Actualité 2018-19

Zac Taylor aux Bengals – On a attendu tout ce temps pour ça???

Je termine ma série de réactions aux embauches d’entraîneurs-chef dans la NFL avec l’embauche de Taylor chez les Bengals. J’ai pris mon temps, mon petit doigt me disait d’attendre qu’il s’entoure d’adjoints de qualité avant de me faire une tête. Une chose est sûre : deux semaines plus tard, ceux-ci se font attendre et on peut difficilement imaginer un pire début. On attendait du sang neuf depuis longtemps chez les Bengals, mais j’ai bien peur qu’on va s’ennuyer de Marvin Lewis…

Taylor a pris du galon parce qu’il côtoyait Sean Payton. Contrairement à Matt Lafleur, qui a au moins une saison comme OC en charge complètement de l’attaque et qui a aussi connu du succès avec Kyle Shanahan et coaché avec d’autres excellents mentors, Taylor était caché dans la hiérarchie des Rams. Il était « assistant WR coach » pas plus tard qu’en 2017. Ses expériences antérieures? C’est le père de son épouse, Mike Sherman, qui lui a donné sa chance dans le coaching, avec Texas A&M. Taylor a suivi Ryan Tannehill des Aggies aux Dolphins en 2012 quand ce dernier a été repêché. Sherman avait probablement son mot à dire là aussi, puisque Joe Philbin était l’entraîneur-chef des Dolphins et que Philbin a été adjoint de Sherman chez les Packers. 4 saisons chez les Dolphins à « développer » Tannehill, avec les résultats qu’on connaît. Les quelques derniers matchs de la dernière comme coordonnateur offensif, après le congédiement de Philbin et du OC Bill Lazor (qui, ironiquement, était le OC des Bengals l’an dernier). Rien pour écrire à sa mère, ou pour se douter qu’on a peut-être sous la main un génie offensif.

Suivi – Carrousel Entraîneurs 2019

Il connait le coin puisqu’il a aussi coaché sans trop de succès à l’Université de Cincinnati une saison avant de se joindre aux Rams.

Un si jeune coach sans trop d’expérience doit s’entourer d’expérience. J’en ai parlé dans le cas de Brian Flores, mais c’est encore plus vrai pour Taylor. Et décevant. On cherchait un DC d’expérience ayant déjà été HC, un peu comme McVay a fait avec Wade Phillips. Jack Del Rio a refusé le poste. Dom Capers aussi. Todd Grantham a préféré rester avec les Gators. Et tous ceux qu’on a pas su.

Brian Flores aux Dolphins : la grande inconnue

Son choix s’est donc arrêté sur Lou Anarumo, qu’il avait côtoyé sous Philbin à Miami, mais qui n’a jamais vraiment eu de chance comme DC nulle part où il est passé. Même chose pour son choix de OC, Brian Callahan, qui a coaché avec peu de succès les QBs à Denver, Detroit et Oakland dans les 3 dernières années. Vous l’aurez deviné, Callahan est le fils de Bill, le coach de Taylor quand il a gagné le joueur offensif du Big 12 avec les Cornhuskers du Nebraska. La rumeur veut qu’il ait tenté d’ajouter Callahan père à son personnel, mais que les Redskins ont refusé de le libérer de son contrat. Dommage, c’est un des meilleurs coaches de OL de la ligue, et la présence d’un ancien HC l’aurait grandement aidé. La liste des adjoints de position n’est pas encore complète, mais personne ne fait ouvrir les yeux, outre Alex Van Pelt pour les QB (que Aaron Rodgers aimait beaucoup) et Jim Turner pour la OL… le gars qui s’occupait de la OL des Dolphins pendant le scandale de bullying.

On a donc un « track record » plus que médiocre, des coordonnateurs inexpérimentés et qui eux aussi n’ont pas transformé d’eau en vin, pas de mentor ni de vieux sage. Et en plus, chez les Bengals, on a un beaucoup plus petit département de dépisteurs, on se fie sur les coachs, qui ne sont pas encore embauchés à une semaine du « combine ». Ça sent pas bon.

Je lui souhaite bonne chance, on ne sait jamais vraiment ce qu’un nouveau HC a dans le ventre tant qu’il n’a pas eu sa chance. C’est peut-être un leader exceptionnel, on ne sait pas. Mais les signes, vu de l’externe, ne mentent pas souvent…

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut
d
c