Actualité 2018-19

État des forces semaine 15 : Les Saints au sommet et scénarios pour les séries

Plus que 3 semaines nous séparent des séries éliminatoires dans la NFL et aucune équipe n’est encore assurée de son positionnement. On retrouve ainsi une panoplie de scénarios pour les duels lors des wild card et pour la suite, ce qui nous assure 2 autres bonnes semaines de football. Avant de vous présenter l’État des forces de la semaine, voici mes scénarios idéaux pour les éliminatoires :

AFC

1- Chiefs
2- Texans
3- Pats
4- Steelers
5- Chargers
6- Colts

7e équipe : Ravens

Équipes à éviter : Titans, Dolphins

Bref, le classement actuel, mais on échange les Ravens pour les Colts. Dès la 1re ronde on a un match revanche entre Steelers et Chargers, encore une fois à Pittsburgh, et la rivalité Pats-Colts est relancée. On s’offre la possibilité d’un Chiefs-Chargers/Steelers/Colts en 2e ronde et l’on s’assure de matchs d’impact à chaque ronde. Les Chiefs devant les Chargers pour nous éviter quelconque match à Los Angeles. Je crois que les Texans sont surévalués, alors j’aurais aimé les avoir en wild card pour les éliminer immédiatement, mais mes Pats au 3e rang sont également surévalués. N’importe quelle finale d’association avec les Chiefs fera un bon duel.

J’aime mieux les Ravens que par les années précédentes, mais avec eux, on risque trop des matchs lents contrôlés par le jeu au sol. Ils donneraient toutes les misères du monde aux Pats en Nouvelle-Angleterre. Les Titans sont le parent pauvre des Ravens. Les Dolphins? Ryan Tannehill en séries, non merci.

NFC

1- Saints
2- Bears
3- Rams
4- Cowboys
5- Seahawks
6- Eagles

7e équipe : Vikings

Équipe à éviter : Redskins

Dans ce scénario, les Bears prennent le 2e rang et les Eagles remplacent les Vikings. Ça nous donne 2 matchs revanches en wild card avec les 2 équipes négligées qui ont gagné plus tôt cette saison. On a vu les partisans des Eagles voyager à Los Angeles cette semaine. Imaginez maintenant pour un match de séries. Les Saints au 1er rang pour éviter un de leurs citrons à l’étranger. Les Bears au 2e pour avoir un match au Soldier Field en janvier. Plusieurs duels de choix en perspective, dont de possibles revanches Saints-Cowboys et Bears-Rams.

Je laisse les Vikings au profit des champions du Super Bowl. Sur papier, les Vikings ont une super équipe avec une très bonne défensive et une attaque avec un potentiel explosif. En pratique, ils ont été nuls cette année dans les moments cruciaux. Les Redskins en séries feraient une belle histoire, mais un match à oublier.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente

1 (2). Saints (12-2)
Bonne nouvelle pour les Saints, ils pourraient ne plus jouer à l’étranger jusqu’au Super Bowl. Leur voyage de 3 matchs a donné 2 victoires, mais bien des peurs alors qu’ils ont marqué 3 des 5 plus bas pointages de leur saison. Vivement le confort du Superdome!

2 (1). Chiefs (11-3)
Avant le match jeudi, les Chiefs avaient remporté leurs 9 derniers matchs contre les Chargers et leurs 9 derniers matchs à domicile contre un adversaire de division. Les 2 séquences sont terminées et leur double règne au sommet de leur conférence et de leur division ne tient plus qu’à une défaite.

3 (5). Chargers (11-3)
Les Chargers ont été un peu chanceux dans quelques décisions d’arbitres récemment, mais tu ne gagnes pas à Seattle, Pittsburgh et Kansas City dans la même année sans avoir un groupe spécial. Donnons un peu de crédit à coach Anthony Lynn pour avoir redressé l’équipe cette année.

4 (6). Bears (10-4)
Avec la victoire contre les Packers, les Bears ont assuré le titre de leur division. C’est tout une progression pour l’équipe, qui avait terminé au dernier rang de cette même division lors des 4 dernières saisons!

5 (3). Rams (11-3)
On dirait qu’une éternité s’est passée depuis la victoire de 54-51 contre les Chiefs. C’était il y a 3 semaines. Depuis, ils ont arraché une victoire aux Lions avec peine, perdu de façon nette contre les Bears et perdu à nouveau contre les Eagles. Dans cette dernière, des erreurs mentales en fin de match (1 échappé, 2 joueurs différents qui ne sortent pas sur les lignes de côté) leur ont coûté une remontée de 17 points au 4e quart.

6 (7) Texans (10-4)
Ce match est l’illustration de l’importance d’avoir un vrai receveur no.1. Ce n’est pas juste les 170 verges et les 2 touchés, mais le fait d’avoir quelqu’un à qui se fier en tout temps pour réaliser un gros jeu. DeAndre Hopkins a trouvé une belle façon de se racheter après son plus bas total de verges de la saison la semaine dernière.

7 (10). Steelers (8-5-1)
Allez savoir comment les Steelers vont perdre à Oakland, mais jouer leur match de l’année la semaine suivante contre les Pats. Je m’inquiète toutefois sur leur capacité à assurer une victoire. Jamais ce n’aurait dû être un match d’une possession vu leur domination.

8 (4). Patriots (9-5)
Toute la saison les Patriots ont paru vulnérables à l’étranger. D’ailleurs, ils ont perdu leurs 5 matchs cette saison sur la route, dont la plus récente défaite à Pittsburgh. Ce n’est rien d’encourageant pour une équipe qui n’est pas habitué à des insuccès à ce temps de l’année.

9 (12). Colts (8-6)
Les Colts ont la 2e meilleure fiche dans la NFL avec 16 sacs alloués en 2018. C’est le jour et la nuit avec l’an dernier, où ils ont fini derniers avec 56 sacs alloués. Ça en dit beaucoup sur la protection qui s’est améliorée. Ça en dit sûrement autant sur la transition au poste de quart de Jacoby Brissett à Andrew Luck.

10 (8). Cowboys (8-6)
Le manque d’opportunisme a tué les Cowboys en attaque contre les Colts. Ils ont atteint le territoire des Colts sur chacune de leurs possessions offensives sauf une (où ils ont été arrêtés exactement à la mi-terrain) et ont quand même été blanchis. Dure façon de mettre fin à une séquence de 5 victoires.

11 (9). Seahawks (8-6)
L’accent sera mis sur la pénalité de Shaquill Griffin en prolongation pour parler de la défaite des Seahawks. La réalité est toutefois que les Seahawks avaient le ballon en 1er dans cette prolongation et n’ont rien fait avec. Ils ont également eu 2 fois le ballon après avoir égalé le match au 4e quart sans ajouter de points au tableau. La pénalité semble ridicule (les arbitres en arrachent depuis 1 mois), mais les Seahawks ont eu leurs chances.

12 (11). Ravens (8-6)
Depuis que Lamar Jackson est le quart partant, les Ravens ont amassé 1152 verges au sol en 5 matchs. C’est plus que le double de 16 équipes dans la NFL sur cette séquence, 282 de plus que la 2e meilleure équipe (Bills) et 825 de plus que ce que les Ravens ont permis contre eux!

13 (13). Vikings (7-6-1)
Ce que ça peut faire du bien de changer de coordonnateur offensif (ça ou d’affronter les Dolphins à domicile, mais ça, il ne faut pas le dire trop fort). Classés au 31e rang par Football Outsiders pour l’efficacité de leur jeu au sol, ils ont couru pour 220 verges et une belle moyenne de 5,5 verges par course dimanche.

14 (14). Titans (8-6)
Derrick Henry est le Todd Gurley de l’an dernier pour les poolers. Il est en train de démolir les séries fantasy avec des gains de 408 verges et 6 touchés à ses 2 derniers matchs. Du même coup, il est en train de maintenir les Titans dans la course aux séries dans l’AFC.

15 (16). Eagles (7-7)
J’adore comment les Eagles ont sorti Aaron Donald de l’équation contre les Rams. La ligne offensive a semblé retrouver une cohésion perdue au cours de l’année dimanche et a empêché le joueur défensif de l’année d’avoir un impact sur leur quart substitut. Quart substitut joueur par excellence du Super Bowl, je le rappelle, qui d’ailleurs donne un nouvel élan à la saison de son équipe avec une victoire à Los Angeles.

16 (15). Panthers (6-8)
En perdant contre les Saints, les Panthers ont baissé leurs chances de faire les séries sous 1%. L’épaule de Cam Newton a gâché un grand match de sa défensive. On se demande à ce stade-ci s’il ne serait pas mieux de reposer Newton pour le reste de la saison.

17 (17). Dolphins (7-7)
Quand l’offensive des Dolphins décide de ne pas se présenter dans un match, elle ne le fait pas à moitié. Pour la 4e fois cette saison elle récolte moins de 200 verges d’attaque dans un match. Aucune équipe ne l’a fait plus de 2 fois.

18 (20). Browns (6-7-1)
En remportant 4 de leurs 5 derniers matchs, les Browns se sont donné une chance dans la course aux séries. Une chance très mince et peu probable (moins de 1%), mais hey, vous vous souvenez la dernière fois que « Browns » et « chance de faire les séries au mois de décembre » n’ont pas semblé absurdes dans la même phrase?

19 (19). Packers (5-8-1)
Le 1er duel contre les Bears cette saison avait produit une remontée spectaculaire des Packers. Le 2e a vu les Packers s’incliner contre une équipe supérieure. Au moment où le match était à leur portée, l’attaque des Packers s’est commise dans deux 3-jeux bottés et une interception, la 1re d’Aaron Rodgers depuis la 4e semaine de jeu.

20 (18). Broncos (6-8)
Avec les 49ers, Browns et Raiders (et un match difficile contre les Chargers), les Broncos avaient le calendrier le plus facile de l’AFC pour accéder aux séries. Deux défaites plus tard, on se rend compte que le calendrier n’est pas toujours la meilleure façon d’analyser les chances d’une équipe. La bonne nouvelle est que l’ère Vance Joseph en est à ses derniers jours.

21 (21). Giants (5-9)
Sous une pluie battante à New York, les Giants avaient besoin d’un jeu au sol constant pour soutenir leurs séquences à l’attaque. Les Titans ont limité Saquan Barkley à 31 verges au sol et donc les Giants ont été blanchis.

22 (22). Buccaneers (5-9)
Contre la tenace défensive des Ravens, les Buccaneers ont été étouffés. Ils n’ont amassé que 4 premiers essais par la passe, qui aurait été le plus bas total de la saison n’eût été les Jaguars cette semaine (merci Cody Kessler!). La récente chute des Bucs en offensive augure mal pour leur entraîneur Dirk Koetter.

23 (24). Redskins (7-7)
Josh Johnson a achevé ce qu’il ne croyait jamais pouvoir achever : gagner 1 match comme quart partant dans la NFL. Sept ans et 14 changements d’organisation le séparaient de son dernier départ. Et avec cette victoire, il relance les Redskins dans la course aux séries. La vie fait bien les choses!

24 (23). Lions (5-9)
Dans la défaite contre les Bills, Kenny Golladay a amassé 146 verges de réception. Aucun autre receveur éloigné n’a dépassé le plateau des 11 verges. Autant Golden Tate n’a pas eu l’impact espéré à Philadelphie qu’il manque aux Lions.

25 (25). Falcons (5-9)
La dernière attaque au sol de la ligue était heureuse d’affronter les Cards. Pour les Falcons, il s’agissait seulement d’un 4e match au-dessus de 100 verges au sol cette année et d’un premier au-dessus de 200 en 2018. Elle n’est plus dernière maintenant, elle a été remplacée par… les Cards!

26 (26). Bills (5-9)
Le receveur Robert Foster a accumulé 438 verges de réception à ses 5 derniers matchs, soit depuis qu’il a été promu de l’équipe d’entraînement. Cette production est bonne pour le 10e rang de la NFL durant cette séquence. Alors que tous les joueurs chez les Bills sont en mode évaluation pour l’an prochain, lui, il veut faire partie de l’équipe en 2019.

27 (28). Bengals (6-8)
Avant de se blesser dimanche, Tyler Boyd a amassé 38 verges de réception pour atteindre le plateau des 1000 verges cette saison. On retrouve très peu de points positifs chez les Bengals en cette fin de saison. Tyler Boyd en est un.

28 (30). 49ers (4-10)
Nick Mullens est en train de prouver qu’il a sa place dans la NFL. Du moins, au minimum comme substitut. Le quart des Niners a battu subséquemment les Broncos et les Seahawks, et pour une 2e saison de suite, une poussée de fin de saison va coûter des places au repêchage à Kyle Shanahan.

29 (29). Jets (4-10)
La fin de saison des Jets prend une tournure intéressante. Les flashs de Sam Darnold ont été inconstants cette année, avec plus de bas que de hauts. Cependant, contre les Texans, une équipe au-dessus de la moyenne, il a montré les atouts d’un quart de premier plan.

30 (27). Jaguars (4-10)
Scott Milanovich doit commencer à s’ennuyer de la Ligue canadienne. L’ancien entraîneur adjoint des Alouettes, qui est avec les Jaguars depuis 2 ans, doit composer avec Blake Bortles, et son remplaçant Cody Kessler, qui n’est vraiment pas meilleur. L’attaque aérienne des Jags a amassé 20 verges nettes dans la défaite contre les Redskins. Pas étonnant que Mike Reilly et Bo Levi Mitchell aient obtenu des essais avec l’équipe!

31 (31). Raiders (3-11)
Derek Carr a battu le record de franchise pour le plus grand nombre de passes sans interception, une séquence qui s’étend sur ses 9 derniers matchs. Oui, bon, les Raiders n’ont remporté que 2 de ces 9 parties… mais ça reste impressionnant… non?

32 (32). Cardinals (3-11)
De tous les quarts recrues, Josh Rosen est celui qui a montré le moins de signes positifs cette saison. Dans cette attaque catastrophique, il serait plus sage de le laisser sur les lignes de côté pour les 2 derniers matchs et repartir à neuf avec une offensive revampée l’an prochain.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut