Actualité 2018-19

État des forces semaine 16 : les Saints en tête à Noël

On fait ça court cette semaine. C’est Noël après tout! Je vais simplement me servir de ma tribune pour vous souhaiter de belles fêtes (un joyeux Noël pour les puristes) et de dire un gros merci à tous ceux qui prennent le temps de nous lire. C’est énormément apprécié. On adore recevoir vos commentaires (surtout les positifs), on adore jaser football et l’on espère que vous appréciez le contenu!

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine précédente

1 (1). Saints (13-2)
Pour Noël cette année, les Steelers ont offert l’avantage du terrain jusqu’au Super Bowl aux Saints. Quel beau cadeau! Un dôme garanti pour Drew Brees en séries, c’est tout ce qu’un partisan de football peut demander.

2 (2). Chiefs (11-4)
La défensive remporte les championnats? Il serait peut-être temps que quelqu’un avertisse les Chiefs à l’aube des séries. Seulement 3 fois cette saison la défensive des Chiefs a accordé moins de 20 points : contre les Jags, les Bengals et les Cards. Même les prouesses de Pat Mahomes ne sont pas suffisantes ces jours-ci. Et pourtant…

3 (4). Bears (11-4)
Les Bears ont été convaincants une seule fois cette saison à l’étranger, et c’était contre Nathan Peterman. Je vous garantis qu’il n’y aura pas de Nathan Peterman en séries et c’est dans cette optique que les Bears voudront gagner leur dernier match pour espérer ravir le 2e rang dans la NFC.

4 (3). Chargers (11-4)
Les Chargers ont été limités à 198 verges d’attaque et 10 points samedi soir, de loin leurs plus bas totaux de la saison. Ils ont une tendance aux faux départs, s’étant fait dominer 43-14 au 1er quart de leurs 5 derniers matchs. Ils peuvent s’en sortir contre les Cards ou contre les Chiefs. Mais pas contre les Ravens.

5 (5). Rams (12-3)
Qui a besoin de Todd Gurley (pour battre les Cards)? CJ Anderson s’est avéré un remplaçant adéquat dimanche, amassant 167 verges et 1 touché dans la victoire des siens. Anderson, qui en est à sa 3e équipe cette saison, revient tout juste d’une saison de plus de 1000 verges au sol. Il pourrait se trouver un rôle avec cette équipe en séries.

6 (8). Patriots (10-5)
Même avec une victoire la semaine prochaine, les Pats auraient la 4e pire fiche de l’ère Brady/Belichick (18 ans). Ce n’est pas trop mal. La 4e pire de l’ère Brady/Belichick équivaudrait à la 2e meilleure fiche de l’ère Marvin Lewis à Cincinnati (16 ans)!

7 (6) Texans (10-5)
Les Texans doivent vraiment souhaiter que Lamar Miller se rétablisse rapidement. Contre les Jets et les Eagles, les autres porteurs de l’équipe ont amassé 19 verges sur 20 courses, rendant Deshaun Watson la seule menace légitime sur le jeu au sol.

8 (11). Seahawks (9-6)
Les Seahawks confirment leur présence en séries. Ce n’est pas tant une surprise par rapport à leur historique récent (7e année séries en 9 ans sous Pete Carroll). C’est plutôt une surprise par rapport aux attentes cette année, alors que nous étions plusieurs à les voir régresser. Cet accomplissement a d’ailleurs valu à l’entraîneur Carroll une prolongation de contrat.

9 (12). Ravens (9-6)
Les Ravens ont gagné 4 de leurs 5 derniers matchs, ont maintenant une fiche de 9-6, et tout ce qu’ils ont besoin pour accéder aux éliminatoires est une victoire sur un rival de division à la semaine no 17. J’ai une impression de déjà vu.

Oups.

10 (9). Colts (9-6)
On parle rarement de TY Hilton comme l’un des meilleurs receveurs dans la NFL, mais son impact chez les Colts est énorme. Depuis la 10e semaine, il mène la ligue avec 856 verges de réception, soit 139 de plus que le 2e meilleur. Les Colts ont gagné 6 de leurs 7 matchs durant cette séquence.

11 (10). Cowboys (9-6)
Les Cowboys ont eu le résultat idéal dimanche : une victoire qui confirme un titre de division, et ce, sans un trop gros effort. Ils ont été dominés par les Bucs sur le temps de possession, les premiers essais, les verges totales et les verges par jeu, mais contre une équipe aussi maladroite que les Bucs, ça n’a eu aucune importance.

12 (15). Eagles (8-7)
Comme partant des Eagles, Nick Foles a une fiche de 20-11 en saison régulière, de 3-1 en séries avec un ratio touché/interception de 8/1 et une bague du Super Bowl. C’est ce qu’on appelle un remplaçant de luxe. L’équipe aura tout un dilemme si jamais il ramenait les Eagles en séries cette année!

13 (13). Vikings (8-6-1)
Je sais que c’est seulement contre les Lions, mais un rendement passable à l’étranger doit donner un peu de confiance aux Vikings. Leurs 3 dernières sorties loin de la maison avaient été hideuses et l’équipe avait besoin de tout le positif possible à l’aube du match de leur saison contre les Bears.

14 (7). Steelers (8-6-1)
Les Steelers dominent les Pats, restent nez à nez avec les Saints en Nouvelle-Orléans et maintenant doivent espérer une victoire des Browns pour accéder aux séries. On a ici une équipe de calibre de séries, mais dont les crampes au cerveau ont été trop nombreuses dernièrement.

15 (14). Titans (9-6)
Avec la saison en jeu, c’est nul autre que Blaine Gabbert qui est allé chercher une victoire aux Titans samedi dernier. Alors que Mariota subissait une énième blessure, Gabbert a mené une séquence de 75 verges à la fin du 4e quart pour compléter le touché gagnant.

16 (18). Browns (7-7-1)
En 2 matchs contre les Bengals cette saison, Baker Mayfield a lancé 7 passes de touché contre aucune interception pour mener les Browns à 2 victoires faciles. C’est comme si quelque chose le motivait lors de ces matchs. Je ne sais pas quoi…

17 (19). Packers (6-8-1)
Parmi les rares points positifs des Packers cette année, Davante Adams s’est démarqué. Le receveur a établi des marques personnelles pour les réceptions (3e dans la NFL avec 111), les verges de réception (5e avec 1386) et les touchés (2e avec 13).

18 (25). Falcons (6-9)
Les Falcons se battent pour l’honneur et ont remporté leurs 2 derniers matchs. Mais comme Jean-Baptiste Emanuel Zorg a déjà dit : « Ils sont bornés. Pire, ils luttent pour des causes perdues. L’honneur! L’honneur tue ton repêchage et n’aide personne. » Bon, j’ai modifié la dernière partie, mais Zorg a raison. Encore une dose d’honneur la semaine prochaine et les Falcons pourraient repêcher au 16e rang en avril prochain!

19 (16). Panthers (6-9)
Le sort des Panthers s’est joué dans la zone payante contre les Falcons. Ils y ont marqué un touché lors de leur première présence, mais ont commis 3 revirements à leurs 3 présences suivantes. Ils ont ainsi été réduits à 10 points, en route vers une 7e défaite de suite.

20 (17). Dolphins (7-8)
Avant dimanche, les Dolphins avaient encore des chances mathématiques de faire les séries. On aurait ainsi pu les croire gonflés à bloc contre un adversaire inférieur. Même pas proche. Au lieu de cela, ils ont obtenu un 5e match cette saison sous les 200 verges d’attaque. C’est 3 de plus que quiconque dans la NFL. Même les Jags. Même les Bills. Et, sans blague, même les Cards.

21 (20). Broncos (6-9)
L’effort gênant des Broncos à Oakland lundi soir leur donne une 2e saison négative en autant de saisons, ce qui ne leur était pas arrivé depuis 1972. Pour une organisation qui est habituée aux triomphes, ces insuccès pourraient amener des changements importants durant la saison morte.

22 (21). Giants (5-10)
Depuis leur semaine de congé, les Giants ont gagné 4 matchs, tenu tête à 2 bonnes équipes (Eagles, Colts) et connu un horrible match. On sent qu’il y a de quoi bâtir pour l’an prochain, mais je me demande si cette odeur n’est pas simplement celle d’une équipe qui joue sans pression parce que sa saison est terminée.

23 (22). Buccaneers (5-10)
Les Bucs devraient vraiment considérer à se séparer de Jameis Winston durant la saison morte. Pour tout le talent naturel qu’il possède, il est incapable de progresser sur l’aspect mental du jeu. Les Bucs n’ont pas fait les séries depuis 2007 et je doute que Winston soit l’homme pour briser cette léthargie.

24 (23). Redskins (7-8)
La controverse ne se tient jamais bien loin de la défensive des Redskins en 2018. Après les sagas entourant Zach Brown, Mason Foster, Reuben Foster et Montae Nicholson, c’est au tour de celle de DJ Swearinger. Le maraudeur, qui connaissait sa meilleure saison en carrière, a été libéré après avoir varlopé le plan de match de son entraîneur contre les Titans. Swearinger ne digérait pas d’avoir perdu contre Blaine Gabbert. Je ne le blâme pas!

25 (24). Lions (5-10)
L’année 2018 aura été celle d’un énorme recul pour Matthew Stafford. Il est en voie d’obtenir son plus bas total de verges par la passe, de verges par match, de touchés et de verges par passe tentée pour une saison complète. Même les remontées au 4e quart, sa marque de commerce dans les dernières années, sont absentes de sa fiche.

26 (28). 49ers (4-11)
L’impact de Richard Sherman avec les 49ers ne s’est pas transposé en progrès dans la colonne des victoires, mais le loquace demi de coin semble vraiment s’être trouvé un rôle de leader dans sa nouvelle équipe. Sherman, qui est un joyau à écouter en entrevue, aura un rôle crucial dans les 2 prochaines années avec une jeune tertiaire autour de lui.

27 (29). Jets (4-11)
Dans leur processus de reconstruction, une des choses que les Jets devront apprendre est de maintenir une avance. Lors de leurs 3 plus récentes défaites, ils détenaient une avance au 4e quart. C’est toutefois le genre de défaillance qui sera payante lors du prochain repêchage.

28 (26). Bills (5-10)
Si Tom Brady devait prendre sa retraite à la fin de la saison, ce ne sont pas les Bills qui s’en plaindraient. Les Bills ont remporté 3 de leurs 33 matchs contre Brady et ont largement contribué à mousser les statistiques du quart des Patriots durant sa carrière.

29 (27). Bengals (6-9)
La dernière fois que les Browns ont remporté leurs 2 matchs contre un adversaire de division dans la même année, c’était en 2007 contre les Ravens et cela avait été la dernière saison de Brian Billick avec Baltimore. Les Bengals ont perdu leurs 2 matchs contre les Browns cette année. Serait-ce enfin les derniers moments de Marvin Lewis? Dites oui.

30 (30). Jaguars (5-10)
Je plains ceux qui ont été forcés de regarder les Jaguars depuis 1 mois. À leurs 4 derniers matchs, une seule fois les Jaguars OU leurs adversaires ont marqué 20 points ou plus. La bonne nouvelle est que leur défensive a de quoi bâtir pour l’an prochain. La mauvaise est qu’il faut changer l’offensive au complet.

31 (31). Raiders (4-11)
Les Raiders ont peut-être joué leur dernier match à Oakland, et si c’est le cas, ils ont conclu le tout de brillante façon. Ils ont dominé des Broncos à moitié endormis, et l’aura autour de Jon Gruden semble se rétablir peu à peu après des débuts catastrophiques.

32 (32). Cardinals (3-12)
Le plus de verges d’offensive que les Cards ont accumulée cette année dans un match : 321, lors de la semaine 8 contre 49ers. Ailleurs dans la NFL, 24 équipes ont plus que ça en moyenne par match. Nouveau groupe d’entraîneurs ou non, chaque poste en Arizona doit être réévalué.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut