Actualité 2017-18

Le «Roger GoodAudeur» se fâche: fini les botteurs!

La NFL change à chaque année quelques règlements qui seront en vigueur cette saison. Ça m’a fait réfléchir à plusieurs choses que je changerais si j’étais M. Goodell et les proprios influents.

Je m’attaque aujourd’hui à mon dada, ma bête noire, et une suggestion qui, je sais, est radicale et remettrait en question un des fondamentaux du football tel qu’on le connaît.

C’est le dernier d’une série de billets sur des règlements que je souhaiterais voir modifier, les liens sont à la fin de l’article.

Je crois qu’il est temps d’abolir le « foot » dans « football ». Je crois qu’il est temps d’abolir les bottés. Les botté d’envoi, les bottés de dégagement, les convertis et même les bottés de précision. Je crois que Jim Kelly, Marv Levy et Bruce Smith mais plusieurs autres aussi seront d’accord avec moi.

Je commence par dire que je ne veux rien enlever au talent de ces botteurs. Ce qu’ils font est extraordinaire. Et leur excellence contribue au fait que ces jeux sont rendus automatiques donc sans intérêt. Ils ont une influence sur le match seulement quand ils manquent un jeu qu’on tient pour acquis, plutôt que de réussir un jeu exceptionnel. 99% du temps, quand ils manquent leur botté, le « football » autour d’eux n’a eu aucun impact sur ce jeu manqué, donc n’apporte rien au spectacle. Y prendre plaisir, c’est du pur sadisme pour s’acharner sur le pauvre botteur, qui pour corriger son problème a plus besoin d’un psychologue sportif que d’un coach de football, que d’être en meilleure forme ou que de pratiquer son jeu.

Le problème

Commençons par le plus facile : les bottés d’envoi (« kickoff »):. On a tellement voulu y réduire le risque de blessures qu’il y a maintenant plus de 60% des bottés d’envoi se terminent par…un gars qui met un genou au sol ou un ballon qui rebondit en dehors de la zone des buts sans fanfare, sans que personne n’y touche. Après un touché, on glande devant la TV ou dans son siège pour ne pas manquer LE retour spectaculaire, mais 60% du temps il ne se passe absolument rien et dans l’autre 40% du temps, seulement 7 retours sur 1000 se sont rendus dans la zone des buts l’an dernier (source : ESPN) soit 1 botté sur 370 incluant les « touchbacks ». Je n’ai pas le chiffre mais j’estime que 90% du temps le ballon se termine entre la ligne de 20 et la ligne de 30. Quel temps perdu.

Le jeu du botté de dégagement (« punt ») est le plus « pertinent » au football, affectant la position sur le terrain, avec différents résultats qui varient quand même. C’est celui que j’ai le moins envie d’enlever. Reste que 39% d’entre eux finissent par un « fair catch », un joueur qui fait des bye bye et personne ne bouge. Il y a certes des retours spectaculaires…un gros total de 10 touchés l’an dernier dans la NFL, soit un botté sur 166.

Le converti (« extra point ») est aussi une perte de temps. On dit qu’en le reculant, ils en ont fait un jeu pertinent. Foutaise. Vous appréciez le spectacle de voir un gars de 163lbs manquer un botté entre deux poteaux juste parce qu’il manque de concentration ou croule sous la pression? Un jeu que ses confrères réussissent 93.6% du temps? Qu’est-ce qu’il y a de spectaculaire là-dedans? Si au moins les bottés manqués étaient une conséquence de vrai football, un joueur défensif qui réussit un jeu exceptionnel. Ben non, outre une ou deux fois par année où un botté bloqué a vraiment une importance. Je suis prêt à m’en priver pour m’épargner les 1100 autres jeux inutiles.

Ce qui m’amène au botté de placement (« field goal ») . À prime abord ce jeu est une consolation pour une équipe qui s’approche des buts mais ne réussit pas à marquer, une façon de récompenser les attaques qui avancent vs celles qui n’avancent pas du tout, et surtout de garder dans le match ces équipes pour garder un score serré donc de l’intérêt. En théorie, plus on s’avance, plus les chances de réussir le botté sont bonnes. En pratique, le taux de succès global est de 85%, et, selon unconventionalstats.com, ce de 97% en bas de 29 verges (ballon mis en jeu à l’intérieur du 12, le botté est toujours fait 7 verges derrière la ligne de mêlée plus la zone de buts de 10 verges), 95% à l’intérieur du 40 (mêlée ligne de 23), donc il y a peu d’impact que le ballon soit au 5 ou au 20. Par la suite, ça se détériore un peu, à 80% entre 40 et 50 verges (mêlée du 23 au 33), mais quand même. Ça reste un jeu presque automatique, qui n’a rien de spectaculaire et rien à voir avec le reste des jeux sur le terrain. Pour les bottés de 50 verges et plus, c’est 50%. C’est comme gagner ou perdre un match à pile ou face.

Qu’est-ce qu’on veut améliorer : On commence par la sécurité des joueurs, ensuite la longueur des matches. Je viens d’enlever 6450 jeux à la saison de la NFL, soit environ 25 jeux inutiles par match. Une dizaine de minutes certainement, sans compter les inutiles « ice the kicker », multiples pénalités pour bloc dans le dos, et les temps d’arrêt nécessaires pour les nombreuses blessures qui surviennent sur ces jeux. Ensuite, et surtout, on veut que le football soit décidé par des joueurs de football. On critique beaucoup le match de la NHL ou de la FIFA qui se décide en penalty, mais au moins, c’est un jeu qui reflète ce que les joueurs font durant la vraie vie. Dans la NFL, on laisse un gars qui ne frappe jamais personne que ce soit pour plaquer, bloquer ou se faire plaquer, ne lance ni ne reçoit jamais le ballon (c’est comme les bases du jeu), décider la plupart des matches. Vous croyez que les Vikings ne l’ont pas sur le cœur, d’avoir battu les Seahawks a -40 en séries il y a deux ans, pour perdre quand Blair Walsh a manqué un botté de 27 verges (97%).

C’est comme si en NHL on avait un joueur de curling sur le bout du banc qui devait lancer une pierre dans la maison pour donner un but, ou en FIFA si on sortait le joueur de golf assis au bout du banc pour venir placer un coup de fer-7 dans un trou qu’on aurait ajouté au centre du terrain. Ça n’a aucun sens, et enfin, c’est complètement inintéressant à regarder et nuit à la qualité du spectacle. Si la NFL faisait un concours d’habileté de 3 hrs avec uniquement des botteurs, vous regarderiez? J’ai de gros doutes. On regarde le concours de circuit du MLB et les concours d’habileté de la NBA et de la NHL. Une autre preuve? Regardez une pratique de football. Les deux botteurs sont dans leur coin à rigoler, à faire de l’imagerie mentale, et a botter un ballon de temps en temps, pendant que les joueurs football suent à grosses gouttes, après avoir passé des heures… au gym, sur la piste de course, à regarder du vidéo pour décortiquer les stratégies adverses, en salle de meeting pour apprendre leur livre de jeux, tout en surveillant leur alimentation pour être en condition physique optimale pour leur position. Les livres de jeu des botteurs? 10 minutes par semaine. Stratégies de l’autre équipe? Peu importe, surtout pour les placements. Forme physique optimale? Deux mots : « Sebastian Janikowski ». Bref, je déteste quand la performance d’un joueur du genre vient décider du sort d’un match de football, ayant sur le bout de son orteil (et dans bien des cas entre ses deux oreilles) le succès ou l’échec de millions d’heures d’entrainement et de stratégie mis de l’avant par ses coéquipiers et ses entraîneurs.

 

Ma proposition

Pour les bottés d’envoi : on commence toujours au 20.

Pour les bottés de dégagement : une équipe peut renoncer à son 4e essai en contrepartie de 40 verges de position de terrain, ou, si à l’intérieur de la zone adverse, le ballon sera placé sur la ligne de 10.

Pour les convertis : Le touché vaut 7 points, mais une équipe peut renoncer à son 7e point en contrepartie de la possibilité de faire un jeu qui en vaudra 2, à partir de la ligne de 3. Bref, le converti de deux points existe encore sous la même forme.

Pour les placements : Une équipe peut renoncer à son 4e essai (ou avant, en renonçant à la possession comme c’est le cas en ce moment si on botte sur un autre essai) moyennant 3 points (si le ballon est à l’intérieur de la ligne de 25) ou 2 points (si le ballon est à l’intérieur du 35). Ça aura comme attrait additionnel de créer deux zones critiques additionnelles. Sur 3e et 2 au 36, chaque pouce va compter…mais les plus agressifs pourraient être tentés de tenter de surprendre une défense serrée et lancer le ballon en profondeur pour des jeux spectaculaires générés par la stratégie.

Tout ça a aussi comme avantage de remplacer au moins deux joueurs par équipe (les botteurs) en plus de certains joueurs qui sont surtout des spécialistes des unités spéciales, par des joueurs aptes à jouer à 11 contre 11 dans des situations de football. On ajoute de la profondeur, donc la possibilité de développer plus de joueurs, donc à moyen terme, on améliore la qualité du spectacle. Enfin, c’est aussi du temps de pratique récupéré pour que les joueurs de position pratiquent le vrai football donc pour développer des joueurs. Cela rejoint mon argument présenté ici.

Les dénigreurs diront…: que « c’est radical ». Je sais. Qu’un « retour de botté, c’est spectaculaire ». C’est vrai, mais quand ça arrive moins de 1% du temps, vous voulez vraiment subir l’autre 99% de jeux inutiles? « Qu’un jeu truqué sur une feinte de bottés ou sur un retour, c’est spectaculaire ». Je suis d’accord. Encore une fois, au maximum 10 jeux par saison dans toute la ligue, les botteurs sont rendus tellement bons que mathématiquement c’est devenu encore plus risqué de faire des jeux truqués. Et s’ils passent moins de temps à pratiquer leurs jeux truqués d’unités spéciales, on verra peut-être plus de jeux truqués dans des situations normales. La seule chose à laquelle je n’ai pas de réponse, c’est « qu’est-ce qui remplace le botté court »? Je ne sais pas, mais c’est important de garder quelque chose comme ça qui donne une chance à une équipe qui perd par plus de 8 points de revenir dans le match (même si le taux de succès avoisine les 10%). J’ai déjà vu des suggestions (remplacer par un Hail Mary, etc…) mais c’est juste une question d’imagination, je crois qu’on va y arriver…

#getridofkickers

Qu’en pensez-vous?

À LIRE AUSSI

 

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut