Actualité 2018-19

5 jeux qui ont marqué le match Rams-Saints

Ce match sera malheureusement lié à jamais à la punition qui n’a pas été appelée sur Tommylee Lewis. Mais au-delà de cette punition, les Rams ont quand même monté le terrain pour égaler le match, intercepté Drew Brees en prolongation après avoir perdu le tirage au sort, remonté le terrain pour se placer en position de placement et réussi un botté de 57 verges pour la victoire. Ce n’est pas rien!

Pourtant, on ne peut s’empêcher de se demander ce que les dieux du football ont contre les Saints. Après le miracle de Minneapolis l’an dernier, ils se retrouvent une fois de plus du mauvais côté de l’histoire. Après le match, l’arbitre en chef Bill Vinovich a affirmé que c’était un appel de jugement de l’un de ses officiels et qu’il n’avait pas vu le jeu. Aussi bien n’avoir rien dit. De toute façon, on ne peut revenir en arrière. Du côté des Rams, on ne s’en plaindra pas. Il faut savoir tirer profit d’une occasion comme celle-là et ils l’ont fait. Ils accèdent ainsi au Super Bowl pour la 4e fois de leur histoire, mais pour la 1re fois depuis 2001, où ils avaient perdu contre… les Patriots! Mais avant le Super Bowl, revenons sur les jeux qui ont marqué ce match. Vous pouvez commencer au no 2.

1 – Passe incomplète de Drew Brees à Tommylee Lewis – 4e quart, 13 :12

Mes excuses pour la qualité de la vidéo. Évidemment que la NFL n’allait pas publier une grossière erreur de la part de ses officiels. Je vais rester court sur le jeu en soi, car il est évident que Nickell Robey-Coleman rabat Tommylee Lewis au sol avant que le ballon arrive. Le demi défensif des Rams a lui-même avoué qu’il s’attendait à recevoir une punition, ayant transgressé parce qu’il voulait éviter d’accorder le touché.

Advenant que la logique soit respectée, les Saints auraient eu un 1er essai à la ligne de 6 avec 1 minute et 45 secondes au cadran. De leur côté, les Rams n’avaient qu’un seul temps d’arrêt. Ainsi, les Saints auraient pu, avec 3 courses, écouler le temps jusqu’à environ 10 ou 15 secondes et tenter un placement de 30 verges pour la victoire. Bref, ça reste de la spéculation, mais disons que les chances de victoires avec punition étaient au-dessus des 95%.

2 – Interception de John Johnson – Prolongation, 1 :57

Oublions les controverses d’arbitres pour le reste de l’article. Une fois en prolongation, les Rams ont perdu le pile ou face, mais n’ont pas attendu longtemps pour reprendre le ballon. Le joueur avec mon nom préféré John Johnson a intercepté Drew Brees, mais c’est Dante Fowler qui a fait le jeu clé. L’ailier défensif des Rams a réalisé un spin-o-rama à la Serge Savard pour se défaire de son bloqueur et a foncé vers Brees au moment où il décochait sa passe. Cette dernière s’est ainsi transformée en chandelle à l’avant-champ et Johnson a bien joué pour localiser le ballon dans les airs et donner une petite poussée au receveur des Saints pour atterrir au sol en même temps que le ballon.

Les Rams jouissaient alors d’un positionnement idéal à leur ligne de 46. Ils ont avancé le ballon de 15 verges, juste assez pour donner une chance à « Greg la Jambe » de tenter un placement de 57 verges, une longue distance pour un botteur normal. Pas pour « la Jambe ». Son botté aurait probablement été bon à 70 verges.

3 – Passe de 39 verges de Jared Goff à Gerald Everett – 4e quart, 5 :19

Jared Goff a connu un passage à plat en 2e moitié de saison, mais s’est repris de brillance façon contre les Saints. Alors que le match était en jeu en fin de 4e quart et en prolongation, il a complété plusieurs passes précises pour donner une chance à son équipe de gagner. Sur ce jeu, il flaire la pression de l’ailier défensif sur la droite au même moment où Todd Gurley neutralise le blitz et se déplace vers la droite pour se donner plus de temps. Et pour donner plus de temps à son receveur. Initialement bien couvert, Everett se démarque grâce au temps acheté par Goff et complète la passe et course pour un long gain en 3e essai.

4 – Touché de Taysom Hill sur une passe de 2 verges de Drew Brees – 3e quart, 6 :26

Le mormon préféré de l’Amérique a trouvé un autre moyen de se démarquer. Taysom Hill, qui a tout fait au moins une fois cette année (et probablement une fois seulement), n’avait pas attrapé de passe de touché. Il est parfois utilisé dans la zone des buts comme bloqueur, comme coureur, comme passeur ou comme leurre. Il a agi comme receveur cette fois-ci. Sur un jeu à déploiement rapide, Hill se déplace de la gauche de la formation vers la droite et aussitôt le jeu amorcé, Brees passe vers lui. Les joueurs de Rams ne semblaient pas prêts à cette éventualité. Hill reçoit le ballon avec deux receveurs devant lui pour bloquer les demis défensifs des Rams et n’a qu’à se faufiler vers la zone des buts pour marquer le touché.

5 – Passe de 12 verges de Johnny Hekker à Sam Shields – 2e quart, 0 :37

C’est le jeu qui a redonné vie aux Rams. Le 1er quart était complètement à l’avantage des Saints, qui semblaient partis pour clore le match une fois la demie arrivée. Mais comme on l’a vu à quelques reprises cette saison avec les Rams, on ne doit pas s’endormir sur leurs bottés de dégagement. Ils sont les champions des jeux truqués et cette passe du botteur Hekker vers le demi défensif Shields était presque prévisible. N’empêche, chapeau à Hekker pour sa passe parfaite. Et chapeau à Shields pour son tracé digne d’un vrai receveur de passe. Les Rams ne marqueront qu’un placement sur cette série à l’attaque, mais l’énergie amenée avec ce jeu a changé le momentum de côté.

 

Voir les résumés de Michel des autres matchs éliminatoires en cliquant sur la bannière ci-dessous

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut