Actualité 2017-18

Repêchage NFL : Les Meilleures Équipes des dernières années

On termine la série sur les repêchages des dernières années avec la crème de la crème, les équipes qui ont connu le plus de succès. Après avoir épluché les catégories On souhaite qu’ils repêchent juste avant nous, On reste sur notre faim, et À une verge près, on tombe maintenant dans la catégorie Équipes bâties par le repêchage. Les équipes suivantes doivent une bonne partie de leur succès à des choix judicieux, la plupart du temps après les premières rondes. S’il est toujours possible de connaître du succès à travers le marché des joueurs autonomes, sachez que les sept équipes présentes dans ce groupe ont participé aux dernières séries. Comme quoi un bon repêchage est un gage de succès.

À lire également…

[button color= »red » size= »medium » link= »http://leblitznfl.com/2017/04/17/repechage-nfl-bonnes-equipes-dernieres-annees/ » icon= » » target= »true »]On souhaite qu’ils repêchent juste avant nous[/button]
[button color= »red » size= »medium » link= »http://leblitznfl.com/2017/04/20/repechage-nfl-equipes-dont-succes-limites/ » icon= » » target= »true »]On reste sur notre faim[/button]
[button color= »red » size= »medium » link= »http://leblitznfl.com/2017/04/24/repechage-nfl-equipes-bonne-reussite/ » icon= » » target= »true »]À une verge près[/button]
[divider style= »solid » top= »20″ bottom= »20″]

Équipes bâties par le repêchage…

Chiefs

Meilleur choix : Marcus Peters (1e ronde-18e au total, 2015)

Bons coups : Chris Jones (2-37, 2016), Tyreek Hill (5-165, 2016), , Mitch Morse (2-49, 2015), Dee Ford (1-23, 2014), Zach Fulton (6-193, 2014), Laurent Duvernay-Tardif (6-200, 2014), Travis Kelce (3-63, 2013)

Pire choix : Eric Fisher (1-1, 2013)

Moins bons coups : Aucun

Résumé : L’équipe de recrutement des Chiefs est impressionnante. Trouver autant de joueur qui contribue hors de la première ronde est la raison pourquoi cette équipe est compétitive année après année. Même leur mauvais coup, Eric Fisher, n’est pas si mauvais. Simplement qu’on s’attend à plus d’un joueur repêché premier au total. J’ai hésité à mettre Dee Ford dans les bons coups, mais sa progression en 2016 a été remarquable. Je souhaite vraiment qu’il continue sur sa lancée, le duo qu’il ferait avec Justin Houston serait terrifiant. On ne peut parler des Chiefs sans mentionner Laurent Duvernay-Tardif, sur qui Andy Reid a pris un pari lors du repêchage 2014. Sa sélection en sixième ronde apparait comme un vol aujourd’hui.

Cowboys

Meilleur choix : Dak Prescott (4-135, 2016)

Bons coups : Ezekiel Elliott (1-4, 2016), Zack Martin (1-16, 2014), Travis Frederick (1-31, 2013)

Pire choix : Randy Gregory (2-60, 2015)

Moins bons coups : Demarcus Lawrence (2-34, 2014)

En audition : Jaylon Smith (2-34, 2016), Anthony Brown (6-189, 2016), Byron Jones (1-27, 2015)

Résumé : Les Cowboys ont peut-être le moins de bons coups parmi le premier groupe, mais chacun de ces bons coups est spectaculaire. Ce qui place Dak Prescott en avant des autres selon moi est l’importance de la position à laquelle il joue et la ronde où il a été repêché (quatrième ronde, dans le même repêchage où Jared Goff a été le premier choix!). Precott a tellement impressionné à sa première année qu’il a poussé Tony Romo à la retraite. De leur côté, Ezekiel Elliott, Zack Martin et Travis Frederick sont tous dans les meilleurs à leur position respective. On peut toutefois reprocher leur manque de réussite du côté de l’unité défensive, un échec qui pourrait être oublié si Jaylon Smith parvient à se présenter sur le terrain et jouer à la hauteur de son talent. Avant de se blesser gravement au genou, Smith était considéré comme un espoir du top-10 au repêchage 2016.

Falcons

Meilleur choix : Desmond Trufant (1-22, 2013)

Bons coups : Keanu Neal (1-17, 2016), Deion Jones (2-52, 2015), Vic Beasley (1-8, 2015), Tevin Coleman (3-73, 2015), Grady Jarrett (5-137, 2015), Jake Matthews (1-6, 2014), Devonta Freeman (4-103, 2014), Robert Alford (2-60, 2013)

Pire choix : Ra’Shede Hageman (2-37, 2014)

Moins bons coups : Aucun

En audition : Austin Hooper (3-81, 2016), De’Vondre Campbell (4-115, 2016), Jalen Collins (2-42, 2015), Ricardo Allen (5-147, 2014)

Résumé : La présence au Super Bowl des Falcons n’est pas étrangère à leurs succès au repêchage. Je considère qu’ils ont fait six bons coups en défensive et c’est sans compter les jeunes Campbell, Collins et Allen, tous partants lors du grand match le 5 février dernier. Pendant longtemps on considérait Desmond Trufant comme le seul bon joueur de cette unité, mais sa blessure en 2016 a permis à d’autres joueurs de s’illustrer. J’ai mis Jake Matthews dans les bons coups surtout pour la stabilité qu’il amène comme bloqueur à gauche, mais il n’a pas encore joué à la hauteur d’un sixième choix au total. Les Falcons ont également trouvé leur tandem de porteur de ballon, un des bons dans la NFL, dans les rondes du milieu, repêchant Tevin Coleman en troisième ronde et Devonta Freeman en quatrième ronde. Enfin, j’ai hâte de voir si la prestation Grady Jarrett au Super Bowl était un feu de paille ou l’annonce d’une carrière prometteuse.

Giants

Meilleur choix : Landon Collins (2-33, 2015)

Bons coups : Eli Apple (1-10, 2016), Sterling Sheppard (2-40, 2016), Odell Beckham (1-12, 2014), Weston Richburg (2-43, 2014), Justin Pugh (1-19, 2013), Jonathan Hankins (2-49, 2013)

Pire choix : Ereck Flowers (1-9, 2015)

Moins bons coups : Aucun

Résumé : Leur récolte après la deuxième ronde est complètement absente, et pourtant, ils entrent facilement dans le premier groupe. C’est parce qu’ils ont le meilleur repêchage des deux premières rondes de la NFL lors des quatre dernières années. À l’exception du bloqueur Ereck Flowers, ils ont réussi tous leurs choix de première et deuxième ronde. C’est sept bons choix sur huit sélections, un taux de réussite incroyable. Ironiquement, Flowers était le plus haut choix parmi ces huit sélections au 9e rang. Si Beckham et Landon Collins sont devenus des joueurs spectaculaires, Richburg, Pugh et Hankins sont presque aussi efficaces à leurs positions respectives. Enfin, l’avenir est prometteur pour Eli Apple et Sterling Sheppard, qui ont montré beaucoup de belles aptitudes à leur première année.

Packers

Meilleur choix : David Bakhtiari (4-109, 2013)

Bons coups : Ty Montgomery (3-94, 2015), Haha Clinton-Dix (1-21, 2014), Davante Adams (2-53, 2014), Corey Linsley (5-161, 2014), Eddie Lacy (2-61, 2013), J.C. Tretter (4-122, 2013), Micah Hyde (5-159, 2013)

Pire choix : Datone Jones (1-26, 2013)

Moins bons coups : Aucun

En audition : Kenny Clark (1-27, 2016), Jason Spriggs (2-48, 2016), Damarious Randall (1-30, 2015), Quinten Rollins (2-62, 2015)

Résumé : C’est bien connu, les Packers dépensent très peu pour des agents libres. Ils doivent donc miser sur le repêchage pour bien entourer Aaron Rodgers et ils ont fait un assez bon travail dans les dernières années, particulièrement après la première ronde. On pense notamment à David Bakhtiari, un des meilleurs bloqueurs de la NFL, repêché en quatrième ronde du fameux repêchage 2013. Quand l’on considère certains des bloqueurs qui ont été choisis en première ronde cette année-là, les Packers ont vraiment sorti un lapin de leur chapeau. Je ne crois pas vraiment en Ty Montgomery le porteur de ballon, mais il s’est bien adapté à son nouveau rôle l’an dernier. Il n’y a pas vraiment de mauvais coups dans cette équipe, alors que Datone Jones est désigné pire choix un peu par défaut. J’ai aussi donné une chance à Damarious Randall et Quinten Rollins, qui en ont arraché l’an dernier, à cause de leurs blessures.

Patriots

Meilleur choix : Jamie Collins (2-52, 2013)

Bons coups : Elandon Roberts (6-214, 2016), Malcom Brown (1-32, 2015), Trey Flowers (4-101, 2015), Shaq Mason (4-131, 2015), Jimmy Garoppolo (2-62, 2014), James White (4-130, 2014), Logan Ryan (3-83, 2013), Duron Harmon (3-91, 2013)

Pire choix : Dominique Easley (1-29, 2014)

Moins bons coups : Jordan Richards (2-64, 2015)

En audition : Joe Thuney (3-78, 2016), Malcolm Mitchell (4-112, 2016)

Résumé : Les Patriots sont la preuve qu’on peut repêcher en fin de ronde et avoir du succès. Et même quand ils se font enlever un choix de première ronde, ils réussissent à trouver des joueurs qui fonctionnent avec leur système plus tard. On pense entre autres aux héros du dernier Super Bowl Trey Flowers et James White, deux choix de quatrième ronde. J’ai eu de la difficulté à leur trouver un meilleur choix, mais je pense que Jamie Collins est vraiment le meilleur joueur du groupe. Sa contribution avec les Pats lors de ses trois premières années a été assez importante que j’ai passé par-dessus le fait qu’il a été échangé. On ne retrouve pas de vedette dans le lot, mais avec Tom Brady, ils peuvent se permettre de s’en tenir à trouver de bons joueurs de soutien.

Raiders

Meilleur choix : Khalil Mack (1-5, 2014)

Bons coups : Karl Joseph (1-14, 2016), Amari Cooper (1-4, 2015), Derek Carr (2-36, 2014), Gabe Jackson (3-81, 2014), Latavius Murray (6-181, 2013)

Pire choix : D.J. Hayden (1-12, 2013)

Moins bons coups : Menelik Watson (2-42, 2013)

En audition : DeAndre Washington (5-143, 2016), Mario Edwards (2-35, 2015)

Résumé : Juste avec leur repêchage 2014, ils méritent de se retrouver dans le premier groupe. Lors des deux premières rondes, ils ont trouvé leur meneur défensif, Khalil Mack, en première ronde, et leur meneur offensif, Derek Carr, en deuxième ronde. C’est autour de ces deux joueurs que les Raiders se sont bâtis dans les dernières années, ce qui les a amenés à une première participation en séries en 14 ans. Après des années d’insignifiance, ils ont enfin tiré profit de leurs choix de première ronde, ayant fait trois bonnes sélections consécutives lors des trois dernières années (Mack, Amari Cooper et Karl Joseph). On peut ainsi pardonner les erreurs de 2013, un repêchage très faible de toute façon.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut