps ont changé. La def n’est pas aussi mauvaise, et Rodgers est en léthargie prolongée. Il va devoir en sortir pour que les Packers gagnent ce match.

Les Packers et Mike McCarthy se font, à raison, critiquer pour l’absence de tracés combinés pour créer de la séparation. Leur système est bâti sur des tracés qui isolent un receveur contre un couvreur. Le receveur doit le battre, ou encore le quart doit faire une passe parfaite contre laquelle même une bonne couverture n’y peut rien. Les receveurs des Packers ont de la difficulté à créer de la séparation, et les CB’s des Falcons sont solides, Desmond Trufant surtout.

J’ai aussi hâte de voir comment ils vont traiter Ty Montgomery, le considérer comme un RB sera dangereux, car les Packers pourraient rester sans caucus, le placer comme un receveur et forcer un des lents et mauvais LB’s des Falcons à le couvrir. À l’inverse, les Packers auraient le beau jeu pour courir contre le Nickel des Falcons s’ils ne respectent pas son habileté comme RB.

Les Packers ont un énorme avantage sur la ligne, leur OL devrait contrôler la DL des Falcons plutôt facilement.

Eagles @ Cowboys

Le narratif d’avant-match sera le duel entre les deux jeunes quarts, mais je vois autrement. Il s’agît d’un duel entre la DL des Eagles et la OL des Cowboys!

Quand les Cowboys ont le ballon : Bennie Logan, et Beau Allen. Qui sont-ils? Les NT des Eagles, qui auront  à composer avec l’excellent OC Travis Frederick, qui est celui qui donne le ton dans l’attaque au sol des Boys. Les excellents Nick Martin contre Fletcher Cox, peut-être les meilleurs à leur position respective dans toute la ligue.  Ils sont définitivement dans la conversation. Parce que les Cowboys vont tenter d’établir leur attaque au sol, et éviter que Dak Prescott ait à reculer dans la pochette et faire face à Cox et à Brandon Graham qui va en donner pour son argent à RT Doug Free. Les Eagles vont probablement devoir les stopper et forcer la passe pour rester dans ce match, je crois que c’est possible quand on se souvient de à quel point ils ont fait suffoquer les Vikings dimanche dernier.

Enfin, on verra peut-être le retour de Dez Bryant, après plusieurs semaines d’absence. Il devrait ne faire qu’une bouchée des CB’s des Eagles, et Prescott a montré en pré-saison qu’il n’avait pas peur de lui lancer des ballons 50%/50% lorsqu’il est un-contre-un.

Quand les Eagles ont le ballon : RT Lane Johnson est suspendu, et on l’a remplacé par une recrue  (Halapoulivaati Vaitai, aka « Big V ») qui connaît toutes sortes de difficultés. Du côté des Boys, on a assisté au retour de DeMarcus Lawrence à temps partiel, peut-être qu’après une semaine de bye, il sera à 100% et contre Big V, pourrait causer toutes sortes de problèmes.

Je ne suis pas un gros fan du talent défensif des Cowboys mais ils jouent bien en équipe et sont bien coachés. Stopper les Eagles (et le système Pederson/Reid) ça commence par stopper leur jeu de passes voilées, sous toutes ses formes. Ça prend de la discipline, et de la vitesse, deux points forts des Boys sous Rod Marinelli, deux qualités qui sont personnifiées par Sean Lee.

Match le plus spectaculaire parmi les autres: Chargers @ Broncos

Match ayant le plus d’impact sur le classement : Patriots @ Bills (victoire des Pats, et la AFC east est gagnée)

Match à sens unique qui pourrait difficilement causer une surprise : il n’y en a aucun cette semaine.

Duel de joueurs 1 contre 1 qui me fascine : J’ai déjà mentionné Fletcher Cox contre Zach Martin, alors j’y vais avec Calais Campbell contre Trai Turner et Ryan Kalil.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut