Actualité 2018-19

Kyler Murray aux Cardinals? Vraiment?

Samedi passé, il y avait une panoplie d’athlètes qui montraient tout leur savoir-faire au combine de la NFL. D.K. Metcalf a fait exploser Twitter avec une performance incroyable. Noah Fant et T.J. Hockenson ont montré des qualités de receveur et de bloqueur impressionnantes. Dwayne Haskins a démontré ses belles qualités de passeur.

Avec tous ces joueurs sur le terrain, le joueur qui a fait couler le plus d’encre n’a même pas mis de shorts. Kyler Murray s’est fait mesuré et a fait des entrevues, mais n’a fait aucun test physique ni exercice en tant que quart-arrière. Malgré cette absence, les rumeurs sortent de partout comme quoi il serait le premier choix du repêchage aux Cardinals de l’Arizona.

J’ai énormément de difficulté à m’expliquer ces rumeurs à moins que les Cards soient en train de faire tout en leur possible pour monter l’enchère sur leur choix afin de l’échanger. Arizona est une des équipes qui a le plus de trous à combler dans leur alignement. Leur ligne offensive s’est classé dans le bas de la ligue l’année dernière et les options comme receveurs, malgré l’éternel Larry Fitzgerald, se font rares. Est-ce que Kyler Murray pourrait sauver ce groupe?

Les forces de Murray

Kyler Murray est un athlète élite. Il aurait été plaisant de le voir montrer sa vitesse au combine, mais nous devrons attendre à son pro day. Il possède la capacité de se sauver de pratiquement n’importe qui. Ses qualités d’improvisation sont excellentes alors qu’il peut sortir de la pochette et donner des maux de tête à une défensive. Il possède également un excellent bras. Sa technique est précise et il lance avec anticipation. Il minimise les erreurs et semble en plein contrôle de l’offensive. Son entraîneur Lincoln Riley est reconnu pour développer des quarts-arrières intelligents. Sa production l’année dernière fut exceptionnelle avec 54 touchés par la passe et au sol. Ses performances lui ont valu le trophée Heisman, donc il semble avoir plusieurs qualités pour être sélectionné au sommet du repêchage. Pro Football Focus le classe un peu en arrière de Baker Mayfield et sur un pied d’égalité avec Sam Darnold en tant que prospect. Alors, où est le problème?

Les inquiétudes en lien avec cette sélection

Il y a beaucoup à couvrir ici. Le plus évident est que les Cards ont donner un choix de troisième et cinquième ronde dans le repêchage de l’année dernière pour aller sélectionner Josh Rosen au dixième rang. Ils ont également donner environ 10 millions en argent garanti à Rosen. Il n’a pas connu une bonne année, mais tous peuvent être d’accord que l’offensive des Cards est horrible et il y a une limite à ce qu’un quart-arrière peut faire avec des mauvaises ressources. Il y a également eu un changement de coordonnateur offensif et éventuellement un changement d’entraîneur-chef à la fin de la saison. Arizona a ensuite faite l’embauche surprise de la saison en donnant l’emploi à Kliff Kingsbury, un entraîneur qui s’était fait congédier de Texas Tech et était en voie d’être coordonnateur offensif à USC. Les rumeurs ont commencé lorsqu’un vidéo de Kingsbury en préparation pour jouer contre Oklahoma a fait surface. Il a dit qu’il prendrait Murray #1 s’il avait la chance.

Si les Cardinals décident vraiment d’aller dans cette direction, on peut en déduire certaines choses. Premièrement, en moins d’une saison, on décide que Josh Rosen n’est pas assez bon pour être notre quart-arrière et nous sommes prêts à perdre de la valeur au repêchage pour repêcher ce qu’on espère être un meilleur quart-arrière. On se dit qu’essentiellement, on est mauvais pour évaluer le talent et on crache sur un investissement fait il y a seulement 12 mois. C’est un peu la situation du gars qui sort avec une fille qu’il aime bien et emménage avec elle rapidement pour finalement voir une autre fille qui semble être un peu mieux et laisser son ex partir avec les meubles qu’ils ont achetés ensemble. Et si les Cardinals repêchent Murray, mais connaissent encore une mauvaise saison parce que leur offensive manque trop de morceaux ou que leur défensive laisse tout passer, est-ce qu’on repêche Justin Herbert l’année prochaine parce qu’il semble un peu meilleur? Cette attitude d’abandonner rapidement sur un jeune joueur est souvent ce qui coule une équipe. Je n’ai pas de problème avec le 5’10 de Murray, j’ai un problème avec la mentalité de ne pas travailler vers un processus de développement et abandonner un quart-arrière après une année difficile. Est-ce que Murray améliore immédiatement la position de quart-arrière de façon significative? Si la réponse n’est pas certaine, cette sélection me semblerait désespérée. Pour l’argument qui dit que Murray est un bien meilleur « fit » avec l’offensive de Kingsbury, si les Cards ont engager Kingsbury en sachant que Rosen n’était pas un bon « fit », les dirigeants de cette équipe sont de véritables idiots.

Deuxièmement, Arizona doit échanger Rosen. L’intérêt pour Josh Rosen dictera beaucoup la faisabilité de cette sélection. Un gros fan des Redskins (collaborateur à Sports Lucides) a dit qu’il donnerait un choix de première ronde pour Rosen, ce qui est probablement plus que la majorité des équipes sont prêtes à donner pour un quart qui n’a rien démontré d’impressionnant la saison dernière. Il faut noter que cette échange représenterait environ 8 millions de dollar en « dead money » dû à l’argent garanti du contrat à Rosen. Si une équipe est réellement prête à donner un choix de première ronde pour Rosen, cette échange devient vraiment plus intéressante, mais j’en doute pour l’instant.

Avec le choix #1, Arizona pourrait avoir Nick Bosa ou Quinnen Williams, deux des prospects les plus sûrs du repêchage. Les bonnes lignes défensives amènent le succès (LA, Philly, KC). Avec leur choix de deuxième ronde, ils peuvent prendre le meilleur joueur de ligne offensive ou ailier rapproché disponible et bâtir une fondation pour supporter leur jeune quart. Pas de drame, pas de remise en question après 4 matchs si Murray a de la difficulté. On bâti sur notre fondation et se concentre sur le positif. Kyler Murray est un bon joueur et a le potentiel pour être un bon quart-arrière dans cette ligue. Par contre, il n’a qu’une seule saison en tant que partant et a tendance à utiliser beaucoup ses jambes pour compenser son manque de grandeur ou ses lectures de couverture un peu brouillonnes par moment. Ce style de jeu ne transfère pas toujours très bien dans la grande ligue. Je n’aurais pas de problème à le repêcher dans la première ronde pour le développer. Par contre, pour une équipe dans la situation des Cardinals, je serais abasourdi de cette décision de la direction, car elle me semblerait complètement désespérée. Je ne crois pas que changer de quart-arrière à chaque année est une stratégie viable. Investir un choix top 10 dans un quart-arrière est une importante décision et il faut avoir la discipline de laisser le temps de développer un jeune joueur. Il ne faut pas se laisser séduire par la belle fille alors qu’on s’est investi dans une relation. Hey, les Cardinals, donnez une chance à votre investissement.

du 25 au 27 avril 2019

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut
d
c