Actualité 2018-19

Vic Fangio aux Broncos – Le vétéran entraîneur défensif obtient enfin sa chance

La mode est aux jeunes entraîneurs offensifs innovateurs qui ont des airs de mannequin de GQ, semble-t-il. John Elway n’a pas eu le memo… En embauchant Fangio, il cherche à recréer la défensive dominante qui leur a permis de gagner le Super Bowl.

Le poste venait avec une condition, celle d’embaucher Gary Kubiak comme coordonnateur offensif. On parle de Kyle Shanahan et de Sean McVay comme s’ils étaient sortis de l’immaculée conception, mais on oublie souvent que c’est Kubiak (qui a joué et coaché longtemps sous Mike Shanahan) qui a formé Kyle Shanahan. S’il a la santé pour revenir, c’est encore un très solide coach offensif.

Par contre, quand je pense à Fangio qui aura Kubiak dans son personnel, ça prend quelqu’un qui a soit 1) beaucoup d’estime de soi ou 2) rien à perdre, pour prendre un job où ton employé le plus important est le meilleur ami de ton boss depuis 30 ans. Ça pourrait faire drôle un peu…

J’ai toujours aimé Fangio. Ça remonte à quand il était le coach des LBs chez les Saints dans les années ‘80, avec Rickey Jackson, Pat Swilling, Sam Mills et compagnie. Il a fait plein de choses ensuite, avec un succès mitigé (chez les Panthers, les Colts et les Texans), en travaillant ironiquement avec John Fox (pas le meilleur pote de Elway) et Dom Capers. Il était coordonnateur défensif, mais pour des coachs en chef avec un background défensif. C’est quand il a pris les rênes des solides défensives de Stanford sous Jim Harbaugh, et ensuite avec les 49ers de Bowman/Willis, qu’il s’est élevé au rang de superstar du coaching défensif. Et il fait de l’excellent boulot avec les Bears depuis quelques années.

Je vous partage cette statistique ou anecdote : dans sa carrière, son passage à Chicago est la seule place où son équipe s’est améliorée d’année en année. Étrange…

Il a 60 ans et n’a jamais été un coach en chef. En particulier dans les dernières années, deux fois son patron s’est fait virer, Harbaugh avec les 49ers et Fox avec les Bears, et dans les deux cas, après lui avoir offert une entrevue (par courtoisie), on a choisi quelqu’un d’autre. Le jury délibère encore sur Matt Nagy mais il semble avoir été une bonne embauche. Mais l’autre fois, on lui a préféré… Jim Tomsula. Plusieurs disent que Fangio est un vieux routier pas trop politicologue, qui ne tolère pas la bs, mais qui n’est pas très diplomate et souvent trop direct. Les mêmes traits de personnalité ont longtemps nuit à Bruce Arians et à Mike Zimmer dans leur quête d’un poste de coach en chef. S’il connaît les mêmes succès en fin de carrière que ces deux messieurs, les Broncos seront contents. Mais reste que ça fait réfléchir sur la personnalité et son appréciation par les gens qui le côtoient.

D’un point de vue Xs et Os, son système est fait sur mesure pour le personnel des Broncos, Von Miller et Bradley Chubb dans les rôles de Khalil Mack et Leonard Floyd, entre autres. Ce n’est pas un maniaque du blitz, mais il excelle dans l’art de maquiller les différentes couvertures. Il a connu son meilleur succès quand il avait des solides « pass-rushers » (comme Aldon Smith, Justin Smith, et Khalil Mack) et des ILBs capables de couvrir h@h des RBs et des TEs (Wilis et Bowman avec SF, Roquan et Trevathan avec les Bears).

Tout ça n’aura aucune importance si Elway ne lui trouve pas un QB. On relie les points et Joe Flacco avait bien performé sous Kubiak. Un gars comme Bridgewater pourrait aussi bien paraître dans ce système. Se défaire de Case Keenum coûterait très cher, est-ce qu’on va préférer le garder pour former une recrue? Rappelons que c’est Kubiak qui a signé Keenum après sa brillante carrière à Houston et qu’il a été impliqué dans la décision de le signer l’hiver dernier. L’absence d’un QB, combinée à la situation complexe de propriété des Broncos et la guerre de pouvoir qui en découle, faisait en sorte que ce poste n’était pas très convoité.

On a donc un profil différent, un gars différent, mais un gars qui connaît certainement son football. Parfois être à contre-courant ça permet d’avoir accès à de meilleurs candidats. Reste à savoir s’il saura être un meneur de jeunes hommes et vivre avec les circonstances dans lesquelles il hérite du poste.

Allez lire les autres articles sur les autres embauches

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut