Actualité 2017-18

NCAA : Les surprises de la 7e semaine

Encore une fois, le programme de la semaine semblait tranquille comparativement aux semaines précédentes, mais non. Ce fut la plus mouvementé depuis que je suis étroitement le football universitaire américain.

#2 Clemson, #5 Washington, #8 Washington State, #10 Auburn, #19 San Diego State, #24 Texas Tech et #25 Navy ont dû s’avouer vaincus contre des équipes non classées. Du jamais vu!

1. Les champions défendant s’effondrent au Carrier Dôme

#2 Clemson (6-1) 2427 Syracuse (4-3)

Résultats de recherche d'images pour « clemson syracuse 2017 »

L’an dernier, les Tigers avaient dévoré l’Orange 54-0. Cette année, l’Orange souhaitait éclabousser les Tigers. Pour les vaincre, il devait gagner la guerre des tranchées soit les détails.

À l’intérieur de leur dôme de basketball reconverti en stade de football, Syracuse était prêt. Dès leur première possession, l’offensive inscrit un touché. (Clemson n’avait jamais alloué un touché de la sorte depuis 2011, cette fois-là, il avait perdu contre Pittsburgh). Un détail en la faveur de l’université située dans l’État de New York?

Un peu plus tard, le pointage est 17-14 pour Syracuse. Déjà incommodé par une blessure, Kelly Bryant, le quart-arrière de Clemson subit une commotion cérébrale à la dernière minute du 2e quart. Il y a 10 ans, il serait revenu au jeu, mais la santé des joueurs est désormais la priorité de ce sport. (Good job!) Un deuxième détail?

À la fin du 3e quart, le pointage est de 24-24. Clemson tente un placement de 38 verges pour prendre les devants pour la première fois de cette rencontre. Alex Spence rate son placement. Il avait raté un placement de 35 verges au 1er quart. Un autre détail?

Plus tard, au 4e quart, la foule est debout. Syracuse obtient lui aussi l’occasion d’inscrire trois points au 4e quart. Une énorme tentative de placement s’offre au botteur de dernière année Cole Murphy. Il est 11/13 en 2017. Son meilleur botté est de 42 verges. S’il réussit ce long botté, il pourra procurer la plus grande surprise de l’année dans la NCAA. Une phrase que je mentionne souvent depuis le début de la saison, mais que vous voulez vous? Chaque semaine est de plus en plus intense! Revenons au Carrier Dôme, le snap est effectué, Murphy botte le ballon. Ainsi, le long placement de 30 verges est réussi avec 9:42 à faire au match. Ce fut le jeu du match.

Plus sérieusement, Clemson ne s’est jamais établi durant la rencontre. Accumulant 230 verges par la course et 230 yards par rencontre, la chaîne offensive a déraillé puisque Clemson a récolté que 317 verges. La seconde facette gagnante des champions défendant soit la formation défensive en a eu plein les bras. Syracuse a visé les zones profondes et la tertiaire a semblé confuse. Ce sont ces jeux qui ont été payants pour l’adversaire. Les blessures de leur quart-arrière ainsi que leur botteur partant n’aide surtout pas. En remplacement de Greg Huegel, Alex Spence est 2 en 6 pour les field goal.

2. Mais ils ont juste vaincu Oregon…

#5 Washington (6-1) 713 Arizona State (3-3)  

On s’attendait à un duel offensif où les deux clubs allaient inscrire plus de 40 points, mais non.

Malgré que l’on prévoyait voir les Huskies piétiner les diables du soleil. Arizona State avait remporté 11 des 12 derniers matchs contre Washington. Oui, je vous le jure.

Selon mes références (moi-même), avant la rencontre, le coach d’Arizona State a fait un speech à ses joueurs : « Au lieu de marquer plus de points que l’autre équipe, on va essayer de les empêcher de marquer? Right? » Ce message fut la différence. La formation offensive adverse guidée par nul autre que Jake Blowning a amassé 139 verges aériennes et 91 verges au sol.

Arizona State n’avait jamais vaincu une équipe aussi bien classée que Washington depuis 1996 tandis que Washington n’a pas gagné à Tempe depuis 2001.

Malgré leur fiche de 3-3, Arizona State peut se vanter d’avoir vaincu #24 Oregon et #5 Washington.

3. C’est quoi déjà le nom du QB de Wazzu? Falk ou Fall?

#8 Washington State (6-1) 337 California (4-3)

Tout comme son voisin de son d’État, Washington State ne possède pas un passé glorieux contre son adversaire. Les Cougars ont remporté 2 des 13 dernières confrontations contre les Golden Bears.

Toutefois, California compile en leur faveur une fiche de 1 victoire et 52 défaites contre des équipes du top 10 depuis 1978.

Si je peux résumer le match en quelques mots, je dirais un mûr. En effet, la défensive de California a été sans pitié en causant 7 revirements et 9 sacs du quart.

Si vous prédisez Luke Falk pour le récipiendaire au trophée Heisman, votre rêve s’arrête ici. Il a lancé 5 interceptions et a échappé deux fois le ballon.

Première victoire contre une équipe du top 10 depuis 2003 pour le clan de California.

4. Un duel de félins

#10 Auburn (5-2) 2327 LSU (5-2)

Menant 20-0 au début du 2e quart-temps, Auburn semblait en vacances dans la Death Valley. Sauf que tout à coup, pour la première fois depuis 2015, LSU a compris la signification du mot ‘’Momentum’’.

Avec 15:30 minutes à disputer au duel, LSU semble connaître un second souffle : Russel Gage attrape l’une des très rares bonnes passes de Danny Etling pour le touché, D.J. Chark retourne un botté de dégagement jusqu’à la zone des buts, Coonor Culp réussit deux placements. Boom. Enfin, les fans des Tigers de LSU ont eu de la viande à mettre sous la dent.

5. Un train contre un mur

#19 San Diego State (6-1) 1431 (4-2) Boise State

Durant notre sommeil, l’enjeu de la conférence de la MWC se décidait probablement entre ces deux rivaux.

Du côté gauche, San Diego State, surnommé le train, est réputé pour son excellent jeu au sol avec plus de 220 verges par match. Elle figure parmi le top 10 dans la NCAA à ce chapitre.

Du côté droit, Boise State, une des rares équipes à ne pas avoir alloué plus de 100 verges au sol dans une rencontre.

Au 1er quart, l’attaque se la coule douce, mais Boise State inscrit deux touchés dont l’un par un retour de dégagement et un second suite un revirement de San Diego State. Toutefois, l’attaque s’est mise à se sentir mal et a décidé de contribuer aux succès lors du 2e quart. Prévu comme le plus important duel de leur calendrier, Boise State mène 21-0 à la mi-temps. Tout comme leur origine, c’en était fait pour les Aztechs.

Retour du balancier dans le PAC-12

Ayant eu une fiche de 1-2 en début de campagne, Stanford s’est repris en main et possède une fiche de 5-2. Avec les défaites de ses opposants, le Cardinal mène désormais sa division du PAC-12 devant Washington et Washington State. La fin de saison promet dans cette conférence!

Après une aussi belle semaine d’upset, il me manque qu’un seul trophée de chasse dans mon palmarès de la saison : WE WANT BAMA

Merci de votre lecture!

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut