Actualité 2018-19

Course aux séries dans l’AFC

La victoire des Broncos contre les Steelers a rendu la course aux séries dans la AFC, qui avait l’air d’un fait accompli il y a une semaine, pas mal plus intéressante. Après m’être penché sur la NFC, regardons les équipes en cause dans la conférence américaine et le calendrier qui leur reste.

Chiefs (9-2)

Roulent à fond mais n’ont rien de gagné puisqu’ils n’ont pas le bris d’égalité contre les Pats et un seul match d’avance. Ils n’ont aussi qu’un seul match d’avance face aux Chargers, mais devraient détenir le bris pour la division. La bonne nouvelle, c’est qu’il reste deux matchs face aux Raiders, et un match à la maison contre les Ravens. La mauvaise, c’est qu’il faudra aller à Seattle et vaincre les Chargers à Arrowhead, deux équipes qui sont « hot ».

La clé : le retour de Justin Houston leur donne trois menaces de pression (avec Chris Jones à l’intérieur et Dee Ford de l’autre côté). C’est drôle, maintenant qu’ils mettent de la pression, leur tertiaire n’a plus l’air aussi vulnérable.

Verdict : jusqu’à ce que quelqu’un les arrête, ils sont l’équipe à battre, mais pourraient être relégués aussi loin qu’au 5e rang avec des défaites dans leurs deux matchs difficiles.

Patriots (8-3)

Vont gagner leur division. Il leur reste trois victoires matchs contre leur division, mais les deux autres ne sont pas des cadeaux, les Vikings à la maison et une visite à Pittsburgh, dans un match qui pourrait très bien leur confirmer le 2e rang et la semaine de congé. C’est important pour eux, une semaine de congé et au moins un match de séries à la maison.

La clé : l’état de santé de Rob Gronkowski. On l’a rarement vu en santé en même temps que Julian Edelman. Et en ajoutant Josh Gordon et Sony Michel, c’est probablement le meilleur groupe de « skill position players » que Brady ait jamais eu.

Verdict : champion de division, probablement un bye.

Texans (8-3)

Ont dominé la D des Titans lundi soir, ces derniers avaient été plutôt étanches dernièrement. Ça fait du bien, car malgré la séquence de victoires, ils ne m’avaient pas convaincu qu’ils méritaient d’être mentionnés avec les Pats et les Steelers. C’est probablement leur performance qui inspire confiance le plus depuis le début de la saison… mais si on faisait comme pour le College Football Playoff, leur feuille de route ne jouerait pas en leur faveur.

La clé : c’est toujours la même chose avec eux, la OL et la tertiaire, deux unités rapiécées. La OL fait du bon travail en protection de passe, à la surprise générale, cette saison. Le reste doit suivre.

Verdict : Le reste du calendrier est relativement facile (Clev, Indy, @NYJ, @Phi, Jax) donc ils pourraient se sauver avec un bye.

Steelers (7-3-1)

Contrairement aux années passées, les Steelers sont solides sur la route, avec une fiche de 4-1-1. Ils leur restent de gros matchs, ils reçoivent les Chargers, Patriots et doivent se rendre en Nouvelle-Orléans. Il sera donc difficile de garder le rythme et de dépasser les Patriots et les Texans.

La clé : il faut qu’ils soient capables de jouer homme-à-homme, ce qui n’a jamais été leur force. Sinon les Rivers, Brady et Brees vont découper leur zone en petits morceaux.

Verdict : je vois mal comment les Ravens peuvent les rattraper, donc ils vont gagner leur division, mais ce sera difficile d’avoir un bye.

Chargers (8-3)

Ils sont tranquillement en train de connaître leur meilleure saison depuis belle lurette. Personne n’en parle puisque leur stade est vide et qu’ils sont moins spectaculaires que les Rams, Chiefs et Saints. Mais Rivers vient de battre un record de passes complétées de suite, a un arsenal complet de receveurs, et le retour de Joey Bosa va rendre leur défense pas mal plus dangereuse. Le calendrier n’est pas rose, avec des matches @Pit, @KC et @Den, trois stades qui donnent un solide avantage du terrain aux locaux. Par contre ils reçoivent la visite des Ravens et des Bengals, pas des équipes qui vont remplir le Stubhub Centre de fans hostiles.

La clé : en espérant que la blessure à Melvin Gordon n’est pas trop sérieuse. Ils devraient peut-être lui donner quelques semaines de congé pour qu’il soit en forme pour les séries.

Verdict : la division sera difficile à cause du calendrier.

Colts (6-5)

Ils sont sur toute une séquence, mais je me méfie d’une équipe qui a besoin de tout son petit change pour vaincre les Dolphins à la maison. Le calendrier leur est un peu favorable : @Jax (qui de toute évidence ont abandonné), @Hou (pas facile), ensuite à la maison face aux Cowboys et Giants, et @Ten. Ils vont normalement gagner 3 de ces matchs.

La clé : c’est une évidence, mais il faut faire attention aux revirements. Ils jouent bien en se fiant sur une OL qui ouvre les brèches et qui protège Luck dans ce système axé sur la courte passe, mais ils n’ont pas la puissance de frappe pour compenser pour trop de revirements.

Verdict : ils sont dans le siège du conducteur pour le 6e rang donnant droit aux séries.

Ravens (6-5)

On a beau s’énerver avec Lamar Jackson, c’était contre les Bengals et les Raiders, les deux pires défenses de la ligue. Attendons de voir si leur offensive de Pop Warner peut fonctionner contre une défense de la NFL, quoique ce ne sont ni les Falcons, Chiefs et Bucs (les trois prochains adversaires) qui font peur. Malgré cela, @Atl n’est pas une victoire facile, ensuite ils vont @KC et @Chargers, et même à la maison, les matchs contre les Bucs et les Browns ne sont pas si faciles que sur papier.

La clé : est-ce qu’ils ont une attaque aérienne, ou juste Lamar qui court partout?

Verdict : je pense qu’ils seront (encore) exclu des séries par peu parce que je n’ai pas confiance qu’ils peuvent gagner sur la route contre des adversaires de qualité comme les Chiefs, Chargers et même les Falcons.

Titans (5-6)

Ils leur restent 4 matchs à la maison, et aucun match dans lequel ils affrontent une équipe clairement meilleure qu’eux, regardez-moi cette séquence facile : NYJ, Jax, @NYG, Was, Ind. Tout est encore possible pour eux, et j’aime les progrès qu’ils font en attaque sous Matt LaFleur qui donne un peu de « flower power » à cette unité qui avait encore l’air prisonnière du « exotic smashmouth » de Mike Mularkey en début de saison.

La clé : l’attaque aérienne doit continuer sa progression. C’était beau de voir Corey Davis lundi soir.

Verdict : si tout va bien ils pourraient être en position de faire en sorte que le gagnant du match contre les Colts (au Tennessee) à la semaine 17 soit le dernier entré en séries. Mais compte tenu du manque de constance de l’offensive, j’ai des doutes.

Broncos (5-6)

Gros match face aux Steelers. Leur défense commence à faire du bruit, pas nécessairement en terme de statistique, mais pour faire le gros jeu quand ça compte. Et devinez qui se dresse sur leur chemin? @Cin (sans Dalton ni possiblement AJ Green), @SF, Clev, @Oak et vs Chargers. Même si 3 des 4 sont sur la route, difficile d’imaginer une série de 4 matchs plus facile.

La clé : l’émergence de Phillip Lindsay a transformé cette attaque, ils sont explosifs au sol et ça ouvre la porte au play-action. On est en droit de se demander si ça peut durer.

Verdict : ils ont l’occasion de se mettre en position de rendre le match contre les Chargers à la semaine 17 très intéressant. S’ils s’écroulent dans les 4 matchs faciles qui les attendent, la job de coach Joseph est en jeu.

Dolphins et Bengals (5-6)

Je n’y crois juste pas. Les Bengals devront jouer des matchs difficiles avec Jeff Driskol ou (gulp) Tom Savage. Les Dolphins ont deux défaites probables face aux Pats et au Minnesota, même si les trois autres matchs sont « gagnables », à la maison face aux Jags et deux fois les Bills (sont ils vraiment meilleurs qu’eux?).

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut