Actualité 2016-17

Analyse X’s et O’s – Version « grosse dinde »

Cette semaine, je vous décortique ça d’avance, puisque deux des matches de jeudi sont importants et intéressants. Le duel de jeudi soir? Pfffftttttttt, vous entendez l’intérêt se dégonfler avec l’absence anticipée de Andrew Luck.

Vikings @ Lions

Qui aurait pensé que ces deux équipes seraient à égalité en ce moment, quand les Vikings ont commencé la saison 5-0?

Quand les Lions ont le ballon: 

Les Lions sont incapables de courir. Leurs deux porteurs ont un fabuleux total de 19 verges en 17 portées cette fin de semaine, contre les Jaguars? Ayoye. Les Vikings sont solides face à la course, leurs chances d’y arriver sont minces. En fait ils ont eu toutes sortes de misère contre les Jags, ce qui n’est pas bonne augure avant d’affronter les Vikings. Depuis quelques semaines les Lions ont aussi de la difficulté à attaquer en profondeur, ce qui implique qu’ils doivent compléter avec rigueur de longues séries de jeu, ce qui n’a jamais été la force de Stafford.

Les Vikings avaient connu une baisse de régime en défense mais le retour de Xavier Rhodes et ses deux interceptions cette semaine ont aidé à ce qu’ils retrouvent leur « mojo ». C’est un gros CB physique, qui ne sera pas optimal face aux rapides Golden Tate et Marvin Jones. On a vu Eric Ebron faire un gros jeu ce week-end, ce sera plus difficile contre Kendricks, Barr et les S des Vikings, qui sont excellents en couverture. Les Cards ont quand même réussi à bouger le ballon, entre autre par les passes à David Johnson, donc je m’attends à voir les Lions utiliser Theo Riddick à outrance, car la DL des Vikings, quand elle sait que l’attaque au sol n’est pas une menace, va se rendre au quart si les jeux sont trop longs. La recette des Lions devra être d’être patients, prendre ce que les Vikings leur donnent, et espérer être encore dans le match à la fin.

Quand les Vikings ont le ballon:

L’attaque des Vikings se résume pas mal à Stefon Diggs depuis le début de la saison, et ce dernier n’est pas à 100%. Il verra beaucoup de Darius Slay, qui a manqué deux matches mais est revenu au jeu face aux Jaguars.

Un jour on va apprendre pourquoi Laquan Treadwell passe sa saison sur le banc. Considérant le peu de production des autres WR’s que Diggs, c’est complètement ridicule de laisser moisir un tel talent sur le banc. Je peux juste m’imaginer les raisons, et elles sont probablement pas très flatteuses pour l’intellect de M. Treadwell.

Difficile pour Sam Bradford et ses copains de faire quoi que ce soit quand leurs deux OT sont aussi horribles. J’étais surpris que T.J. Clemmings soit choisi si tard (4e ronde) car certains analystes (aveuglés par ses aptitudes athlétiques, mais oubliant de le regarder jouer) le voyaient même en fin de 1ere ronde. Force est d’admettre que collectivement, la NFL a eu raison ici, il a beau être grand et mobile, il est incapable de bloquer une mule. Ziggy Ansah est handicapé par une blessure ;a la cheville et connaît une saison misérable (aucun sack), mais s’il a la moindre envie de sortir de sa coquille, c’est la semaine pour le faire et il pourrait à lui seul anéantir les plans des Vikings.

Au sol, ils survivent avec Matt Asiata mais sont plus dynamiques quand c’est McKinnon qui porte le ballon. Et c’est comme ça qu’ils vont devoir attaquer la poreuse défense des Lions.

Je termine avec les unités spéciales, j’en parle rarement mais les Vikings ont le meilleur retourneur de la NFL, mais de gros problèmes avec leur joueur de soccer pour botter entre les poteaux. Les Lions eux peuvent se fier sur la puissance jambe de Matt Prater.

Redskins @ Cowboys

Ce match sera beaucoup plus spectaculaire. Je ne serais pas surpris que le score total soit le double de celui du match précédent. Je sais que Dak et Zeke sont le sujet de l’heure dans la NFL et que les Cowboys ont la longue séquence de victoires, mais ce sont les Skins qui arrivent dans ce match avec le momentum, alors que les Cowboys semblent de plus en plus mortels.

Quand les Cowboys ont le ballon:

Tout passe par ici pour les Boys. Cette jeune, athlétique et puissante OL ne donne pas de chance à personne. Ils l’ont eu un peu moins facile contre Brandon Williams et les Ravens, mais quand même réussi à s’imposer. Et si même Darren McFadden peut gagner 1000 verges derrière cette ligne, la présence de Zeke complète la recette. On l’a vu sur plusieurs jeux face aux Ravens faire la différence, le jeu semblait bloqué pour 3 verges et il en gagnait 7. DT Chris Baker est cependant tout aussi dominant que Williams et n’importe qui d’autre que les Cowboys ont affronté cette saison. Il aura besoin de l’aide de ses collègues, et j’ai hpate de voir si Will Compton et Mason Foster, qui ne sont pas les plus rapides, seront capables de suivre Elliott d’est en ouest.

La solution est assez simple, il faut que les Cowboys prennent l’avance, et peuvent ainsi s’asseoir sur la balle et ainsi contrôler l’horloge. Par la passe, Prescott fait le travail mais c’est incroyable de voir le temps dont il dispose pour lancer le ballon. Si les Skins ont l’avance et n’ont pas à pense course, il sera plus facile pour eux de forcer Prescott dans certaines mauvaises lectures. Josh Norman va suivre Dez Bryant et j’établi la cote de « over/under » au nombre de punitions appelées contre l’un ou l’autre des deux protagonistes lorsqu’ils sont un contre l’autre à 2.5…pour le reste, Donté Whitner s’est fait déshabiller par les Packers et sera une proie facile pour Jason Witten et Elliott en situations de passes.

Quand les Redskins ont le ballon:

J’ai aimé l’agressivité de Jay Gruden dans ses choix de jeux dimanche soir, oui pour les 4e essais, mais aussi pour la réponse, en situations de court gains sachant que Capers allait blitzer il y a allait en 4 verticals et ça a donné plusieurs gros jeux. Kirk Cousins joue avec une confiance extraordinaire et ce n’est pas la tertiaire des Cowboys et leur inhabilité à mettre de la pression qui va changer ça. Je les imagine y aller pour le jeu dès le début du match, pour les raisons évoquées dans le paragraphe précédent, il est important pour les Redskins de prendre l’avance et de forcer les Boys à jouer du football de rattrapage.

Son arsenal est un des meilleurs de la NFL, avec la vitesse de D-Jax, l’agilité de Jamison Crowder, la fiabilité de Garçon, la combinaison force/vitesse/mains/habileté à courir les tracés de Jordan Reed et les armes complémentaires que sont Vernon Davis et Chris Thompson. La tertiaire des Cowboys a beau performer au-delà des attentes cette saison, c’est beaucoup leur demander. J’ai particulièrement hâte de voir Byron Jones contre Jordan Reed, ça va faire des flammèches. Il faudra mettre de la pression, ce que Dallas fait mal, et qui est difficile face à cette OL, même en l’absence de Trent Wiliams, car l’inconnu Ty Nsekhe fait le travail. Quel travail, comme d’habitude, de Bill Callahan avec cette ligne.

L’attaque au sol performe depuis qu’on a inséré Rob Kelley comme #1 mais il laisse encore des verges sur le terrain. En passant, on sait tous qu’il y aura une cuvée de RB inégalée au repêchage cette année, les Redskins deviendraient une force s’ils était l’une des équipes à investir dans un des « game changers » qui seront disponibles avec un choix de 1ere ou à la limite de 2e ronde. Pour cette année, c’est leur OL qui fait le travail et Kelley qui gagne ce qui est bloqué.

Steelers @ Colts

Au moment d’écrire ces lignes, Andrew luck est dans le protocole de surveillance pour les commotions. Il est très rare que ces joueurs peuvent jouer jeudi. Avec Scott Tolzien comme QB, les Colts sont une des pires équipes de la ligue, et je ne perdrai pas mon temps ni le vôtre à analyser ce duel. On pourra se consoler à regarder Vontae Davis, s’il est en santé, contre Antonio Brown.

NFL-ThanksgivingMatch le plus spectaculaire parmi les autres: Cardinals @ Falcons

Match ayant le plus d’impact sur le classement : Chiefs @ Broncos. Les Chiefs en ont échappé une face aux Bucs et ont failli l’échapper face aux Panthers. Ils ont peut-être atteint leur summum trop tôt.

Match à sens unique qui pourrait difficilement causer une surprise : il y a quelques matches piège, comme la visite des Giants à Cleveland, Seahawks @ Bucs et Pats @ Jets, et les Dolphins qui doivent apprendre à vivre avec le succès et gagner un match qu’ils devraient gagner alors qu’ils reçoivent les 49ers.

Duel de joueurs 1 contre 1 qui me fascine :  difficile de faire mieux que Julio Jones contre Patrick Peterson. Wow.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut