Actualité 2018-19

Adam Gase aux Jets: on en pense quoi?

Les Dolphins se sont tannés de Gase, j’en parlais dans cet article  en mentionnant qu’il allait probablement se trouver un autre emploi rapidement, et c’est chose faite, avec les rivaux Jets. On a l’impression que ces deux concessions vont dans des directions opposées.

Gase n’a que 40 ans mais a une solide feuille de route. Il a commencé sous Nick Saban à Michigan St qui l’a amené à LSU. Avec les Lions, il a travaillé pour deux coaches offensifs intéressants en Steve Mariucci et surtout Mike Martz, qui lui aussi a cru bon d’amener Gase avec lui quand il a migré chez les 49ers. L’approbation de Martz et surtout de Saban veut dire quelque chose. Il gravit ensuite les échelons avec les Broncos, et à sa première  saison comme coordonnateur offensif, il n’a rien de moins que mené l’attaque la plus prolifique de l’histoire de la NFL. Malgré ce que l’ami Bruno @brunoraiche mentionnait dans mon intervention du podcast de sports lucides la semaine dernière (que le OC c’était Peyton Manning), Gase a du mérite car dans la longue carrière de Manning, c’est lui qui a réussi à en extraire la saison la plus productive.

Les 6 Embauches avec @LeMaraudeurNFL sur SportsLucides.com

Mais j’ai été tout aussi impressionné par sa capacité à générer la meilleure saison (et la dernière saison où il a été adéquat) de la carrière de Jay Cutler, de même que son travail avec les Dolphins en 2016 et en 2018. Ils ont terminé cette saison avec trois défaites de suite et ont évidemment manqué de gaz à la fin, mais après 13 semaines ils étaient 7-6, avec un combo Tannehill/Osweiler au poste de QB, avec un personnel, surtout en offensive, très ordinaire.

Une chose par contre, Gase a l’air du genre de coach qui fait les choses à sa manière et qui cherche des joueurs qui cadrent avec ce qu’il fait, plutôt que de s’adapter à son personnel. Il s’est chicané avec Jarvis Landry (et a préféré Danny Amendola) Jay Ajayi (et donné le plus de portées cette saison à Frank Gore plutôt qu’à Kenyan Drake) et a attendu de ne pas avoir le choix avant d’utiliser DeVante Parker. Martz était un peu comme ça et ça a fini par le sortir de la ligue quand son offensive n’était plus la plus innovante.

Tout ce que j’entends sur Sam Darnold est que c’est un kid qui réponds bien au coaching et qui devrait donc être un bon duo avec Gase. Ils ont évidemment besoin de beaucoup d’armes pour l’entourer, mais en attendant, je crois que Gase pourra extraire de la production d’un personnel de soutient plutôt médiocre. L’important sera de progresser et d’apprendre à gagner. Les Jets ont un choix élevé (mais pas de choix de 2e ronde) mais des gazilliards de dollars sous le plafond. J’aimerais les voir ajouter un leader qui donnera le ton (un genre de Amendola), mais les autres embauches, des gars qui en seront à leur 2e contrat seulement, donc encore mi-vingtaine et avec leurs meilleures années devant eux.

Au moment d’écrire ces lignes, Gregg Williams est pressenti comme DC et je crois que c’est ce que Gase doit faire. Aller chercher un gars établi, agressif qui va maximiser les talents de Jamal Adams. Je ne suis pas convaincu que son DC de l’an dernier, Matt Burke, ferait l’affaire.

En terminant, Gase a une fiche de 5-1 contre les Jets, et il a infligé aux Patriots leurs deux seules défaites de division depuis 2 ans, deux faits qui ont certainement influencé les Jets dans leur choix.

Cliquez ci-dessous pour les autres analyses d’embauches

Suivi – Carrousel Entraîneurs 2019

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut
d
c