Actualité 2019-20

État des forces semaine 3 – Les Chiefs confirment

C’est depuis l’Angleterre que je vous écris l’État des forces pour cette semaine et la semaine prochaine. On peut donc s’entendre sur le point suivant : si mon classement est impeccable, c’est grâce à mon habileté à bien saisir les enjeux de chaque équipe malgré le peu de temps que je peux consacrer à la NFL, et si mon classement est inadéquat, c’est parce que je suis en voyage et que j’ai peu de temps à consacrer à la NFL. On est d’accord.

  • J’avais mis les Chiefs devant les Pats pour le facteur Mahomes. Ils ont maintenant la qualité des adversaires en plus de leur côté.
  • Les Packers intègrent le top-5, étant toujours invaincus, avec 2 victoires contre de bonnes équipes.
  • Mine de rien, j’intègre deux équipes de l’AFC Sud dans le top-10. En plus de leurs 2 victoires, les Texans et Colts ont bien paru dans leur unique défaite.
  • Les Chargers et les Eagles chutent de plusieurs places, mais je crois encore au talent des 2 formations.
  • À l’opposé, je demeure méfiant envers 3 équipes invaincues (49ers, Bills, Lions).
  • Les Titans et Browns coulent après des prestations douteuses aux heures de grande écoute.
  • Les Giants sortent de la cave après l’entrée en scène spectaculaire de Daniel Jones.

*Le chiffre entre parenthèses désigne le rang que l’équipe occupait la semaine dernière

1 (1). Chiefs (3-0)
Les Chiefs avaient un premier vrai test sur leur chemin et ils l’ont relevé sans trop de soucis. Pour Patrick Mahomes, c’était du pareil au même, toujours aussi bon, mais la défensive a contenu Lamar Jackson pour une bonne partie du match et c’est encourageant pour la suite.

2 (2). Patriots (3-0)
Après 3 matchs, les Patriots n’ont toujours pas accordé de touché offensif, les 2 contre les Jets étant un touché défensif et un touché sur les unités spéciales. Le total de 597 verges accordées jusqu’ici est le plus bas total depuis les Ravens de 2008.

3 (3). Cowboys (3-0)
Le receveur Devin Smith a joué 92% des jeux offensifs des Cowboys dimanche, le plus haut total dans son équipe chez les joueurs à sa position. Si j’en parle, c’est parce que Smith revient de loin, ayant raté les saisons 2017 et 2018, l’une pour blessure, l’autre parce que personne ne voulait de lui. En voilà un qui pourra inspirer d’autres joueurs aux prises avec des blessures, il y a en quelques-uns dans la NFL. Oh, et les Cowboys ont battu les Dolphins, mais vous le saviez déjà.

4 (4). Rams (3-0)
Vous croyez que Jared Goff est heureux de retrouver Cooper Kupp cette saison? Kupp est l’homme de confiance du quart-arrière des Rams, son sauf-conduit quand ça se corse. Le receveur est dans le top-5 de la NFL pour les réceptions et les cibles. En santé, il aurait été le Julian Edelman de Tom Brady lors du dernier Super Bowl.

5 (7). Packers (3-0)
Les Packers remportent un 3e duel de suite cette saison et ils le font sans avoir à recourir aux miracles d’Aaron Rodgers. C’est la meilleure des nouvelles pour l’équipe. Derrière les 2 Smiths et l’excellent Jaire Alexander, la défensive se démarque plus que l’offensive.

6 (5). Ravens (2-1)
Les Ravens ont été victime du rouleau compresseur des Chiefs, rien de trop alarmant considérant que ce sont les Chiefs. Ils ont tout de même gardé le pointage à une possession et leur attaque, bien qu’imparfaite dimanche, continue de faire avancer le ballon. Elle est d’ailleurs toujours au premier rang pour les verges d’attaque et les points marqués. Ils vont s’en remettre.

7 (9). Saints (2-1)
Les Saints ont trouvé la recette parfaite pour le premier départ de Teddy Bridgewater dans un match significatif depuis 2015. Ils ont marqué les 2 premiers touchés sur un retour de botté et sur un retour d’échappé, et Bridgewater a pu voguer sur cette avance en étant le quart efficace que l’on avait connu au Minnesota.

8 (16). Texans (2-1)
J’ai souvent douté des Texans l’an dernier parce que je trouvais leur série de victoires peu indicative de leur forme. C’est ainsi agréable de les voir se démarquer contre un adversaire de qualité. Rappelons également qu’ils étaient passé à un cheveu de vaincre les Saints-avec-Drew-Brees lors de la première semaine.

9 (13). Colts (2-1)
On savait que Jacoby Brissett était un substitut de qualité, on commence maintenant à voir un vrai partant en lui. Son ratio touché-interception est de 7/1 lors des 3 premiers matchs. On ne lui en demande pas trop non plus, alors que les Colts sont au 24e rang de la NFL pour le nombre de verges par passe tentée.

10 (10). Vikings (2-1)
Dalvin Cook mène la NFL pour les verges au sol après 3 matchs et est second pour le nombre de touchés. Blessure à part, on peut s’attendre à le voir maintenir cette cadence, lui qui est phénoménal depuis le début de l’année.

11 (11). Bears (2-1)
Les Bears avaient besoin d’une victoire convaincante et d’un bon match de Mitch Trubisky. Ils ont eu les 2 lundi soir. On aurait aimé que la 1re demie se transpose sur la 2e, mais on ne peut leur reprocher d’avoir ralenti la cadence avec une avance de 25 points sur les Redskins.

12 (12). Seahawks (2-1)
Chris Carson a échappé un ballon lors des 3 premiers matchs de son équipe, en plus d’un autre échappé dont il n’a pas été crédité mais où il était au centre de l’action. À chaque occasion c’était dans le territoire des Seahawks et cela a donné vie à l’adversaire. Je lui recommanderais de s’ajuster à ce niveau, car il ne se démarque pas vraiment non plus sur sa moyenne de verges par course (3,5).

13 (8). Chargers (1-2)
On voit plusieurs thèmes récurrents des Chargers en ce début de saison. La semaine dernière, c’était le manque d’opportunisme, cette semaine, ce sont les blessures. L’accumulation de joueurs sur le bulletin médical s’est ressenti contre les Texans, particulièrement dans la tertiaire, où les demis défensifs ont été victimes de Deshaun Watson tout l’après-midi.

14 (6). Eagles (1-2)
Si la peste avait frappé les receveurs des Eagles la semaine dernière, c’était au tour des bloqueurs à gauche cette semaine. Autant le partant Jason Peters que le substitut Andre Dillard ont dû quitter la rencontre contre les Lions. Cette congestion à l’infirmerie a peut-être coûté 2 matchs de suite contre des équipes prenables. Ça, ou les Eagles sont moins bons qu’on pensait.

15 (18). 49ers (3-0)
Les 49ers ont tout fait pour offrir un gain aux Steelers en commettant 5 revirements durant le match, dont 4 lors de leurs 5 premières possessions offensives. C’était mal connaître leur adversaire. Les Steelers n’ont marqué que 6 points durant cette séquence. Les Niners, eux, ont profité de leur chance. Ils ont marqué 2 touchés à la suite des 2 revirements de l’opposant pour se sauver avec la victoire.

16 (19). Bills (3-0)
Emmith Smith, Walter Payton, Barry Sanders et Frank Gore. Trouvez l’intrus! Il n’y en a pas. Même que bientôt, on devra dire : Emmith Smith, Walter Payton, Frank Gore et Barry Sanders. Gore, l’auteur du touché gagnant contre les Bengals, n’est qu’à 357 verges de Sanders et du 3e rang dans l’histoire pour les verges au sol. Si Tom Brady utilise les shakes aux avocats pour aider à sa longévité, Gore a lui-aussi une solution miracle : trouver des champs-arrière où il est assuré d’être le partant!

17 (22). Lions (2-0-1)
Je ne sais pas trop quoi penser du début de saison des Lions. Ils vont à l’occasion remporter ces matchs où ils sont négligés pour perdre les suivants comme favoris. Dans tous les cas, ils ont tenu le coup contre les Chargers et les Eagles et ont l’occasion de faire oublier leur match nul inaugural en gardant leur forme actuelle.

18 (17). Falcons (1-2)
Les Falcons se remettent d’une saison où ils en ont arraché en défensive, alors perdre Keanu Neal pour le reste de l’année pour une 2e saison de suite est déchirant. Ce l’est encore plus pour le joueur en soi et sa peine était manifeste sur le coup.

19 (20). Panthers (1-2)
Kyle Allen remporte son 2e match en autant de départs comme partant, lui qui avait battu des Saints déjà qualifiés lors de la dernière semaine l’an dernier. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a le don de se faire remarquer, alors qu’il lance 4 passes de touché contre les Cards cette semaine, pour ajouter son total à 6 contre zéro interception en 2 départs, 2 victoires convaincantes.

20 (26). Jaguars (1-2)
Les Jaguars ont compris que la clé pour battre les Titans est d’arrêter Derrick Henry. Le mastodonte des Titans avait couru pour 238 verges et 4 touchés à son dernier match contre les Jags. En l’arrêtant, la défensive a mis le match dans les mains de Marcus Mariota, et le reste était joué.

21 (14). Titans (1-2)
Voilà une équipe qui n’a pas pu se cacher durant mon voyage, alors qu’elle jouait jeudi soir avant mon vol. Le partisan des Ducks de l’Oregon en moi est triste, car il doit se résigner à lancer la serviette à propos de Marcus Mariota. Quand on parle d’une possibilité de remplacement pour Ryan Tannehill, c’est que tu as atteint le statut de substitut dans ta carrière.

22 (15). Browns (1-2)
Courir en 4e essai et 9 dans un des moments cruciaux du match est l’une des tactiques offensives les plus stupides que j’ai vu dans les dernières années. Ironiquement, dans une situation où ils auraient pu courir, à la porte des buts en fin de partie, les Browns ont tenté 4 passes, toutes incomplètes. Freddie Kitchens prend des décisions comme s’il manquait d’expérience comme entraîneur, ce qui, au fond, est le cas.

23 (24). Buccaneers (1-2)
Toute la semaine à Tampa, on ne parlera que du placement manqué par Matt Gay. Dommage, car j’aurais préféré qu’on parle de Shaquil Barrett. Dans l’ombre de Von Miller à Denver, il a explosé à Tampa avec 8 sacs dans ses 3 premiers matchs, dont 4 contre les Giants.

24 (31). Giants (1-2)
En temps normal, la blessure à Saquon Barkley aurait été une catastrophe pour les Giants. Elle ne l’est toutefois pas parce que Daniel Jones a joué son premier match dans la NFL et s’est montré sublime.

25 (21). Steelers (0-3)
Minkah Fitzpatrick vient peut-être de réaliser qu’il a quitté un bordel pour un autre. Il a réalisé une interception et forcé un échappé à son premier match avec sa nouvelle équipe, mais dans l’ensemble, les Steelers sont dans une réalité semblable à celle des Dolphins, avec un peu plus de talent et moins de choix au repêchage.

26 (23). Raiders (1-2)
Les Raiders étaient inférieurs aux Vikings et j’ai l’impression que Jon Gruden le savait. En retard par 3 possessions en 2e demie, il n’y avait aucune urgence dans leur jeu, comme s’ils acceptaient d’écouler les temps avec des courtes passes vers une défaite anticipée. Ils ont gaspillé 2 séquences de 4 et 6 minutes où ils n’ont pas dépassé le 18 des Vikings, se faisant arrêter en 4e essai pour une, et se contentant d’une tentative de placement (raté) pour l’autre.

27 (25). Cardinals (0-2-1)
On dit que Kyler Murray va battre bien des records dans la NFL. Espérons qu’ils seront plus positifs que celui-ci : il a battu le record pour le moins de verges (173) par la passe pour un quart qui complète au moins 30 passes. Dans la défaite, on l’a au moins vu se dégourdir les jambes avec 8 courses pour 69 verges, un élément de son jeu que l’on voyait souvent au niveau collégial.

28 (27). Broncos (0-3)
Ce devait être particulièrement décourageant pour les partisans des Broncos de voir l’adversaire accumulé 6 sacs dimanche, alors que le compteur de leur équipe est toujours à zéro après 3 matchs. On attend toujours l’effet Vic Fangio sur cette défensive, dont les belles années semblent derrière elle.

29 (28). Redskins (0-3)
Les partisans des Redskins réclame déjà Dwayne Haskins comme partant et c’est difficile de leur en vouloir après un match de 5 revirements de Case Keenum, d’autant plus que leur rival de division, les Giants, ont connu des débuts étincelants sous leur quart recrue. Jay Gruden est resté de glace devant ces requêtes et a confirmé que Keenum reste le partant, une sage décision en vue d’un bon choix au repêchage 2020.

30 (29). Bengals (0-3)
Ceux qui avait prédit que les Bengals amorceraient la saison avec une fiche de 0-3 font partie de la majorité. En revanche, c’est le 2e match parmi ces 3 qu’ils auraient pu gagner. S’ils ont été dominés par les Bills sur tous les aspects, les Bengals avaient la chance de gagner dans les dernières secondes avant une interception d’Andy Dalton.

31 (30). Jets (0-3)
Les 105 verges d’attaque des Jets contre les Patriots constituent le plus bas total de cette saison. Mêmes les Dolphins ont fait mieux. En fait, le 2e plus bas total de la saison est de 184 verges, justement par ces Dolphins. Les partisans des Jets peuvent toutefois se consoler, le record du plus bas nombre de verges d’attaque est de -7, établi par les Seahawks en 1979.

32 (32). Dolphins (0-3)
De 49 à 43, et maintenant à 25, les Dolphins réduisent tranquillement la marge de leurs défaites match après match. Même qu’ils ne perdaient que par 4 à la demie contre les Cowboys et c’est sans compter un placement raté et un ballon échappé alors qu’ils étaient en zone payante. Le changement de quart pour Josh Rosen était le bon.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut