Actualité 2018-19

5 jeux qui ont marqué le match Patriots-Chiefs

La mort, les taxes… vous connaissez la suite. Les Patriots obtiennent une 3e invitation au Super Bowl en autant d’années, une 5e en 8 ans et une 9e en 18 ans. Ils ont vaincu les Chiefs et leur offensive mastodonte pour une 2e fois cette saison, mais cette fois-ci, ils l’ont fait à l’étranger, où ils en ont arraché durant la saison.

À travers des jeux spectaculaires de Patrick Mahomes, des appels discutables des arbitres et des séries à l’attaque méthodiques des Pats, c’est ultimement un pile ou face qui a décidé de l’issue du match. Et le meilleur quart de tous les temps, Tom Brady. Les Chiefs n’allaient pas arrêter Brady en prolongation. Si le règlement qui les a empêchés de reprendre le ballon en temps supplémentaire va faire taper beaucoup de claviers, l’exécution des Pats en attaque doit être autant louangée. Parlez-en à Drew Brees et ses Saints. Les Pats ont saisi l’occasion, Rex Burkhead s’est frayé un chemin dans la zone des buts et hop, la dynastie continue. Une victoire qui n’était pas pour les cardiaques et qui se résume mal en 5 jeux. Je vais quand même m’essayer!

1 – Passe de 25 verges de Tom Brady à Rob Gronkowski – 4e quart, 14 :06

Parce qu’avant que le match se décide en prolongation, les Patriots avaient le ballon avec moins de 2 minutes à jouer et tiraient de l’arrière par 4 points. Traduction : ils devaient marquer un touché ou c’était l’élimination. Ce jeu, qui a mis la table au premier touché de Burkhead, montre toute la confiance de Brady en son Gronk. Sur le jeu précédent, le ballon avait dévié des mains de Gronkowski pour atterrir dans celles d’un demi défensif des Chiefs. Match terminé, on ferme les livres. Excepté qu’un autre joueur des Chiefs était hors-jeu par un pouce et que l’interception est annulée.

Gronkowski, bien déterminé à faire oublier cet impair, se reprend de façon magistrale. En couverture un contre un, il remporte son duel après un combat de mains et attrape le ballon par-dessus le très bon Eric Berry à la ligne de 4. À partir de ce moment, il n’était plus question de savoir si les Pats allaient marquer, mais plutôt s’ils allaient laisser trop de temps aux Chiefs après avoir marqué.

2 – Passe de 20 verges de Tom Brady à Julian Edelman – Prolongation, 1 :20

J’aurais pu mettre le touché gagnant de Burkhead ou n’importe laquelle des 3 conversions en 3e essai des Pats lors de cette séquence en prolongation tellement ils ont été méthodiques en situation importante. J’ai opté pour une réception de « monsieur rédemption » Julian Edelman en 3e essai et 10. Le receveur des Pats a gaffé en 2 occasions plus tôt dans le match (j’y reviens au no 3), mais il s’est fait pardonner. Le guerrier qu’il est a encaissé un solide coup après sa réception au milieu du terrain, le genre de coup qui aurait fait échapper le ballon à un receveur moyen. Non seulement Edelman a résisté au contact, il s’est même retourné pour faire quelques pas supplémentaire vers l’avant et gagner quelques verges de plus. Mais encore, 3 jeux plus tard, les Pats avaient un autre 3e et 10 et encore une fois, c’est Edelman qui a complété le jeu dans le centre du terrain. Il terminera sa soirée avec le plus de réceptions pour son équipe.

3 – Interception de Daniel Sorensen – 4e quart, 6 :54

Le jeu qui a ouvert les valves dans cette fin de match. Après cette interception de Daniel Sorensen, il y a eu 6 possessions offensives actives, et elles se sont soldées en 5 touchés (et 1 placement!). J’ai parlé de pardon pour Julian Edelman au no 2, en voilà partiellement la raison. Peut-être déconcentré par la main de Dee Ford, Edelman n’a pu sécuriser l’attrapé, qui dévie dans les mains de Sorensen. C’était la 2e bourde en 3 jeux pour Edelman, qui était passé (littéralement) à un poil d’être la source d’un revirement sur un retour de botté de dégagement 40 secondes auparavant.

Il s’agissait du 2e jeu d’impact pour Sorensen dans cette 2e demie, lui qui également avait arrêté Rex Burkhead sur une course en 4e essai.

4 – Touché de Damien Williams sur une passe de 23 verges de Pat Mahomes – 4e quart, 7 :15

Tu sais que le design de ton jeu fonctionne à merveille quand tu prévois 3 bloqueurs pour ton joueur dans de l’espace et qu’ils n’ont pratiquement rien à bloquer sur les 23 verges qui te séparent de la zone des buts. Les joueurs des Pats ont tous mordu au mouvement de Mahomes vers la droite, laissant Williams seul de l’autre côté. Le porteur des Chiefs n’a eu qu’à jogger devant lui pour ajouter 6 points au tableau. Le touché de Williams suivait l’interception de Sorensen et donnait les devants aux Chiefs pour la 1re fois de la soirée. Une avance qu’ils perdront, qu’ils regagneront et qu’ils reperdront pour de bon.

5 – Touché de Sony Michel sur une course de 10 verges – 4e quart, 11 :28

En 4e essai, de surcroit! Après l’échec de leur autre tentative en pareille situation, les Pats ont trouvé le moyen de compléter celle-ci, et en plus, de marquer le touché! Le plan initial devait probablement être la faufilade du quart, mais Tom Brady change son jeu pour une course du porteur de ballon Michel à l’extérieur vers la droite. Comme le très bon Tony Romo le fait remarquer, il est très difficile pour une défensive de défendre la faufilade du quart et la course vers l’extérieur en même temps. Le couloir est ainsi ouvert pour Sony Michel, qui en plus profite de la présence de son centre-arrière pour faire le ménage devant lui.

Bonus – Patrick Mahomes

Pour le plaisir, et parce que des faits saillants du quart des Chiefs, on en redemande :

Voir les résumés de Michel des autres matchs éliminatoires en cliquant sur la bannière ci-dessous

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut
c