Actualité 2018-19

5 jeux qui ont marqué le match Eagles-Bears

Ah, foutus botteurs! Dans ce qui s’est révélé le meilleur match de la première fin de semaine de séries dans la NFL, les Eagles et Nick Foles ont continué leur séquence miraculeuse, grandement aidés par le pied de Cody Parkey (et la main de Treyvon Hester).

Le botteur des Bears s’inscrit dans la lignée des Blair Walsh de ce monde en ratant un placement à 10 secondes de la fin, quoique dévié légèrement à la ligne de mêlée, un triste dénouement pour les Bears. S’il y a un scénario que les partisans de l’équipe redoutaient, c’était celui d’une victoire en jeu sur un botté de Cody Parkey, qui a été peu fiable durant la saison 2018. Leur saison est maintenant terminée, et celle des Eagles se prolonge d’au moins 1 semaine. En attendant leur match revanche contre les Saints, voici les 5 jeux que j’ai isolés du dernier match contre les Bears. Si vous commencez au numéro 2, je ne vous en voudrai pas!

1 – Placement raté de 43 verges de Cody Parkey – 4e quart, 14 : 50

N’est pas Adam Vinatieri qui le veut. Cody Parkey avait fait parler de lui plus tôt cette année en frappant à la barre sur 4 bottés différents dans un même match. Rien pour rassurer les Bears à l’aube de leur placement le plus important de l’année. Cette fois-ci, il rate en frappant deux barres, celle de gauche et celle d’en bas. On peut parler de malchance pour le pauvre botteur des Bears, alors que son botté a légèrement dévié après avoir effleuré la main du joueur des Eagles Treyvon Hester. Dommage, parce que son botté d’avant, celui qui ne comptait pas parce que les Eagles ont appelé un temps d’arrêt, avait été parfaitement exécuté.

2 – Passe de touché de 2 verges de Nick Foles à Golden Tate – 4e quart, 14 : 04

Bien sûr, Cody Parkey n’aurait pas eu à tenter le placement si les Bears avaient arrêté les Eagles en 4e essai sur ce jeu-ci. Au moment où le match comptait le plus, Nick Foles a montré que lui et la pression étaient étrangers l’un à l’autre. Le design de jeu amenait Foles à effectuer un roulement vers la droite et à Golden Tate de créer juste assez de séparation pour sécuriser l’attrapé. Cependant le joueur des Bears Leonard Floyd s’est rapidement amené vers Foles et a forcé ce dernier à une passe de côté. Ce que Foles a fait comme s’il s’agissait d’une pratique en septembre.

3 – Passe de 25 verges de Mitch Trubisky à Allen Robinson – 4e quart, 14 : 16

Voilà le jeu que j’avais placé au no.1 avant le botté de Cody Parkey. Trubisky était fumant durant le 4e quart pour les Bears, complétant plusieurs passes de haute qualité pour donner l’avance à son équipe 15-10. Il a toutefois réservé sa plus belle passe au moment le plus opportun : un laser à Allen Robinson, tout juste entre le demi de coin et le maraudeur, qui plaçait déjà l’équipe en position pour un placement. On connaît la suite, mais Trubisky a montré qu’il avait l’ADN des grands matchs. « Mais Michel, que fais-tu des deux pick-6 échappés par la tertiaire des Eagles en 1re demie? » Oui bon, voici le 4e jeu :

4 – Passe de 28 verges de Nick Foles à Golden Tate – 2e quart, 8 : 20

Golden Tate a prouvé toute sa valeur dans ce match. Acquis des Lions en cours de saison, c’est lors de la partie la plus importante de l’année qu’il s’est distingué. Son touché a été plus important, mais son attrapé au 2e quart a été plus beau. Possiblement le plus beau des 2 équipes considérant le coup de bélier d’Adrian Amos après avoir attrapé le ballon. Je salue son courage, alors qu’il s’est non seulement relevé pour signaler son premier essai, mais également pour attrapé le touché gagnant plus tard.

5 – Passe de 45 verges de Mitch Trubisky à Allen Robinson – 3e quart, 14 : 46

Un autre qui fait une 2e apparition dans le top-5! Le plus long jeu du match pour les 2 équipes est cet attrapé de 45 verges de Robinson, qui a vraiment valu son argent dans ce duel. Le receveur et son quart Trubisky ont exécuté à la perfection la double feinte, rendant Robinson seul sur une île. La double feinte a si bien fonctionné que les Bears l’ont tenté à 2 autres reprises, avec succès chaque fois. Je me demande par contre si Robinson aurait pu courir la distance s’il n’avait pas perdu pied légèrement lors de l’attrapé.

Cliquez sur la bannière ci-dessous pour voir les autres jeux qui ont marqué les autres matchs éliminatoires par Michel Hersir

Cliquez sur la bannière

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut
d
c