AAF

À la rescousse de l’AAF ???

Le propriétaire des Hurricanes de la Caroline dans la NHL (ligue nationale de hockey), l’homme d’affaires Tom Dundon, deviendra le président de l’Alliance of American Football (AAF) après y avoir investi 250 millions $ pour régler ses problèmes financiers.

Selon le site The Athletic, le nouveau circuit de football nécessitait l’injection de nouveaux fonds, car il éprouvait déjà des ennuis au terme de la première semaine de son calendrier régulier. En fait, la ligue se retrouvait à ce point dans le pétrin que le paiement des salaires dus n’était pas assuré à l’aube de la semaine 2. Les joueurs de la ligue étaient censés être payés vendredi et ont été payés mardi.

Peu importe que l’AAF soit renflouée ou achetée mardi par Dundon; Ce qui compte, c’est que la ligue semble maintenant disposer d’une solide assise financière, même si ce n’était pas le cas auparavant.

Charlie Ebersol, PDG et cofondateur de l’AAF, s’est concentré sur le contrôle des dommages collatéraux, affirmant mardi à de nombreuses publications que sa nouvelle ligue n’avait jamais été sérieusement en danger sur le plan financier.

L’article d’Athletic décrivait l’investissement de Dundon comme un renflouement, mais Ebersol le décrivait comme un « buy-in ». L’Athletic l’a décrit comme si la ligue était dans une telle crise financière, Dundon a heureusement donné de l’argent pour le sauver; Ebersol a décrit cela comme si la ligue avait obtenu de telles critiques élogieuses et était dans une position de négociation telle que Dundon ne pouvait pas attendre pour investir.

C’est le genre de paiement qu’aucun autre investisseur n’était capable d’effectuer et Dundon est ainsi le plus gros investisseur institutionnel de la ligue. Il deviendra instantanément président du conseil d’administration. Ebersol continuera à gérer le volet administratif de l’AAF, Polian va gérer le volet football, et Dundon s’occupera du volet financement qu’Ebersol avait comme mandat auparavant.

We are a start-up, and start-ups usually raise money in pieces — there’s a Series A piece, Series B, Series C, etc. After the success of the first week, we had a number of investors come to us and offer us all kinds of different investments. Tom Dundon showed up and said, ‘Do you want to continue to raise Series B, Series C and Series D or do you want to raise Series Infinity right now and be taken care of from now on.’ That was an offer I was not going to refuse. – Charlie Ebersol

Mis à part les perceptions et les interprétations, chaque fois qu’un milliardaire autodidacte vous donne 250 millions de dollars de son argent durement gagné, ce n’est jamais une mauvaise chose!

Calendrier, résultats, classement, statistiques et dernières nouvelles – cliquez sur la bannière

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut
d
c