Actualité 2018-19

Bruce Arians aux Bucs : un excellent compromis court terme/long terme

Bruce Arians est une de mes personnalités préférées dans la NFL, je suis un peu biaisé. Le voilà qui sort de la retraite pour prendre les rênes des Buccaneers de Tampa Bay, justement un endroit pour prendre sa retraite! En quelques paragraphes, pourquoi j’adore cette embauche et à quoi s’attendre.

Pensons-y rapidement : après quelques saisons dans les séries et une présence en finale de conférence, il a terminé la saison 2017 avec une fiche de 8-8 avec Adrian Peterson comme RB (n’oubliez pas que David Johnson était blessé) et une combinaison de Carson Palmer, Drew Stanton et Blaine Gabbert comme QB.

À peu près là même équipe, plus Johnson et un choix de 1re ronde comme QB (Josh Rosen), a terminé 2018 en dernière place et aura le premier choix. La différence entre 3-13 et 8-8, c’est le coaching.

Évidemment la crainte c’est d’embaucher un gars de 66 ans qui a ouvertement considéré la retraite pour des raisons de santé à chaque année depuis 2012. Pour donner un peu de perspective, Arians a coaché sous Bear Bryant! Par contre, j’aime le contexte pour les Bucs : il a essentiellement deux ans avec Winston avant qu’ils ne doivent se commettre financièrement (5e année d’option et « franchise tag » au besoin). Donc il a 2 ans pour démontrer si Winston est l’homme de la situation. Si oui, ils continuent une ou deux autres saisons ensemble tant que la santé de BA le permet. Sinon, ils font table rase et repartent à zéro aux deux positions. Et il a son successeur, Todd Bowles, déjà dans le staff s’ils veulent de la continuité.

J’aime aussi l’incroyable groupe d’entraîneurs qu’il a assemblé pour le seconder, et ultimement lui succéder. En attaque, Harold Goodwin est avec Arians depuis la nuit des temps. Clyde Christensen a connu beaucoup de succès comme coach de QB. Byron Leftwich est reconnu comme un des brillants jeunes coaches offensifs (même s’il n’était pas prêt à gérer seul l’attaque des Cards cette année) et pourra progresser tranquillement pour éventuellement être le OC sous Todd Bowles, que les Bucs ont la chance d’avoir dans le building et l’évaluer pendant 2, 3 ou 4 ans. Il était un excellent (et agressif) coordonnateur défensif et je suis loin d’être convaincu qu’il n’a pas fait performer les Jets au delà du talent disponible durant ses années dans la grosse pomme.

Enfin, d’un point de vue Xs et Os en attaque, c’est un bon « match ». BA aime lancer la balle intermédiaire/ longue, la force de Winston. Je pense que Winston a aussi la carapace pour endurer l’abrasivité de Arians et performer sous son enseignement difficile. Il hérite d’une OL fonctionnelle et de deux jeunes receveurs solides en Mike Evans et Chris Godwin. Arians n’a jamais vraiment utilisé le TE, mais avec un talent comme O.J. Howard il n’aura pas le choix. En défensive, Bowles aime le blitz. Ils n’ont pas la tertiaire pour ce faire, ça redevient le besoin #1 de l’équipe en saison morte.

Je persiste à croire que Arians aurait été une magnifique embauche pour les Packers, mais il a spécifiquement exclu toute chance d’y aller, que ce soit pour la météo ou un conflit existant avec quelqu’un a Green Bay. Mais le « fit » à Tampa est bon aussi et je crois que les Glazers peuvent se frotter les mains.

Allez lire les autres articles sur les autres embauches

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut