Actualité 2018-19

Captivante course aux séries dans la NFC

Durant la saison morte, on voyait bien que les Rams et les Saints étaient “all-in” pour cette saison et jusqu’ici, ils n’ont pas déçu. Le reste de la conférence par contre est très ouvert et, avec 6 matches à jouer, à la limite 12 des 16 clubs peuvent encore aspirer aux séries. Et ce week-end, il y a 5 duels impliquant 10 de ces 12 clubs, dont 3 jeudi. Donc, la course commence dès maintenant, son dernier droit.

Regardons les courses, le calendrier qui reste à chacun, et le facteur clé qui fera la différence pour chacun des aspirants.

D’abord, je crois qu’il est évident que les Rams et les Saints seront des séries et gagneront leurs divisions respectives. Ensuite, je m’attends à ce que la NFC Est ne placera qu’une seule équipe avec une fiche supérieure à 8-8 donc, leur champion serait seulement en séries. J’en parle à la fin de l’article. Car enfin, pour un rang de “wild card”, ça va prendre au minimum un 9-7 (ou à la limite 8-7-1 pour les Vikings/Packers) et c’est cette course qui sera la plus captivante.

Bears (7-3)

Il reste quelques matches relativement faciles, mais ils sont tous sur la route (@Det, @NYG et @SF), et les matches à la maison posent un défi: Rams, Packers puis, ils terminent la saison à la maison contre les Vikings, qui sont actuellement 1.5 matches derrière eux, dans un match qui, si les Vikings jouent bien leurs cartes d’ici là, pourraient être important.

La clé: Que Mitch Trubisky continue de progresser. Ses derniers matches ont été ses meilleurs.

Verdict: Ils sont bien placés mais doivent finir la job en gagnant sur la route. Une victoire à Détroit ce jeudi serait un excellent premier pas.

Panthers (6-4)

Ils avaient l’air de l’équipe à surveiller il y a quelques semaines, mais après s’être fait démolir par les Steelers et subi une défaite crève-cœur à Detroit, on est moins sûr. Surtout qu’avec du recul, leurs victoires (aucun club avec une fiche gagnante, mais 3 contre des clubs de 5-5) sont moins impressionnantes.

Le calendrier leur est favorable, car les Seahawks et les Falcons viennent à Charlotte, alors qu’ils seraient tous deux beaucoup plus difficiles à battre chez eux. Ensuite, ils vont sur la route mais à Tampa et à Cleveland, deux clubs qu’ils doivent battre. Les deux autres matches sont contre les Saints incluant le match de la semaine 17 où la troupe de Sean Payton n’aura peut-être rien à gagner.

La clé: Leur défensive devra retrouver son aplomb. Jusqu’ici, malgré un calendrier qui pardonne (incluant la NFC Est au complet, 4 offensives qui se cherchent) ils ont accordé plus de points que les Saints, Packers, Rams et Cardinals, des équipes qui ne sont pas reconnues pour leurs défenses.

Verdict: Ils contrôlent leur destinée selon moi.

Vikings (5-4-1)

Ils reçoivent des Packers amochés ce dimanche, dans un autre match déterminant dans la NFC. Une victoire et ils auront probablement planté le dernier clou du cercueil des Packers. Une défaite et ils seront égaux au classement, sans le bris d’égalité, avec leurs rivaux du Wisconsin, et feront face au spectre d’une séquence de 4 défaites consécutives puisque après les Packers, ça ne sera pas du gâteau: @Patriots, @Seahawks.
Le dernier droit (Dolphins, @Lions, Bears qui n’auront peut-être rien à gagner) est jouable.

La clé: Il faut que leur attaque au sol, avec le retour de Dalvin Cook, soit dynamique, enlevant la pression sur leur OL et leur attaque aérienne.

Verdict: Ils sont, eux aussi, en contrôle de leur destin. Mais le prochain droit de 3 matches sera intense.

Seahawks (5-5)

La troupe de Pete Carroll dépasse les attentes, avec une défensive qui s’est trouvée d’autres “playmakers” malgré la perte de toutes ses vedettes, et avec une OL (enfin) qui génère une attaque au sol dominante. Même que certains matches qu’ils ont perdus (Rams deux fois, Chargers, Bears) ont été par peu, contre de bonnes équipes.

Ils rendent visite, à 13h (jamais bon pour les clubs de la côte ouest) aux Panthers, mais ont la chance d’avoir encore au calendrier deux matches contre les 49ers et un contre les Cards, qui devraient être 3 victoires. Les deux autres matches seront difficiles, mais à la maison, contre les Vikings et les Chiefs.

La clé: C’est une évidence mais Russell Wilson doit rester en santé. S’il perd de sa mobilité, l’attaque entière va en souffrir.

Verdict: Comme ils affrontent les Panthers et Vikings qui les devancent pour un rang de “wild card”, ils contrôlent leur destin. Ils peuvent même se permettre de perdre en Caroline s’ils battent les Vikings.

Packers (4-5-1)

NBC a montré un graphique pendant le match de dimanche soir entre les Vikings et les Bears qui redonne espoir aux fans des Packers, ceux-ci ayant le calendrier le plus facile d’ici la fin de la saison, en terme de fiche victoire/défaite de leurs opposants restants. Ils doivent d’abord vaincre les Vikings, sur la route et sans leur meilleur joueur défensif (Mike Daniels) et avec une tertiaire où tout le monde est un peu limité par les blessures. Mais par la suite, ils reçoivent les Cards, Falcons, Lions (qui n’aiment pas jouer dehors dans le froid, c’est à la semaine 17), et les matches sur la route sont @NYJ et @Chi. Outre les matches aux Vikings et aux Bears, ce sont tous des matches où ils devraient être largement favoris. Une fiche de 5-1 est envisageable, avec une éventuelle victoire face aux Vikings donc, le bris d’égalité face à eux, une fiche de 9-6-1 pourrait leur garantir la place en séries.

La clé: L’état de santé et le développement de leur jeune tertiaire, qui pourrait devenir une force.

Verdict: ils n’ont plus vraiment droit à l’erreur, mais c’est possible.

Lions et Falcons (4-6)

Comme toutes les équipes qui les devancent s’affrontent entre elles, il est impossible qu’elles perdent toutes. Ça rendra leur tâche plus complexe. De manière réaliste, pour devancer tout ce beau monde, ils doivent gagner 5 matches sur 6, ce qui implique qu’ils causent des surprises (Lions affrontent Bears et Rams dans les deux prochaines semaines, Falcons doivent gagner deux de @NO, @GB et @Car) et espérer que les équipes qui devraient être des victoires faciles (49ers, Cards, Bucs) causent quelques surprises en cours de route. J’ai pas confiance que les Lions peuvent faire preuve de cette régularité, ni que les Falcons peuvent gagner, sur la route, ces matches difficiles.

La clé: Les deux équipes manquent de régularité.

Verdict: ils doivent espérer que le chaos s’installe. Surprises causées par les équipes de dernier rang, blessures importantes, et doivent prendre en feu.

Pour la NFC Est…

Washington (6-4)

Le club vient de perdre son QB, et joue avec une OL en pièces détachées, alors que c’était une force. Bon, l’écart entre Smith et McCoy n’est peut-être pas si dramatique, mais il faudra manufacturer de l’offensive sinon, ils n’ont aucune marge de manœuvre et chance de revenir dans un match, s’ils ne prennent pas les devants. Il ne leur reste pas de matches contre des équipes de premier plan, @Dal, @Phi, NYG, @Jax, @Ten et Phi, il est probable qu’aucune d’elles ne soit en séries.

La clé: Que l’attaque continue d’être capable de fonctionner malgré les blessures sur la OL et la présence d’un quart réserviste.

Verdict: C’est dangereux qu’ils s’effondrent mais le calendrier est en leur faveur.

Dallas (5-5)

Ça passe ou ça casse: Washington, New Orleans, Philly et @ Indy dans le prochain mois, avant de finir avec TB et @NYG, qui devraient être deux victoires. Ils semblent avoir compris que leur attaque doit passer par Zeke, et la présence de Amari Cooper semble ouvrir le jeu pour tous les autres. Ils demeurent une équipe qui n’a pas droit à l’erreur par manque d’explosivité par contre.

La clé: Que la OL redevienne 80% de ce qu’elle était.

Verdict: Ça va se jouer dans leurs matches contre Washington et Philly, heureusement tous les deux à la maison.

Eagles (4-6)

Après la dégelée qu’ils viennent d’encaisser, difficile de les placer dans une conversation d’équipe en séries. Il faudra régler d’importants problèmes de tertiaire et de OL. Ils affrontent deux fois Washington, de même que Dallas donc, ils ont l’occasion de se récupérer et de revenir dans la course à la division, mais des défaites probables face aux Rams et Texans, confirment qu’il sera difficile d’être le wild card.

La clé: Trouver des CBs. Normalement sur la rue, il n’en a pas ben ben…

Verdict: Besoin d’un “clean sweep” de leurs 4 matches de division. Ce sont les champions défendants, je ne peux pas les repousser du revers de la main, mais la tâche est ardue.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut