Actualité 2018-19

Les Demi-Finales NCAA – Les Prédictions

On vous présente les demi-finales NCAA et vous aurez la chance de voter sur chaque match.

Goodyear Cotton Bowl Classic – (3)Notre Dame (12-0, Independant) vs (2)Clemson (13-0, ACC)

Samedi 29 décembre, 16h00, TSN5
Présenté au domicile des Cowboys, le AT&T Stadium (80 000)
Arlington, Texas
Prestige : Platine
Depuis 1937

Lorsque la NCAA a décidé d’offrir des éliminatoires à 4 équipes, j’étais tellement heureux de voir le Cotton Bowl Classic être inclus dans la rotation des 6 matchs majeurs du Nouvel An. Par le passé, le match était joué contre une des bonnes équipes de la SEC et l’une du Big-XII. Ça donnait souvent d’excellents matchs et c’était tout le temps le gros bowl entre le 1er Janvier et la finale. Cette année, le match fait office de demi-finale.

Du côté de Clemson, ce n’est pas vraiment une surprise de les voir au sommet de la NCAA. C’est la 4e fois en 5 ans d’éliminatoires qu’ils font partie de la grande danse de fin de saison.  Pour bien des experts, ils ont peut-être leur meilleure équipe des dernières années. Ils représentaient aussi l’une des meilleures équipes au pays au début de la saison.

Point de vue défensif, l’équipe est tout simplement remplie de futurs joueurs de la NFL. Le meneur de cette défensive est selon moi Clelin Ferrell. L’excellent DE des Tigers est constamment pris dans une couverture double, ce qui laisse beaucoup de terrain à Dexter Lawrence et Christian Wilkins. Les deux Défensive Tackle sont incroyables lorsque vient le temps de bloquer tous les trous devant eux. Il ne faudrait pas oublier Austin Bryant (DE) et Trayvon Mullen (CB), qui complète cette défensive ridicule. On parle potentiellement de 5 gars qui pourraient se faire repêcher dans les 2 premières rondes du prochain repêchage. Ça prouve à quel point Dabo Swinney fait du bon travail de recrutement.

L’offensive n’est pas en reste! En début de saison, l’équipe comptait sur le vétéran Kelly Bryant. Mais ils comptaient aussi sur le jeune Trevor Lawrence, qui le poussait et qui a profité de sa première chance pour voler le poste de partant à Bryant. Issu de Johnson City au Tennessee, Lawrence est déjà vu comme l’espoir #1 pour le repêchage de 2021. À sa première saison, le #16 fait très bien avec plus de 2600 verges, 24 TDs et 4 INTs. Il ne faudrait pas négliger la contribution de Tee Higgins. Celui que l’on compare à nul autre qu’AJ Green capte 52 passes pour 802 verges et 10 TDs. Ceci étant mis sur la glace, la vraie star offensive des Tigers est Travis Etienne. Le porteur de 2e année s’est établi comme la sensation de l’équipe en 2021. On parle ici 1463 verges pour un impressionnant total de 21 majeurs. Même s’il n’est pas gros, il peut faire toute les tracés de courses qu’on lui demande de faire.

Pour le Irish de Notre Dame, c’est une excursion dans un territoire inconnu pour eux. On se rappelle qu’en 2012-13, ils s’étaient effondrés devant le Crimson Tide d’Alabama pour le championnat national. Depuis, ils ont connu des hauts et des bas. Cette année, ils avaient l’une des horaires les plus difficiles au pays et ils sont resté parfait. Sont-ils l’une des 4 meilleures équipes au pays? Difficile à dire pour l’instant, mais avec une fiche parfaite, ils méritent amplement leur première place en éliminatoire et le 3e rang national. Pour les maniaques, sachez que c’est la première fois en 5 ans qu’une équipe qui ne portent pas de Nike/Jordan sera en série. Notre Dame qui porte fièrement du Under Armour sera donc la première équipe avec ce logo à participer à une demie-finale.

La saison de ND a été un peu similaire à celle de Clemson au point de vue offensif. En début d’année, le partant était Brandon Wimbush. Ce dernier a connu un certain succès, spécialement contre Michigan à la semaine 1. Suite à un match difficile, coach Brian Kelly a décider de remplacer son Senior par le Junior, Ian Book. Une excellente décision, lui qui a complètement changer le visage de cette offensive. Le jeune homme à un bon bras précis, lui est lance pour près de 2500 verges pour 19 TDs et 6 INTs. Il est aussi très habile de ses jambes, ajoutant plus 250 verges au sol et 4 majeurs. Tout comme Clemson, le joueur étoile de l’offensive est selon moi Dexter Williams. Le porteur de 4e année à grandement aidé l’équipe suite à sa suspension de 4 matchs. Il termine la saison avec 941 verges et 12 TDs. La faiblesse majeur de leur équipe est leur ligne offensive. J’ai souvent l’impression que lorsque la DL adverse met beaucoup de pression, ils ne peuvent pas bloqué et Ian Book doit se débrouiller avec ses jambes.

En défensive portez une attention particulière au géant, Jerry Tillery. Le gaillard de 6’7” est vue comme un choix du top 32 dans le prochain encan de la NFL. Il est secondé par Khalid Kareem qui évolue aussi au poste de DT. Kareem profite souvent de la couverture double sur Tillery pour faire les jeux clé. Finalement, Julian Love, le CB de 3e année est un autre joueur à surveiller pour les Irishs.

Au final, je crois que le match va vraiment se jouer entre la ligne offensive de ND et la ligne défensive de Clemson. Si Clemson met de la pression constante, je ne sais pas comment le Irish sera en mesure d’établir une offensive solide. Je m’attends à une victoire de de Clemson.

Prédiction: 41-10 Clemson

Capital One Orange Bowl – (4)Oklahoma (12-1, Big-XII) vs (1)Alabama (13-0, SEC)

Samedi 29 décembre, 20h00, TSN5
Présenté au domicile des Dolphins, le Hard Rock Stadium (80 120)
Miami, Florida
Prestige : Platine
Depuis 1935

Longtemps associé à la ACC, le Orange Bowl fait maintenant parti de la rotation des demi-finales nationales. À l’image du mythique Cotton Bowl, qui était joué pendant longtemps dans le stade du même nom, ce match a été présenté pendant de nombreuses années dans le Orange Bowl de Miami. Malheureusement, le stade a été démoli il y a 10 ans.

Si vous n’avez pas eu votre dose d’entendre Kyler Murray Vs Tua Tagovailoa ou Tua Tagovailoa Vs Kyler Murray ou Tua Vs Kyler dans la dernière semaine, vous devriez en avoir pour votre argent lors de ce duel. Le match va être malheureusement vendu et promu autour des deux joueurs. Je dis malheureusement parce qu’on va oublier de parler de beaucoup d’autres excellents joueurs. Mais si vous vous informez ici, vous aurez l’information.

Premièrement du côté des Sooners, on se doit de parler de l’éléphant dans la pièce: leur défensive. Leur défensive est l’une des pires de toute la NCAA. Suite à la défaite contre Texas, l’équipe avait congédié Mike Stoops (coordinateur défensif) et honnêtement, les choses n’ont pas tellement changés durant le reste de la saison. Ils accordent en moyenne 448 verges par match pour un total de 5825 verges accordés en 2018. Cette marque les places au 124e rang de la NCAA. Pour votre information, Alabama a accordé 2000 verges de moins pour l’ensemble de la saison. Les 32.4 points par match qu’ils accordent les positionnes au 96e rang de la première division. À titre de comparaison, Bama se classe 4e avec 14.8 points accordé par match. Ce qui est le plus frustrant en les regardant jouer c’est leur manque d’ardeur. L’équipe peut littéralement se faire marcher dans la face pour 3 séquences consécutives et personne ne se fâchent. Les gars marchent tout bonnement vers les lignes de mêlées sachant que Kyler s’amène sur le terrain.

Parlant de Kyler, si la défensive est aussi mauvaise, vous vous doutez bien que l’offensives est sur une autre planète. Avant de parler de Murray, parlons de ses joueurs de soutien. Premièrement, Cody Ford est celui qui a la tâche de protéger Murray. Le OT de 3e année est déjà vue comme le 4e meilleur espoir au poste de Tackle pour le prochain encan. Il faut dire que Ford se déplace bien et excelle pour bloquer Murray sur les jeux de passe, tout comme les courses. Au niveau aérien, l’équipe compte sur deux excellentes cibles; Marquise Brown et CeeDee Lamb. Brown devrait être l’un des premier WR repêché en Avril, alors que Lamb sera de retour pour sa 3e saison en 2019. Sur le terrain, ils me font étrangement penser au duo Antonio Brown et Juju Smith des Steelers. Les deux Brown sont souvent pris en couverture double alors que CeeDee et Juju restent des marchants de vitesses et peuvent battre n’importe qui en 1 contre 1. Si l’équipe compte sur un 1-2 Punch au niveau du jeu de passe, c’est là même chose au sol. Troy Sermon et Kennedy Brooks représente l’un des meilleurs duo de RBs dans la NCAA. Brooks à couru pour un peu plus de 1000 verges, tandis que Sermon cogne à la porte avec 928 verges. Les deux gars ont 12 touchés et offrent une variété d’option a leur équipe.

Finalement, je ne peux pas passer aux côtés de Kyler Murray! Vous le savez, je le classais 3e dans mon classement du Heisman, mais cette saison, on aurait pus classé les gars comme 1.a, 1.b et 1.c. Trois gars qui méritaient le Heisman. Au final, les personnalités qui votent au choisit le gars avec les meilleurs statistiques combinées et qui a été en mesure de traîner littéralement son équipe sur ses épaules. En chiffre, il court pour 4053 verges pour 40 TDs et 7 INTs. Il ajoute aussi 892 verges au sol pour 11 autres majeurs.

Si on a parlé de la défensive d’Oklahoma pour les mauvaise raisons, on n’a clairement passé sous silence celle du Crimson Tide. Jouant dans l’ombre de Tua Tagovailoa, la défensive de Bama a été aussi dominante que dans les années précédentes. Ceci dit, on n’a pas beaucoup parlé d’eux en 2018. Par contre, ma révélation de l’année dans la NCAA est Quinnen Williams. Le DT de Bama est un sophomore de 3e années (c’est donc dire qu’il a été Red Shirt dans le passé) et il est donc admissible au repêchage dès cette année. Comme beaucoup avant lui, Williams à du attendre longtemps avant de jouer de façon régulière. Il a pris cette occasion au sérieux et il est devenu selon moi le meilleur DT au pays, et ce, devant Ed Oliver (Houston) que j’adore. Il a terminé la saison avec 66 plaqués donc 8 sacs. Il faut mentionné qu’il était souvent en couverture double et parfois triple. Le gars était quand même capable de faire les gros jeux. Le reste de la défensive est remplie de joueurs qu’on verra pendant les Dimanche de 2019. Portez attention à Raekwon Davis (DE) Deionte Thompson (FS), Mack Wilson (ILB) et Trevon Diggs (CB).

En offensive, il ne faut pas parler de Tua trop vite. Au moment actuel, on nous dit qu’il sera en poste, mais rien n’est confirmé. Alabama compte donc sur le vétéran Jalen Hurts si le jeune Hawaiian n’était pas en mesure de jouer le match. Hurts est reconnu pour ne pas prendre trop de risque, bien lire les défensives et surtout ses jambes. Il est selon moi un meilleur coureur que passeur, mais reste quand même bon dans les airs. La cible de choix des QBs de Bama reste Jerry Jeudy, ce receveur de 2e année. À ses cotés on retrouve le duo de Devonta Smith et Henry Ruggs III. Les 3 WRs en sont seulement à leur année sophomore et ils sont fort probablement le meilleur trio de la ligue. Il ne faudrait pas négliger la ligne offensive. L’équipe de l’Alabama compte sur Jonah Williams, un monstre de plus de 6’5” et 301 lbs. Il sera le premier OT repêché en Avril dans la NFL. L’une des forces de Bama dans les dernière années a été leur jeux au sol. Cette année, ils pourraient très bien finir la saison avec aucun porteur ayant atteint le plateau des 1000 verges. Reste que Damien Harris et Joshua Jacobs sont deux excellents trains offensif. Ils sont juste “victimes” du talent de Tua.

Parlant de ce jeune prodigue. Même si la majorité des gens ont un problème fou a prononcé son nom, Tua n’a plus besoin de présentation. Celui qui a terminé avec la plus petite écart pour une deuxième place au Heisman depuis 1953 devrait être à son poste. Le #13 de Bama n’a pas les chiffres de Murray. On parle ici de 3353 verges pour 37 TDs et seulement 4 INTs. Il ajoute aussi 190 verges au sol pour 5 visites dans la zone payante. À sa défense, Alabama a gagné ses 12 premiers matchs par plus de 20 points. C’est une marque vieille de 1888 de l’université de Yale que Bama a égalé. Avec une aussi grosse marche, Tagovailoa était souvent sur les lignes de mêlés en milieu de 3e quart et ne pouvait plus mettre de statistiques au tableau. On reste unanime que sa présence au poste de quart à drôlement élevé l’offensive de Nick Saban.

Un aspect a ne pas négliger dans ce match est le trophée Heisman… Je ne serais pas surpris que le speech d’avant match de Saban à sa défensive soit: “Show the world who should’ve won this trophy” (traduction libre: Montrez à la planète qui aurait dû remporter le trophée.) Pour cette raison, j’ai Bama largement favoris.

Prédiction: 55-31 pour Bama

 

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut
d
c