Actualité 2018-19

Les meilleurs agents libres offensifs

Il y a quelques gros noms qui sont disponibles sur le marché des agents libres. Souvent les meilleures signatures sont celles qui passent sous le radar. Alors pour chaque position, regardons les gros noms, un joueur sous-estimé et quelques autres suggestions.

QB

Le gros nom : Nick Foles

Foles s’est placé au 18e rang dans mon classement de QBs pour 2018. Un QB de ce niveau vaut 3-4 victoires à lui seul. 

Le Top 35 QB de la NFL en 2018

Tous les chemins le mènent à Jacksonville : le manque flagrant d’un QB, la défensive et l’attaque au sol prêts à gagner maintenant, et la présence de John DeFilippo, qui était son coach de QB quand Foles a connu ses meilleurs matchs en carrière en janvier 2018. Pat Shurmur a aussi travaillé avec lui sous Chip Kelly et je garde une lueur d’espoir de le voir avoir Beckham Jr, Barkley, Engram et Shephard comme arsenal.

Le joueur à surveiller : Teddy Bridgewater

Il n’a jamais rien cassé avec les Vikings, mais était pris dans un système qui ne lui convenait pas, avant de subir sa grosse blessure. En santé, il peut faire partie des 15-22 meilleurs quarts de la ligue. Je crois qu’il ferait bien dans un système où on lui demande de distribuer le ballon, style des Patriots. En reliant les points, un retour dans sa ville natale de Miami serait logique. 

Les autres : Tyrod Taylor, Ryan Fitzpatrick et Robert Griffin III

RB

Le gros nom : Le’Veon Bell

Après une saison perdue, il pense récupérer les $ de l’an passé, mais j’ai de gros doutes. Les performances de James Conner en son absence derrière cette OL a aussi semé un petit doute dans ma tête.

Le choix logique est les Jets, ou encore les Bucs (on se souvient de la production de David Johnson comme porteur/receveur sous Bruce Arians), mais les Ravens, qui ont la structure et le leadership pour absorber son attitude, seraient une destination qui ajouterait du piquant.

Le joueur à surveiller : Tevin Coleman

Coleman a montré des « flash » de talent chez les Falcons, mais n’a jamais réussi à s’imposer comme un RB de premier plan. Quand il partageait le rôle avec Devonta Freeman, on comprenait, mais l’an dernier quand Freeman s’est blessé, Coleman n’a pas saisi l’occasion d’être un « bell cow ». Excellent receveur, il est aussi à son meilleur dans un système de bloc en zone.

Jets sont des candidats, comme les Buccaneers, Bills, Raiders, Colts.

Mais que diriez-vous de le voir chez les Packers, qui ne semblent pas faire confiance à Aaron Jones, jouer le rôle de Todd Gurley dans le système de LaFleur?

Les autres

Il y en a pour tous les goûts, des RB physiques polyvalents comme Mark Ingram et Jay Ajayi, des #2 habiles comme receveur comme TJ Yeldon et Buck Allen, et des joueurs de rôle comme Ty Montgomery et Spencer Ware.

J’ajoute le FB Anthony Sherman, que j’ai toujours aimé.

WR

Le gros nom : ce n’est pas l’année pour embaucher un WR#1 (outre par la voie des échanges avec AB ou OBJ). Le meilleur est probablement Golden Tate.

On le voit souvent comme un « slot receiver », mais il est aussi capable de jouer à l’extérieur. Sa prestation avec les Eagles doit inquiéter un peu. Titans et Steelers seraient des destinations intéressantes, où il serait à la fois un complément et un mentor pour Davis ou pour JuJu.

Le joueur à surveiller : Tyrell Williams

6’4’’ 205 lbs qui était très peu développé en sortant de Western Oregon, mais il a montré chez les Chargers une capacité pour le gros jeu. Parmi les WRs de cette cohorte, il est celui qui est capable de jouer comme X iso. 

La rumeur cette semaine l’envoyait aux Raiders, mais j’aimerais tellement le voir aboutir chez les Bills pour être à l’autre bout des longues passes de Josh Allen. Mais il sera très en demande, avec les Jets, Patriots, Ravens, Browns, Colts, Titans, Jaguars, Redskins, Eagles, Saints, Panthers et 49ers qui ont besoin de ce genre de receveur.

Les autres

Je me tiendrais loin de Devin Funchess et de Randall Cobb. Adam Humphries, Jamison Crowder et Cole Beasley dans le rôle du « slot receiver », John Brown, Mike Wallace et Philip Dorsett pour étirer verticalement le terrain, et mon sleeper, Breshad Perriman. 

TE

Le gros nom : Jared Cook

Il y en a d’excellents au repêchage, mais parmi les agents libres, c’est plutôt faible. Cook est un receveur complet qui ajoute une dimension intéressante à toute attaque, mais un bloqueur bien marginal. 

Cook était le centre de l’attaque des Raiders l’an passé et semblait avoir un bon lien avec Derek Carr, la suite logique serait qu’il reste à Oakland. 

Le joueur à surveiller : Demetrius Harris

Dans l’ombre de Travis Kelce chez les Chiefs, un athlète d’exception et joueur de basket qui est entré dans la NFL avec tout à apprendre, il sera probablement un #1 ailleurs après 4 saisons d’apprentissage. Capable de bloquer comme d’attraper une vaste variété de tracés, pourrait-on l’imaginer comme successeur à Gronk chez les Patriots?

Les autres

Dommage que Tyler Eifert ne soit pas capable de demeurer en santé. Austin Seferian-Jenkins et Jesse James attirent l’attention aussi, mais il y a une longue liste de joueurs qui peuvent remplir un rôle. 

Ligne offensive – OT

Le gros nom : Trent Brown

Il vient de ranimer sa carrière avec une solide saison à la gauche de Tom Brady.  Sans rien enlever à sa capacité de faire le travail au sol, si on croit qu’il est un LT de concession, il faut revenir sur terre. Rarement chez les Pats avait-il à bloquer plusieurs secondes, et rarement l’adversaire prenait la chance de blitzer ou d’utiliser des stunts complexes. Il n’est pas, par manque de mobilité, fait pour tous les systèmes non plus. Quelqu’un va surpayer pour ses services, et ce ne sera pas son équipe actuelle. 

Le joueur à surveiller : Daryl Williams

Choix de 4e ronde en 2015, Williams a pris du temps à maîtriser son « frame » de 6’6’’ 330lbs, mais s’était positionné parmi les meilleurs RT de la ligue en 2017 avant de subir une importante blessure au genou qui l’a tenu à l’écart du jeu toute la saison. Il n’a que 26 ans, donc le meilleur est devant lui, si les médecins lui donnent le feu vert, il y aura des coachs de OL à travers la ligue qui vont saliver de le prendre sous leur aile. 

Autant Brown que Williams ne sont pas des modèles pour les systèmes style « Shanahan/McVay », ça élimine plusieurs employeurs potentiels. Mais la liste est longue : Bills, Jets, Browns, Texans, Jaguars, Raiders, Giants, Vikings, Panthers, Cardinals et autres.

Les autres

Ja’Wuan James et Joe Barksdale sont ceux qui ont démontré sur une longue période qu’ils sont capables de faire le travail et qui sont encore relativement jeunes. 

Ligne offensive – OG et OC

Le gros nom : Rodger Saffold

A connu une excellente saison, et une carrière intéressante, chez les Rams, où il était utilisé à son mieux sous Sean McVay, particulièrement sur les passes voilées. C’est un des OL les plus mobiles de la ligue. Mais il a 31 ans et, malgré trois saisons consécutives sur le terrain, a une historique de blessure qui fera peut-être peur à certains. 

Je m’attends à ce qu’il retourne aux Rams.

Le joueur à surveiller : Matt Paradis

Paradis est un des plus petits centres de la ligue, mais aussi l’un des plus mobiles. Dans un système de course en bloc de zone, il performe très bien, comme ça a été le cas chez les Broncos depuis quelques années. Il a lui aussi une longue liste de blessures dans son passé, des opérations aux hanches et un blessure au pied qui lui a fait manquer la deuxième moitié de la saison cet automne. 

Un retour aux Broncos n’est pas à exclure non plus (quoi qu’ils ne semblent pas avoir fait de gros efforts pour le garder, eux qui en connaissent plus sur son état de santé que quiconque), mais je le verrais très bien chez les Bengals. 

Les autres

Un autre solide OC dans la fleur de l’âge, Mitch Morse. DJ Fluker, Ramon Foster, Mike Iupati, parmi les joueurs plus connus, John Miller, AJ Cann parmi ceux qui sont encore assez jeunes pour continuer leur développement. 

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut
d
c